-40%
Le deal à ne pas rater :
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – Blanc
20.99 € 34.99 €
Voir le deal

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Ven 19 Juil - 22:46

    Au fur et à mesure que je me suis mis à acheter des jeux, je me suis mis à avoir un grand nombre de jeu que je n'avais pas-ou presque pas-touché.... C'est à dire quelque chose encore pire qu'un backlog. Je commence à me défaire de l'idée que je finirais tout ce que je possède, c'est évidemment irréaliste mais j'aimerais, au moins, savoir ce que c'est.
    Alors j'ai rassemblé ces jeux, ça forme cette sympathique photo :



    .... Ouaip, ça va être dur....

    Du coup voici tous les jeux.

    A noter que les premiers jets n'avaient pas les 3 derniers jeux + Zombi U je les avaient zappé.
    + 145 : Enemy Zero sur Saturn
    + 146 : Bugs sur Saturn
    + 147 : Revolver 360 sur PC
    + 148 : Master Burner Climax sur PC
    + 149 : Another World sur PC
    + 150 : Rime sur PS4
    + 151 : Root Letter sur PS4
    + 152 : Popolocrois sur PSP
    + 153 : Splinter Cell sur PSP
    + 154 : Lost Planet sur 360
    + 155 : Kameo sur 360
    + 156 : Project X Zone 2 sur 3DS
    + 157 : Doom sur PS4
    + 158 : 11-11 Memories Retold sur PS4
    + 159 : Recore sur Xbox One
    + 160 : Wolfenstein : The New Order sur Xbox One
    + 161 : Final Fantasy Type-0 sur Xbox One




    Je tire un dé 100, je convertis pour avoir un résultat de 0 sur 144 et j'obtiens généralement plusieurs jeux possibles. Je tire un dé pour départager à nouveau et hop, c'est parti pour tester tout ces jeu ! Bon, vu que personne passe dans le coin, il est évident que c'est plus pour moi qu'autre chose cette histoire...
    Mais bon c'est parti ! Dans l'idéal, pas plus d'une heure pour chaque jeu ! Un truc que je respecterais rarement...


    Dernière édition par Haganeren le Dim 11 Oct - 2:18, édité 6 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Ven 19 Juil - 22:49

    Jeu 1
    Turok 2 ( Nintendo 64 )

    Le système marche, je joue à un FPS !

    Spoiler:
    Le premier jeu sur lequel je suis tombé et effectivement je n'y aurais pas joué de sitôt tout seul.. Pour moi Turok c'était un peu le FPS Jurassic Park dans la jungle où y'a du brouillard partout. Au final pas du tout, c'est très futuriste et le brouillard est pas si présent... Je crois que j'ai confondu avec le 1. Bon il est bon de préciser que j'avais l'expension pack qui permettait de jouer à haute résolution avec un jeu qui rame d'avantage ( donc non... ) ou avec un meilleurs framerate (si mes souvenirs sont bons) en basse résolution.
    Niveau FPS, je suis passé direct de Doom à Halo du coup les étapes intermédiaires je les connais pas vraiment. Ici c'est un bon exemple car le jeu entier est un labyrinthe un peu comme Doom mais avec quelques mises en scène (principalement des explosions quand on avance...) beaucoup de 3D et surtout une aire de jeu beaucoup plus grande... C'était surtout ça le problème. L'image ne rend d'ailleurs pas du tout justice aux zones explorés qui sont au final assez cool mais entre les remasters qui changent complètement le look du jeu et les gens qui jouent sur émulateur il est dur de trouver une image de Turok 2 sur la N64 originel.

    Franchement je me suis dit « ok je fais le niveau 1 et j'arrête », grave erreur ! Le niveau 1 de Turok 2 est énorme ! J'y ai mis trois heures ! Et les ennemis respawnent en plus donc mes réserves de munition et de vie s'amenuisaient à vue d'oeil ! A la fin, j'avais plus qu'une vie et je me suis mis un peu à paniquer, d'autant que évidemment je vise comme un pied avec cette manette de N64 ( genre je vise mieux avec une souris... ), du coup j'ai activé la visée automatique qui euh, m'a un peu donné l'impression de cheeser le jeu... Mais tant pis, il fallait que je sorte d'ici ! Tout le LD se repose sur du « active un interrupteur pour ouvrir une porte caché dans le niveau » autant dire que dans le final, j'en pouvais plus et je me suis mis à regarder les soluces.... Qui jouent sur PC d'ailleurs... Avec des indicateurs sur où se trouve chaque interrupteurs, quelles feignasses ces PCistes ! Vers la fin je sais pas ce qui ont pris les développeurs on est sur un petit pont étroit et y'a une dizaine d'ennemi qui nous canarde à des distances super loin... et des ennemis arrivent sur le pont aussi ! Alors moi forcément j'ai fuis, mais c'était absurde ! On est qu'au niveau 1 ?
    Dans le même genre y'a des sauts étonnamment serrés à faire pour un jeu où on voit pas du tout où on met les pieds... En clair je me suis relativement bien amusé car l'exploration de labyrinthe est sans doute le genre de FPS qui me correspond le plus.... Mais c'était beaucoup trop long pour moi... Et pour ce que je suis en train de faire ! Le prochain jeu faudra que j'y passe beaucoup moins de temps...

    Du coup le management de ressources et sans doute le truc le plus dur à faire du jeu, les ennemis sont assez difficilement distinguable les uns des autres avec des soldats dinosaures qui vont te foncer dessus, d'autres qui balancent qu'une grenade et d'autres beaucoup plus costaud qui mixent attaque physique, grenade et tir laser rapide. Les armes sont bien sûr à trouver dans le niveau comme le plus souvent. D'ailleurs tout le jeu est tourné vers l'exploration puisque le but est d'allumer 3 feux de détresse (= Trouver une fusée puis trouvé l'interrupteur pour l'envoyer) et sauver 4 enfants. (qui balance un "Thanks Turok" à mourir de rire à la fin... Je sais pas pourquoi ça me semble totalement '90 l'idée des enfants à sauver, on ne verrait plus ça aujourd'hui !). C'est clairement des prétextes pour explorer la map de fond en comble !

    Narrativement, je crois que y'a 5 machins spatial à récupérer dans 5 mondes, j'aurais bien aimé comprendre l'histoire mais ces cons ont pas mis de sous titre : Tout est dans les voix. C'est super, sauf bien sûr quand les méchants parlent avec un modifieur de voix pas possible rendant le tout parfaitement incompréhensible !

    Idée que je retiens :
    C'est peut être commun dans le milieu mais j'aime bien l'idée de l'arc qui permet de tirer des munitions qu'on peut récupérer après... Dommage que je sache pas viser avec... Mais ça fait une arme stratégique marrante.

    Y rejouerais-je :
    Théoriquement « oui » mais là ma carte mémoire de N64 vient de se corrompre ce qui a effacé mes 3 heures de jeu durement gagnés.... Je me sens pas vraiment le courage de recommencer à ce stade...
    … Si c'était pas le cas, ouais, j'aurais pu me faire sentir l'envie.



    Jeu 2
    Sleeping Dogs : Definitive Edition ( PS4 )

    Ils ont dû bien se casser la tête pour faire les décors du jeu...

    Spoiler:
    Un GTA-like ! J'en ai fait très peu vu que je suis peu attiré par le genre. J'ai ainsi surtout une expérience avec Infamous 1 et Lego City Undercover. Dans les deux cas, j'ai pas spécialement détesté l'expérience, c'est même plutôt addictif mais j'ai souvent la grande flemme d'y revenir. Pourquoi avoir pris celui là alors ? Et bien paraît il que l'univers est plutôt bien retranscrit (les triades à ce qui me semble être Singapour du haut de mon ignorance en géographie ). On joue effectivement un malfrat qui s’avérera travailler en réalité pour les flics qui veulent se servir de lui comme taupe pour démonter tout le réseau. Le scénario semble assez typique, j'ai jamais été trop fan de films de gangster du coup les personnages ne me semblent pas transcendant... Mais ça reste sympas à suivre. Forcément je sors de Yakuza et je préfère le coté super exagéré d'un Kiryu, même ses combats semblent plus funs avec des énormes mandales qui ne font aucun sens. Sleeping Dogs, lui, a un système euh... Très porté sur le rythme j'imagine. On a un combo assez basique que l'on peut interrompre pour une grosse attaque en laissant appuyer sur le bouton. Le vrai truc c'est de surveiller les attaques sur les cotés car c'est à ce moment là qu'on doit appuyer sur triangle pour contrer le truc et ré-enchainer derrière. C'est rarement ultra satisfaisant, le truc cool c'est d'utiliser la choppe et balancer le mec dans l'environnement mais même là les interactions sont au final assez rares. Bref, le système de combat fait le job, mais je me sens jamais ultra content avec... C'est ptêt ça qu'on ressentit les gens qui ont joué à Unruly Heroes...

    Le vrai truc qui défonce c'est les détails apporté à l'univers. Surtout durant l'intro ! Voir tout ces magasins chinois, le détail de leurs cuisines, tout ces vendeurs divers et varié, ces PNJs avec différentes attitudes, je me perds dans ces détails c'est exceptionnel !
    Cette minutie cependant semble n'être localisé qu'à certains endroits, les rues étant bien moins détaillé en comparaison.. Mais même elles ont ce petit coté « Ville moderne chinoise » qui m'est définitivement sympathique. Ca donne envie d'y passer ses vacances ! Enfin, sans les gens qui s'y entre-tue bien sûr. Le jeu est assez chaud parce que vu qu'on est « techniquement » pas un méchant, dès qu'on renverse quelque chose ça fait des points en moins à notre jauge de réputation... Et c'est SUPER dur de jamais renverser quoique ce soit, moi j'y arrive pas ! C'est chaud et super punitif en vrai ! Dans le même genre j'ai un incroyable mal à me débarrasser de policier (surtout à pied) sans juste tous les défoncer... Et donc avoir des points de réputation en moins encore...

    Idée que je retiens :
    Dans ces jeux y'a toujours de smissions principales et secondaires distribué sur la carte, j'aime BEAUCOUP que certaines missions soient estampillées « police » et d'autres « malfrat » et c'est au joueur de tenter de s'arranger pour équilibrer les deux. (ou pas d'ailleurs, je me demande ce que ça fait) Le fait de faire des missions pour augmenter ton orientation morale est assez cool, au lieu de surveiller tes agissements durant tout le jeu.

    Y rejouerais-je ?
    Là maintenant tout de suite ch'uis chaud mais je me connais, à tous les coups j'aurais trop de mal à m'y remettre, comme d'hab avec ce type de jeu...





    Jeu 3
    Legend of Legacy ( 3DS )

    Le SaGa Redux

    Spoiler:
    Fait (soit disant) par l'équipe de SaGa, je me suis précipité day one pour acheter ce Legend of Legacy... Au final, les années ont passé et je n'y ai même pas touché ! Enfin, je croyais, en réalité j'ai retrouvé une sauvegarde d'une heure dans la cartouche dont je n'ai pas le moindre souvenir ! Bon, autant faire bien attention à ce qu'il se passe cette fois...

    D'autant que le scénario n'est pas compliqué : Une île mystérieuse et très grande a surgit un jour dans la mer. Des aventuriers venant de toute part tentent alors d'en percer les secrets mais ses monstres sont redoutables. Les survivants cependant ramènent moults richesses. Vous avez le choix entre plusieurs personnages avec des motivations variables pour visiter l'île. Moi j'ai pris la paladin qui proteste contre la rumeur stipulant que cette île renfermerait des Dieux en son sein. Pour elle c'est parjure, elle ira là bas elle même pour prouver que c'est faux !

    En vrai le jeu semble être une sorte de Donjon-RPG couplé avec le type de combat des Romancing SaGa, on se retrouve donc avec différentes classes de personnages qui manient différents types d'armes et des skills qui se débloqueront au hasard... D'ailleurs mon tank n'a jamais eu de nouveaux skill de toute ma courte partie (2 heures tout de même), c'était affreux ! Normalement t'as toujours au moins « un » premier coup qui se débloque facilement non ? Comme d'hab, ce type de combat est finalement plutôt stratégique avec son système de SP limité qui oblige à ne pas forcément bourrer ses meilleurs coups sans compter que les skills se débloquent surtout en utilisant les coups siples.... En plus, il y'a tout un système système de formation permet très tôt d'avoir une stratégie de type « le type à l'avant protège tout le reste de l'équipe » ce qui est bien utile.

    Mais de l'autre coté avoir que 3 persos, ça pète un peu le délire de SaGa. Genre j'ai bien vu que d'autres personnages peuvent se greffer à mon équipe mais lorsque les trois (le tank, la soigneuse et l'élémentaliste qui utilise le caractéristique du jeu) sont déjà très utile, c'est dur de s'en séparer... En plus ça voudrait dire faire augmenter ces personnages au niveau de l'équipe...Et ça juste non. Du coup j'ai pas changé de persos. Y'a aussi tout un délire avec des élémentaires d'eau, de terre, de vent et de feu en gros le système de magie (qui est présenté comme des contrats avec les élémentaires) fait que tel type de magie est plus ou moins puissante en fonction de la proportion d'élémentaire dans les airs. C'est même lié à l'exploration puisque allumer certaines ruines augmente genre la proportion d'élémentaire d'eau dans le ciel ce qui permet de rendre sa magie plus puissante... A mon stade cependant, c'était un peu gadget. C'est bête car je trouve ça assez cool que la caméra regarde dans le ciel avec toutes les étoiles représentants les élémentaires lorsque l'on sélectionne une magie juste pour voir si ça vaut le coup ou non !

    Pour le reste... Beeen c'est en réalité un peu rébarbatif. Un SaGa présentait plein de quête différente mais là c'est vraiment que du donjon crawling. J'aime bien les D-RPG et j'aime beaucoup la manière dont il faut explorer une carte à 100% avant de pouvoir passer à la suite (en vrai c'est pas obligatoire mais ça permet d'avoir un joli « Complete » sur la carte et ça permet même de revendre cette information pour plutôt cher au marchand) mais cela occasionne beaucoup plus de combat que dans un SaGa classique rendant la chose assez lourdingue. La troisième zone que j'ai débloqué changeait cependant un peu la donne avec des ennemis surpuissant sur des chemins fixe qu'il faut éviter tout en explorant... Malheureusement, l'endroit étant plutôt dur, j'imagine qu'il faut que je m'entraine d'avantage ce que j'ai du mal à comprendre tellement j'ai passé du temps à 100% les zones d'avant... C'est peut être pas super bien réglé tout ça...

    Idée que je retiens :
    J'adore la manière dont les éléments de donjon « pop » comme un livre pour enfant qui se déroule devant nos yeux. Ca donne une superbe patte au jeu. Je retiens aussi la manière dont il met en avant le fait d'explorer « totalement » une zone, d'ailleurs lorsqu'on l'explore à genre 98%, le jeu remplit de lui même le reste pour plus de confort... Et ça c'est cool.

    Y rejouerais-je ?
    Je pense que je donnerais plus sa chance au jeu. J'aime beaucoup son style graphique, et tout le gameplay est assez smooth. J'espère juste qu'il est pas aussi grindy qu'il paraît être à ce stade du jeu.




    Jeu 4
    Darksiders 2 ( Wii U )

    Parce que TOUT doit être open world. TOUT.

    Spoiler:
    Un Zelda-like comme il en existe... Rarement. J'avais fait le premier il y'a très longtemps et l'avait... Globalement apprécié parce que c'était un Zelda like. L'univers me paraissait assez confus et le monde pas vraiment intéressant... Mais tout de même, je me souvenais que la fin était assez hype pour nous laisser sur un … Cliffhanger. Ah zut !
    Le temps a passé et voici mon quatrième jeu : Darksiders 2 et je ne me souviens plus du tout de l'histoire du 1... 20 minutes de résumé sur Youtube plus tard et je me dis que tout de même, les mecs qui disent que Kingdom Hearts est compliqué en comparaison de ça se foutent un peu du monde... C'est après avoir bien compris les tenants et les aboutissants de la terrible machination dont War, le héros du jeu, a été la victime que je démarre Darksiders 2 qui me dit sans broncher que-en fait-, le jeu est une préquelle et que donc je me suis un peu gonflé pour rien... Ah... ( Oui bon pas « vraiment » une préquelle puisque ça se situe entre l'intro de Darksiders 1 et le reste du jeu mais osef )

    On m'a souvent dit que le jeu était décevant, le héros a l'air aussi edgy que le premier en tout cas. Il va voir un mec pour lui demander des infos et le tue direct parce qu'il refuse (bizarrement ce dernier lui ouvre quand même le portail pour qu'il aille vers sa destination) ce qui fait une intro tout de même moins badass que le premier épisode. Par la suite il continuera à être globalement désagréable avec tout le monde, pourtant son but premier est noble puisqu'il veut prouver que son frère est innocent... Un début d'histoire assez naze pour être honnête d'un point de vue de joueur vu que nous on sait ce qui lui est arrivé et le héros du II semble bien loin de la vérité... Et vu que Darksiders 1 ne nous montre pas le héros du II, on peut se douter qu'il a lamentablement échoué d'une manière ou d'une autre. Bref, niveau histoire, le 1 m'avait déjà pas vendu du rêve mais alors le 2 réussi à le vaincre niveau non intérêt. Au moins, le 2 nous présente un village avec des PNJs, oui oui, une race de géant qui a crée le monde et que c'est cool de pouvoir discuter avec des gens.

    C'est assez dur de jauger un jeu comme DarkSiders 2 en deux heures, je suis allé jusqu'à la fin du premier donjon qui était... un peu basique et bateau et il n'y a pas grand chose à signaler de négatif. Y'a un nouveau système de loot aléatoire qui fait que la moitié des coffres qu'on ramasse n'ont aucune sorte d'importance mais la moitié des Zeldas nous file des rubis dont on se fout tout aussi fort du coup je me vois mal les critiquer sur ce point... A l'inverse, dans l'optique où on peut pas « vraiment » avoir plusieurs types de builds genre un build mage, un build voleur etc, le système de loot me semble un peu too much du coup je ne comprends pas trop les gens qui préfèrent le 2 par rapport au 1 parce qu'il y'a du loot... Au final c'est un peu comme Zelda Breath of the Wild, on ramasse des accessoires dont la majorité ne nous serviront à rien car les vêtements sont indestructibles et puis voilà... Sauf qu'au moins dans Zelda y'avait le coté collection alors que dans DarkSiders II j'avais déjà quelques doublons !

    Y'a aussi le coté « open world » mais forcément au début c'est pas si ouvert du coup je l'ai pas vu... Tout au plus avant de rejoindre le premier donjon, j'ai eu pas mal de zone assez grandes et assez vides notamment une grande plaine qui paraissait parfaitement inutile... Ça m'a un peu rappelé Twilight Princess et c'est jamais bon signe. Le premier donjon (sans compter celui de l'intro) était... Sans plus mais c'est un premier donjon du coup on pardonne. Ceux du premier était un brin plus complexe avec même à un moment une mécanique un peu osé, apparemment le second a plus de donjon mais avec bien moins de travail... A mon stade je ne m'en rends pas vraiment compte... A part lorsque j'ai vu que le viel ennemi un poil plus gros était censé être le boss du donjon et que la récompense pour le battre c'est un loot un poil mieux que le reste... Pas d'objet de donjon non... Et des puzzles qui se basent plus sur des trucs dans l'environnement du coup.

    Non en vrai c'était pas si désagréable si on omet le fait que je me fiche de ce qui peut arriver à tous les personnages du jeu. La grande amélioration c'est clairement le combat qui est devenu beaucoup plus agréable et nerveux avec même des skills qui me font un peu penser à ce qu'il y'a dans Ys VIII. Le premier skill permettant de se téléporter derrière un ennemi est un peu pêté (le jeu est vraiment simpliste niveau combat pour l'instant) mais le tout est beaucoup moins rigide que le premier opus. Même constat pour les nombreuses actions permettant de traverser le monde : Sauter, courir sur les murs, sauter de colonne en colonne, on retrouve toute la gamme de mouvement du Prince de Perse et j'aime beaucoup ça.

    Idée que je retiens :
    Euuuh, j'aime bien qu'on puisse direct s'équiper d'un loot sur la pression longue d'une touche ou « juste le ramasser » avec une autre touche. Ca permet de voir directement les effets apportés et pas s'ennuyer avec les menus. (Tiens typiquement, je suis jamais repassé dans le truc de skill pour m'en débloquer d'autres parce que c'est dans un menu) J'aime aussi beaucoup la manière dont ils ont gêré les skills ( même si techniquement, je trouve la manière de Ys Seven / Celceta / VIII plus fun ) et je regretterais toujours de ne pas l'avoir fait pour l'un de mes jeux... Il n'est peut être pas trop tard pour un prochain...

    En vrai c'est dur de trouver une grande originalité marquante dans ce jeu, il reprend des codes qui marchent bien.

    Y rejouerais-je ?
    Ch'ais pas... Ptêt... Il a l'air ennuyeux non ?



    Jeu 5
    Harvest Body ( Nintendo 64 )

    L'ADN du GTA avec des fourmis géantes !

    Spoiler:
    Harvest Body sur Nintendo 64 fait parti de ces jeux que j'ai acheté pas cher « parce qu'ils avaient l'air relativement intéressant » et que bon je me suis quand même pas déplacé dans ce magasin d'occasion pour rien. Si il avait l'air intéressant c'est qu'il s'agit en réalité du premier jeu de l'équipe de GTA, la Nintendo 64 a quelques jeux historique du genre, c'est assez cool.

    Le jeu dit que l'humanité s'est fait détruire par des aliens depuis un siècle mais qu'une machine à remonté dans le temps a été développé pour revenir dans le passé lors de leurs premières attaques. Ensuite ça dit que « le temps est compté » et que « les aliens sont de retour », j'en conclus donc que la traduction française n'a pas été fait dans les meilleurs conditions...

    L'idée est que l'on se ballade dans une map plutôt grande et ouverte avec un flingue et il faut remplir divers missions en protégeant autant que possible la population locale des attaques d'extraterrestes ressemblant à des insectes géants. Direct, le truc cool c'est qu'on peut monter dans tous les véhicules qu'on croise, certains comme le camion de pompier avec leur propres munitions d'ailleurs. Forcément vu la taille de la map, le nombre d'ennemi ( sans que ça rame trop en plus ), le nombre de véhicule (dont le jeu garde la position), les nombreux villages qui s'y trouve qu'il faut protéger et ses maisons qui sont destructibles, le jeu est SUPER moche sur les screenshots. C'est clairement pas son point fort. Cependant il est plutôt fun en soi, et le monde a plein de petites caches ou de maison dans lequel rentrer qui permet d'avoir des armes supplémentaires plus puissantes.

    Il y'a une map assez bien faite qui permet d'apprécier la taille du monde (sortant de Sleeping Dogs c'est assez amusant d'ailleurs) et les différents objectifs demandé par vos supérieurs. D'ailleurs je trouve limite le jeu un peu trop guidé, genre le premier boss se trouve à un point précis mais au lieu d'y aller direct quitte à se faire atomiser, le jeu donne comme objectif de parler à une vielle personne pour obtenir sa clé et ainsi aller à son hangar pour aller y chopper un tank rendant le boss plus que facile. J'aurais limite préféré trouver ce tank tout seul, ici, on a assez tendance à juste suivre la prochaine destination même si les attaques d'aliens plus aléatoire vient distraire le joueur de son objectif... C'est amusant parce que rien qu'en en parlant comme ça, on reconnaît le futur genre de l'open world ! La seule différence étant que la map demande à être ouverte via le menu principal et que le radar n'est clairement pas aussi pratique que la mini map des GTA d'après. On passe ainsi son temps à faire des allers retours via ce menu plutôt agaçant à la longue.

    Sinon rien à dire, c'est plutôt fun de se balader vers sa destination en véhicule en dézinguant les aliens et en surveillant d'autres véhicules potentiels. A noter également la présence d'intérieur genre des entrepots militaires, y rentrer donne l'impression soudaine d'être dans une sorte de Zelda en 3D moche avec un personnage qui devient étonnamment lent. La caméra est en vue de dessus comme dans Zelda, tout est éclairé par des torches comme n'importe quel jeu médiéval et les objets sont contenus dans des gros coffres... C'est super bizarre ! Mais j'apprécie toutes les petites intéractions notamment celles permettant d'éteindre ou allumer la lumière de chaque bougie / torches. D'autres intérieurs sont heureusement plus modernes comme dans certaines maisons mais on se demande si le jeu n'a pas été autre chose à un moment donné...


    Idée que je retiens :
    En vrai quasi toutes les idées vraiment cool du jeu ont été repris après dans GTA. L'idée d'aller dans n'importe quel véhicule librement, l'open world même la map « radar » qui sera par la suite beaucoup mieux foutu. On sent que c'est vieux après, avec des gros pick ups de vie en forme de cœur, de nos jours on ne fait plus vraiment de jeu comme ça. Les intérieurs semblent être les restes d'un autre temps. En soi, le jeu est vraiment unique avec son coté « shooter mais la map de jeu est grande, axé bac à sable et bourré de petites missions »... C'est peut être ça que j'en retiendrais au final...

    Y rejouerais-je ?
    En soi je me suis beaucoup plus amusé que je l'aurais pensé, mais cette première mission est vraiment bien faite avec son apothéose lorsqu'on trouve le tank.  J'ai un peu peur que le jeu devienne assez répétitif et rébarbatif après ça.
    Y'a des chances que je tente le coup en tout cas.



    Jeu 6
    Akiba's Strip : Undead & Undressed  ( PS Vita )

    Je regrette peut être un peu de ne pas avoir mis d'image du héros qui arrache les vêtements des ennemis...

    Spoiler:
    C'était juste après mon voyage au Japon. J'avais passé quelques jours dans un appartement à Akihabara et l'endroit m'avait fait une forte impression. Et là, Akiba's Strip sort avec la promesse de pouvoir visiter le célèbre quartier de Tokyo... Du coup j'achète sans trop réfléchir. Au final c'est Tokyo Mirage Session qui assouvira ma soif de visite Tokyoïte et ce Akiba's Trip n'aura jamais eu sa chance.

    Mais les dés ont parlés, c'est son tour ! Je me retrouve avec une sorte d'action-RPG complètement délirant. Le héros « Nanashi » ( j'ai refusé de lui changer son nom donc il s'appelle littéralement « pas de nom » ), otaku de son état se fait attirer par une offre d'annonce qui paye en figurine d'anime rares. Ni une, ni deux, il y va et forcément c'était un piège ! Les méchants le changent en un vampire qui va aspirer toute la passion et la joie de vivre des différents habitants du quartier ! Durant tout cet échange surréaliste, il est parfaitement possible de choisir l'option « Ok très bien mais où sont mes figurines du coup ? » et de refuser l'offre du méchant par un simple « Pas de figurine. Pas de travail. Bonne nuit mon bon monsieur » ce qui m'a bien fait rire.

    Bon, bien sûr il se fait sauver par une fille qui partagera son sang avec lui ( en l'embrassant, évidemment ) ce qui lui permet de garder toute sa raison... Enfin je me souviens plus de la justification exacte. Par la suite, il retrouvera son groupe de pôte otakus avec cette nouvelle venu et le petit groupe (les Akiba Fighters) s'organise-sans trop paniquer- pour contrer cette arrivée de vampire qui suce toute la passion et la joie de vivre qui pullue les rues à présent. Le jeu étant plus proche du A-RPG que du simple BTA on trouvera ces combats au sein des différentes missions du jeu plutôt que simplement en marchant dans la rue. Le jeu étant même au final plutôt bavard.

    D'ailleurs si Akhihabara peut paraître bien vide à cause des capacités limités de la PS Vita ( assez peu de monde, pas de circulation automobile ), il y'a tout de même toute une foule de détail avec des personnages assez typique -mais néanmoins originaux- que l'on peut retrouver dans ce quartier. Ainsi on aura une gothic lolita qui pose avec des photographes juste à coté (d'ailleurs si on les embête, elle fuit et les photographes se barrent avec une démarche hyper suspicieuse et timide), des touristes venus voir le quartier, une fan de yaoi qui passe, beaucoup de marcha, des otakus maigrichons voutés avec des évantails moe dans le dos, bref, beaucoup de chose à regarder juste pour l'ambiance d'autant qu'on peut parler à tout ce petit monde. L'intérieur des magasins n'est pas en reste avec un simple menu d'achat et des photos de l'intérieur du vrai magasin en arrière plan. Le tout est décidément bon enfant.

    C'est d'ailleurs ça qui me sauve le prémisse que j'aurais pu regarder avec un peu de dédain. Et oui, car je ne l'ai pas dit mais la faiblesse des zombies absorbeurs de passion et de joie de vivre est la lumière du soleil ! La chose la plus logique à faire à partir de là est de tenter de les déshabiller ! Le bouton triangle permet d'attaquer le haut de la personne et donc son couvre chef, le bouton rond permet d'attaquer le corps de la personne et donc son haut, le bouton X permet d'attaquer les jambes de l'adversaire et donc son bas. Lorsque le vêtement est « affaiblis » (oui...) on doit achever l'adversaire en lui retirant le vertement en restant appuyé sur le bouton en question. Il est même possible de faire des combos de déshabillage si plusieurs vêtement sont affaiblis comme ça ! Un espèce de jeu de « strip » assez délirant où les adversaires tombent en culotte ou en caleçon et peuvent même se faire déshabiller plus loin si on réussit un super combo ce qui les feront se barrer en se couvrant les parties honteuses couvertes par un FX de lumière ridicule. Ça aurait pu être assez malaisant, mais la manière dont c'est fait avec des animations très cartoonesque ainsi que le coté très « reposé » de l'ensemble des personnages + l'héroine qui semble beaucoup trop sérieuse pour l'ambiance général en fait quelque chose de finalement de plus drôle qu'autre chose.

    Bon après, le jeu a des soucis.... Déjà, le coté BTA s’enchaîne assez mollement, c'est assez bof à manipuler et la caméra strictement contrôlé par le joueur n'aide pas toujours si l'ennemi se déplace un peu. Tout est très moyen à ce sujet. En plus, on me promet des « routes » avec les différentes filles du jeu, ça veut donc dire plusieurs fins ce qui m'ennuie toujours car j'ai horreur de choisir ça et ça garantit aussi que les autres mecs de la bande n'auront aucune relation romantique... Comme dans Persona... Et ça, j'aime pas non plus. Et puis ch'ais pas, c'est un jeu super délirant avec des personnages féminins otakus au caractère trempée, j'étais pas forcément venu là pour ça...

    Idée que je retiens :
    J'aime bien la distribution des boutons genre le bouton du haut permet de taper en haut, le bouton du bas en bas. Le fait de rester appuyer pour le finisher est aussi finalement assez intuitif et plutôt grisant ce qui est le mieux que l'on puisse espérer de la part d'un jeu qui demande de déshabiller son adversaire.

    Y rejouerais-je ?
    Je ne saurais le dire. Y'a un coté « bonne humeur » à l'ensemble que j'aime bien avec un cast un peu délirant. Mais les contrôles BTAs sont vraiment bof. Je ne pense pas que je le continuerais jusqu'à la fin en tout cas...



    Jeu 7
    Dark Sector ( Xbox 360 )

    "Brown TPS mais t'inquiètes t'as un boomerang"

    Spoiler:
    C'est après que je tentais de récupérer mon compte Microsoft et alors que j'apprends l'incendie de Kyoto Animation que je me suis élancé dans Dark Sector. Un TPS typique de l'époque avec son atmosphère gritty, son absence de barre de vie et ses couloirs à foison... A priori pas du tout mon genre de jeu donc.

    Et bon sang, que ça se confirme. Le chapitre 1 était à mourir d'ennui avec un héros envoyé dans un camp russe pour faire « on sait pas trop quoi » et qui-faute de se faire discret- doit tirer sur plein de mecss en se mettant systématiquement à couvert. Les archétypes d'ennemi sont franchement pas super intéressants et en plus avec les classiques armes + une grenade pour faire sortir le joueur de sa cache ( qu'ils ratent une fois sur deux ). En plus tout le jeu est en noir et blanc à ce moment donc c'est la grosse déprime.

    Finalement au chapitre 2 la feature principale du jeu s'annonce enfin : Le boomerang qui se greffe sur le héros au début ; même que les couleurs reviennent à cet instant. (Enfin, y'avait pas trop de couleur de base en vrai mais au moins c'est plus en noir et blanc ) A la base c'est juste un machin qu'on envoie et qui revient et qui trucide les gens mais les trucs que l'on y débloque peuvent être assez marrant. Genre le balancer sur un truc d'électricité pour qu'il la prenne et ainsi avoir un boomerang électrique. Ou encore le fait de pouvoir contrôler le boomerang pendant sa trajectoire avec une caméra qui suit l'appareil. Voir enfin, de pouvoir voler les armes des ennemis (dont on ne peut se servir que temporairement ) en tirant dessus. C'est assez sympathique en vrai, manque de pot en face y'a toujours pas grand chose à dire. C'est mou et je sais pas ce que je fous là, je sais pas pourquoi j'en aurais quelque chose à faire de ce héros antipathique au possible. En plus il est pas clair leur couloir, ça fait plusieurs fois que je sais pas où est la suite et là, au chapitre 3, alors qu'on introduit les éléments un peu « horreur parce que y'a des mutants », j'arrête le jeu parce que j'ai la flemme de chercher d'avantage. Tant pis.

    Honnêtement je saurais pas trop dire si c'est juste moi qui aime pas le genre, moi qui est trop triste par ce qui est arrivé à Kyoto Animation ou si ce jeu est juste trop médiocre pour quelqu'un qui aime pas tant que ça le genre de base mais c'est de loin le jeu qui m'a le plus gonflé jusque là.

    Idée que je retiens :
    Tout le truc a été un long ennui jusqu'à l'arrivée du boomerang qui m'a vaguement réveillé. Je retiens deux moments qui a su me faire sourire cependant. Y'a un moment de combat contre l'armée russe ( comme toujours... ) et là, sans la moindre cinématique ni introduction, y'a les soldats qui se mettent à tirer ailleurs en faisant « C'est quoi ce truc ? », il s'avère qu'à ce moment là : Un énorme monstre qui casse tout débarque et défonce tout le monde. Et là c'est magique parce que personne ne pense plus à s'entretuer, tout le monde est sur ce monstre surpuissant et ça, ce changement de focus, je l'ai trouvé vraiment sympas. Ca m'a rapellé un peu les soldats de Metal Slug qui s'allie au joueur lorsque la menace alien se fait présente.... Après qu'il se soit enfuis, le combat a repris normalement... C'est dommage, je les aurais bien vu fuir du coup pour tout rapporter.

    En vrai y'a un autre truc, c'est que lorsqu'on ouvre les portes avec notre truc électrifié, elle s'ouvre « toute seule », comprendre que si on est sur son chemin, on se la mange. Y'a alors une magnifique animation du héros qui s'étale de tout son long par terre, j'ai rigolé pendant au moins une minute devant ce spectacle.

    Y rejouerais-je ?
    Certainement pas.



    Jeu 8
    Forbidden Siren ( PS2 )

    Featuring : Une radio télépathique.

    Spoiler:
    En vrai, ça aurait dû être le jeu 7 mais je me suis dit qu'il valait mieux attendre le soir pour jouer à celui là... En vrai je ne savais pas trop à quoi m'attendre pour ce jeu du coup la surprise était totale ! On se retrouve avec plusieurs protagonistes qui doivent survivre dans un espèce de village peuplé de gens qui ont manifestement perdu la raison et se comportent comme des zombies attaquant à tout va la première personne saine passant sous leur main... Ca rappelle un peu Resident Evil 4 (et c'est sorti avant...) mais contrairement à ce dernier, dans Forbidden Siren ils sont capable de vous voir dans le brouillard depuis l'autre coté de la map et vous flinguer avec un vieux fusil de chasse moisi avec une acuité à faire trembler les plus grand cow boy de l'ouest.

    … Comment survivre ? Et bien de ce que je comprends, il faut utiliser la « Vision » permettant de voir ce que les autres personnages de la carte voit et se baser sur cela pour en déduire les trajectoires des différents ennemis afin de pouvoir s'infiltrer / les défoncer en toute sérénité... A noter que ces ennemis sont en réalité invincible et que les cribler de balles reviendra simplement à les incapaciter pendant une période variable en fonction de leur type. A cela se rajoutera plusieurs modifieurs dans le gameplay : Un personnage non armé, un personnage armé d'une puissante arme, un personnage avec une escorte bref les possibilités sont nombreuses et encore, on m'avait dit il y'a longtemps la présence d'une aveugle ne pouvant voir qu'avec la vue « des autres » et donc de ses alliés.

    Et c'est un peu là le grand malentendu de Forbidden Siren, ce n'est juste... Pas vraiment un jeu qui fait peur. Oh, il peut stresser, des fois, alors qu'on se met dans la vision d'un adversaire s'approchant lentement de nous mais de la « peur » vraiment ? Non... Les ennemis sont même assez rapidement désacralisés puisque chaque partie de jeu se présente comme une map avec un objectif à accomplir le joueur devant trouver la bonne route afin de pouvoir l'accomplir... Idéalement ça se fait en regardant ce que voit les ennemis mais je me suis souvent retrouvé à ne pas bien comprendre où ils sont pour autant... Il faudra donc avancer, se faire tuer comme un lapin avant de recommencer et tenter d'autres approches... Finalement, mon manque de skill me fait jouer à ce jeu comme un die & retry... Mais cela ne le rend pas moins intéressant, bien au contraire ! D'autant que les phases de gameplay sont suffisamment courte pour ne pas lasser. Je suis sûr que rejouer à ce jeu en connaissant la solution rend la chose très simple par ailleurs... Mais en attendant, c'est super chaud, genre dès le second chapitre on s'en prends plein la gueule !

    Graphiquement je suis assez impressionné, les personnages ont des têtes et des expressions très réalistes pour de la PS2. On sent que c'est une texture qui bouge sur une face peu polygoné mais cette texture est vraiment réussi même si on ressent parfois quelques sauts d'image rendant les personnages parfois plus creepy que ce que les auteurs avaient surement voulu... Seul regret réel : La version française, non pas qu'elle soit spécialement mauvaise mais j'aurais VRAIMENT voulu y jouer avec les voix japs vu que tous les « acteurs » sont japonais...

    Idée que je retiens :
    Bien sûr, toute l'idée de « jeu à la seconde personne » est géniale. Ca empêche pas de tâtonner lorsqu'on rentre dans une map mais ça reste le meilleurs moyen de traverser sans se faire repérer, les sentinelles ayant tendance à regarder ailleurs pendant certains moments. En plus, couplé avec les alliés afin de savoir ce qu'ils voient, c'est vraiment la grosse trouvaille du jeu !
    La vision en réalité demande au joueur d'appuyer sur L1 et trouver la bonne « fréquence » en faisant tourner le stick analogique gauche, une fois celle ci trouvé, on peut la « sauvegarder » sur une touche de la manette pour pouvoir y accéder quand on veut. Cette recherche « de fréquence » là, avec le joystick, ça rappelle vraiment la manière que l'on a de trouver une fréquence de radio et j'aime aussi beaucoup cette idée.

    Y rejouerais-je ?
    Oui, Oui Absolument ! Je regrette d'ailleurs de m'arrêter !



    Jeu 9
    Kya : Dark Lineage ( PS2 )

    Un jeu de plateforme 3D comme on en fait plus... Parce que déjà à l'époque ça rapportait pas.

    Spoiler:
    Deuxième jeu PS2 d'affilé mais dans un genre vraiment différent, là c'est de l'action / aventure / plateforme... Franchement, ça sent à mort la production européenne fait par des passionnés qui n'a jamais trouvé son public, le monde est foisonnant, avec une superbe direction artistique qui me fait un peu penser à du Rayman. Même l'héroine qui n'a pas froid aux yeux fait typiquement français... Franchement j'ai beaucoup apprécié y jouer, le jeu est très riche et autant « dans les faits » on a affaire à un certain nombre de niveau séparé en plusieurs checkpoints le jeu a l'air de se débrouiller pour scénariser le tout pour pas que ça se voit trop. Le jeu est ambitieux en plus, avec des phases d'infiltration, de glissade, de plateforme, de combat (car oui on se bat en mode combat ou alors on balance notre boomerang pour les ennemis « faibles »), de shoot bref, c'est un immense fourre tout mais un fourre tout super agréable, beau et assez cool à parcourir... C'est vraiment exactement mon type de jeu ! Mais y'a des défauts...

    Tout sent le jeu qui a dû être finit dans le rush, aucun bug « grave » bien sûr (contrairement à DarkSiders II qui m'a bien freezer une ou deux fois dans les doigts d'ailleurs, j'ai oublié de le dire) mais beaucoup de « petits trucs ». Des collisions pas toujours précises, des cinématiques qui vont à toute allure parce qu'on sent bien que le budget est compté, des triggers de musiques qui semblent se déclencher sans raison... Des trucs du genre quoi... Oh et bien sûr surtout : La caméra. Alors elle c'est particulier parce que je la trouve très honnête (tout du moins autant que possible dans ce genre de jeu... ) en temps normal.. Par contre, dès qu'il se passe UN truc « pas trop prévu », genre si on recherche un collectible et qu'on cherche à revenir en arrière ou qu'on va à un endroit pas vraiment prévu, la caméra est en absolue roue libre. J'ai eu une caméra qui s'est catapulté à deux kilomètres parce que j'étais sur un espèce de truc en bois qui tourne sur lui même et j'ai dû sauter en m'accrochant au mauvais moment. Je ne parle même pas des ennemis qui nous défonce avec les flingues ce qui a tendance à affoler tout autant la caméra que moi même.

    J'aime beaucoup le parti pris de faire en sorte que les collectibles soient « les ennemis que l'on rencontre » il faut en effet tous les exorciser car c'était des gentils à la base. Le soucis, c'est que du coup quand y'en a un qui tombe dans un trou, on est comme des cons. En plus c'est bizarre parce que le jeu veut AUSSI être un jeu d'infiltration et donne à certains ennemis les outils pour être quasiment impossible à avoir sauf si on les a « par derrière », mais j'ai l'impression qu'ils ont pas le même comportement lorsqu'ils sont surpris par derrière que lorsqu'ils nous voient par devant... Et j'ai l'impression que des fois, ce script de « surprise par derrière » n'est pas très bien joué et on se retrouve à se faire surflingué pra des ennemis que le jeu nous oblige à exorciser... Parce que oui, exorciser des ennemis permet d'avoir des villageois qui construiront plus de boutiques dont certaines continuent des objets clés pour continuer ! Je ne suis pas sûr que mettre des objets clés là dedans soit une très bonne idée en vrai ça rend le tout plus confus qu'autre chose...

    Au de là de ça, le scénario est aussi très très moyen avec une aventure un peu enfantine « les gentils ewoks contre les méchants loups ». C'est amusant parce que plus le temps passe, plus j'ai l'impression que c'est pas notre truc les scénarios en France... On s'en fout toujours un peu, non ? Autant dans nos succès que dans ce qui marche pas plus que ça. Je regarde les critiques par curiosité, ça dit « défaut de rythme » ( c'est vrai que la poursuite dans l'intro est un peu longuette... ) « mauvaises caméra » (bon, le manque de finition quoi) et « marché oversaturé » ( c'est vrai que sur le moment y'avait du Jak, du Sly, du Rayman 3 mais attendez encore genre 2 ans, et ce genre de jeu disparaîtra totalement !)... C'est peut être pour ça qu'on ne fait plus de bons jeux comme ça en France... On a compris que ça ne pouvait ne se transformer qu'en échec commercial.

    C'est dommage parce que franchement il est bien.

    Idée que je retiens :
    Euh, et bien euh... C'est pas un jeu avec « idée forte » en vrai c'est surtout la cohérence de l'univers qui est superbe avec genre des cochons qui servent de tremplin et qu'on peut amener à des endroits en shootant dedans comme avec un ballon ou en les attirant avec de la nourriture. J'aime bien aussi la maniabilité avec le vent qui permet d'être propulsé en l'air mais le joueur a la possibilité de « redescendre » en faisant le piqué avec X. Y'a le vent sur le coté qui permet d'être plaqué au mur et donc « marcher » dessus aussi qui est vraiment super. J'ai bien aimé aussi le coup des troncs d'arbre avec des animaux qui ressemblent exactement aux troncs d'arbre il faut un objet pour pouvoir savoir sur quoi marcher. L'infiltration, une fois qu'on connaît le script est pas trop mal non plus, non vraiment, autant « des idées fortes » y'en a pas vraiment autant « plein de petites idées sympas » y'en a pendant tout le jeu.

    Y rejouerais-je ?
    Ouais franchement ça défonce. Et puis on en fait plus du tout des jeux comme ça...




    Jeu 10
    Sunset Overdrive ( Xbox One )

    Un gameplay agréable ? Dans mon open world ? Ca alors ?

    Spoiler:
    Il y'a un moment j'ai acheté une Xbox One. Un pôte voulait la revendre pour une Xbox One X et j'avais réussi à la négocier pour un très bon prix vu que je voulais pas plus cette console que ça... Un truc genre 140€... Et puis le jour de l'achat je me ramène avec 240€ car je me souvenais plus à combien je l'avais négocié. Je me suis longtemps mordu les doigts de cette lamentable erreur et du coup la console est resté en plan chez moi, jamais déballé pendant un bon moment... J'achetais parfois les rares jeux de la console qui m'intéressait (et j'en ai aussi reçu avec la console)

    Mais là, il est grand temps d'ouvrir la boite, de brancher la console, de faire les 100000 mise à jour pour jouer direct à Sunset Overdrive, l'une des rares exclues qui m'intéressait !... Sauf que le temps que je m'y mette, maintenant, il est sorti sur PC... Aaaaah... 240€... Bon le temps que la Xbox One installe tout ce qu'elle avait à installer j'ai eu le temps de tester deux autres jeux en vrai...

    Puis je suis allé à l'éditeur de personnage, je vois que l'énorme baraqué musclé est assez marrant, je me dis que je le prends mais avant je voulais voir les options de personnalisation de personnages féminins. Je prends n'importe quoi, je fous des cheveux jaunes à mèche rose à mon personnage qui en plus a une grosse barbe bleu... Et là c'est le drame, ils demandent pas après « Etes vous sûr ? » le jeu démarre direct... Bon bah je redémarre la console, je reprends le jeu... Non, il a sauvegardé mon avatar et donc je peux plus revenir comme avant. Bon très bien, alors je regarde les sauvegarde du jeu je fais « Delete All », je relance le jeu...... Il me dit « synchronisation avec le Cloud », je récupère ma sauvegarde et le jeu redémarre... Insupportable Microsoft. Finalement en trouvant l'option « delete everywhere » je parviens enfin à recommencer une nouvelle partie. Le jeu a juste pas d'option « nouvelle partie », c'est comme ça, c'est moderne.

    Disons que vu comme ça le jeu partait relativement mal mais.... Ben non il est cool. Bien sûr qu'il est cool. Y'a quelqu'un en ce bas monde qui s'est dit « tiens et si on faisait un open world mais que cette fois on faisait un bon gameplay bien nerveux, arcade qui part dans tous les sens ? » et ils l'ont fait, j'ai même vu une conférence à la GDC sur à quel point c'était chaud de faire une ville entière que l'on peut parcourir en glidant, rebondissant, sautant sans jamais perdre son combo tout en faisant des attaques procédurales. Bon le jeu fait beaucoup de chose pour le joueur, il vise pour toi, il fait en sorte que les ennemis te rate lorsque tu glide (alors que lorsque tu es au sol ils te ratent pas), tout ça pour que la règle sacrée soit respecté : Tant que tu glides, tant que tu bouges en l'air et « fait des trucs cools » tu es en sécurité. Ca marche très bien... Trop bien peut être parfois, il y'a des moments où je glide tellement que je sais plus trop quoi faire, où on en est, où sont les ennemis restant. Le jeu va parfois un peu vite et il est bon alors de revenir au sol pour faire un peu de combo basique... Alors que le jeu te crie dessus que non non il faut continuer à être en l'air ! Plus ! Plus !

    On pourrait reprocher au titre son coté très juvénile, ça casse le 4e mur tout le temps, ça fait des blagues, rien n'est pris au sérieux... Mais en vrai c'est ça qui permet de justifier les choses les plus absurdes comme le fait qu'on tue finalement beaucoup d'humains (certes qui ont mal tourné), le fait que les ennemis laissent des canettes et des pick up de vie et de munition au sol, comme ce que j'avais dit qu'on ne fait plus de nos jours dans la partie sur Harvest Body ! j'aime aussi beaucoup le moment où j'ai escaladé un immeuble et au dernier moment me suis mis à tomber au sol, un portail dimensionnel s'est alors ouvert pour me ramener en haut. « Merci, j'avais vraiment pas envie de repartir d'en bas » s'est écrié le joueur... Et j'étais d'accord. En gros c'est vraiment un humour qui a une utiltié et en ce sens, je ne lui en veux pas trop même si a peut être fatiguant de temps à autre de n'avoir jamais un personnage qui calme un peu le jeu... Ca arrivera peut être ?

    En tout cas je reste pour l'instant assez impressionné par la variété des missions. C'est une apocalypse zombie oui, et y'a les classiques missions de survie, d'escorte ou de nettoyage mais on trouve aussi du tower defense, des grappins qui permettent de créer de nouveaux passages pour grimper un immeuble, activer une usine d'eau potable pour la nettoyer en tapant sur des trucs dans le bon ordre, un moment où on met en place un train et on défonce tout le monde en étant dessus voir obtenir une arme qui tire un jouet pour chien pour qu'un chien atomique y aille et détruise tout sur son passage. C'est con mais y'a pas une mission qui ressemblait « trop » à une autre jusque là et franchement c'est un exploit. Par contre niveau histoire, ça paraît un peu bidon. Genre je dois chercher un objet puis pour ça faut que j'aide 3 personnes puis chaque personne demande une mission qui a plusieurs objectifs puis quand on revient en fait y'a encore une autre mission.. Ca n'en finit pas ! C'est des gens qui avaient plus d'idée de gameplay que d'idée de rebondissement ! ( Enfin, c'est surtout pour économiser le budget je suppose... )

    Idée que je retiens :
    Le parcours bien sûr, l'idée même de parcourir la ville « en faisant des trucs drôle », j'imagine qu'en réalité cette idée a toujours été là, GTA a ses voitures qui était censé être « le truc drôle », Infamous a ses pouvoirs et Sleeping Dogs a... euh... Un peu oublié cette partie ? Du coup il m'en faut un autre, j'aime bien l'idée du jauge de combo avec un personnage qui devient de plus en plus puissant au fur et à mesure que tu augmentes ton combo. En plus, ces améliorations sont des skills débloquables, le truc favoris de l'open world !
    Ça signifie qu'il n'y a pas que les fans de high score qui chercheront à avoir un gros score et ça c'est plutôt sympas.

    Y rejouerais-je ?
    Je pense que de tous les jeux open world, celui là est sans doute celui auquel j'ai le plus de chance de rejouer... Après ça reste un open world...




    Jeu 11
    Hybrid Heaven ( Nintendo 64 )

    Zzzzzzzz... Hein ? C'est à moi ?

    Spoiler:
    Bon là, on a notre premier vrai navet... Et en plus il partait mal parce que mes DEUX cartes mémoires de N64 ( qu'ils ont appelé « controller pack » on sait pas pourquoi ) sont mortes. Autant dire que je joue pour du beurre là, j'avais donc pas trop envie de m'éterniser. Au moins Turok 2 je sais que j'ai des codes de triche pour potentiellement passer direct au deuxième niveau... Mais Hybrid Heaven..

    Déjà ça commence par le fait de voir un type devant une télé qui regarde des cartoons puis les news, il met son costard, y'a sa femme qui est inquiète pour lui, il va rencontrer des gens dont un gros indien aussi barraqué que lui. Le gros indien le tue et c'est lui le héros. Et en fait après il va dans un laboratoire secret et même que tout le monde le reconnati c'est le professeur machin. Donc il y va et là apparemment en regardant un cube de Fez il a manifestement libéré toutes les créatures méchante des environs. Après le laboratoire il était pas terrible de base de toute façon, genre y'a des portes qui oblige à ramper, des caméras et robot de surveillances qui nous tire dessus... Et même que les employés sont au courant ! Ils disent ça comme si c'était normal ! Ils ont un syndicat vous croyez ?

    La grosse originalité du jeu c'est son système de combat qui-pour les gros ennemis-passe en mode « RPG », c'est à dire qu'on connaissait les J-RPG qui devenait des jeux de baston lorsqu'un combat démarre avec les Tales of. Ici, c'est un jeu de baston qui s'est RPGifié, le but étant d'appuyer sur un bouton pour afire venir un menu, sélectionner genre « coup de poing droite » et le balancer. Plus on attend, plus le coup sera fort. La stratégie optimale donc consiste à sans arrêt faire des pas en arrière / de coté pour esquiver tous les coups puis balancer un gros coups de pied parce que ça a plus d'allonge que le reste et ça fait plus mal.

    Bon après je dis ça mais je suis pas allé loin. Le truc est absurdement lent, tous les puzzles consiste en tirer sur le machin qui bloque jusqu'à ce qu'il explose, je pige rien à ce que je fait et je ne suis mort que lorsqu'un ennemi avait miraculeusement appris à me chopper en boucle pour me balancer... Vu que y'avait pas de sauvegarde, j'aurais dû tout recommencer.

    Non non...

    Idée que je retiens :
    Franchement ? Rien...

    Y rejouerais-je ?
    En vrai des jeux aussi bizarres ça me donne toujours envie d'y revenir mais faudrait déjà que je trouve une carte mémoire N64 en état de marche...



    Jeu 12
    Chibi Robot Zip Lash ( 3DS )

    Le Pikmin 3DS des Chibi Robots

    Spoiler:
    Je m'en souviens, c'était cette interview de développeur qui balançait le fameux « Ah, Chibi Robot n'a jamais trop marché, ce jeu que nous sortons là, c'est la dernière chance pour avoir un « vrai » Chibi Robot ». Darkstalker, Megaman, No More Heroes, ce genre de chantage me fait d'habitude fuir mais cette fois, le jeu était vendu avec un joli amiibo pour pas plus cher ! Bon bah alors en ce cas...

    En vrai le jeu est un jeu de plateforme « honnête », on y dirige un chibi robot qui attaquera moults ennemis avec sa prise dont le fil s'aggrandit au fil (ah ah) des upgrades que l'on choppe dans le niveau. L'idée sera toujours de tenter de trouver tous les collectibles et franchement y'en a qui sont super bien caché... D'ailleurs je crois que certains n'apparaissent qu'à partir de la seconde visite puisque des évènements différents peuvent s'y produire. La grosse originalité de distribution de niveau du jeu en effet est d'avoir une sorte de « plateau de jeu de l'oie » qui montre les différents niveaux dont est constitué le monde. Une roulette décide de si vous avancer de 1, 2 ou 3 cases ce qui fait que vous atterrirait en fonction dans un niveau différent. Vu que le chemin boucle sur lui même, on pourrait se dire que ça doit être insupportable de toujours sur des niveaux déjà fait. Heureusement, entre les lancés de dé supplémentaire si on finit bien un niveau et la possibilité d'acheter des morceaux de la roulette pour changer son chiffre et ainsi avoir plein de trucs qui nous arrange, il est assez facile d'éviter ce cas.

    Chaque niveau a sa petite mécanique mise en avant, plateformes mouvantes, truc qui nous poursuit, chibi de feu qui défonce tout sur son passage... Malheureusement le jeu est injouable pour moi à cause de l'utilisation du bouton R qui permet la glissade. Ce bouton ne fonctionne juste pas assez bien sur ma 3DS. C'est vraiment malheureux mais à chaque ofis que je dois l'utiliser il faut que je souffle dedans comme un fou ! Cela m'a rendu le tout vraiment trop chiant alors qu'en vrai, la plateforme est honnête faute d'être très originale. Chibi a tout de même ce mouvement lui permettant d'étendre à fond son fil pour qu'il rebondisse dans tous les sens et détruise un maximum d'obstacle, d'ailleurs

    Idée que je retiens :
    Au delà de l'idée de la roulette de niveau. Le jeu s'est permis un partenariat avec beaucoup de marque de confiserie ce qui est une très bonne idée. Ainsi Chibi Robot doit pas chercher « des bonbons » mais carrément « des Mantos » avec la vraie marque et tout. Cela transforme de simples collectibles en quelque chose de plus proche de nous... Enfin... Surtout si vous êtes amateurs de confiseries japonaises forcément...

    Y rejouerais-je ?
    Pas avant d'avoir une 3DS avec un vrai bouton R...
    En vérité même avec, le jeu est « correct » mais sans grand plus... J'ai juste envie d'un « vrai » nouveau Chibi Robot...



    Jeu 13
    The Last Story ( Nintendo Wii )

    Battailles stratégiques pour le dernier de Sakaguchi.

    Spoiler:
    Le dernier J-RPG de Sakaguchi... Allez savoir pourquoi, je n'y avais jamais touché... J'ai privilégié le très populaire Xenoblade et MOI je l'ai beaucoup aimé... Du coup que faisait le créateur de Final Fantasy pendant ce temps ? En vrai, c'est dur de juger un J-RPG sur la base de deux heures... Sans doute moins même vu que je préparais des affaires. Ce que j'ai remarqué déjà, c'est qu'on connait pas très bien le monde dans lequel on joue à la fin de ma session mais qu'on connait plutôt bien nos héros qui parlent régulièrement entre eux, s'inquiètent, s'envoient des vannes.. En vrai ils me semblent tout à fait sympathique ! Et ça c'est la plus belle accroche qu'on puisse me faire dans un J-RPG !.... Et l'une des plus belles dans un jeu tout court en vrai...

    A mon stade, j'ai surtout affronté l'intro très dirigiste mais j'ai la nette impression que le jeu sera très dirigiste et assez scripté... Ce qui explique suremnet son nom succès d'ailleurs. Le système de combat permet d'attaquer automatiquement un ennemi tout en se mettant en garde lorsqu'on le désire et permet même d'esquiver des attaques comme dans un Beat-em All ! Mieux, on a même des actions « spéciales » à faire dans l'arène comme effondrer un pilier sur un groupe d'ennemi. Je ne sais pas si c'est spécifique à l'intro, je ne sais pas non plus si ça deviendra plus tactique que « trouver l'intéraction => Activer le script » mais j'ai plutôt aimé les combats que j'ai fait pour le moment, ils étaient tous variés et assez funs ! Sans doute aussi dû au truc du héros qui lui permet de ressusciter les membres directs de son entourage et de ralentir les ennemis autour de lui.... Mais du coup il les attire tous à lui ce qui peut être plutôt dangereux pour le joueur si il est trop avide avec ça. On doit protéger ses amis, mais pas trop quand même...

    Les graphismes sont plutôt cool pour de la Wii et tous les dialogues semblent doublé, non vraiment il avait mis les moyens Sakaguchi ! Pour être honnête, là je dois aller me coucher mais je pense que je lui ai moins donné sa chance que d'autres jeux... J'aurais dû y jouer plus longtemps.

    Idée que je retiens :
    Avant de commencer un combat, on a droit à une vue aérienne du placement de chaque ennemi et certains permet même une attaque préentive sur le personnage que l'on souhaite... Forcément moi direct, je décroche une flèche sur le healer et ça démarre le combat sur sa mort. C'est vraiment bien foutu et une excellente idée qui donne un petit coté « tactique » supplémentaire bienvenue à un J-RPG qui n'a pas vraiment de menu.

    Y rejouerais-je ?
    C'est obligé.... Le dernier « gros » J-RPG de Sakaguchi, impossible de le laisser en plan.


    Dernière édition par Haganeren le Ven 9 Aoû - 21:09, édité 2 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Lun 22 Juil - 13:58

    Jeu 14
    Hey Pikmin ( 3DS )

    "Pikmin 4 est quasi fini" qu'il disait...

    Spoiler:
    Vu que je partais en expédition, il s'agit de mon premier jet de dés « forcé » à savoir un jet que je re roll jusqu'à tomber sur un jeu portable car je n'aurais pas eu accès à autre chose. Du coup moi j'aime bien Pikmin et alors que cet épisode tomba dans l'indifférence général, je restais curieux parce que oui c'est plus vraiment un jeu de tactique / gestion vu du dessus mais plutôt un side scroller avec des éléments de puzzle.

    Dans les faits, je retire beaucoup de similarité entre ce jeu et Chibi Robot Zip Lash. Les deux proviennent d'une série beaucoup plus complexe, les deux sont devenu des side scroller, les deux ont un coté exploration qui vienne de leur jeu originel, les deux ont une courbe d'évolution typique de chaque niveau (Olimar commence toujours à 0 Pikmin puis en récupère de plus en plus, Chibi Robot commence toujours à 15cm de cable et l'allonge de plus en plus) et les deux te fait jouer des personnages minuscules qui vont tenter de trouver des objets ressemblant à la civilisation humaine. (Juste que Chibi Robot, c'est des bonbons et Pikmin, c'est « tout » )

    Et les deux font formuler un peu ce regret que « tout de même », on aurait bien voulu voir ce qu'aurait donné une tentative du jeu originel sur 3DS qui est après tout censé être aussi puissante qu'une Gamecube... Un truc que j'ai toujours du mal à croire jusqu'à ce que je regarde genre Kid Ikarus Uprising ou les Resident Evil de Capcom dessus. Là, j'ai fait 4/5 niveaux de Hey Pikmin et j'ai tout de même l'impression d'avoir un jeu un poil trop basique mais je ne sais pas vraiment si le jeu est comme ça ou si la courbe de difficulté très lente typique de Nintendo fait qu'on ne va pas avoir des trucs trop subtil avant un bon moment... Par contre pour compenser on a plein de petites scénette amusante avec les Pikmins nous rapprochant de ces créatures ça me rappelle les courts métrages qui ont été sorti à leur sujet.

    Le truc qui me gène le plus au final c'est que les niveaux sont un peu trop complexe en terme de navigation pour générer des allers retours du coup tous les objets ayant besoin de Pikmin sont sur le main path. On ne verra pas vraiment (pour le moment) d'objet qui nécessite genre 30 Pikmins au tout début alors qu'on en a que 3 incitant à revenir et même si ils le faisaient, le fait que le jeu soit en 2D et donc ne pouvant pas avoir les raccourci du jeu 3D risque de ça anecdotique au mieux gonflant au pire... En tout cas pour l'instant c'est jamais arrivé on tombe toujours sur des obstacles nécessitant plus ou moins le nombre de Pikmin que l'on a déjà en stock, ça fait un peu artificiel... Du coup les puzzles consistent généralement à voir sur quoi lancer les Pikmins en premier...

    Ce n'es tpas comme si je réussissais à avoir les trois objets dans chaque niveau d'ailleurs, très régulièrement je prends un chemin que je pense être le chemin principal... Alors qu'en fait ça l'était et j'ai raté un objet. C'est assez agaçant d'autant que le jeu est trop lent pour qu'une revisite soit instantanément fun comme peut l'être un Sonic ou un Donkey Kong. En vrai je suis assez critique envers ce jeu pourtant je le trouve en soi plus solide que Chibi Robot Zip Lash parce que les contrôles « seulement tactique » semblent plus naturels et intéressant de Pikmin me sont vraiment agréable. Oui tu fais pas grand chose de sensationnel, oui on aurait sans doute préféré un « vrai » Pikmin mais en attendant c'est peut être pas si mal...

    Ah oui et niveau scénario ils se sont pas gonflé, y'a Olimar qui tombe sur une DEUXIEME planète par hasard qui a des Pikmins et qui semble aussi avoir eu la civilisation humaine et qui ressemble d'ailleurs à la Terre... Un peu facile non ?

    Idée que je retiens :
    J'aime bien le nouveau Jet Pack de Olimar, c'est un objet qui va à une hauteur fixe qui ne dure qu'une distance fixe donc ça oblige généralement à l'utiliser d'assez haut pour pouvoir atterrir assez haut aussi. C'est moins vu et revu qu'un double saut ou un glide.

    Y rejouerais-je ?
    Y'a des chances ouais, il me laisse un peu moins de froid que le Chibi Robot et il n'a pas besoin de bouton « R »...



    Jeu 15
    Viva Pinata : Pagaille au paradis ( Xbox 360 )

    C'est à ce moment que je compris que les jeux de gestion n'étaient pas pour moi...

    Spoiler:
    Déjà le premier truc que j'ai compris c'est que ce jeu n'est PAS Viva Pinata dont j'avais entendu du bien à l'époque mais sa suite... Et du coup, j'ai pas compris grand chose à l'intrigue de départ de méchants qui effacent tous les Pinatas dasn une base de donnée informatique. (Les Pinatas sont un jeu vidéo ? Non je veux dire, un jeu vidéo dans le jeu vidéo?!)

    Le jeu est un genre auquel je joue peu sinon jamais, le plus proche étant peut être Tomodachi Life. On s'occupe d'un « jardin » et des animaux (les « pinatas ») mignons arriveront attiré par les fleurs le but étant le plus souvent de les accommoder pour qu'ils « résident » dans le jardin. En général ça consiste à les nourrir de « quelque chose » à mon stade c'était surtout des fleurs mais j'en ai vu d'autres qui semblaient se nourrir d'autres pinatas... Brrr...

    Je sais pas si c'est parce que je ne suis pas habitué au genre mais j'ai trouvé le jeu un peu confus. Genre j'ai essayé pendant un très très gros moment de planter une nouvelle fleurs sans trop piger comment faire : J'imaginais qu'il fallait l'acheter quelque part ? Mais non, la graine traînait juste par terre (qu'est-ce que ça faisait là ? ) et il fallait la prendre pour la mettre dans un trou pour obtenir une fleur avec un peu d'eau. Tout cela n'aurait aucune importance si pendant le même temps, j'avais pas 1000 informations supplémentaires genre l'arrivée d'un nouveau Pinata qui déclenche une cinématique de lui qui arrive en faisant des trucs mignons ou alors le fait que j'augmente de niveau alors que j'ai littéralement toujours rien fait. Tout cela est finalement assez stressant...

    En clair y'avait toujours des trucs qui se passaient et qui me perturbait dans ce que j'étais en train de faire, surtout au début. Après, c'était plus le fait que je n'arrivais pas trop à voir par où commencer, ça me dit régulièrement d'acheter des choses pour « customiser » mon jardin mais ce dernier a déjà des trucs, des carrés en pierre, des barrières, y'a pas tant de place que ça en vrai du coup j'ai surtout fait « un coin sable » pour les créatures qui viennent du désert (Ouais on peut aller dans le désert dans une zone vide pour capturer des Pinatas sauvages et les mettre dans notre jardin...) et... C'est tout. Lorsque les challenges de tutos disparus, j'ai voulu faire accoupler d'autres pinatas mais ils avaient besoin d'une maison que je ne pouvais manifestement pas encore construire sans trop savoir ce qui fallait pour la débloquer. Tiens j'ai construit une AUTRE maison pour l'accouplement des pinatas du tuto mais je me suis foiré et j'ai tourné l'entrée dans le mauvais sens et mis à un endroit qui ne me plait pas... J'imagine que c'est trop tard...

    Bref, c'était un peu bizarre et confus et ça a pas l'air en soi d'être un mauvais jeu mais il me fatigue plus qu'autre chose dans l'état actuel du truc.

    Idée que je retiens :
    J'aime bien que les conditions pour qu'un Pinata reste / s'accouple soit une checklist aussi clair avec possibilité d'avoir plus d'information sur chaque objectif, c'est vraiment pas mal fait ça.

    Y rejouerais-je ?
    Euh... Je pense pas...




    Jeu 16
    Tokyo Twilight Ghost Hunters ( PS Vita )

    Pas trouvé...

    Spoiler:
    Cela devait arriver, voici une boite de jeu dont je ne retrouve plus le jeu, pourtant j'ai cherché les autres boites de PS Vita mais non je ne la retrouve pa... Du coup je met ce jeu là en attente en priant pour le retrouver à un moment ( et surtout en priant pour que ce soit le seul du genre ! )




    Jeu 17
    Megaman X8 ( PS2 )

    Toujours aussi dur...

    Spoiler:
    J'ai une histoire un peu particulière avec les Megamans. J'entends souvent parler de l'extrême difficulté des Castlevanias alors que personnellement à part des cas particuliers genre Mountain Path dans Castlevania 3, le jeu me semble suffisamment intuitif pour me convenir.
    Ce n'est pas le cas de Megaman, j'ai beau avoir fait tous les Megaman 1-8 ( certes, avec des savestates pour les 7 premiers ), les Megaman X1-4 (avec et SANS savestate), un Megaman Zero et un Megaman ZX. Cette série me semble décidément toujours aussi obscure et innintuitive à prendre en main et ce à mon grand dam puisque plusieurs personnes que je connais en sont grand fan.

    Je les trouve atrocement difficile, oh, à force de persévérance je finis par les vaincre mais ce n'est pas sans taper du poing sur la table... Et à chaque fois, j'ai l'impression d'avoir joué comme un pied... En plus, les Megaman X c'est spécial, autant les 3 épisodes SNES m'ont semblé excellent autant Megaman X4 sur PSX me semblait déjà avoir un Level Design à base de répétition de décor beaucoup plus médiocre... Megaman X5 a des phases de véhicule qui m'ont semblé parfaitement insupportable, une poursuite sous l'eau qui m'a juste fait arrêté la série. Megaman X6 et X7 étant célèbre pour être particulièrement nul à chier.... En clair, rien à voir pour quelqu'un qui n'est même pas si fan que ça de la série comme moi à part Megaman X8, le fameux « revival » de la série et dernier épisode de la série des Megaman X.

    …..... Et je suis direct dans le bain, j'ai quand même réussi à me chopper plus de 3 Game Over (comprendre que j'avais plus de continue donc j'ai vu l'écran de continue genre plus de 9 fois. ) au niveau d'introduction ! On a trois personnages maintenant, X avec son tir chargé, Zero et son épée à courte distance et Axl le petit nouveau que je connais pas (il vient de X7 je crois) qui peut tirer dans toutes les directions et a un tir électrique dont je peine à voir l'utilité. Aucun d'eux ne peut se baisser.

    Déjà, le jeu n'est pas mauvais, il est juste super dur pour moi, je peux pas aller trop loin car ça me demanderait trop de temps et ça serait au delà des limites de cet exercice. Le Level Design est infiniment mieux que ce que proposait Megaman X4 (pour le moment en tout cas ) avec des décors extérieur qui semble plus organique que ce que ce dernier proposait quitte parfois à ce que cette 2.5D apporte quelques confusions. On joue toujours au moins deux persos qui peuvent alterner et donc deux barres de vie mais je sais pas pourquoi j'ai l'impression qu'on a perdu au change quand même... J'ai l'impression que ces barres de vie sont plus de deux fois plus petite que l'originel... Mais c'est peut être qu'une impression ? Au moins on a une super attaque avec les deux persos lorsqu'on monte une barre de ki et qui permettent de two shots les boss... Cette attaque étant à TRES courte portée il faudra parfois jouer le grand jeu du «  Euh à quel moment je me fais toucher là ? » pour pouvoir l'asséner.

    Après l'intro, je me retrouve dans la classique écran de sélection de niveau qui sont plus des missions maintenant, depuis X4 je crois et j'aime bien ça. J'ai réussi à trouver la séance de véhicule de X8 que j'aime beaucoup sur le papier (un espèce de Lylat Wars où on poursuit un mec dans la ville des Reploids et donc on peut ENFIN voir la ville de ces zouaves là dans un jeu) mais infernal dans les faits puisque la caméra tourne tout le temps et que je me prends littéralement tous les obstacles sans réussir à arrêter l'ennemi. Finalement, j'ai rage quitté au niveau où on inverse la gravité parce que au bout d'un moment y'a une salle fermé ou des cubes avec des pics qui tuent en un coup font régulièrement des allers retours entre le plafond et le sol obligeant à rester sur les murs et à passer in extremis entre les blocs....

    C'est aussi ça Megaman, l'impression que les développeurs ont un peu trop abusé....

    Idée que je retiens :
    J'aime bien l'idée qu'on puisse non seulement choisir son personnage mais aussi son navigateur. Y'en a une qui est basique, une qui va dire des chemins cachés et une autre qui va plutôt balancer les points faibles des boss. C'est marrant comme idée je trouve.

    Y rejouerais-je ?
    Ca reste un Megaman, j'y reviendrais sûrement.
    Mais la vache ce que c'est dur...



    Jeu 18
    Radiant Historietta ( DS )

    Un J-RPG pour les sauver tous...

    Spoiler:
    En tant que fan de J-RPG il est dur d'ignorer l'état du genre dans le monde vidéoludique. La majorité des jeux PS3 ressemblant en effet d'avantage à des jeux à budget ( Atelier, les FFXIII-2/3) ou trop conservateur ( Tales of ) par rapport à l'extrême créativité dont le genre a fait preuve durant l'ère NES / SNES et même PSX. Pourtant, on dit souvent que c'est bel et bien sur portable que le genre s'est refait avec l'un des plus beaux représentants : Radiant Historietta qui jouit d'une excellente réputation.

    Manque de pot, juste alors que je l'avais commandé sur Amazon (le jeu n'étant jamais sorti en Europe mais la DS est dézoné donc osef ), Radiant Historietta : Perfect Chronology a été annoncé par Atlus... Avec des scénarios supplémentaires, des plus beaux graphismes, une meilleurs UI, des images supplémentaires lors des moments forts bref, tout en mieux... Fatalement j'étais deg. Du coup je n'ai pas touché au jeu.

    C'est dommage parce que honnêtement, il ne fait pas parti de ces jeux qui mettent 10 ans avant de démarrer. Dès le début on a affaire à un moment qui est en train de se « désertifier » et à la guerre entre deux états qui se battent pour les dernières parcelles de terres cultivables. On fait parti de l'un d'eux pour une mission assez délicate qui consiste à retrouver un espion possédant des informations capitales pour le ramener à bon port.... Malheureusement, le tout se passe très mal mais à ce moment, un artefact le « White Chronicle » récupéré plus tôt par le héros se met à briller. Il a en effet le pouvoir de revenir à des moments spécifiques de l'histoire pour permettre de prendre d'autres décisions. Un scénario donc simple mais néanmoins assez cool sur le papier. On nous promet du voyage dans le temps, un monde qui meurt, des méchants assez méchants mais avec des gentils potentiels dedans et des personnages sympathiques... Que du bon en somme !

    Même le système de combat à base de tour par tour est assez dynamique. Le jeu permet en effet divers options pour permettre aux trois personnages de jouer les uns après les autres. Si c'est le cas et qu'ils s'acharnent sur le même ennemis ils font plus de dégats MAIS il existe aussi des skills permettant de « ballader » un ennemi sur la map, par exemple un skill les repoussant d'une case ou les envoyant dans la case de droite ce qui peut permettre de mettre plusieurs ennemis sur la même case et donc d'en taper plusieurs d'un coup.. Jouissif.

    Niveau graphique ça fait très « jeu PSX mais en plus joli » avec ses décors 3D basique et ses personnages en 2D. C'est clairement un choix de représentation qui me plait beaucoup. En plus l'art style plutôt sombre est très sympas.

    Idée que je retiens :
    Ben les idées « fortes » du jeu sont les idées que je retiens au final. Le coup de revenir à des points clés du scénario pour changer son choix est très bon mais le moment que j'ai trouvé le plus cool pour le moment c'est celui où j'ai envoyé un ennemi à droite sur un autre ennemi pour tous les repousser sur un troisième ennemis alors que le troisième personnage les achève tous... Vraiment cool cette manière de faire des combos !

    Y rejouerais-je ?
    J'ai longtemps hésité à m'acheter la version « superior » 3DS mais de ce que je lis les scénarios supplémentaires ne font que diluer une expérience qui était déjà nikel dans l'original, l'artstyle est un peu moins unique ( le fameux argument du « c'est trop anime ».... ) et les ajouts de voix m'ont toujours totalement laissé de froid... Bref, on dirait que je suis parti pour faire cette version finalement...



    Jeu 19
    Dead or Alive 3 ( Xbox )

    Admirez la puissance graphique de la Xbox !........... La neige hein.

    Spoiler:
    Je suis peu fan de jeu de combat 3D, je trouve les combattants peu distinct entre eux et j'ai toujours l'impression de bourrer la manette sans avoir une idée clair de ce que je veux vraiment faire. Du coup quand je vois les Dead or Alive « pas trop cher » je me dis que c'est une série 3D comme une autre à tenter, faut dire que Soulcalibur ou Virtua Fighter est largement plus cher et je peux VRAIMENT pas saquer Tekken.

    J'avais pas mal joué à Dead or Alive 2 quand j'étais ado et j'y appréciais surtout les arènes où on pouvait genre tomber et continuer le combat en dessous ou les contres. Et du coup Dead or Alive 3 beeen j'apprécie les arènes où on peut tomber puis continuer le combat et les contres. Y'a pas vraiment de chose à dire, j'ai pas l'impression que le jeu a beaucoup bougé depuis la PS2 en terme de mécanique... Par contre, niveau graphique c'est impressionnant y'a des fois on dirait de la 360, le niveau dans la neige où on peut laisser des traces est particulièrement cool.

    Niveau histoire j'ai pas compris grand chose et le jeu a planté sur le troisième mode story que je faisais... ( J'ai fait Kasumi => Hayate => Tina ) dans un espoir de piger le scénario... J'ai pas pigé le scénario... Pourquoi Kasumi s'est barré de son clan de shinobi du coup ?Hum.... Ouah, ce résumé wiki est beaucoup trop long...

    Idée que je retiens :
    Beeeen, les arènes où on peut genre tomber et continuer le combat en dessous et les contres ?

    Y rejouerais-je ?
    Mon CD semble rayé, faut dire que je l'ai acheté à pas cher... La musqiue de menu déconne, les voix des personnages sont en décalage et j'ai eu une cinématique de fin qui plantait et même en multi, je pense qu'il est mieux de jouer au 4 aussi dans cette liste.
    En gros, le jeu est pas en état pour être vraiment joué...




    Jeu 20
    Sturmwind ( Dreamcast )

    Le marché parallèle des jeux rétros sortant sur des consoles mortes depuis longtemps.

    Spoiler:
    Un de ces jeux Dreamcast qui sortent alors que la console est terminée depuis longtemps. Quand j'ai été en voyage au Japon, j'ai vu que ce Sturmwind venait tout juste de paraître... Alors je l'ai acheté ! Mais je joue assez rarement à ma Dreamcast du coup j'ai pas trop eu l'occasion de le tester...

    Bon, c'est un shmup, forcément je vais aimer et celui ci semble vouloir un look ressemblant à Pulstar / Blazing Star c'est à dire avec beaucoup de 3D prérendus, on a parfois l'impression de jouer dans des niveaux avec des backgrounds qui sont de grosses cinématiques ce qui est assez classieux.... Par contre ça a un gros défaut, je pige le plus souvent absolument pas où se trouve les collisions des murs car oui, des fois, y'en a. Des fois j'ai peur de toucher à tout et puis en fait je pouvais aller où je voulais, d'autres fois je pensais que le truc était dans le background mais en réalité je perds une vie. C'est super rageant ! D'autant que le jeu est plutôt dur !

    Le fait qu'il ait finalement pas mal de temps de chargement et que j'ai réussi à freezer le jeu une fois à l'écran des high score n'arrange d'ailleurs pas exactement l'expérience de perdre dans ce jeu... Pourtant en vrai, y'a le système de Super Aleste qui « théoriquement » est plutôt sympas, en gros le joueur a trois armes qu'il peut améliorer avec des power up, lorsqu'il se fait toucher avec une arme, il perd d'abord tout ces power up puis l'arme complètement lorsque le joueur perd toutes ses armes, il perd une vie... Et ben malgré ça croyez moi : Le jeu n'est pas facile !

    Je n'ai fait que 3 niveaux et le jeu semble en contenir pas mal ce qui est cool, en vrai mis à part le manque de clareté, les obstacles proposés et le rythme du jeu est assez sympas. Plutôt lent même ce qui est assez cool de temps à autre....
    … Mais bon sang, ces collisions quoi....

    Idée que je retiens :
    J'aime beaucoup le tir qui permet de tirer derrière, en gros plus on appuie sur le bouton plus il tire devant donc pour tirer derrière il faut relâcher le bouton et le tapoter pour le maintenir en arrière, c'est dur à expliquer mais très intuitif et plutôt fun.

    Y rejouerais-je ?
    C'est un shmup sur Dreamcast solo only, ça m'étonnerait que je n'y rejoue jamais mais il ne m'a pas laissé la meilleurs des impressions hélas.




    Jeu 21
    Guilty Gear 2 : Overture ( Xbox 360 )

    La dernière OST de la série que j'ai vraiment aimé !

    Spoiler:
    Un épisode qui m'a longtemps été mystérieux ce Guilty Gear 2 Overture. Ils faisaient pas mal d'expérimentation avec la série en ce temps. Un Smash Bros like sur DS, un jeu à 4 un peu clunky sur PS2. Un Beat-em all sur PSP mais rien semblait vraiment sortir de tout cela... Sauf que voilà, dans les Guilty Gear Xrd qui sont à nouveau des jeux de baston il s'avère que le lore instauré par ce Guilty Gear 2 : Overture est capital ! Voilà qui est bien étonnant !

    Apparemment il ne faut pas trop que je compte sur trop de personnages de Guilty Gear dans ce jeu d'ailleurs... En effet ce serait un jeu assez court et vu  que ARC System Works n'avait plus trop les droits de la série ils devaient négocier les personnages un par un... Ca explique pourquoi genre Dizzy est mentionné par son titre et pas par son nom par exemple.

    Du coup je m'attendais à un gros BTA un peu bourrin genre l'épisode PSP que j'avais un peu joué... Pas du tout... C'est un Musou ! Y'a des « bases » dont une représente ton âme, des « unités » qui vont vers les bases ennemis et toi tu es au milieu de tout ça et tu essayes de défoncer les soldats ennemis... Tout comme un musou ! Mais sans les 10000 ennemis, là ça reste limité en terme de nombre de personnage même si il peut y en avoir quelques dizaines.

    J'ai tout de même un peu de mal à diriger mon personnage, on dirait que le système peut être assez complexe pour faire des gros combos notamment avec l'ajout de la mécanique des Roman Cancel permettant de revenir à la pose de départ à n'importe quel stade de l'anim pour en balancer une autre mais j'ai déjà oublié comment on fait... Du coup je fais toujours plus ou moins la même chose et mon Sol semble un peu pataud. On sent que quand on « lock » un ennemi le jeu peut vraiment devenir une sorte de 1v1 à la Guilty Gear mais les commandes sont peut être un peu trop complexe.

    Sinon en vrai il est cool, j'aimerais bien voir la suite !

    Idée que je retiens :
    En soi le changement de style lorsqu'on lock un ennemi est intéressant mais il marche pas plus que ça. Y'a deux idées que je retiens, celle de pouvoir mettre un soldat « dans son inventaire » pour pouvoir l'invoquer plus loin qui est assez cool et le fait d'avoir tout un gameplay de « dash » où tu te mets à courir à fond et tu dois carrément faire des dérapages pour éviter de te prendre un mur, c'est assez marrant aussi.

    Y rejouerais-je ?
    Il a l'air cool, fun, l'OST est excellente et j'aime l'univers depuis longtemps. Je le finirais pour sûr !




    Jeu 22
    L.A. Noire ( PS3 )

    Enquêtes en monde ouvert.

    Spoiler:
    Un gros morceau celui là... Encore un open world que j'ai accumulé sans y toucher mais j'aime bien les jeux de détective donc... Pourquoi pas ? Celui là semble divisé en plusieurs cas de plus en plus complexe le tout séparé par les souvenirs de guerre du héros contre les Japonais. Ca permet de faire tout un tas de cas DLC que  je n'ai pas car j'ai l'édition « normal » du jeu... Ouais... Au final c'est assez ambitieux, on est loin d'un jeu automatisé comme Phoenix Wright où parler dans l'ordre aux personnages débloque de toute façon tous les indices nécessaires.

    Y'a des fois où cette demande de réalisme peut être un peu lente et gonflante comme quand on inspecte une zone et que le personnage va systématiquement lentement aller d'un indice à l'autre, qu'il fasse toutes ces animations pour prendre les objets et qu'on se sente obliger de chopper toutes les bouteilles vides du coin « au cas où » y'a un truc dessus... Les interrogations sont plus intéressantes avec la possibilité pour chaque question de dire « Truth » (on pose une question supplémentaire en prenant pour acquis ce que raconte le témoin), « Lie » (on balance une contradiction avec une pièce à conviction) ou « Doubt » (on a pas de pièce à conviction mais on balance quand même notre suspicion... Des fois ça marche ).. Sur le papier c'est très puissant, dans les faits c'est parfois assez chaud parce qu'il est tout à fait possible « d'échouer ». Genre je vois pas super bien pourquoi on accuse cette témoin de mentir sur le fait qu'elle ait vu le coupable juste parce qu'elle avait fait un achat chez ce même coupable... Enfin ch'ais pas, y'a plein d'autres façon qui peuvent aller différemment en fait.

    Phoenix Wright a un peu le même soucis où il faut « comprendre la logique des développeurs » mais dans ce dernier tu es directement puni de ta mauvaise réponse alors que dans L.A.Noire, tu as juste raté ta question, c'est fini. Y'a même certaines réponses qui demandent de lire le visage des témoins. Ces visages sont vraiment bien fait et les premiers cas sont assez évident sur le fait que quelqu'un mente ou non ( C'est même souvent assez drôle ) mais j'ai bien peur que vers la fin du jeu ce soit beaucoup trop délicat.

    En vérité, j'ai vu une option « Restart », alors moi comme un con, je me dis que je vais pouvoir refaire l'interrogatoire... Non non non, faut refaire TOUTE l'enquête, c'est le gros abus ! Apparemment cependant c'est pas possible « d'échouer » une enquête donc même si on répond tout à coté on retombe toujours sur ces pattes, je suis à peu près certains qu'on se gâche pas mal le jeu à tenter d'avoir « toujours tout parfait » et les affaires sont assez facile à refaire de toute façon si on veut avoir tout parfait.

    Mais je sais pas, c'est assez lourdingue pour moi, on a une impression d'injustice lorqu'on voit le beeper dire qu'on a répondu à coté, on se dit qu'on voit pas comment on aurait pu faire mieux, que c'est dégeulasse... Peut être qu'il aurait fallu ne pas dire qu'il y'a une « bonne réponse » si de toute façon, tout mène à une fin heureuse ? Mais ça enlèverait peut être l'envie de les rejouer...

    Sinon que dire, je conduis toujours comme une merde, les contrôles sont aussi naze que d'habitude lorsqu'il faut poursuivre quelqu'un et l'arrêter, bref, on joue pas pour ça de toute façon...

    Idée que je retiens :
    En soi, j'aime beaucoup l'idée d'affaires pouvant se résoudre de plusieurs manière différentes en fonction des choix, j'aurais juste préféré que ce soit des manières « différentes » et pas « une bonne manière » et « une mauvaise manière ».

    Y rejouerais-je ?
    Hum....... C'est un jeu intéressant mais je le trouve très lent... Peut être...



    Jeu 23
    Quantum Break ( Xbox One )

    Le temps qui se fait long...

    Spoiler:
    Je ne sais plus comment j'ai acquis Quantum Break... Me l'a-t-on file avec la console comme Just Cause ? L'ai-je acheté en magasin après avoir tapé « Exclusive Xbox One Game » ? Aucune idée... D'autant que je ne connaissais vraiment rien à ce jeu pour le coup...

    En fait, il s'agit juste d'un TPS narratif... On suit un scénario assez dirigiste pendant un moment qui nous parle de potentielle machine à voyager dans le temps puis après un foirage bien prévisible le jeu fait entrer en scène mes personnages favoris du monde vidéoludique : Des soldats. Ils défoncent tout, le héros ne semble pas avoir le moindre remort de tous les massacrer jusqu'au dernier (ils ont techniquement tiré les premiers... ) et même pas son frère pourtant un peu plus « nerd »... Les deux ont vraiment un chara design ultra basique d'ailleurs, c'est très dommage en tout cas, il s'en suit de tout cela des séquences de shoots qui euh sont basiques pour le genre et qui durent trois plombes. C'est vraiment le soucis avec ces jeux là, ils ont pas un gameplay aussi cool que les jeux du genre « sans scénar » parce que « c'est pas leur focus » m'enfin n'empêche que c'est ça qu'on fait le plus dans le jeu quand même, tirer sur des trucs !

    Pour être honnête, ça me rappelle un peu Dark Sector en moins mou, avec plus de couleurs mais moins de possibilité et sans les moments chiants où on sait pas où aller... Enfin, j'imagine qu'en réalité c'était plus Uncharted qui était visé, on a même un héros qui fait « Merde merde merde » lorsqu'il se fait repérer.

    La feature cool c'est qu'après cette intro, j'ai eu la possibilité de jouer le méchant pour déterminer la suite du scénario, j'imagine que l'idée est que l'on puisse facilement revenir ici pour choisir l'autre possibilité ce qui distinguerait le jeu de genre Radiant Historietta où c'est plus « la bonne » chronologie contre « les mauvaises »... Enfin j'imagine en tout cas, pas comme si j'y avais joué après.

    Après je suis dur, y'a des intéractions temporelles marrantes comme figer dans le temps un ennemi, les balles du coup s'arrêtent façon « ZA WARUDO » et reprennent leur chemin lorsque cette bulle se dissipe. Le super dash permet de ralentir le temps ce qui... Ben change pas grand chose au genre au final puisqu'il le bullet time était déjà bien incorporé dans le genre. Y'a un bouclier anti-balle qui fait un peu « smart bomb » aussi... Boarf... J'ai l'impression que même Viewtiful Joe faisait des choses plus marrantes avec le temps au final...

    Ah bah hey, tout s'explique ! C'est les mêmes mecs que pour Alan Wake qui m'avait déçu pour des raisons assez similaire ! Comme quoi hein...

    Idée que je retiens :
    Au delà du coup du choix. Je retiens surtout les effets spéciaux impressionnants avec le temps, toute la DA du titre repose sur ce truc : On dirait qu'ils déforment les vertexs des mesh 3Ds des objets pour obtenir leur truc, c'est assez cool en vrai.

    Y rejouerais-je ?
    On va pas se mentir, ça va être dur... J'ai l'impression que je ferais mieux de faire Uncharted / The Last of Us, au moins y'a plus de fans...




    Jeu 24
    Gears of War 4 ( Xbox One )

    Quand y'a plus de Xbox, y'en a encore

    Spoiler:
    Lorsqu'on tire 75 au dès, ça donne avec ma règle de trois un 108.75 ce qui donne soit Gears of War 4 soit Quantum Break, un dilemme que je brise avec un simple jet de dé : Plus de 50 c'est Quantum Break, moins de 50 c'est Gears of War 4.... Et ben j'ai fait deux fois de suite exactement ce jet de dé : 75, c'est fou non ? Et après Quantum Break j'étais pas vraiment chaud pour un autre TPS pour être honnête... Mais bon c'est le jeu...

    J'ai fait aucun Gears of War jusque là mais le jeu était plus ou moins avec la Xbox One donc j'avais ça dans mes cartons... En commençant par le 4... D'habitude j'aime pas ça mais pour les séries qui m'intéressent sans plus cela ne me gêne pas plus que ça. En plus, le prologue du jeu est plutôt cool puisqu'il met en place ce qui semble être la présidente du monde de Gears of War qui fait un discours sur les sacrifices passé... S'enchaine donc trois missions qui représentent, j'imagine, les trois gears of war précédent ce qui est un moyen à la fois cool de faire du gros fan service aux fans et d'introduire l'univers pour moi....

    Bon par contre l'univers ça semble être un fantasme d'armée américaine. Y'a les majors qui gueulent tout le temps-mais dans le fond ils ont raison-des ennemis super méchant et donc y'a pas de question à se poser. De l’héroïsme de nos supers soldats, bref, va me falloir prendre un peu de recul pour apprécier la chose... Et heureusement pour moi, Gears of War 4 semble prendre une tournure « un peu » différente puisqu'on joue plus une sorte de guérilla qu'une armée régulière. Plus de grade, juste des types à la gachette facile qui se balancent des vannes en tirant sur des ennemis... C'est déjà largement plus supportable pour moi... Même si j'ai pas super bien compris pourquoi on se battait...

    Malgré ça faut bien que je le reconnaisse... C'est très cool ! Non vraiment ! Et Dieu sait que je suis pas un fan du genre mais le jeu a juste un excellent rythme, ça a beau être un cover shooter on s'ennuie pas plus que ça, les armes ont tous un bon feeling avec même parfois des subtilités de gameplay bien trouvé comme le flingue qui tire deux fois, une fois quand on appuie, une fois quand on relache ou le sniper où on doit attendre-mais pas trop- pour relacher son tir. Bon je trouve quand même le coup du « tu peux te faire ranimer par tes alliés » un POIL trop abusé... Je veux dire, je suis vraiment pas très bon et ait même pu foncer dans le tas comme un con de temps à autre et ben les mecs arrivent TOUJOURS à me sauver même quand j'ai bien bien fait le con.

    Au final, en deux heures, j'ai eu 5 environnements très différents avec des situations plutôt sympas... Ca change de jouer à des jeux qui ont un gros budget !

    Idée que je retiens :
    Y'a plein d'idée sympas en vrai. Genre y'a un type d'ennemi que j'avais pas vu avant, c'est ces espèces de grosse boule qui arrivent vers toi en roulant très vite et ne font que t'immobiliser. C'est sympas parce que du coup tu les priorises et ça permet aux ennemis plus balèze de bien s'installer derrière les trucs à cover.
    La grosse idée bien cool par contre mais ça je crois qu'elle est là depuis le premier, c'est lorsque vient le moment de recharger, il est en effet possible de raccourcir ce temps de rechargement en appuyant sur le bouton « recharger » pile au bon moment. Si on se foire c'est plus long par contre... Une mécanique que j'avais déjà vu dans Alienation à l'époque mais qui est tout aussi efficace ici !
    Le fait de devoir se trimballer une caisse qui permet de se fabriquer des armes à tout moment est aussi assez rigolo... Nan vraiment, y'a plein d'idées !

    Y rejouerais-je ?
    Ben franchement... Là comme ça... Je dirais ouais !
    Ca me donne limite envie de voir le reste de la série ! Même si le coté « ultra militaire » me rebute toujours, ça m'avait gonflé dans Vanquish à l'époque...




    Jeu 25
    The Last Remnant ( Xbox 360 )

    La conviction qu'on aurait dû prendre l'autre version.

    Spoiler:
    Un autre jeu dont j'ai la version originale alors que des versions bien superior sont sortis depuis... Parait que la version 360 rame à fond mais boarf, ça peut pas être si pire non ?.... Ben si....... Parce que là, durant l'intro, ça rame BIEN comme il faut ouais, c'est chaud, j'ai même cru que le truc était freezé ! Heureusement après ça va mieux mais bon, ça promet pour les batailles finales ! En plus il paraît que y'a eu un rééquilibrage dans les nouvelles versions du jeu ça fait que je ne vais sans doute jamais continuer cette version 360 quoiqu'il arrive...

    Je restais curieux de The Last Remnant puisqu'il y'a le mec des SaGas derrière... Et effectivement le scénario est pas fameux : Notre sœur a été capturé mais vu qu'on est le fils d'une super famille de chercheur un roi local accepte de nous aider dans nos recherches mais le système de combat est assez étonnant.

    L'idée est que chaque personnage représente une « escouade » qui se bat contre d'autres « escouades », le joueur ne peut pas vraiment totalement diriger chacune d'entre elles, il peut donner des ordres vagues comme « Utiliser vos skills », « Soignez vous », « Attaquez normalement », « Faites rien » et choisir les cibles de chaque escouades... Ce qui est déjà pas mal en vrai ! En effet si on attaque une autre escouade par derrière on a des bonus par exemple, ce genre de truc. En plus, des fois, on a une option un peu bonus sur le héros « Omnislash » qui est une sorte de super attaque qui apparaît au pif... Aaah, il aime bien les trucs du pif ce mec là !

    Il est dur de conclure grand chose du jeu avec si peu de temps mais il m'a pas fait une si mauvaise impression... A part le coté « trop grand » assez typique des jeux HD de l'époque... Niveau technique c'est en effet pas fameux...

    Idée que je retiens :
    Au delà de l'idée principal j'aime bien le mini jeu qu'on peut avoir en essayant d'attaquer de soi même les ennemis. En appuyant sur un bouton on spawn un « cercle d'attaque » et plus il y'a d'ennemi dans ce cercle plus on attaquera d'ennemis en même temps dans le combat pour avoir plus de récompense... C'est assez rigolo.

    Y rejouerais-je ?
    Comme je l'ai déjà dit, sûrement pas sur 360 donc peut être avec le remake Switch...




    Jeu 26
    Demon Gaze (  PS Vita )

    Car quoi de mieux qu'un RPG première personne case par case à l'ancienne hein ? Non ? Que moi ?

    Spoiler:
    Pendant tout un temps il y'avait un « club » de gens qui soutenait bec et oncle que « en fait, la PS Vita avait plein de super jeux exclus ! » Alors moi qui avait pris la console pour Ys : Memories of Celceta j'avais un peu du mal à la gober celle là. Surtout quand la liste de ces gens incluent Persona 4 Golden que j'avais déjà fait dans le temps ou des jeux aussi dispo sur PS3... Bref, il semblerait cependant que Kadokawa Games s'est fait une réputation dans le D-RPG pas mauvais du tout.... Du coup ça m'intéresse et j'ai pris le plus connu d'entre eux Demon Gaze, lors d'un voyage en Allemagne.

    Et que dire ? C'est un pur Dungeon Crawler avec sa vue à la première personne ce qui me plait forcément ! Le rythme est très très bon avec une vitesse de déplacement plutôt rapide un nombre de combat franchement pas abusé et de toute façon très rapide, en vrai les combats seront le plus souvent « vu » avec genre une case « combat » ce qui explique pourquoi l'encounter rate est si bas. C'est plutôt cool parce que ça permet de mieux se préparer et de moins avoir le sentiment « de se faire interrompre » sachant que ça arrive malgré tout. Niveau mécanique, on a vraiment tout le classique du Dungeon Crawler avec des petites features bien cool genre le fait de pouvoir dire au jeu de se déplacer à tel case automatiquement pour pas se fatiguer ou encore le fait d'importer des messages à la Dark Souls où on peut laisser au monde entier la possibilité de connaître tous les passages secrets de la map.

    La feature principale du jeu c'est le fait d'avoir-en plus de son équipe- un « démon » que l'on peut invoquer à tout moment et qui a différents impacts sur l'exploration, j'ai de fortes raison de penser que l'un d'entre eux permet de marcher sur les dalles piégés mais le premier permet de voir les murs avec des secrets. Lors des combats, un numéro s'affiche en haut à gauche indiquant le nombre de tours où vous pouvez bénéficier de l'aide du démon, l'invoquer est comme avoir un combattant supplémentaire dans l'équipe que l'on ne peut diriger le premier peut attaquer utiliser la magie sur plusieurs ennemis, baisser leur esquive et surtout vous soigner, autant dire qu'on prie parfois pour qu'il fasse la bonne action ! Mais finalement ça se passe bien car le jeu n'est pas si dur à part quelques boss un peu relevé, d'ailleurs ce démon est tellement sympas que des fois, il s'invoque tout seul pour vous aider durant un tour avant de repartir. Sympas copain !

    A m'entendre parler on dirait qu'il s'agit d'un gros jeu vraiment tourné gameplay et... En un sens c'est vrai, genre le héros est indéfini on peut donc prendre la tête que l'on souhaite même si le jeu oblige de part son texte à être défini comme un humain male ( je suppose que le texte japonais marchait pour les deux sexes mais qu'ils étaient plus ennuyé pour la traduction). Pourtant pour un jeu tourné gameplay c'est fou comme il y'a de paroles et de scènes en tout genre ! Le héros en effet est un « Demon Gazer » capable de sceller les démons pour en faire ses alliés, il est donc le bienvenue dans cette petite auberge juste à coté d'un ancien royaume détruit depuis une centaine d'année et source de nombreux trésors qui attirent bien des mercenaires. Cette petite auberge est donc principalement habités par eux et notamment toute une ribambelle de personnages féminins qui saura vous dispenser de nombreux scènes fan service comme la loli qui sort en sous vêtement car elle est pas gêné, une servante qui renifle les sous vêtements de sa maitresse « parce que ça sent bon », cette même dirigeante qui se déshabille pour vous prouver qu'elle est bien humaine ou l'ancienne grande mercenaire globalement toujours en soutient gorge... Je parle de « démon » mais il s'agit bien évidemment de démons féminins avec tous les types que l'on peut imaginer. Les sous vêtments sont des morceaux d'équipement comme le haume ou l'armure même si « techniquement » on les voit jamais vu que les personnages ne sont que des artworks 2D ne bougeant pas. Enfin, les messages de Dark Souls sont plus souvent là pour des messages de type « xx is moe therefore safe », « *huff* xxx breasts » que pour indiquer un truc utile... Bref, le jeu se la veut full fan service en se disant que ça attirera une clientèle spécialisée, c'est un peu dommage pour le plus grand public parce que les mécaniques sont assez solides mais dans l'optique où ils existent encore, leur stratégie doit être gagnante...

    Le coté sympathique de ça c'est que « au moins » ça permet de briser un peu la monotonie du genre, on revient ainsi régulièrement à la maison pour trouver une scénette certes parfois sexy mais le plus souvent juste amusante avec la rivalité entre les deux marchands, l'avarice de la dirigeante, l'aphasie de la loli, bref, quand on a pas l'impression que les développeurs vous prennent pour un gros otaku sans race, le jeu peut s'avérer sympathique avec son cast... Des fois... Je regrette par contre que ces mêmes développeurs n'aient même pas essayé de donner des dialogues aux membres de votre équipe. Vu qu'ils sont choisi par le joueur ( mais proposé tout de même par la dirigeante pour ceux qui, comme moi, on a la flemme de composer une équipe ), avec des classes et un look-dont certains bien osés-customisé, c'était évident qu'ils n'allaient pas avoir beaucoup de personnalité... M'enfin tout de même, quelques phrases génériques de temps à autre, ça aurait pas fait de mal parce que là, j'ai l'impression assez triste que mes membres de groupe ne s'intègre pas bien dans l'auberge... C'est dommage non ?

    Idée que je retiens :
    Les « portes de démons » à trouver sont intéressantes puisqu'on peut y placer des pierres pour y invoquer un démon et si genre on a mis « une pierre de bouclier » on obtiendra un bouclier en loot... En espérant qu'il soit bon. C'est finalement une mécanique de gacha mais pas trop mal utilisé ici... De manière amusante les mercenaires dans le jeu semblent accro à ce « jeu »... Comme pour un gacha !

    Y rejouerais-je ?
    J'aime bien le genre et j'ai pas grand chose à jouer sur Vita donc... Pourquoi pas ?
    Par contre j'ai vu deux démons comme boss ( à part celui de l'intro ) et les deux ont exactement les mêmes patterns d'attaque ça c'est un peu décevant tout de même...





    Jeu 27
    Castlevania : Lords of Shadow ( Xbox 360 )

    Le reboot que j'aurais dû aimer.

    Spoiler:
    J'ai toujours été un peu dur avec Castlevania : Lords of Shadow... J'ai jamais aimé les reboots. Pour moi, si Konami avait été honnête, ils auraient fait comme Maximo et donné un autre nom à cette série que « Castlevania » parce que jusque là (enfin à part quand IGA a tout voulu casser), la plupart des épisodes de Castlevania étaient canon et on avait même quelques épisodes manquants pour avoir une bonne image de ce qu'il s'est passé... Du coup, lorsqu'on me dit que Lords of Shadow a rien à voir avec avant, et que c'est un reboot d'univers, forcément moi, je fais la gueule...

    Et si le monde entier a dit du bien de Lords of Shadow (faut dire que les épisodes 3D d'avant ne méritaient pas que des éloges... ), c'est pas vraiment le cas de ses suites, du coup même si j'ai trouvé le jeu à pas cher, ça ne m'a jamais vraiment intéressé de le commencer... Mais il est temps à présent... Est-ce que le jeu est bon ?

    Bon, en vrai il était tard j'y ai pas joué « si » longtemps, jusqu'à la moitié du niveau 3 je dirais et l'impression est, comme je m'en doutais, plutôt bonne. Le premier niveau sert d'introduction au combat et permet de voir que le mouvement d'esquive est assez chaud à maîtriser en vrai. Le jeu ressemble beaucoup au système de combat de God of War : Un bouton pour les attaques direct, un bouton pour les attaques « globales », y'a honnêtement pas grand chose à dire à ce sujet, tout fonctionne bien mis à part peut être la caméra fixe, relique de la PS2, qui semble parfois un peu bizarre avec des ennemis qui bougent un peu plus que sur God of War (ou des environnements parfois plus complexe) y'a donc des fois où la caméra semblait pas vraiment pratique alors que justement lorsqu'elle est fixe normalement, elle devrait être désigné pour jamais poser de problème... Ou alors c'est fait exprès... Enfin ça reste qu'un menu détail.

    Je ne sais pas vraiment trop pourquoi la mission 2 est une mission sur « véhicule » ceci dit, j'aurais pensé qu'on voulait consolider un peu plus les bases du combat avant mais le spectacle en QTE que cette séquence procure est sans doute là où le jeu voulait vraiment en venir... Du coup la mission 3 redevient « normal » même si je l'ai trouvé beaucoup plus ouverte qu'on aurait pu le croire de prime abord, je suis pas sûr d'avoir fait tous les chemins alternatifs avec ça... Par contre le gimmick du « ouais faut traverser les marais quand y'a pas de bulles et ton personnage avance à deux à l'heure » devient vite lourdingue.

    Idée que je retiens :
    J'aime beaucoup comment le launcher marche dans ce jeu. En fait lorsqu'on appuie genre sur l'attaque verticale et qu'on saute après, le saut s'accompagne d'une attaque qui emmène l'ennemi en l'air ! Pareil avec l'attaque horizontale qui emmène toute une zone d'ennemi en l'air ! Le finisher en l'air consistant à rester appuyer sur le bouton d'attaque (hum, comme Sleeping Dogs au final... Faudrait que je retienne ça ), ça s’enchaîne plutôt bien !

    Y rejouerais-je ?
    Franchement je sais pas... Il est bon le jeu hein, mais ça semble tellement emprunter à God of War que je me dis que y'a pas grand intérêt à faire ce jeu là qu'autre chose... Je crois que je lui en veux toujours, quelque part, à ce Lords of Shadow... Mais j'ai tellement d'autres jeux à faire que ça lui sera fatal...





    Jeu 28
    The Evil Within ( PS4 )

    L'intro est très forte dans ce jeu...

    Spoiler:
    Un autre jeu dont je ne savais pratiquement rien à part que c'était un Survival Horror de Shinji Mikami l'auteur de Resident Evil 2 et 4 (et Viewtiful Joe, et Vanquish et... Bon le mec est un tueur quoi)... Et on peut dire qu'il ne traine pas beaucoup avant de commencer ! Rapidement notre héros se trouve sausissoné comme un jambon alors qu'un fou furieux s'apprète à le découper en rondelle... Heureusement il prend quelqu'un d'autre et s'éloigne ce qui nous permet de nous libérer tant bien que mal... Le ton est donné, ce type là est increvable et il vaudra mieux utiliser l'infiltration pour se barrer !

    En vrai alors qu'on poursuit le scénario et qu'on change d'environnements, on se rend compte que c'est assez proche de Resident Evil 4 en vrai... Sauf qu'au lieu de se marrer des vannes de Leon, on se dit que quand même, notre héros s'en prend plein la gueule... Faut dire que la Direction Artistique sait être assez crue et gore, j'ai rarement l'habitude de jouer à des jeux du genre. En vrai ça a sans doute participé au fait que je n'ai pas trouvé le jeu très effrayant, je suis plus du genre à sursauter en me faisant poursuivre par la bestiole d'Amnesia...

    Par contre, le jeu est définitivement fun, chaque moment est l'occasion de tenter de tuer les ennemis discrètement par derrière ou bien en face au moyen de plein de petites choses, on peut même se cacher sous le lit / dans une armoire façon clock tower pour laisser passer certains dangers. On s'amuse plutôt bien donc !

    Et puis... On a aussi envie de voir la suite du scénario avec le classique « est-ce que notre personnage perd totalement la boule ou alors tout ces trucs de fou sont ils bien réels ? » seul la suite pourra me le dire...

    Idée que je retiens :
    Y'a pas « trop » d'idée que je retiens pour le moment, j'ai l'impression que le jeu me réserve des surprises en plus... J'aime bien le fait que les sauvegardes et les upgrades soient « scénarisé » via un espèce d'hopital noir et blanc sordide d'où on accède via les miroirs. ( J'en profite pour dire que c'est VRAIMENT dommage que ces miroirs n'aient pas de réflexion parce que ça aurait vraiment bien rendu... Même si bon, le jeu rame déjà sur ma PS4 Pro alors c'était sans doute pas possible...... ) J'aime aussi bien le fait que la barre de vie ait un « minimum » que l'on peut avoir simplement en attendant sans se faire toucher comme pour un shooter moderne mais que pour avoir toute sa vie, il faut dépenser des consommables. Ca semble être un très bon compromis entre les deux systèmes !

    Y rejouerais-je ?
    Oui, absolument, il me fait beaucoup envie ! Je m'amuse bien en jeu et j'ai très envie de voir la suite du scénario !




    Jeu 29
    Chrome Hounds ( Xbox 360 )

    Un jeu de mecha étonnamment solide. Merci From Software !

    Spoiler:
    Alors que je tentais d'acquérir tous les Armored Core, je vois un autre jeu de mecha signé From Software a peu cher... Alors ben moi, je le prends. Par contre, trouver des images de gameplay pour ce jeu sans watermark a été un enfer...

    Du coup, ça commence avec une mission de tutoriel avec un militaire qui me dit que je vais devoir respecter ses ordres et qu'il va pas se répéter... Chouette... Mes personnages préférés. En vrai le mecha se contrôle pas trop mal même si il est définitivement « lourd », on peut même pas sauter avec ! On peut pas dasher avec ! Juste s'avancer lentement et tirer. Du coup, le jeu joue bien d'avantage sur son coté tactique, on doit se mettre juste à coté d'une tour d'observation pour découvrir la carte aux alentours et surtout les ennemis s'y trouvant afin de les défoncer.

    Ca marche plutôt bien, après cette petite mission le jeu montre son potentiel avec 7 missions pour différentes classes d'unité, combat, sniper, scooter, commandant... Chacune d'entre elles commençant avec... Un entraînement, décidément... Franchement, on le sent que From Software a fait ce jeu en 6 mois en essayant de vite balancer des nouveaux jeux sur la console de Microsoft, il est assez cheap et le tout est fait de peu d'assets... Pourtant il sait se débrouiller avec ce qu'il a, avec des missions de combat qui jouent bien avec le relief pour cacher les unités ou les découvrir, une mission de sniper dans le noir avec des flash bomb qui permet de voir les ennemis... Mais le mieux c'était les missions de commandant.

    Là franchement j'ai trouvé que le jeu déroulait tout son potentiel, d'ailleurs c'est pas compliqué j'en suis à la mission 5 sur 7 ici tellement ça m'a plût ! En gros en tant que commandant vous avez le pouvoir d'une tour de communication c'est à dire que vous pouvez voir à distance la présence d'autres ennemis et l'indiquer sur la carte. Vous disposez aussi de toute une troupe que vous pouvez commandez au moyen de la croix directionnelle genre 01, va prendre tel tour, 04, va attaquer en G5. Tout ça, et même que chacun vous répondra « oui commandant » et fera de son mieux alors que vous vous jouerez finalement principalement en regardant la carte... D'ailleurs l'unité 02 m'inquiète un peu, on dirait que sa voix et faible et qu'il est tout triste... Ça va mon vieux ?

    Le soucis de ce mode, c'est que clairement l'interface n'est pas suffisante... Il faut genre sélectionner l'unité voulu puis faire « command » puis « attack » puis « Grid » puis « G » puis « 5 » pour pouvoir donner la commande « va attaquer en G5 », c'est beaucoup trop long ! En plus, rien n'indique facilement quel genre d'unité on possède, genre j'aurais préféré savoir plus tôt que les unités 01 et 02 de la mission 4 étaient des scoots et que donc ils vont super vite et les unités 03 et 04 sont de gros snipers et que donc je dois les placer en hauteur... Suffit de les regarder vous me direz mais sur le moment y'avait une grosse tempête de sable qui empêchait tout simplement de voir quoique ce soit, oui !

    Ca fait des histoires amusantes ceci dit, alors qu'on tente tant bien que mal de prendre des ennemis en tenaille ou à revers avec des ordres plus ou moins alambiqué tout en avançant soi même dans une direction ! Franchement c'est marrant... Même si je sens au fond de moi que le jeu a beaucoup été pensé pour le multijoueur en ligne ( qui, apparemment a été très passionnée ) puisqu'on peut passer des commandes de type « Hello », chose auquel l’ordinateur, bêtement professionnel, ne répond jamais.
    T'es pas sympas ordinateur, tu pourrais répondre des vannes, même les militaires de Gears of War en font !

    Idée que je retiens :
    Je me suis retenu de le dire mais le truc qui défonce en vrai c'est le fait d'avoir plusieurs caméra sur notre mechas. Un par arme et on switch d'arme avec RB ! Du coup, on voit notre mecha sur l'écran principal et on a une petite caméra supplémentaire en haut à droite qui permet de voir à la première personne depuis l'arme, c'est assez cool ! Il est même possible de switcher l'écran principal et secondaire en appuyant sur le stick pour mieux viser... Mais perso j'adore cette idée d'avoir une caméra dans l'UI, c'est vraiment cool !

    Y rejouerais-je ?
    Y'a des chances en vrai, il a l'air super court et semble être une suite logique aux Armored Core qui me tentent toujours... ( Même si dans ce cas, ce que les gens ont aimé semblent être la customisation de mecha et le multijoueur... Mais là les serveurs sont morts depuis longtemps) Donc ça risque de se faire !





    Jeu 30
    Panzer Dragoon Orta ( Xbox )

    Il marche pas...

    Spoiler:
    Là franchement ch'uis vraiment deg, ça faisait partie des jeux que j'avais vraiment hate d'essayer et je me rends compte que le CD est sale et que ma Xbox ne le reconnait pas, je suis ultra blasé !


    Dernière édition par Haganeren le Ven 9 Aoû - 21:00, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Dim 28 Juil - 3:40

    Jeu 30 (redo)
    Panzer Dragoon Orta ( Xbox (via Xbox One) )

    J'y joue enfin !... Et il est bien !

    Spoiler:
    C'est alors que je pestais contre le fait que Blinx 2 ne marchait pas NON PLUS que j'ai eu l'idée de le mettre dans ma Xbox One pour voir si il fonctionnait... Et il marche ! En fait je crois que le jeu télécharge un ISO en ligne pour pouvoir le jouer sur émulateur ce qui fait que l'état du CD importe assez peu. Je reste deg d'avoir acheté un CD en mauvais état et j'ai parfois l'impression un peu désagréable de jouer à un émulateur qui rend une résolution beaucoup plus haute que celle prévu de base mais au moins, je peux y jouer !

    Du coup, beeen j'ai pas grand chose à dire en fait, c'est Panzer Dragoon, j'adore ce jeu. Et cette fois on a deux autres formes de dragons avec lequel jouer. Une qui donne moins de lasers mais plus puissant, une autre qui n'a pas de laser mais peut « dasher » plus souvent et tire des tirs qui va à la cible la plus proche. « Dasher » c'est une nouvelle option permettant-j'imagine-d'esquiver beaucoup de projectiles ennemis... Pour l'instant je suis pas très bon avec.

    En terme d'univers, on est toujours dans quelque chose d'assez grandiose avec des créatures et des architectures vraiment unique à cette série. C'est toujours un plaisir à voir. Il y'a plus de paroles et de cinématiques cette fois ( et pas moins de 10 niveaux ! ). Cependant, le début du jeu fait très « action », je trouve que ça gache peut être un peu ce coté « émerveillement » auquel la série m'avait habitué... Bon, la deuxième niveau efface déjà cela ceci dit mais c'est une petite impression que j'ai qu'en précisant l'univers du jeu, on perds un peu en « magie »... Bon... C'est ptêt le manque de couleur ?

    Idée que je retiens :
    Panzer Dragoon est plutôt minimaliste c'est dur de trouver une « idée » sympas qui n'est pas déjà dans sa base « lazer vs vraie tir ». J'aime bien la nouvelle manière dont l'évolution des dragons fonctionnent, certains ennemis laisseront un objet et chaque forme de dragon doit en récupérer 2 pour passer au niveau suivant, c'est au joueur de décider quelle forme de dragon privilégier au départ. Sympas !

    Y rejouerais-je ?
    C'est absolu.





    Jeu 31
    Resident Evil : Revelations ( 3DS )

    C'est cool le reflief en vrai.

    Spoiler:
    Les Resident Evils modernes ont généralement une mauvaise réputation moi même n'ayant pas été très convaincu de mon expérience avec le 5... Le 6 ne m'intéresse donc absolument pas. Pourtant, les Revelations ont une sorte de petite réputation derrière eux, une réputation de jeux « pas trop mal » voir « étonnamment bon »... Rien de mieux pour attiser ma curiosité donc.

    Déjà, pour de la 3DS, je pense qu'il y a assez peu de jeu qui soit aussi impressionnant techniquement. Le jeu ressemble à de la Gamecube en fin de vie et la console est rarement aussi sollicité ! Niveau contrôle c'est là que ça se gâte quelque peu, j'ai une new 3DS ce qui signifie que j'ai le petit stick supplémentaire que j'ai rarement utilisé mais qui est en réalité compatible avec ce jeu ! Malheureusement, ce stick est juste atroce et lacère mon pouce droite alors que je tente juste de diriger mon personnage. Heureusement il est possible de manipuler la visée avec le gyroscope, sans quoi j'étais foutu ! Les autres modes de maniabilité semblent pas hyper pratique non plus avec même un antique mode « tank » par ailleurs.

    Bon gré mal gré, on finit par s'habituer cependant et on regarde ce que le jeu a à proposer... Et bien... Pas mal d'environnements en vrai, surtout pour un jeu 3DS, de loin on aurait dit que le jeu se passait uniquement sur un bateau et c'est vrai que c'est l'environnement principal mais des bons dans le temps permet de changer d'air pour voir une plage ou des montagnes enneigées. Niveau scénario, le lore semble beaucoup plus diffu que dans mes souvenirs, ici le « bio terrorisme » comme ils les appellent semble être un incident connu du grand public et ça raconte même l'histoire d'une ville dans la mer méditerranée qui s'est fait attaquer par ce « bio terrorisme » (comprendre qu'ils ont mis des zombies partout qui ressemblent de plus en plus à simplement des monstres) et qui a complètement disparu... J'ai dû regarder le Wiki pour savoir si c'était pas Resident Evil 6 mais non non, c'est bien inédit à ce jeu.

    On se situe après cette opération du coup alors que l'on pense cette nouvelle organisation terroriste morte, elle qui a pris la relève d'Umbrella. Tout comme elle cependant, ils ont une légère tendance à laisser des endroits morts remplis de cadavre -dont les leurs- parce qu'ils savent pas bien manipuler leurs trucs... Je vois pas trop où ils veulent en venir à infester un bateau de créatures comme ça mais faut croire que ça fait parti du « plan ».... Et puis au moins ça fait un bon setting qu'on avait pas vu jusque là.

    Enfin, pour un bateau, il ressemble vachement à un manoir je trouve. Je pense que c'est pour ça que le jeu a été populaire, il a des séquences de « couloir action » comme les novueaux Resident Evil mais il sait parfois prendre son temps, laisser au joueur le temps d'explorer, de faire des allers retours voir à mettre parfois les personnages dans des situations de danger où ils n'ont pas tout leur matos... Et c'est vrai que c'est sympas.

    Bon après, malheureusement, je sors juste de The Evil Within qui est autrement plus recherché dans ce qu'il propose, ne serait-ce que par l'IA des ennemis. Les personnages sont aussi un peu bizarre, genre je vois pas bien ce qui pourrait pousser cette nouvelle venue, Jessica, à interroger Chris sur ses sentiments envers Jill alors qu'ils échappent tout juste à une troupe de chien mutants... Genre je sais pas... Je me doute que ces dialogues ont un rôle dans le rythme m'enfin là tout de même ça fait con...

    Idée que je retiens :
    Pas vraiment une idée révolutionnaire puisque ça me rappelle Metroid Prime en moins bien mais j'aime bien le « Genesis » cet appareil qui permet de scanner tout notre environnement pour des objets supplémentaires... Lorsqu'on scan des ennemis, on remplit une jauge qui a 100% donne un soin supplémentaire, j'aime bien ça aussi même si du coup je veux scanner trop d'ennemi et je dégaine pas assez vite mon flingue, oups....
    Y'a aussi un moment où tu reprends ton personnage sans arme et c'est plutôt une bonne idée ! Dommage que le mouvement pour esquiver les ennemis demandé soit aussi bizarre (faut presser « haut / bas » sur le stick mais euh ben je le pressais déjà ? )

    Y rejouerais-je ?
    Euh pfff, peut être mais franchement autant je reconnais qu'il a des qualités, autant il reste quand même assez « basique ». J'ai peut être mieux à jouer pour le moment... Après, il a pas l'air très long...




    Jeu 32
    428 : Shibuya's Scramble ( PS4 )

    Ce mec avec sa banane me fait exploser de rire.

    Spoiler:
    Un Visual Novel ! Oui ! En réalité celui là me faisait de l'oeil depuis sa sortie sur Wii... Exclusivement au Japon. L'idée de loin étant que tous les personnages sont des acteurs ce qui rend la chose assez inhabituelle ! Là, ils l'ont remasteurisé sur PS4 et cette fois, il est sorti chez nous ! Et ça ça défonce ! L'histoire tourne autour d'un kidnapping suivi d'une demande de rançon qui semble cacher plus qu'il n'y paraît. Le personnage du début est un inspecteur qui va tâcher de surveiller l'échange de la rançon pour arrêter le malfaisant.

    La particularité du jeu c'est qu'il y'a beaucoup de choix, le jeu se vente même d'avoir énormément de mauvaises fin, d'habitude ça peut me gêner mais là honnêtement ça ressemble plus à un puzzle game qu'autre chose ! En gros l'idée et que l'on peut voir le point de vue de plusieurs personnages ( deux lors du premier chapitre ) et disons qu'au début le second personnage se trouve par erreur à la scène du crime, il se fait malencontreusement arrêter par le premier personnage alors qu'il n'a rien fait ! Pendant ce temps, le vrai malfaiteur s'en tire à bon compte !

    La solution c'est de reprendre l'histoire du point de vue du second personnage, apprendre à le connaître et faire le choix de ne pas s'approcher tout de suite de la scène du crime afin de ne pas se faire arrêter... Et c'est comme ça un peu tout le temps : Lorsqu'on a une mauvaise fin pour un perso il faut généralement prendre un autre choix pour un autre, une idée plutôt cool donc !

    Ce que j'aime c'est la douce ambiance de folie qui régne malgré le scénario semi-sérieux comme ce chef qu'on voit manger une banane en pleine réunion très sérieuse ou alors ce personnage que je n'ai pas encore joué qu'on voit lors du second chapitre et qui est une grosse mascotte en peluche. On sent que la chose saura avoir ses petits délires et ne restera pas bêtement serious business tout le long... Et moi j'aime ça !

    Y'a qu'un regret, vraiment, c'est l'absence incompréhensible de bouton pour fast forward les textes. On peut « un peu » en restant appuyer sur le bouton X m'enfin tous les Visual Novels a cette feature où le jeu « sait » ce que le joueur a déjà lu ou non et permet de passer plus vite ce qu'il a déjà vécu. Même Phoenix Wright le faisait ! Et dans un jeu qui demande beaucoup « d'aller retour » entre les histoires c'est quand même un oubli super gênant !

    Idée que je retiens :
    Techniquement j'avais déjà vu cette idée dans Forbidden Siren mais ici elle est encore mieux utilisé, c'est l'idée de Time Chart, on peut voir assez facilement le temps qui s'écoule et quand se déroule chaque scène avec le moment où il y'a un embranchement et l'air de rien, rien que dans le premier chapitre un peu tuto, j'ai vu beaucoup de future alternatifs / bad end ce qui est plutôt grisant. J'ose pas imaginer lorsqu'on arrivera à genre 5 persos en même temps !

    Y rejouerais-je ?
    Cette absence de fast forward m'ennuie vraiment j'ai vraiment peur quand y'aura des trucs plus complexe à faire mais à part cette zone d'ombre, il me fait terriblement envie comme jeu maintenant !


    Jeu 33
    Blinx 2 ( Xbox )

    Malheureusement il est injouable. Le CD semble rayé.

    Spoiler:
    Ca commence à faire beaucoup de jeu spécifquement Xbox qui ne marchent pas non ? Au moins cette constatation m'a permis de jouer à Panzer Dragoon Orta sur Xbox One (non sans qu'li me précise que le jeu est pas lisible de temps à autre), mais Blinx 2 n'est pas compatible... bon...

    J'ai un peu lancé le jeu entre les freeze cependant, et j'ai vu que le jeu semblait assez optimisé « multijoueur » et même qu'on a pas le héros du premier en fait mais un avatar de chat que l'on peut customiser.

    Je suis pas sûr que ça m'aurait plût de toute manière...



    Jeu 34
    Bulletstorm ( Xbox 360 )

    Oui on peut kicker les ennemis.

    Spoiler:
    Un FPS ! Ca faisait longtemps ! Ch'uis même pas ironique, le dernier FPS que j'ai fait c'était Turok 2, le premier jeu que j'ai balancé. Tout le reste c'était du TPS. Bulletstorm est surtout connu pour son système de jeu avec beaucoup de possibilité où tu peux dézinguer les ennemis de plein de manière différentes. Du coup j'imaginais un peu Madworld en FPS....

    J'étais pas « si » loin, même l'univers est un peu similaire puisqu'on est dans un monde super burné où les gens s'entretuent peinard à commencer par ce chasseur de prime dans l'intro que tu balances dans l'espace sans ménagement après lui avoir promis de le laisse en vie si il disait tout. Les héros sont d'ancien militaire devenu plus ou moins tocard après avoir été trahis par leur hiérarchie, le héros principal semble même avoir de sacré problème d'alcool et ils m'ont tous semblé parfaitement antipathique.

    Finalement, ils tombent par le plus grand des hasard sur le vaisseau mère de leur ancien commandant, un gars qui a l'exceptionnel talent d'être encore plus un enfoiré qu'eux même ! Le sang du héros ne fait qu'un tour : Il va les défoncer malgré les réticences du reste de l'équipage, notamment Ichi qui dit que c'est une grosse connerie. S'en suit une séquence de gameplay que l'on est obligé de perdre où certes on fait de gros dégats au vaisseau qui tombe sur une planète mais qui nous entraine nous aussi à la mort de la plupart de l'équipage y compris Ichi qui fait remplacer la moitié de son corps par des parties robotisés.

    Je suis un peu partagé sur l'atmosphère de Bulletstorm parce que un peu comme Madworld au final, le setting de départ est vraiment dérangeant au point qu'il est assez dur de s'attacher à qui que ce soit pour moi. Les héros sont d'immondes crevards vulgaires qui vont tuer n'importe qui pour leur plaisir et parce que c'est drôle ce qui va en réalité plutôt bien avec l'aspect « scoring » de tuer les ennemis des manières les plus créatives possibles... Encore une fois comme Madworld. Mais en même temps, y'a un petit coté sympathique dans le scénario que j'apprécie, Ichi une fois robotisé en veut terriblement au héros qui a ordonné la perte de tout l'équipage et donc de tous leurs amis « parce qu'il était bourré » et ce dernier, contrairement au début... Ben il s'écrase un peu, il semble avoir un peu honte de ce qu'il a fait, il culpabilise même carrément pour la douleur qui ressent son ancient ami et semble même se voiler la face sur le fait qu'il est totalement en train de changer. Ca lui donne un coté humain qui est rafraichissant quand on sait qu'on passe tout le jeu à se battre contre des autochtones de la planète-évidemment hostiles-aux couleurs de méchants d'un Ken le Survivant et où donc ça ne pose aucun problème moral de faire un génocide... Après tout, c'est eux qui ont commencé non ?

    Et alors ce gameplay il est bien ? Alors j'y connais pas grand chose en FPS mais je dirais « oui », y'a notamment le coup de pied qui balance un ennemi en l'air ce qui donne le temps de l'achever en lui tirant dessus (il est ralentit lorsqu'il est en l'air). Y'a aussi un grappin pour attirer un ennemi vers soi avec le même effet... Bref, y'a ce coté « fun »... Pourtant, ben je trouve pas que y'a TANT de possibilité que ça en vrai, surtout par rapport à Madworld. Il y'a des « titres » en fonction de comment on exécute un ennemi genre si on le kick sur un machin électrique ça fait quelque chose, si il explose avec un bidon d'explosif ça en fait un autre, si on lui fait un headshot avec une certaine arme encore une autre. Mais au final, de combat en combat, j'ai toujours l'impression de tenter les mêmes choses car y'a juste pas « tant » de possibilité que ça... C'est même assez dur de battre les ennemis si on ne joue pas avec le limite trop puissant grappin qui signifie globalement la mort instantanée de chaque ennemi et demande moins de viser que simplement utiliser son arme. Au final pour pouvoir faire des trucs considérés comme « joli » par le jeu, il faut surtout jouer avec des outils que les développeurs décident de mettre sur notre chemin genre des bidons d'essences, des cactus ou des cables électriques. Techniquement Madworld aussi marche comme ça mais vu que c'est une arène fermée bien plus petite tout était très interractible ici pas tant que ça. En plus je sais pas, j'ai été un peu déçu que genre si on tire sur la jambe d'un ennemi il ne tombe pas sans jambe pour un nouveau titre... Même sur N64 on faisait ça ! Du coup c'est « sympas » ce qui est toujours un compliment pour moi qui aime pas plus que ça les FPS mais je trouve pas ça « exceptionnel » comme gameplay.

    Idée que je retiens :
    Le fait d'avoir des titres donnent des points qui permet d'acheter des skills... C'est con mais je trouve ça moins alambiqué que le système de Devil May Cry où faire des actions stylés permet d'augmenter son rang de style qui permet, à la fin de la mission d'avoir un plus gros rang ce qui donne une plus grande quantité d'argent... Non ici c'est plus simple : Tu fais un truc compliqué à faire => Tu es récompensé par des points qui permettent directement d'améliorer ton équipement ou même simplement acheter des munitions (on en manque étonnamment vite )

    Y rejouerais-je ?
    Ptêt, aucune idée... J'ai l'impression que j'en ai assez vu pour être honnête




    Jeu 35
    Sonic the Hedgehog 2006 ( Xbox 360 )

    Un hérisson qui court qui court qui court...

    Spoiler:
    Ah, un grand classique des jeux pourris, tout le monde a testé Sonic 2006 sur Youtube, tout le monde a vu comme c'était bien pourri. Moi qui caresse toujours l'idée de faire un dossier Sonic, je l'ai trouvé à 22€ ce qui peut paraître cher pour un jeu aussi médiocre mais en réalité... Il est plutôt rare ! Bref, je l'ai pris.

    J'avais pas DU TOUT envie de jouer à ça et après Bulletstorm j'avais envie de me barrer de ma 360 mais les dés ont décidé, on va pas commencer à changer les règles ! Les premières heures furent en effet particulièrement laborieuse, c'est une chose de « savoir » que Sonic 2006 est nul, ça en est une autre de jouer avec le hérisson et de trouver que « erf », rien ne semble aller, tout paraît awkward. Des cinématiques au ton super bizarre qui pourrait rappeller le premier épisode Dreamcast mais les personnages sont en réalité beaucoup moins expressifs au fait que Sonic va BEAUCOUP trop vite dans le hub principal en passant par les classiques « le lock a pas fonctionné » et je ne parle même pas de la relation entre la princesse et Sonic, génante à souhait... Tiens ça me rappelle quand on va dans le désert et genre première cinématique c'est Sonic qui est dans la prison de la princesse et la délivre genre ultra pépère... Il est où mon niveau du coup ? Oh ! Y'a eu un niveau de cutter ici, je le sais, ça se voit !

    On a l'impression que le jeu aurait facilement mérité au moins 6 mois de débuggage pour en faire au moins un jeu présentable. Ici, le premier niveau est particulièrement catastrophique, j'ai cru au moins 3 fois m'être coincé à vie dans ces grilles censé te propulser, les moments où on doit sauter depuis un mur sont super awkward et sonic touche même pas le mur, y'a même des moments où Sonic court de manière automatique « et pourtant », il rate l'accélérateur à l'arrivée et donc il se viande lamentablement. Y'a des animations super bizarre aussi, comme quand Sonic surfe sur l'eau, c'est affreux... Et puis y'a ce moment magnifique où sonic fait « ah, il faut que je rattrape Eggman ! » et se met à courir comme un fou, des fois on se prend un truc ça nous fait tournicoter en perdant des rings, des fois on meurt d'un coup on comprend pas pourquoi, des fois on se barre de la rampa et le jeu dit qu'on est mort alors que non merde je le vois bien qu'il est pas mort Sonic là. On va BEAUCOUP trop vite pour anticiper quoique ce soit, bref, c'est nul. C'est alors à ce moment qu'arrive le premier boss, Silver (en vrai le deuxième, tout le monde oublie le premier qui est relativement correct si j'avais pas réussi à le faire bugger aussi ) qui a la capacité de chopper Sonic mid-air avec se spouvoirs psy pour le balancer contre le sol et lui fait perdre tous ses rings... Le soucis c'est qu'il va enchainer ce mouvement encore et encore sans laisser le temps au joueur de s'échapper ce qui entraine sa mort... Ouais, le boss te stunlock à l'aise.

    Bon avec tous ces problèmes, le jeu est évidemment un gros navet..... Oui mais..... Ben je m'amuse bien quand même au final... Je veux dire le seul VRAI moment que j'ai détesté c'est la course à fond sur la plage, le reste c'est plus « awkward » qu'autre chose, comme si on faisait la version béta d'un jeu Sonic qui n'aurait jamais eu sa version finale. C'est souvent un peu naze, ça tient pas debout et y'a des bugs mais... Ben ça reste Sonic. Quand on fait effectivement des missions et pas des trucs à la con dans le hub principal (que je hais de la force de mille soleil je viens de passer UNE HEURE à trouver la missoin d'après à déambuler pour chopper ce con de maire avec Silver) beeen c'est correct. On a toujours ce mélange course / exploration que j'aime bien et je trouve même que les niveaux d'après sont un peu moins bullshits niveau bug que le premier qui donne vraiment une impression catastrophique.

    Quand le jeu marche, il marche, Sonic a un niveau où il emporte la princesse et cette dernière peut invoquer un pouvoir pour le faire marcher sur le sable ( oui c'est con ), c'est ultra awkward mais en soit quand on le fait bien en rythme ça marche pas si mal. Silver aussi est bizarre (car oui y'a différents persos à jouer), c'est un personnage qui ne peut pas attaquer directement les ennemis mais doit toujours leur balancer des trucs à la gueule, ça marche plutôt bien avec le coté très très physiqué du jeu, genre toutes les caisses sont physiqué, ils ont plus fait ça après, et du coup on peut les chopper avec Silver et les balancer avec nos pouvoirs psy. Un moment y'a des carcasses de voiture sur une plateforme qui se met à pancher dans les voitures glissent on peut les chopper pendant qu'elles glisses pour les balancer sur les ennemis au loin, ça aussi ça marche bien ! Par contre pour compenser, c'est un perso où on se sent « souvent à poil », il peut utiliser ses pouvoirs que sur une marque spécifique ou si y'a une caisse donc quand y'en a pas beeen on fuit les ennemis ça fait vraiment un peu con... Blaze m'avait fait une bonne impression au départ avec ses coups de pied sauté qui enchaîne les ennemis tout en ayant une vitesse moins bonne que Sonic mais quand le jeu a demandé à ce que je refasse le niveau de la plage (avec moins de trucs bizarres dedans) on sentait qu'elle buggait un peu sur certaines actions genre courir sur le mur ce qui peut la rendre awkward. J'ai oublié personne ? Ah si euh Tails qui euh balance des bombes de faux rings physiqué...... C'est super bizarre mais j'ai très peu joué avec lui, tant mieux ?

    Y'a pas de trucs bien sans truc awkward dans Sonic 2006.. Mais en soi, c'est un Sonic, un vrai, c'est tellement dommage que ce hub soit aussi chiant....

    Idée que je retiens :
    Hum... Vraiment pas grand chose vu la nature du jeu forcément, les trucs que j'aime bien sont finalement les trucs habituels de la série. ( Multiples personnages aux multiples capacités, Level Design entre course et exploration ) Je retiens « un » moment un peu sympas c'est un moment où j'ai choppé une caisse avec Silver et où je l'ai laché en l'air un peu sans faire exprès, la caisse est tombé mais j'ai eu le temps d'aterrir dessus pour sauter depuis elle plus haut que ce que j'aurais atteint en sautant simplement du sol.

    C'est clairement pas une mécanique voulu mais ça me rappelle beaucoup le saut « Pow Drop » de Mario Maker où on laisse tomber un bloc Pow pour pouvoir prendre appuie dessus et sauter en l'air. Ca pourrait faire une bonne mécanique de  jeu de plateforme pas beaucoup utilisé en vrai.

    Y rejouerais-je ?
    Franchement je pense, c'est un Sonic après tout, et au final, je m'y plaît.




    Jeu 36
    Tactics Ogre : Let Us Cling Together ( PSP )

    Le rêve des Dreamboums

    Spoiler:
    Coqueluche de Dreamboum en terme de T-RPG, Tactics Ogre a surtout été un grand pionnier dans le genre d'après ses fans... Voyons ça, cet épisode Psp est après tout un remake de l'épisode SNES, autant dire qu'on a là un jeu finalement assez ancien. Le scénario raconte la classique histoire d'une rébellion contre un oppresseur (j'ai pas super bien compris quoi, tout est très alambiqué) ce qui est plus ou moins parfait pour un T-RPG. J'ai été surpris de voir des intéractions un peu amusante entre l'un des rebelles jeunes au sang chaud qui balance un caillou à un plus expérimenté... C'était rigolo.

    En vrai, c'est assez basique mais très extensif comme univers avec beaucoup de personnages qui semblent ne servir qu'à donner un lore assez étendu à une histoire plutôt simple. Allez savoir pourquoi quand même, j'ai l'impression que tout le monde se fait la gueule dans ce jeu, la sœur du héros lui reproche de braver la mort, son pôte reproche à la sœur d'être une pleutre, on suspecte les mercenaires avec nous d'être des infiltrés et même le mec qu'on libère je sais pas pourquoi mais je le sens pas. Tiens y'a une fille chevalière à un moment qui arrive en mode « ouais vous êtes des héros sur le papier » parce que dans les faits c'est eux qui otn fait tout le boulot en coulisse... La sœur lui balance un bon petit "She seems to think highly of herself. We shouldn't be near once she falls from grace" bien senti lorsqu'elle s'éloigne... Mais enfin... Aimez vous les uns les autres quoi !

    Avec ça, le jeu accuse vraiment l'age dans son interface et son système de jeux aux 10000 skills qui oblige à passer un temps non négligeable à essayer de tout piger. Faudrait que je compare avec Disgaea qui « sur le papier » a autant voir plus de possibilité que Tactics Ogre (dont il semble énormément s'inspirer en vrai ) mais est pour autant incroyablement plus simple à comprendre. Je vais vraiment pas détaillé, on peut changer tout le monde de classe mais ça fait souvent repartir à un niveau inférieur et puis faut les bons skills en plus qu'on peut acheter qu'avec de l'expérience bref... C'est quand je me suis rendu compte que j'avais passé 15 minutes dans les menus juste pour pouvoir faire en sorte que mon magicien puisse balancer une malheureuse boule de feu que je me suis dit que ça allait pas.

    En vrai, le jeu est « bon », « classique » serait le mot juste pour moi, c'est vraiment la base de ce type de jeu et y jouer m'a énormément rappeller mon expérience sur Final Fantasy Tactics Advance... Expérience que j'ai détesté.... Maiiiis c'est normal vu que Final Fantasy Tactics sur PSX a été fait par le même mec que ce Tactics Ogre, el famoso Matsuno... Dont je trouve toujours extrêmement dur d'accrocher à ce qu'il fait et on dirait que ce jeu, malheureusement, ne fera pas exception.

    Faut dire que là, la missoin où je suis me demande de me charger d'un nécromancier qui peut invoquer des nouveaux alliés plutôt solides constamment alors que quasi TOUS mes persos sont vraiment des merdes... Franchement c'est juste décourageant...

    Idée que je retiens :
    J'aime bien l'idée qui fait que tu ne level up pas des unités mais des classes donc une nouvelle unité commencera toujours avec le même niveau que les unités plus avancé. La différence entre les personnages se feront donc au niveau des skills qui s'achètent avec l'expérience individuelle de chaque unité... Pourquoi pas !

    Y rejouerais-je ?
    J'aimerais bien... Mais c'est loooonnng putain et puis là faut que j'ai grinder en plus et puis j'ai pas mis le truc « Exorcist » que tous mes clerics, pfffffff....




    Jeu 37
    Ninja Gaiden 3 : Razor Edge ( Wii U )

    Errrrr, je suis partagé là...

    Spoiler:
    Bon, là pour être honnête j'ai un peu regretté de ne pas l'avoir laissé sur le coté en invoquant « le droit des suites », cette règle qui fait que je n'ai pas mis mes Atelier, Armored Core et autres Yakuza dans la liste puisque je souhaite les faire dans l'ordre. Là, j'ai été catapulté au sein d'un style de jeu que je connaissais très mal et l'impression n'a... pas été formidable.

    Le jeu a énormément d'animation d'attaques différentes mais... Je pige pas bien comment les faire. Y'a du Y Y Y X, du Y Y Y X Y et autres joyeuseté du genre. Au final on martèle les boutons et ça fait des jolis trucs, des fois, ça fait même des choses où ont complètement invincible pour genre un finisher, d'autres fois, le héros semble être en état de recovery qui dure trois plombes. J'ai été incapable durant ces deux heures de repérer qu'est-ce qui me met dans cet état où je ne peux plus rien faire et ce qui me rend invincible. Y'a aussi un truc qui sembler donner la méga fury au héros si on reste appuyé sur Y ( me semble-t-il mais on dirait que ça marche que de temps en temps, pareil je sais pas trop quoi mais ça ne semble pas lié à la barre de Mana, ça aurait été trop facile... ). Le soucis c'est que je ne sais pas si ces soucis sont dû au 3 en particulier ou si il s'agit juste d'une incompréhension parce que je connais pas la série... Dans tous les cas ça veut dire qu'ils expliquent pas super bien leur système quand même... Bizarrement j'ai pas souvenir avoir été autant emmerdé sur mon peu de temps sur Ninja Gaiden Sigma... Mais paraît qu'il est moins bien que le Black donc si ça se toruve il a été simplifié.

    En vrai, on m'a dit que cet épisode était simplifié aussi, le 3 là... Ben franchement j'ai clairement l’impression de bien me faire botter le derrière quand même... Il arrive régulièrement qu'un ennemi me choppe pour se faire exploser mais j'ai pas l'impression de piger l'indice pour éviter ça du coup je subis... En réalité les ennemis de base restent relativement simple et on fait globalement toujours la même chose, le vrai soucis c'est les boss. Le premier est une araignée mécanique qui tourne toujours sur elle même, du coup les moments où les combos font stopper le héros sont particulièrement chaud... Et ne pas les connaître m'a bien ennuyé lors de la deuxième phase où il s'énerve. J'ai pu plus ou moins le cheaser en ne coupant pas ses pattes tout de suite et en les affaiblissant toutes ensembles pour tous les dézinguer d'un coup après afin d'éviter la phase où il est énervé... Je suis pas sûr que cette stratégie était voulue...

    Le deuxième boss est là où je me dis que le problème vient peut être de moi, impossible de passer ce con. Il me tue en deux coups lors de sa seconde phase alors que c'est que le deuxième boss... Techniquement on pourrait dire que c'est le premier et l'areignée est un mid boss d'ailleurs ! Même quand j'essaye d'attendre ses coups, lorsque je tente de le punir, bizarrement mes coups n'arrivent pas tout à fait à l'atteindre et Ryu reste à nouveau dans cette position un peu awkward où il peut rien faire et se fait donc dézinguer.... Pourtant en regardant sur Internet, c'était bien ça : IL faut fuir constamment le boss et lui donner un / deux coups en mode hit and run sur ses attaques punissable et il devient super facile... Peut être que c'est ça le soucis, j'avais juste pas compris le jeu... Enfin le hit & run c'est quand même pas super drôle comme tactique...

    Bref, sans même parler des environnements modernes assez tristounets et des terroristes randoms, mon impression est plutôt basse, j'ai refait une partie du chapitre 1 avec Ayane de Dead or Alive pour rigoler, franchement y'a peu de changement...


    Idée que je retiens :
    Ben là techniquement j'ai pas l'impression d'avoir vu assez du jeu pour trouver des idées dedans... Mais bon il m'a fallu 2 heures pour passer un niveau qui m'a été décompté comme en faisant 20 minutes donc y'en avait marre... Peut être le coup d'avoir un arc dans un BTA très corps à corps est sympas, l'arc visant automatiquement les ennemis à distance qui te pilonne de projectile, c'est euh... Sympas... Faute d'être profond...

    Y rejouerais-je ?
    Là franchement c'est pas pour demain... De toute façon faut que je fasse Black et 2 avant.





    Jeu XX
    Metroid : Samus Returns ( 3DS )

    Est-ce que cela va faire taire les fans de Metroid sur Other M ? Certainement pas...

    Spoiler:
    Ne fait techniquement pas parti de la liste car le jeu ne m'appartient pas, j'ai eu malgré tout envie de le commencer pour voir. J'ai fini Metroid 2, l'originale, et vu son extrême importance dans le lore de la série (c'est quand même l'un des rares endroits où on mentionne que la forme traditionnelle du Metroid n'est qu'une larve), j'ai trouvé que c'était une excellente idée d'en faire un remake vu que peu de monde aller jouer à cet épisode GameBoy qui a très mal vielli.

    Du coup, nous voici dans un épisode en 2.5D et... Les premières impressions sont plutôt bonnes ! J'ai réussi à souffler à fond dans mon bouton L et R qui fonctionnent à présent sans faire trop d'histoire ce qui vaut mieux pour un jeu que les utilise autant ! Notamment la boule araignée qui ne s'active plus en appuyant sur « bas » mais avec ce nouveau bouton où il faut rester appuyer. Petite déception là d'ailleurs, ils ont rajouté BEAUCOUP de mur glissant qui empêche la boule araignée d'être utile. Je comprends pourquoi ils ont fait ça car la boule araignée par définition casse tout LD mais tout de même, c'est un peu l'item emblématique de cet épisode, y avait peut être moyen d'interdire son utilisation genre au moins une zone plus loin quoi... Là on ne l'utilise que dans « la zone où c'est évident qu'il fallait l'utiliser là », c'est dommage... D'ailleurs parlant de ça, je suis surpris de voir que je me souviens si bien du LD de cette première (techniquement seconde) zone. C'est vrai que j'avais fait une map à l'époque mais tout de même... Je pense pas que ça va durer après...

    Sinon ouais, le jeu est étonnamment dur ! Je suis mort des tonnes de fois en faisant mes allers retours et vu que le jeu ne met pas ses points de sauvegardes dans des carrés rouges sur la map comme le veut la tradition j'ai des fois un peu de mal à me souvenir où ils étaient. ( Pour être fair, l'original sur GameBoy avait pas encore inventé cette convention ) J'ai eu aussi beaucoup de mal à passer un endroit car je comprenais pas avec quoi un bloc en particulier devait se faire avoir et donc je suis reparti faire le tour de la zone au moins deux fois... C'est un peu le soucis de la 3D : C'est moins clair qu'un bloc où y'a clairement un signe de missile dessus...

    Pour de vrai je m'inquiète un peu des environnements de ce jeu, pour l'instant ce qu'en a fait le remake est... pas super mémorable. Dans l'original y'avait pas ou peu d'environnement car quasi aucun background n'était toléré par la machine du coup c'était le moment de débarquer en balançant une DA forte à chacun des endroits... Je n'ai pas remarqué cela pour l'instant hélas... Pareil pour les musiques. Par contre ils ont rajouté une justification pour que le poison descende à chaque fois qu'on finit une zone pour que ça mène à une autre : Un compteur de Metroid chozo, ça ne fait absolument aucun sens ! Dans l'original c'était pas fameux non plus : le poison se barrait lorsque tu finissais une zone sans la moindre explication. Je me dis que c'est là qu'il aurait peut être fallu ne pas suivre l'original et redesigner l'overworld.... Ou ne pas inventer un truc qui semble encore plus artificiel que l'original en tout cas, mais bon c'est du menu détail. Le jeu est un plaisir à parcourir et le fait qu'il ne soit pas trop simple est tout à son honneur !

    Idée que je retiens :
    Le parry est clairement une idée pas mal, l'idée est que pour tous les ennemis qui « chargent » on peut appuyer sur un bouton pour « parer » cette charge et tirer immédiatement en retour. Ce tir est locké sur l'adversaire ce qui signifie que même si il se trouve genre à 50° on l'aura, même si en gameplay normal on ne peut tirer que directement en haut, directement à droite et directement à 45°. Cette idée de parry est honnêtement assez sympas (peut être trop utilisé ? ) car suffisamment simple pour convenir à des ennemis de Metroid qui ne sont pas fait pour être difficile et peut servir ponctuellement pour les boss aussi.

    Y rejouerais-je ?
    Il est pas à moi et c'est un Metroid, j'y jouerais certainement très régulièrement dès à présent..




    Jeu 38
    Dewy's Adventure ( Wii )

    Un jeu... Sympathique ?

    Spoiler:
    La Wii est bourrée de hidden gem que personne connait, je parle même pas au niveau d'un Zack & Wiki ou d'un Sin & Punishment mais carrément du Deadly Creatures, du Kore Gang ou du Mushroom Men... De tout cela cependant, j'ai Dewy's Adventure.... Bon...

    C'est un jeu où on bouge la Wiimote pour faire glisser le personnage. On a aussi la possibilité de baisser ou d'augmenter la température ce qui transforme notre personnage en trois états : Liquide, Solide et Gazeux, lorsqu'il est liquide il saute assez haut, lorsqu'il est solide, il attaque les gens et lorsqu'il est gazeux, il peut invoquer les foudres. Le plus intéressant cependant est que ces changements de température affectent aussi le monde, genre si on baisse la température à coté d'une flaque d'eau mortelle, elle se change en glace et on peut traverser. On peut aussi invoquer le vent pour activer certains mécanismes en agitant la Wiimote. Bizarrement j'ai trouvé relativement peu d'utilisation lorsqu'on monte la température avec le personnage en gaz, c'est la seule forme où il ne peut pas vraiment bouger...

    Sinon c'est un jeu très simple, on agite le monde pour pouvoir déplacer son personnage afin qu'il trouve 100 petits bonhommes prisonniers. On active les mécanismes avec les changements de créatures et on combat facilement les différents ennemis. Même le boss était pas si dur. Je retiens quand même que vu la nature du jeu où il faut pencher la wiimote pour faire déplacer le personnage, les contrôles sont parfois assez imprécis ce qui rend certains sauts un peu lourdingue.

    Idée que je retiens :
    Hum, c'est dur, l'idée principale est déjà expliqué (le changement de température) et tout le reste provient de cette idée principale. J'aime beaucoup le fait que ces changements influent vraiment sur l'environnement avec des trucs de décos qui réagissent à ça. Mon préféré c'est sur l'île de glace, un gros mamouth dans un glaçon, à température « normale » il est congelé mais son œil est ouvert, lorsqu'on augmente la température, on voit son œil s'agiter, il semble reprendre connaissance ! Lorsqu'on baisse la température, il ferme les yeux, son sommeil en est plus profond. C'est super sympas !

    Y rejouerais-je ?
    Le jeu est bien réalisé mais je préfère pencher mes mondes avec un joystick comme dans Monkey Ball. C'est un peu trop gonflant avec la Wiimote...






    Jeu 39
    Majin and the Forsaken Kingdom ( PS3 )

    Un géant qui obéit enfin à nos ordres.

    Spoiler:
    Acheté 70€ plein pot sur PS3 dans un monde où je trouvais que tous les jeux se ressemblaient. Je n'ai finalement jamais pris le temps de l'essayer... Alors du coup qu'est-ce que c'est ? Ben de manière marrante je ne peux pas m'empêcher de comparer ce jeu à The Last Guardian pourtant techniquement sorti après. (mais annoncé avant) C'est un jeu d'action aventure avec un personnage agile et pas très puissant se battant contre des entités qu'il ne peut pas vraiment vaincre et qui trouve et sauve rapidement Majin, un puissant golem qui sait les purifier et qui suivra les ordres de son nouvel ami.

    Dit comme ça, ça ressemble VRAIMENT à The Last Guardian mais la direction est vraiment différente. Trico est un personnage ambiguë, on lui fait confiance mais on ne sait pas vraiment ce qu'il est et il y'a des fois où il semble se retourner contre nous. Ce bon vieux Majin parle et même si il a perdu ses souvenirs il a clairement une bonne bouille qui empêche de vraiment s'inquiéter sur sa nature. En plus, autant Trico pouvait des fois ne pas vraiment suivre les ordres à la lettre ce qui lui donnait un coté naturel, autant Majin s'exécute au quart de tour et de nombreuses scènes reposent sur des mécanismes que seul lui peut actionner et il y'a intérêt à ce qu'il s'exécute immédiatement.

    Au final, les deux jeux ne peuvent pas être plus différents dans leur exécution ! Même le personnage, au final, finit par être armée d'une baguette qui le rend étonnamment bon contre les ennemis même si Majin reste meilleurs. Tu sens que les choix de The Last Guardian sont ainsi beaucoup plus fort et que ce Majin, en comparaison semble beaucoup plus « bateau »... Par contre, autant il semble bateau autant il est parfaitement jouable et très amusant ! Tout ceux qui avaient des problèmes avec les décisions de design forte de The Last Guardian devrait tenter ce jeu là !

    Idée que je retiens :
    J'aime bien le fait que des fois, le géant puisse se faire chopper par un ennemi qui grimpe sur son dos, c'est l'occasion au héros de le faire descendre et ça renforce le coté collaboration je trouve.

    Y rejouerais-je ?
    Il fut un temps où j'aurais dit oui mais là, j'ai vraiment beaucoup de jeu à jouer et quand bien même ce jeu est bien réalisé, le fait de toujours me rappeler de The Last Guardian autrement plus fort dans ce qu'il propose m'empêche de pleinement l'apprécier.




    Jeu 40
    Pariah ( Xbox )

    Des méchants et des flingues.

    Spoiler:
    Tiens, encore un FPS ? Je pensais pas en retrouver un si vite, j'en ai pas tant que ça en stock... D'autant que celui là pour le coup, je ne l'ai jamais acheté ! C'est un jeu que j'ai reçu en même temps que ma Xbox. J'étais pas super motivé de base pour être honnête alors j'ai un peu joué avec un éditeur de niveau inclut dans le jeu, c'est plutôt amusant en vrai et assez complet, ça devait être drôle à l'époque de trouver les maps d'autres joueurs via Xbox Live (parce que oui le jeu me l'a proposé mais bon j'ai jamais acheté le service)

    Finalement j'ai lancé le jeu et... Ben c'est un FPS... Y'a une histoire de fille dans un caisson de congélation qui a apparemment un virus super dangereux mais on sait pas ce que c'est. Elle finit par s'échapper et dans sa poursuite, se fait tirer dessus par un collègue ce qui balance son sang sur votre tronche et vous contamine à votre tour. Je ne suis pas allé assez loin pour voir quels sont les effets de cela mais j'imagine qu'on débloque des pouvoirs. En tout cas la fille fait confiance à personne (sans déconner) et se barre super vite parce qu'on dirait qu'elle affronte jamais personne et est toujours en avance.

    Le gameplay ? J'ai eu beaucoup de mal au début avec ma mitraillette. Genre je tirais sur les gens mais... Le feedback était pas terrible et puis ils mourraient pas tout de suite... Je pigeais pas... C'est seulement après genre 2 heures dessus que j'ai remarqué qu'en cliquant sur le stick ça zoomait et là les ennemis se faisaient effectivement avoir plus facilement.... JE suppose que le monde entier qui jouent aux FPS connaît se trick mais pas moi... Et dans Turok 2 y'avait pas ça parce qu'on peut pas cliquer sur un stick N64...... Peut être Bulletstorm ? N'empêche que je le trouve un peu moyen ce jeu quand même, même en sachant ce truc le feeling (même d'un fusil à pompe) est pas extra, y'a un moment où je voulais faire passer une grenade du lance grenade entre deux fils mais vu que c'était une texture 2D considéré comme un mur ça m'est revenu dessus et je suis mort... Trop triste. Même les ennemis je leur trouve des comportement parfois un peu bizarre genre ils veulent à tout prix aller à un point B et esquive et font des beaux trucs tant qu'ils y sont pas arrivé mais une fois que c'est le cas ils bougent plus de leur coin... On sent aussi les triggers à 1000 kilomètres avec des renforts qui attendent patiemment qu'on exécute le dernier ennemi pour qu'une nouvelle vague arrive.... Moi je faisais ça pour un rail shooter ( et encore, des fois j'attendais l'avant dernier ennemi c'est beaucoup plus naturel ! ) sur iOS m'enfin là, je m'attendais à un truc plus sérieux quand même...

    Sinon les armes sont assez basiques : Mitraillette, Fusil à pompe, lance grenade, peut être que ça vient après mais j'ai réussi à jouer jusqu'à avoir un véhicule, j'avais hate de l'avoir en vrai ! C'est vraiment un truc qu'on fait plus trop trop je trouve des véhicules dans les FPS que je vois et à l'époque que je connais du Wolfenstein 3D/Doom ça se faisait évidemment pas du tout.... Et ben la maniabiltié est affreuse ! Genre au lieu de diriger le machin avec le stick gauche et tirer avec le stick droite poru ce qui devient un TPS. Le jeu garde les mêmes contrôles qu'à la première personne donc avant/arrière sur le stick gauche et tourner avec le stick droite/gauche sachant que la tourelle regarde toujours là où regarde le véhicule.... C'est affreux ça touche personne !

    Choqué et déçu...

    Idée que je retiens :
    J'aime énormément le système de vie. Pareil c'est un mix entre le système du « j'attends pour me remettre de la vie » et « j'ai des points de vie et donc je peux parfois être en petite santé ». En gros le joueur a 4 points de vie et les dégats peuvent atteindre genre une moitié d'un point de vie, si c'est le cas, le joueur a la possibilité de se planquer ce qui le soigne et il récupèrera son point de vie entier. En revanche si les dégats enlève genre 2 points de vie, il est impossible de les récupérer autrement qu'avec des soins. Ce qu'il se passe souvent c'est qu'on perd genre 1.5 points de vie, on récupère le 0.5 mais le 1 est vraiment perdu. C'est une plutôt bonne idée !

    Y rejouerais-je ?
    Ca m'étonnerait.




    Jeu 41
    Corpse Party : Blood Drive ( PS Vita )

    Le coté "choupi" des persos a été conservé... Par contre ça se voit que c'est fait sous Unity...

    Spoiler:
    Corpse Party a été un gros coup de cœur pour moi à l'époque. Du coup quand ils ont sorti une semi-suite « Book of Shadow » j'étais aux anges ! Malheureusement la chose ne m'a pas fait une grosse impression car c'était principalement des histoires annexes à la qualité d'écriture très très variables. En effet, la team originale était sur Corpse Party 2 qui a tout autre casting de personnage et un tout autre scénario, ça se passe dans un hopital paraît il... Mince il devient quoi ce jeu ? Enfin bref, tout ça pour dire que ouais j'étais assez déçu par Book of Shadow jusqu'au tout dernier chapitre « Bloodrive » qui était enfin une véritable suite à l'histoire et tout juste quand ça commençait à devenir intéressant, malheureusement le jeu s'est arrêté en mode « A SUIVRE DANS BLOODRIVE » et j'étais méga deg... Du coup ouais je l'ai acheté Blood Drive, ce genre de jeu est foutu de devenir rare en plus... Mais je n'y ai pas joué.

    Grâce à mon fidèle Corpse Party Wiki je me suis rapidement rappelé de tout ces personnages (notamment un de Book of Shadow dont je ne me souvenais décidément absolument pas) et au moins, le titre tarde beaucoup moins à démarrer avec une nouvelle intrigue à base de « peut on vraiment ressusciter les gens perdus lors du premier Corpse Party ? », la fille qui de base avait proposé de faire un truc occulte pour rigoler se tord de culpabilité et c'est ce qui explique la plupart de ses actions dangereuse. Elle fera tout pour retourner à cette école hantée entre les mondes qui, par un retcon compréhensible, ne s'est pas effondré mais est en train de se métamorphoser. Après y'a d'autres personnages introduit dont toute une bande de spécialistes de l'occulte qui aimerait bien faire un profit de la possibilité d'entrer dans cette école hantée, repère de bien des âmes troublées ce qui leur permettrait de définitivement prouver que l'occulte existe.... Pourquoi pas... Faut bien apporter d'autres intrigues maintenant que la « magie » de la découverte du premier opus est derrière nous.

    Je suis moins sûr qu'introduire une blonde en string avec une faux dans le monde normal soit ultra judicieux cela dit, je sais pas encore quel est son propos mais là ça fait vraiment idiot vu comme ça... Ptêt qu'elle va faire comme cet autre personnage qui paraissait avoir la tête sur les épaules et voir sa confiance en elle s'effondrer lorsqu'elle ira dans des endroits vraiment dangereux.... C'est bien tout ce qu'on lui souhaite parce qu'il serait dommage de désacraliser les fantômes du lieu, un truc que Bloodrive arrive à conserver pour le moment. Le jeu est à présent en 3D ce qui a des inconvénient notable (la 3D est cheap là où les sprites de Corpse Party restait de qualité ce qui donne un pas si bon feeling que ça notamment sur les trucs « censé faire peur ») mais aussi quelques qualité pour qu'on se dise que c'était pas une si mauvaise idée. Le jeu est beaucoup plus sombre et le joueur doit utiliser la lumière ce qui rend plutôt bien, la texture du sol est même plutôt cool en vrai ce qui donne un aspect assez dérangeant à l'ensemble, plus que dans l'original. Le jeu se sert aussi souvent de coup de caméra et de zoom qui aurait été évidemment impossible dans l'original qui devait dessiner un artwork à chaque fois limitant les moments où cela est utilisé. Bon après, leur utilisation est souvent un peu goofy et Corpse Party était souvent à la limite entre la série B et le vrai truc vraiment angoissant alors ces coups de caméra fait parfois tomber le truc dans le goofy malheureusement.

    On remarque que le jeu est fait sur Unity à cause des temps de chargements vraiment atroce entre les scènes, franchement de mon expérience ils pouvaient LARGEMENT mettre beaucoup plus de truc dans une scène que ce qu'ils ont mis là. Genre au lieu d'avoir qu'un couloir : le couloir + les escaliers + les salles parce que là ça coupe pas mal la tention ! C'est peut être les fichiers audios des voix qui prennent autant de temps à être chargé ? Le vieux Unity était vraiment nul avec ça


    Idée que je retiens :
    Pour la petite histoire, j'avais retenu une idée de Corpse Party : On pouvait récupérer le nom, l'école et la cause de la mort de tous les cadavres du premier ce que je trouvais vraiment cool car on sentait qu'on pouvait se reconstituer une histoire en voyant qui était avec qui. Une histoire qui finit forcément mal... D'ailleurs ça permettait aussi de voir que beaucoup de gens mourrait tout simplement de fin sans jamais rencontrer de fantômes dangereux ce que je trouvais aussi plutôt bien trouvé... Tellement que j'ai proposé cette idée dans Narcosis qui s'y trouve encore aujourd'hui !

    Du coup Bloodrive euh.. Remet ça mais je n'ai pas remarqué d'idée nouvelle en particulirèe à mettre ici.

    Y rejouerais-je ?
    Globalement j'ai l'air de dire du mal du jeu en stipulant que l'original était à 1000 lieux supérieur et je pense que c'est vrai... Cependant bon gré mal gré, j'ai pas vu défiler les 3 heures et demi que j'ai déjà balancé dans le jeu donc quelque part... Je passe un bon moment. Je pense que je le finirais.



    Jeu 42
    Enemy Zero ( Saturn )

    Vous avez pas idée à quel point trouver une image potable pour le jeu est difficile... Surtout si on veut pas juste un gros plan sur le visage de l'héroine.

    Spoiler:
    C'est rare que j'achète un jeu Saturn, je veux dire ceux qui m'intéressent sont généralement très cher alors j'ai pris la décision de tout simplement la pucer et de tout graver. J'avais cependant vu Enemy Zero à 7€, je savais que c'était genre la suite de « D » ce jeu d'aventure tout en FMV et ça m'intéressait : Je l'ai pris direct... Mais pour autant je n'y ai pas joué. D'ailleurs on m'a dit récemment que c'était pas du tout un jeu d'aventure mais bien un FPS.... On y reviendra...

    Le synopsis est ultra giga inspiré de alien, c'est un peu abusé. Donc des personnes qui se réveillent dans un vaisseau après qu'un « monstre » ait déclenché l'alarme... L'héroine se réveille donc et voit directement en visio conférence la première victime qui semble s'être fait déchiqueté par... Rien... Et oui c'est la grosse originalité du jeu : Les ennemis sont parfaitement invisible ! Jouer un peu au jeu nous fait nous rendre compte qu'il y'a deux parties : Une partie « jeu d'aventure FMV » où balancer une direction permet de déclencher une cinématique où le personnage va dans cette direction. Bien sûr cela permet d'avoir des expressions de visage très tôt de la part des personnages mais pour compenser le tout est quand même un peu clunky.... Y'a plein de porte dans le jeu qu'on peut pas ouvrir ce qui, certes, permet de savoir mieux où il faut aller mais tout de même...

    L'autre truc c'est le rythme. Enemy Zero est un jeu trèèèèès lent, les FMVs mettent toujours un peu de temps avant de se charger ce qui fait qu'au début j'avais même pas compris que je dirigeais le personnage ! Je voyais des cinématiques faire tourner le personnage, zoomer sur certains détails alors que je pianoter la manette... Sans comprendre que c'est moi qui actionnait tout ça ! Au final ce rythme lent est un très bon plus niveau ambiance qui nous met vraiment dans le truc, de l'autre, quand on meurt ou que mon CD a décidé de planter en chargeant une cinématique précise.. Et ben c'est ultra rageant. Ca rend aussi assez difficile de rechercher des trucs dans le cadre de puzzle puisqu'il faut parfois se taper un bon moment de cinématique pour voir lentement notre héroine entrer dans un premier sas, entrer dans un second sas, se baisser, activer l'interrupteur de l'ascenseur de secours, se rebaisser, sortir par le premier sas, sortir par le deuxième sas.... Vous avez compris l'idée.

    Lorsqu'on sort dans les couloirs, le jeu devient effectivement un jeu à la première personne en 3D temps réel et ouah, on peut même courir et aller hyper vite ! C'est fou ! Si jamais par le plus grand des hasards vous avez une arme et un ennemi le gameplay « principal » du jeu peut commencer.  Un radar vous indiquera la position de l'ennemi en allant de plus en plus fort au fur et à mesure qu'il s'approche et en étant de plus en plus aigu si il est en face de vous... Et ça marche, oh oui ça marche ! Au début on a même pas de flingue et on doit traverser une zone où l'une de ces bestioles se trouve et franchement, après Forbidden Siren, The Evil Within et Corpse Party, c'est bien sur Enemy Zero que mon cœur s'est emballé. Avoir cette repompe de détecteur d'Alien biper à fond et soudain entendre le cri de la créature glace tout simplement le sang. C'est excellent !

    Par contre bah oui, ces moments sont au final très rare et la plupart du temps on fouille de senvironnements en FMV avec, tout de même toujours, cette petite ambiance anxiogène d'autant qu'il n'est pas rare de croiser les cadavres de ses anciens partenaires.... Petit détail cependant : Les développeurs ont eu quand même l'absurdité de faire en sorte que l'un des flingues sur lequel on tombe n'ait QU'UNE balle. UNE SEULE balle sur une arme assez difficile à utiliser puisqu'il faut charger le coup pendant hyper longtemps pour enfin décharger la sauce ni trop tôt ni trop tard... Et l'engin a une portée limité donc vaut mieux attendre le dernier moment avec les monstres pour l'utiliser ! Sinon, si y'a plus de balle, ben faut revenir en arrière dans une salle spéciale pour recharger l'arme. C'est absurdement chiant ! Sans compter les ordinateurs qui, certes, sont une excellente idée avec une interface bien à elle et dont je conseille vivement la lecture de la database car c'est là qu'il y'a l'explication dela majorité des puzzles du jeu mais y naviguer est si lent...

    Ce n'est qu'en lançant le jeu que j'ai appris qu'il s'agissait de l'un des premiers projets de Ueda, le mec qui fera après Ico, Shadow of Colosseus et The Last Guardian que je mentionnais plus tôt. C'est fou non ?

    Idée que je retiens :
    Y'a pas « tant » d'idée à retenir car c'est un jeu très minimaliste... Au final c'est même carrément plus un jeu d'aventure qu'un FPS, désolé hein... Du coup le détecteur, le coup du cri du monstre qui informe qu'il est juste sur toi et que c'est MAINTENANT qu'il faut balancer le coup de flingue. Une mini idée qui rend l'idée de base encore plus intéressante.

    Y rejouerais-je ?
    Ch'uis à peu près sûr qu'en y jouant deux heures là, j'en suis à largement plus du tiers du jeu en vrai... Donc ouais




    Jeu 43
    Tomb Raider Trilogy ( PS3 )

    La trilogie oubliée

    Spoiler:
    Pour celui là, il a fallu faire un choix puisqu'il s'agit d'une compilation. J'ai une partie de Tomb Raider Legends relativement avancé donc je n'allais pas prendre lui. Tomb Raider Anniversary aurait été un bon choix mais j'ai déjà fini le 1 il y'a très longtemps, du coup, autant faire l'épisode le plus nouveau et dont personne ne parle jamais : Underworld.

    Le jeu commence direct avec un tuto des contrôles alors que le manoir de Lara prends feu histoire d'accrocher le joueur puis un flash back nous emmène dans l'exploration d'une cité engloutie... Et de manière incroyable j'ai pas tiré sur un seul être humain pendant facilement deux heures ! Prends ça Uncharted ! Non c'est clair que c'est une formule de jeu que je n'avais pas vu depuis très longtemps, ce genre de jeu un peu action/aventure où prime avant tout les acrobaties et les puzzles. C'est très « PS2 » dans l'âme en plus, je me souviens que Prince of Persia était comme ça fut un temps... Et décidément, j'aime beaucoup ça !

    De l'autre coté, bon bah ouais j'avais oublié que y'avait autant de fan service avec Lara, j'étais un peu petit à l'époque faut dire. Son physique avec son gros buste et ses grosses fesses font bizarrre par rapport à celles d'aujourd'hui, ça semble pas naturel d'autant que le jeu essaye d'avoir un coté « Indiana Jones » un peu ancré dans la réalité... Enfin autant que lui quoi... Elle défonce tellement de découverte archéologique pour « passer » que ça m'horrifie maintenant. Après pour être honnête le scénario avait pas l'air super passionnant pour autant mais je crois qu'il y'a beaucoup de personnage que je ne connais pas/ dont je me rappelle plus car j'ai pas joué à Legends et Anniversary. ( Genre la blonde de Tomb Raider 1 c'était quoi son problème ? )

    Le jeu est excellent, avec un Level Design vraiment bon que j'ai même pas trouvé trop simple et où on se demande parfois par où passer pour pouvoir traverser la salle... Du tout bon ! Plus grand monde parle de la trilogie Crystal Dynamic de nos jours... Et c'est assez triste car j'ai l'impression que leur trilogie est sans doute la formule Tomb Raider que j'aurais le plus apprécié en soi.

    Idée que je retiens :
    Les acrobaties sont finalement assez classiques : Chopper un pilier, glisser sur une pente, se balancer sur une barre, marcher sur une rampe, escalader librement... Tiens, j'ai globalement les mêmes sur le Sonic Unleashed qui vient après (spoiler !) Y'a juste ce petit grappin qui sort du lot et qui permet parfois d'attirer des objets vers soi, des fois de se laisser tombre avec une corde pour nous retenir à partir duquel on peut se balancer ou prendre appui pour sauter... C'est un objet assez puissant.

    Ah si, et j'aime bien comme la nage est simple aussi, il faut pointer la caméra vers une direction et faire R2.... Et elle y va, super simple et c'est tant mieux parce que ça semble être la grosse nouveauté de l'épisode... D'avoir de l'eau partout.

    Y rejouerais-je ?
    J'aimerais bien, faudrait que je fasse Legends et Anniversary avant en vrai.
    Plus personne fait des jeux comme ça de nos jours du coup....


    Dernière édition par Haganeren le Ven 9 Aoû - 20:53, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Ven 2 Aoû - 1:52

    Jeu 44
    Sonic Unleashed ( Xbox 360 )

    Ouais ouais c'est bien Sonic...

    Spoiler:
    Je m'attendais pas à jouer aussi vite à mon second Sonic mais les dés ont parlé. Franchement après 2006 que j'ai finalement pas si mal apprécié à part ce moment de course sur la plage, j'étais plus confiant.

    …. Et bien je peux le dire... Je n'aime pas Sonic Unleashed... Cette première impression a été catastrophique sur toutes les phases de jeu. Déjà je trouve les phases de jour super frustrante pour un joueur comme moi qui aime bien chercher tous les collectibles : Foncer à fond la caisse sans explorer c'est pas mon idée de ce qu'est Sonic pour un vieux comme moi. Le fait de systématiquement voir au dernier moment le passage parallèle sans avoir la possibilité de revenir en arrière est devenu quelque chose de beaucoup trop habituel maintenant que le jeu consiste en un gros rail où il faut taper « boost »... Et ça, ça m'agace...

    Alors si les phases de jour m'agace, que dire des phases de nuit où Sonic se change en hérisson garou et où le jeu se change en gros BTA ? Je pensais pouvoir largement les supporter vu que j'aime bien le genre... Mais là non, bon sang ce que c'est MOU. Y'a très peu de feedback décent lorqsu'on frappe un ennemi, et EN PLUS ça rame quand y'en a trop.... De toute façon, les phases d'acrobaties semblent tout aussi molle même comparé à genre Lara Croft juste avant. ( Bon « réaliste », voilà... ) et puis c'est looooooong, 30 minutes pour un stage ? Et seulement 3 pour un de jours ? Vous voulez ma mort ?

    Je vais pas dire que les différents combos sont limité sinon on va me sortir le coup du « ah ah toi tu as pas acheté tes combos en dépensant tes points d'XP dans le combat », si si, je l'ai fait, mais c'est nul, tiens y'avait cette bonne idée de launcher dans Castlevania Lords of Shadow qui fait que quand on appuie sur A après une attaque, ça fait le launcher. Y'a la même dans Unleashed mais seulement si tu appuies deux fois sur attaque avant ! Ça rend le jeu beaucoup plus rigide, le système de combat a besoin de beaucoup plus de fluidité ! Genre si tu fais pas « les combos prévu » le personnage s'arrête de manière ultra awkward c'est vraiment naze... Et encore, je ne parle pas des QTEs, t'as envie de les faire parce qu'elle débarque lorsque ces sacs à PV d'ennemis sont à 50% de leur vie et bien faire la QTE signifie leur instantanée destruction mais des fois tu appuies sur le bouton pour les déclencher et ça marche pas, d'autres fois tu te foires dans la combinaison de bouton et ça fait regagner à l'ennemi toute sa vie et si tu réussis tu as une animation de finisher, toujours la même pour chaque ennemis, à partir duquel tu peux pas faire grand chose... Non ça marche pas... Maintenant ça semble à la mode de défendre ces phases mais là je vois pas bien.

    Et puis pour achever le tout, y'a eu une phase en avion qui consiste à appuyer sur les bons boutons au bon moment comme une longue QTE insupportable géante.... Et je suis nul à ça en plus ! Heureusement que j'ai passé le stage du premier coup (avec un point de vie...) sinon j'aurais arrêté direct en vrai.

    Au final, je crois que je me suis beaucoup plus amusé dans Sonic 2006 qui m'a fait rager seulement lors de la grosse course sur la plage et sur son hub.... Et ça faut reconnaître que... Sonic Unleashed fait ça plutôt bien. Les personnages ont un look un peu Pixar qui permet enfin de mélanger les humains et les animaux sans que ça fasse trop d'éclat et les différents hubs sont différents endroits du monde vraiment cool à visiter, franchement ça donne envie de voyager. Même les PNJs sont un peu rigolo. Je ne m'attendais pas à avoir « enfin » un Sonic où les personnages dans la rue sont amusant... Au final c'est sans doute le plus amusant....

    Idée que je retiens :
    Euh pfff, la plupart des idées de BTA sont pompé de God of War en vrai... Ah si j'aime bien le fait que les bras du Hedgehog s'allonge façon Luffy de One Piece, ça permet de sauver certaines situation où on tombe met en appuyant sur B il arrive à quand même chopper une rampe, c'est sympas.

    Y rejouerais-je ?
    Errrrrrrr... Après 2006 du coup... Pas pour demain....




    Jeu 45
    Genma Onimusha ( Xbox )

    …. Le CD ne se lance pas...

    Spoiler:
    ENCORE ? Mais c'est pas possible ? Je me dis que c'est peut être ma Xbox qui est dézingué vu que même Pariah j'avais dû le laver à l'eau savonneuse avant qu'il marche mais non, le CD a effectivement l'air en mauvais état et vu que la Xbox One est pas compatible avec je l'ai dans l'os ! Je comprends pas, j'ai jamais eu de soucis avec mes jeux PS2 et Gamecube dont certains sont LARGEMNT plus abîme que ça.

    En attendant le seul truc que je me vois faire c'est recreuser tous ces jeux... Mais je sais pas qui peut me faire ça sous Montpellier...




    Jeu 46
    Battlechasers : Nightwar ( Switch )

    J'aime bien quand ça cause durant les combats.

    Spoiler:
    Un jet de dé tiré avec la condition de ne pas être un jeu Xbox One vu qu'elle s'updatait pour Onimusha (pour rien d'ailleurs) à ce moment... Et ben je suis tombé sur l'unique jeu Switch du premier coup ! Du coup ce Battlechasers est un cadeau de Noël alors que ma sœur savait pas bien quoi m'acheter sur cette console. En vrai c'est censé être une sorte de « J-RPG » indie.

    Le design général me laissait un peu de froid de base et même le setting est un poil décevant. Le monde est apparemment très gros et intéressant mais tout le jeu semble se limiter à « une » île. On a une team de mercenaire (?) qui finissent par se séparer lors du crash qui les amène à cette île... Je me souviens plus de l'intro en vrai vu que ça fait un an... J'ai repris de ma partie qui était juste après elle.

    Et bien le jeu est en réalité plutôt sympas ! Y'a beaucoup de chose qui semble avoir été fait pour économiser intelligemment le budget comme la présence d'un overworld où on suit des chemins définis et les villages qui n'ont pas d'écran pour eux mais qui sont plutôt disposé directement sur l'overworld. Ca donne un feeling un peu « fauché » au jeu rapidement balayé lorsqu'on entre dans les donjons où chacune des salles semblent avoir été crafté à la main et sont bourré de détails !

    Le jeu repose énormément sur son système, notamment de loot avec beaucoup de mêmes itération du même item avec des stats un peu différentes ici et là mais surtout dans les combats. On a vraiment des skills assez uniques et stratégiques vraiment sympas qui sont en plus très précis. Genre « Inflige 49 dégats et en ajoute 12 de plus si l'ennemi est dans l'état anormal "Saignement" » ou encore, « donne un bouclier qui peut tenir contre 38 dégats » : Tout est très précis et ces nombres semblent augmenter avec les niveaux ce qui signifie qu'on sait toujours plus ou moins ce qu'il va se passer ce qui permet de mieux prévoir.  Y'a des attaques que je trouve assez original genre une qui permet de mettre un bouclier de dégats « au personnage le plus blessé » tout en attaquant l'ennemi est assez original dans le genre finalement. Le fait que certains ennemis fassent du multihit au lieu de plein de dégat d'un coup à son importance puisqu'on a un skill qui permet de regen 4PV pour chaque coup reçu. Pour peu que le multi hit soit à 4PV y'a moyen que ça n'ait aucun effet sur les personnages ! En bref, malgré le fait que je ne sois qu'au début, j'ai eu l'impression d'avoir beaucoup plus de profondeur que la majorité des J-RPG auquel j'ai joué dans ma vie.

    Tiens, même le système de MP est cool car attaquer (ou utiliser certains skills) permet d'avoir de « l'overcharge », une jauge de MP supplémentaire que les sorts et skills dépenseront en priorité permettant ainsi d'économiser ses précieux MPs, un excellent moyen d'utiliser ses « magies » même dans les combats un peu mondain !

    Du coup on a l'impression d'un jeu un peu austère avec un très bon système et pas vraiment de personnages non ? Pas vraiment. Les trois personnages de base : Le robot et ses armes à feu, la fille avec ses poings et le guerrier avec son épée ont finalement pas mal de dialogue lorsqu'ils trouvent quoique ce soit dans le jeu. Mieux : La super bonne idée c'est les bulles de texte durant les combats.  Des fois ça parle carrément entre les personnages alors que vous êtes en train de choisir le bon skill dans les menus. Même les ennemis ont leurs petites tirades genre « It's good to be bad » et lorsqu'on tue leur pôte, ils vous sortiront un petit « Je ne l'aimais pas de toute façon » bien senti ! Ca c'est vraiment une super idée qui permet de mettre du dialogue durant des combats tour par tour comme sur SNES mais en beaucoup plus smooth !

    Idée que je retiens :
    Des fois, j'ai du mal à mettre des trucs ici soit parce que le jeu est trop classique pour avoir une vraie idée intéressante que j'ai pas vraiment vu ailleurs... Celui là c'est l'inverse, j'ai déjà balancé plein d'idée durant la review plus haut incluant les bulles de texte et y'en a encore d'autres !

    Genre, à un moment y'a un mini livre dont vous êtes le héros et en fonction de ce qu'on répond dedans, on arrive/ou non à en finir la quête et donc à gagner un gros buff pour les combats à venir ! Y'a aussi cet espèce de cube qui demande de placer un équipement dedans (généralement donc votre équipement actuel) et qui va améliorer ses caractéristiques MAIS aussi se téléporter dans une salle aléatoire du donjon, rendant le personnage sans équipement potentiel pendant un moment mais avec un meilleurs stuff potentiel au final !

    Ouaip... Plein d'idées...


    Y rejouerais-je ?
    Il ma fait une très bonne impression au final même si j'accroche toujours pas tant que ça à l'univers qui doit encore se dévoiler pour moi... A voir.



    Jeu 47
    Graffiti Kingdom ( PS2 )

    Un jeu de plateforme dîtes vous ? Mais c'est fou ! En plus il est drôle...

    Spoiler:
    Un jeu que j'avais parfaitement oublié et pourtant, j'ai bien une sauvegarde du jeu avec 20 minutes au compteur ! C'est un jeu de plateforme PS2 avec un twist vraiment sympas : on peut dessiner et créer nos monstres pour combattre directement avec dans des niveaux plus ou moins fait pour.

    J'ai passé un certains temps à faire une première créature dans cet éditeur (techniquement une deuxième vu que j'en avais déjà une mais passons), je l'ai bien peaufiné et elle était bien bizarre comme je les aime et soudain, je me rends compte que en réalité, je l'ai dessiné dans le mauvais sens ! Le jeu considérait que le coté du monstre était sa face et il attaquait donc toujours de coté de mon point de vue ! Choqué et déçu par ce retournement, j'ai décidé de faire un vieux cube avec 4 pattes et une houpette et hop, en avant l'avanture !.... Au final je l'aime bien mon cube...

    En vrai l'éditeur est vraiment impressionnant, on peut dessiner une forme en 2D et décider de « l'étendre » de plusieurs manière différentes, on peut ensuite placer des « points d'accroches » pour pouvoir dessiner des membres comme des jambes, une tête ou des bras. Lorsque le monstre est fini, le jeu lui donne différentes démarches possibles et différentes voix que le joueur peut choisir... Perso j'ai pris « bondissant » et je ne l'ai pas regretté, mon cube est trop mignon ! Mieux, en fonction de la couleur et de ce qu'on a placé sur notre créature, on peut lui attacher des attaques différentes, genre mon cube est rouge donc j'ai pu lui mettre une charge de feu qui flambe les ennemis, cependant la houpette ( qui est en réalité un bras déguisé ) est bleu, donc j'ai une houpette qui fait un crochet glacé. Et ça a son importance puisque le feu fait fondre la glace et la glace permet de faire des plaques de glace sur l'eau ce qui permet de traverser. J'imagine qu'au fur et à mesure du jeu on débloque d'autres trucs qui ont un impact sur l'exploration comme ça. La dernière attaque que j'ai mise fut un double coup de pied arrière sur puissant qui m'a permis de vaincre un premier boss qui était en réalité assez chaud ! J'étais vraiment content.

    L'autre créature que j'ai faite a des bras et des avants bras du coup j'ai puis lui donner des coups de boxeur.. Et si on aime pas faire des créatures, pas de panique, on peut jouer le héros de l'histoire avec son pinceau qui, si il touche un monstre, le recopie et permet au joueur de le contrôler pendant 30 secondes ! Ils ont vraiment pensé à tout !

    Bon après, même si je me suis beaucoup amusé ( d'autant que j'étais pas tombé sur un jeu de plateforme 3D non Sonic depuis... Kya : The Dark Lineage ), faut reconnaître que le jeu n'est pas parfait, loin de là, surtout au niveau des épreuves qu'il propose souvent pas super intéressantes. C'est de simples niveaux avec des fois des plaques qui envoie valser le personnage ou le fait sauter et surtout PLEIN d'ennemi. Je pense que le truc le plus lourdingue du jeu ça reste que ces ennemis respawnent en boucle, on aimerait bien en voir la fin d'autant que les collisions sont fatalement pas toujours très bonnes, j'ai pas mal eu l'impression que seule cette attaque charge permettait d'attaquer l'ennemi de manière safe.... Mais elle consomme beaucoup d'endurence, les petits coups de poings permettent de stunlock l'ennemi et donc généralement de le tuer si un autre ennemi surgit pas de derrière pour vous défoncer... Et puis y'a d'autres trucs comme ce double coup de pied arrière dont la portée va largement au delà des membres de votre créature. Non décidément tout cela n'est pas précis.

    Mais cela n'a pas vraiment d'importance, même quand on meurt, le jeu demande à sauvegarder et on revient au dernier point de sauvegarde avec toute l'XP conservé façon Holy Magic Century et vu qu'il est assez facile d'esquiver tous les ennemis pour revenir à là où on était, on est rarement frustré... Enfin pour le premier monde que j'ai fait en tout cas... Mais il a pas l'air très long. Même les personnages sont sympathiques avec des dialogues rigolos qui montrent notre petit garçon héros un peu blasé de la vie mais avec un doublage assez bof hélas.

    Nan par contre je regarde des vidéos de gens qui font des persos avec et franchement ça défonce.

    Idée que je retiens :
    Euuuuh beeen, l'idée principale est vraiment forte, je ne vois pas quoi retenir de plus... Ah si ! C'est pas vraiment une idée mais en cherchant une image je suis tombé sur un truc bien drôle ! Le jeu a des « personnages » caché qu'on peut collectionner sous forme de carte et l'un de ces personnages se nomme « Flying Maiden » : C'est Reimu ! Car ZUN aurait bossé sur le projet, c'est vrai qu'il était embauché à Taito avant...

    C'est fou.

    Y rejouerais-je ?
    Il est cool et n'a pas l'air super long donc ouais j'aimerais bien même si j'ai un peu peur qu'il devienne répétitif...




    Jeu 48
    Dragon's Dogma Dark Arisen ( PS3 )

    Ca me rappelle mes vacances en Bretagne.

    Spoiler:
    Un gros morceau celui là. Ce RPG de Capcom m'a été furieusement recommandé par Kurida donc j'ai fini par le chercher et le trouver. C'est « techniquement » un J-RPG mais ça se ressent vraiment comme un W-RPG la plupart du temps avec, ses nombreux personnages aux personnalités pas super défini, ses très nombreux objets à récupérer dont la moitié servent à un obscure système de crafting (ou à rien...) et son personnage principal que l'on passe pas mal de temps à définir au début... Moi j'ai pris une fille warrior (j'aurais bien pris sage mais paraît que c'est vraiment chaud au début) un peu musclée qui a œil gauche toujours fermé à cause d'une cicatrice ! D'ailleurs, la pupille gauche est pas toujours « complètement » fermé ce qui donne une impression un peu bizarre en vrai... Mais pas bien grave.

    Que dire sur ce jeu ? C'est un RPG où après l'intro grandiloquente où on affronte une manticore, on commence en bas de l'échelle, dans un village de pécheur, avec des petites quêtes très mondaines. J'ai passé un temps pas bien marrant à chercher un bouquin pour l'église par contre la recherche des plantes sur la plage alors que la nuit noire tombe fut étonnamment sympas... Ca déconne zéro la nuit dans ce jeu, il fait VRAIMENT noir, tu observes des gobelins passer avec leurs torches ou danser sur la plage alors que toi, tout ce que tu veux c'est des herbes (heureusement lumineuse) qui ne poussent que la nuit. J'ai failli y passer d'ailleurs mais heureusement que j'ai un allié IA plutôt costaud !

    D'ailleurs c'est un allié qui dans le lore n'est pas une « vraie personne » mais une entité humaine qui vient d'un autre monde pour permettre d'aider les héros de mon genre. J'ai dans l'idée qu'on peut envoyer son propre personnage en tant « qu'aide » comme ça sur le net mais je pense aussi que le premier qu'on a est fait par les développeurs. Il est sympas le mec, en fonction de la quête prioritaire en cours il va donner des conseils différents, j'ose pas imaginer le nombre de ligne de dialogue que cela nécessite si genre on a pris un autre personnage avec une autre voix à la place...

    Là où on voit clairement que le jeu est pas un W-RPG traditionnel c'est que les combats sont étonnamment sympas, taper les ennemis a un plutôt bon feeling ! On est pas vraiment dans du Dark Souls et je me souviens pas avoir vu de roulade d'ailleurs mais y'a l'air d'y avoir quelques magies tout de même et moyen d'esquiver les coups en sautillant partout ce qui est cool ! Finir son combo sur un gobelin l'envoie valser au loin et j'avoue avoir laissé échapper un « Ouuuuh » de jouissance en balançant un rocher à la gueule d'un malheureux loup.

    C'était cool. Tiens, un autre truc sur lequel je ressens l'influence du J-RPG c'est dans le fait que tout le monde se fiche que tu voles dans le village dans toutes les maisons.. Je me serais fait arrêter genre 30 fois dans Morrowind...

    Idée que je retiens :
    Je me suis retenu d'en parler jusque là mais j'ADORE la mécanique de grab qui permet de chopper un petit ennemi, de maintenir un ennemi humain pour qu'un autre mec puisse le défoncer et SURTOUT de pouvoir grimper sur les plus gros ennemis Shadow of the Colosseus-style. C'est une excellente implémentation de cette mécanique et il semble même que ces gros ennemis soient sensibles en fonction de là où on tape genre la menticore on pouvait clairement « couper sa queue serpent en frappant depuis son dos », le gros troll on peut « le faire tomber en visant les jambes », c'est vraiment super bien fait !

    Y rejouerais-je ?
    J'avais prévu d'y jouer ne serait-ce vu comme Kurida m'en ventait les mérites, au final il me fait bien envie malgré son départ un peu lent... Mais bon, l'un de mes J-RPG favoris a un départ très lent aussi. (Coucou Kiseki...)




    Jeu 49
    Resident Evil 6 ( Xbox 360 )

    *insérer explosion*

    Spoiler:
    Bon bah comme Sonic, j'avais deux épisodes qui traînait que j'avais pas commencé et après en avoir vu un premier je m'attendais pas à passer sur le second si vite. Resident Evil 6 ne m'intéressait vraiment pas mais comme une grande partie de jeux que je possède, je l'ai trouvé à genre 5-7€ alors je me suis dit... « Boarf »...

    Commençons donc le « Boarf » et faut reconnaître qu'à plusieurs reprises j'ai quand même bien rigolé avec ce jeu... Je veux dire, la scène d'intro c'est du grand n'importe quoi, y'a un avion qui tombe qui fait exploser la rue... Oui, toute la rue explose. Et puis y'a hélicoptère qui vient te chercher, un mec qui descend pour faire « vas y viens » (un mec qui descend alors que la rue explose donc, ce type avait TELLEMENT envie de nous dire « vas y, viens » qu'il a même pas cherché à sauver sa peau). Je sais pas quoi dire en vrai, ça pête de partout, y'a peu de temps mort, toujours des zombies, des vagues, encore et encore.

    Y'a plusieurs campagne mais on m'a conseillé Léon parce que paraît il c'est celui qui fait le plus « horreur »... Mouis... Bon bah ça tire quand même tout autant. Au tout début j'étais tellement en manque d'intéraction que je me suis amusé à tirer sur tous les ballons et à tuer les rats... Du coup quand Léon s'est fait chopper (ouais je joue la fille du coup) et qu'il m'a dit « Vite ! Tire ! », j'étais un peu comme un con... En plus vu que je joue la fille, faut que j'attende Léon pour qu'il m'ouvre la porte quand y'a une cinématique derrière.

    En vrai, je comprends les gens qui disent qu'ils préfèrent Resident Evil Revelations sur 3DS, tu sens que les mecs ont à peu près 100 fois moins de pognon, et pourtant on voit un peu plus du pays... Et puis vu que la 3DS peut pas afficher 10000 personnages, on affronte pas tant d'ennemi que ça à la fois et ça fait un rythme plus proche des anciens. Là, j'avais oublié que ce que je n'aimais finalement pas dans Resident Evil 5, c'était ce rythme à base de vague d'ennemi encore et encore... C'est fatiguant à la fin. Il n'y a que ça à faire ! Alors qu'avec le scanner de révélation, j'essaye toujours de beaucoup regarder les environnements, tiens, y'a même certains trucs dans l'environnement qu'on peut regarder et ça fait du texte, comme les anciens. Ce n'est pas du tout le cas de Resident Evil 6 ce qui montre vraiment le focus pour n'en faire qu'un simple TPS.

    Mais bon, me suis bien amusé à Gears of War 4 après tout, il est bien au moins ce TPS ? Bah pfff, oui ? Franchement en vrai j'ai pas tant de chose à redire, les armes sont pas spécialement imaginative mais le feeling est très bon et surtout, surtout, les actions physqiues sont vraiment cool avec un coup de pied infernal qui permet de défoncer des tonnes d'ennemis... Dommage que les plus avancés seront manifestement capable d'y résister, je crois qu ependant la première heure de jeu, j'ai quasi que tapé les ennemis au corps à corps tellement c'était satisfaisant. Et puis le finisher tu peux exploser la tête du zombie sur le mur ou sur le bureau nan c'est cool. En plus, l'air de rien, quand j'y réfléchis, les situations sont pas si dégeu, avec un moment où tu combats tout en esquivant un train, un moment où tu dois tenir une place forte avec d'autres survivants (avoir d'autres survivants et typiquement le genre de chose qu'on risquait pas de faire dans les anciens sur PSX donc c'est cool qu'ils l'aient fait là), un moment dans une prison (?) où un ennemi est capable d'invoquer des zombies qui sortent alors des cellules mais bon, malgré ça, j'arrive pas à vraiment m'amuser.... Faut dire que y'avait aussi des moments pendant les combats où tout à coup une random bagnole/bus débarque et te défonce, comme ça, t'étais censé réagir, oui ben non moi je réagis pas comme ça, surtout quand je suis en pleine QTE avec un ennemi. J'ai honnêtmeent ragé à ce passage !

    Du coup deux raisons possibles, soit c'est juste que Resident Evil 5 m'a trop blasé et que je n'arrive plus à supporter les jeux « à la Resident Evil 4 », soit been finalement ces situations sont pas « si » diversifiés que ça, c'est pas le chien contre le Gigantes de RE4, y'a pas le coup des échelles à dégager, j'ai l'impresison que les décors sont moins intéractibles aussi et puis, Leon dans RE4 il est marrant, il dit des phrases drôles alors que là il est tout stressé et il dit même qu'il est triste de voir tous ces soldats morts... Je savais pas qu'il en avait plus quelque chose à faire des soldats que des autres... Mais bon, comme me l'a justement fait remarqué Raflagan, c'est plutôt dans RE4 que Leon avait pas vraiment sa personnalité... N'empêche que j'aurais préféré qu'ils gardent celle là. Là, il est aussi sans intérêt que la fille.

    Rapidement la lassitude s'installe d'autant que depuis le début du jeu on me dit « ouais je t'expliquerais tout à la cathédrale » et cette cathédrale elle en finit pas de ne pas arriver. C'est pas la peine de donner des objectifs « soit disant court terme » si c'est pour toujours faire des détours du genre, c'est assez fatiguant...

    Ah oui, avant de partir j'ai regardé la campagne d'Ada pour rire, bon bah elle elle se bat contre des militaires modifiés qui tirent comme des pieds (heureusement parce que qu'est-ce que je suis mauvais... ) et qui se transforment en monstre lorsqu'on les tape un peu... Ca change pas tant que ça le gameplay en vrai, même le fait d'être un sous marin j'ai pas eu l'impression d'être à l'étroit plus qu'avant. J'ai vu dans les options où y'avait un mode de jeu où des joueurs pouvaient « envahir » ta partie façon Dark Souls pour soit t'aider soit être un ennemi, c'est cool ça non ? Dommage que j'ai pas le Xbox Live Gold...

    Idée que je retiens :
    J'ai eu un énorme fou rire, lorsqu'on tient son arme on peut genre faire Arrière et A et là, le personnage saute en arrière, se retrouve sur le dos tout en continuant à viser et à partir de cette position on peut tirer sur les ennemis tout en roulant à droite et à gauche... Et c'est honnêtement à mourir de rire d'esquiver les ennemis en roulant par terre, c'est du grand n'importe quoi !

    Au final, c'est pas vraiment une idée, mais c'est très clairement ce que je retiendrais...

    Y rejouerais-je ?
    Franchement non... Ou alors dans très trèèès longtemps... Ou ptêt à deux tiens, en coop... C'est peut être mieux ?




    Jeu 50
    Otogi ( Xbox )

    Non... Pas Otogi.... Pourquoi tu marches pas ?...

    Spoiler:
    Bon bah là je vois pas quoi dire hein, j'ai pensé que peut être l'endroit où je rangeais mes CDs Xbox était sale mais ce jeu là n'a jamais quitté sa boite... Je sais pas quoi dire, j'avais très hate de jouer à ce jeu From Software et je l'ai payé 35€....

    Je suis ultra deg...



    Jeu 51
    Pandora's Tower ( Wii )

    Je lui trouve un petit coté "ICO" niveau direction artistique, non ?

    Spoiler:
    Conseillé par Ice depuis bien longtemps, Pandora's Tower est-du coup-le dernier jeu que je commence de cette trilogie finale de RPG a avoir atteint la Wii... Et il me donnait envie en vrai. Encore mieux, il ne met pas très longtemps à démarrer, du coup oui, on a 13 donjons à parcourir pour trouver de la viande de monstre qui permet de soigner la malédiction qui change petit à petit notre copine en monstre. Son sort n'est pas enviable, pensez vous, la malheureuse est végétarienne...

    Niveau visuel et environnement, le jeu est juste magnifique, cette première tour avec ses arbres dans tous les sens, il y'a une direction artistique absolument exceptionnelle là dedans et vu qu'on est sur Wii, y'a pas encore trop besoin de pognon pour rendre ça beau. Le gameplay est très action aussi, avec un combo d'épée un poil lent mais facile à utiliser par contre le fait de ne pas pouvoir sauter autrement que de manière automatique à la Zelda me crispe beaucoup, le Level Design a finalement pas mal de plateforme mais il faut s'approcher du bord avant de pouvoir y grimper. Je sais pas pourqouoi ça me gêne particulièrement ici alors que pour Ys VII et Celceta pas plus que ça, mais le jeu me donne VRAIMENT l'impression qu'on peut sauter alors que non.

    A la place de sauter, le jeu donne une chaîne au joueur qui a une méthode d'utilisation un peu originale puisque ça utilise le pointeur de la Wii ! Ca demande un poil d'habitude ceci dit mais ça marche bien ! Alors que l'on se dirige et tape avec la télécommande il est tout à fait possible de pointer dans une direction et utiliser la chaine à ce moment là ! Les utilisations paraissent classiques de prime abord : Se propulser à un endroit comme si c'était un grappin, récupérer des objets au sol, frapper des trucs. Puis deviennent plus complexes : attacher un ennemi puis d'un coup de wiimotte arracher son loot ou sa vie voir attacher la chaîne à un premier objet puis à un second objet pour que les deux soient attaché ensemble.. J'ai vu qu'un seul cas comme ça ceci dit, je sais pas à quel point il se présente. Comme beaucoup de jeu Wii après, ça peut parfois être assez fatiguant de systématiquement faire le mouvement de wiimote pour arracher le loot d'un ennemi, surtout qu'on fait ça souvent.. Je ne parle même pas du premier boss (qui a des attaques magnifiques d'ailleurs) où c'est le seul type d'attaque qui fonctionne alors que c'est aussi le plus safe.

    Avec ça, le jeu propose de mieux s'entendre avec la fille maudite qu'on essaye de sauver, on lui offre des cadeaux, on peut parler avec elle... C'est un poil ridicule, surtout que sa personnalité « douce et tendre » fait vraiment waifu... Mais notre niais de héros est très amoureux, ça se voit par des petites choses que je suis content qu'ils aient gardé, ça permet de me rendre le couple un peu plus sympathique que si le mec était totalement un self-insert... En plus, on sent que quelque chose ne va pas dans cette histoire : La fille a été maudite sans grande raison (elle était une chanteuse pour un festival mais à priori c'est pas genre une princesse) et les grand boss que l'on doit affronter semble tout ce qu'il y'a de plus sympathique, ça m'a fendu le cœur de battre le premier. C'était un géant où l'herbe poussait partout où il marchait, et il ne t'attaque absolument pas tant que tu ne le provoques pas. Une situation qui me rappelle Shadow of the Collosseus et.... Non je ne vais pas terminer cette phrase... Mais en tout cas ouais c'est assez dérangeant et ça donne du coup envie de continuer.

    Idée que je retiens :
    Y'a un moment où on poursuit une plante pour pouvoir faire disparaître toutes les ronces de la zone. J'aimais bien cette idée-même si elle a pas durée très longtemps-de revisite des salles avec une plante qui te fuit à chaque fois que tu la choppes.

    Y rejouerais-je ?
    J'aimerais bien oui, après le gameplay est peut être un poil trop lent pour un fan de Ys comme moi mais en soi « pourquoi pas »



    Jeu 52
    Doom ( PS4 )

    Y'a pas d'image pour montrer le rythme d'enfer du jeu... Et même pas pour montrer les environnements à explorer, c'est dire...

    Spoiler:
    Je joue donc au reboot (?) de Doom en sortant un peu agacé de ce Bionic Commando. ( car oui je fais pas toujours les jeux dans l'ordre, genre pendant que Doom se télécharge sur ma PS4, j'ai le temps de tirer au dé un autre jeu et d'y jouer) J'ai beau ne pas apprécier les shooters de manière générale, Doom fait partie de ces jeux qui ont, contre toute attente, su me transporter et ce malgré ma découverte tardive de la série il y'a... Un an ? Deux ans ? Je sais plus. Enfin je jouais à Wolfenstein 3D quand j'étais petit après...

    J'aime bien la thématique de Doom, l'idée de mélanger truc futuristique et démons de l'enfer est sympas et je trouve qu'il y'a quelque chose dans le fait d'imaginer notre protagoniste seul au milieu de 10000 démons qui foncent sur lui pour l'arrêter. Et lui qui continue, infatiguable... Bon après je dis ça mais je suis au milieu de la première extension de Doom 1 et je trouve déjà que le Level Design est quand même drôlement moins sympas que celle du jeu de base... Mais bon, de tous les styles de shooter, c'est peut être bien lui qui me correspond le plus : Un grand labyrinthe à explorer avec beaucoup d'ennemi dedans. Autant dire que j'avais une petite hâte de tester ce remake.

    … Et franchement, je suis pas déçu. Enfin, j'ai eu un peu peur pour le premier niveau qui se déroule en extérieur que je trouvais un poil brouillon mais rapidement on trouve ses marques et les niveaux d'après me conviennent à 100%... Honnêtement, je suis à peu près certain que ce titre va juste devenir mon FPS favoris (sachant que System Shock est un cas un peu bizarre qui ne rentre pas vraiment dans la définition pour moi), on a effectivement un système de jeu qui fait un bien fou après tous les TPS cover que je me suis farci, la vitesse de déplacement est très rapide, au moins que j'avais un peu le mal des transports au début, et permet de rapidement reculer tout en attaquant les ennemis puis revenir vers eux lorsqu'ils clignotent pour leur faire un finisher. C'est important de faire ça puisque cela permet aux ennemis de donner de la vie, même les ennemis de base enlève un surprenant nombre de PV mais le joueur peut tout aussi rapidement les récupérer ce qui donne une bonne courbe de tension.

    Avoir un bon combat, c'est bien mais c'est pas que ça que j'aimais dans Doom, ce que j'appréciais c'était les niveaux remplis de secret dans tous les sens à explorer et c'est là que le jeu m'a surpris. Oui y'a ça, et c'est fait super intelligemment ce qui m'a VRAIMENT donné envie de continuer le jeu et d'y jouer plus longtemps que d'ordinaire. En gros chaque mission possède un certains nombre de challenge à remplir genre « détruire trois ennemis de ce type avec une explosion de tonneau » + un certains nombre de secret à trouver comme dans le jeu originel. Le soucis des secrets dans un jeu moderne, c'est que l'environnement est beaucoup plus complexe qu'à l'époque ce qui rend beaucoup plus lourdingue la recherche de collectible que l'on voit juste pas très souvent. Mais là, on a une mini map (au début on la remplit soi même puis on finit par débloquer la map complète à un endroit spécial) qui permet de garder trace des endroits pas visité et ça c'est idéal pour comprendre où est-ce qu'il faut manifestement chercher où non. D'autant que la map en 3D reste assez peu détaillé (tout comme la map 2D qu'il y'avait dans le Doom originel et qui permettait aussi de rechercher les secrets) donc dire « rho ça gâche la recherche d'avoir une map qui dit plein de truc » me paraît plutôt faux, ça donne un bon indice sur où aller mais il reste à deviner comment y accéder. D'ailleurs le jeu a l'extrême gentillesse de ne jamais t'empêcher de revenir en arrière ce qui ressemble d'autant plus à DOOM... Mieux, les collectibles qu'on a vu sur son chemin mais pas pris sont signalé en blanc, idéal lorsqu'on est passé genre juste à coté, qu'on aurait dû le voir mais qu'on a rien vu du tout. ( Ma spécialité... ) Tout cela est récompensé en point que l'on peut dépenser sur des améliorations des mods d'armes... Qu'importe, je recherche principalement pour le plaisir ! En plus, on débloque des maps du Doom classique, si c'est pas beau ça...

    Bref, je m'amuse comme un petit fou, tellement que j'ai même un peu repris ma partie de Doom 1 et fini son épisode 2. Ch'uis bien dans le truc ! Tiens, j'ai pas parlé de l'histoire mais pourtant y'a des personnages un peu marrant comme ce patron de boite qui fait bosser ces employés 7 jours sur 7 pour qu'ils donnent le meilleurs d'eux même. C'est dit sous le ton du cynisme un peu à la Portal donc c'est un peu déjà vu mais vu que ce patron est ton allié et qu'il y'a une femme/robot sataniste qui semble avoir libéré tout le monde, je trouve le scénario pas si innintéressant que ce que veut la légende...

    Idée que je retiens :
    La grosse idée, c'est évidemment que ce sont les ennemis qui donnent le plus souvent de la vie, ainsi dans le dernier niveau que j'ai fait il y'a vraiment un gros ennemis qui fait bien mal avec plein de PV et il a pu m'arriver de le fuir en me disant « Vite ! Vite ! Un ennemi pour que je puisse me soigner ! » ce qui est un sentiment assez nouveau d'autant que l'ennemi en question peut tout à fait vous descendre dans cet état affaibli mais voilà, rechercher le danger pour pouvoir se soigner, c'est vraiment l'excellente idée du jeu.

    Par ailleurs, la tronçonneuse est ensuite introduite et elle permet d'obtenir surtout des munitions mais sa capacité en fuel est très très limité (encore heureux vu comme cette arme est absurdement forte et one shot tout le monde... )

    Y rejouerais-je ?
    Oh que oui !



    Jeu 53
    Bionic Commando ( Xbox 360 )

    Décidément je préfère la NES...

    Spoiler:
    Une réimagination d'un jeu NES, pourquoi pas non ? Et puis comme souvent sur mes jeux pas fini Xbox il coutait vraiment peu cher. Malheureusement ce n'était pas un jeu en 2.5D façon Shadow Complex-celui là n'est disponible que sur Xbox Live Arcade à priori-mais bien sa suite en full 3D... Bon...

    Le départ est un peu chiant puisqu'on doit abattre des ennemis sans son arme bionique ce qui en fait un TPS assez pauvre. Je trouve notamment l'option d'esquive assez mal placé (qui appuis sur LB pour esquiver ? ) et puis surtout, moi, j'arrive pas à viser pendant que je me déplace... Pareil, pour un jeu qui se veut aussi dynamique, je m'interroge beaucoup sur la nécessite de la fonction de « zoom » pour avoir plus de précision que les TPS ont tendance à avoir... Dans un jeu où tu dois toujours te cacher derrière un truc je veux bien mais là alors que t'aimerais toujours être en l'air, on a l'impression que la mécanique n'a rien à faire là. N'aurait il pas été mieux d'implémenter un système de ralentissement du temps pour prendre le temps de viser les ennemis tout en esquivant / se balançant depuis son grappin ? Et puis admettons que ce soit compliqué, pourquoi empêcher de zoomer pour avoir plus de précision lorsqu'on est accroché à son grappin ? Vous tenez donc absolument à ce qu'on atterrisse au sol pour les avoir de manière plus ou moins awkward ? Incluant ce coup de poing qui me semble toujours trop court ?

    Enfin, passons au grappin, je m'attendais à un gameplay un peu automatique mais pas vraiment en fait, c'est pas si facile de chopper le rythme pour vraiment faire des trucs cools et en vrai ça me plait un peu, quand on arrive à les sortir on est vraiment content ! Par contre y'a bien des fois où on se plante de manière qui-j'en suis sûr-est impossible sur genre le Spiderman PS4 qui a l'air de proposer des mécaniques de gameplay similaire. Je vais passer rapidement dessus mais franchement, la manière d'atteindre certains collectibles est sans doute la seule fois où je me suis vraiment amusé dans le jeu, je pense que si la structure du jeu avait été plus proche d'un plateformer 3D que d'un TPS, j'aurais bien plus apprécié le jeu...

    … Cela étant dit, le grappin n'est pas sans ses problèmes genre lorsqu'on se balance avec le meilleurs swing, au lieu d'arriver pile bien sur le prochain truc à chopper, on atterrit généralement « dessus »... Pourquoi ?  En plus de ça, allez savoir pourquoi mais je n'arrête pas de mal interpréter les distances en 3D en me disant « si c'est bon ça va s'accrocher » alors que pas du tout, je suis trop loin ! C'est là qu'un HUD un peu envahissant qui colore en vert l'élément de décor visé si il est assez proche aurait été cool.. Ou peut être même conserver le « Too Far » du tuto car là, ça gache pas mal le plaisir de se viander pour des bêtises pareils.

    C'est pas le pire cependant... Le jeu se déroule dans une ville en ruine, Ma plus grosse frustration a été le fait que les zones ne sont pas délimités par des murs invisibles ou d'autres trucs « sans doute moins immersif » mais par de la radioactivité... Et le soucis, c'est que ça se voit pas super bien en fait. Certes, y'a du violet ici et là mais déjà ch'uis daltonien et le violet il me pète pas à la figure non plus, d'autres fois on marche sur ce violet sans grand problème et puis d'autres fois y'a une question de hauteur genre si on va trop haut ou trop bas paf, c'est la radiation mais au milieu ça passe. Et franchement, lorsqu'on est entraîné par un swing on a juste pas le temps de dire « ah, oui, merde, faut que je revienne en arrière, flute de zut » avant de mourir contaminé parce que ça peut arriver vraiment vite.

    Avec ça, les checkpoints sont certes plus généreux que sur un jeu NES mais bien moins qu'un TPS classique et tout me retaper-y compris les rares collectibles qu ej'ai pu trouver-est bien sûr agaçant. La rage a finit par exploser sur l'introduction des gros ennemis à bouclier qui demandent de passer derrière eux pour leur tirer un cable et ainsi leur enlever des parties d'armures. Je sais pas pourquoi mais une fois sur deux mon cable REFUSE de s'accrocher derrière eux et forcément les ennemis ils tournent pour t'empêcher d'y accéder ! C'est incroyablement frustrant !

    Au final, c'est marrant parce que en y jouant je ne m'en rendais pas forcément compte mais en écrivant, ça donne vraiment l'impression que le jeu est juste mal foutu... Le scénario part du principe que notre personnage Spencer s'est fait emprisonné pendant 5 ans simplement parce qu'il a suivi les ordres. Alors quand on le sort de là juste parce qu'on a une nouvelle mission pour lui, il est pas super content. En vrai, j'aime bien comme il renvoit tout le monde balader.

    Idée que je retiens :
    Le jeu a un tuto un peu en mode « monde virtuel » comme beaucoup d'autres jeux mais Bionic Commando mais pourtant des collectibles à récupérer dedans. En vrai, je trouve que c'est vraiment une bonne idée parce que pour les avoir j'ai été obligé de faire des manœuvres bien plus délicate que ce que le tuto demandait ce qui augmente son efficacité mais aussi son intérêt. En plus, ça va bien avec le coté « on est un mec qui va pas forcément suivre tous les ordres »... D'ailleurs au début j'aimais beaucoup le placement des items qui étaient toujours « sur ton chemin mais à un endroit qui demande de sacrés acrobaties », c'était très gratifiant..... Par la suite cependant ils étaient caché dans le décor et genre, j'ai eu beau cherché, et c'était vraiment lourdingue, j'en ai pas beaucoup trouvé. C'est d'autant plus lourdingue que avec la radioactivité partout je suis mort plein de fois en explorant à la recherche de collectible. Du coup le jeu d'un coté te dit « ouais, va aux endroits où tu penserais pas aller » et de l'autre il te punit parce que tu es allé trop loin.

    … Et puis bon, des années de collect-a-thon m'ont fait dire que y'avait peut être moyen de genre faire une liste de ces collectibles avec un moyen de savoir si on a choppé le 3e ou le dernier histoire de donner un indice sur si on en a loupé ou pas... Au final, ça m'a un peu fait rager cette histoire de collectible, c'est pas une vraie idée.

    Y'a quoi sinon ?..... Ben, les menus de hacks avec le cordon de notre bras bionique qui s'infiltre de plus en plus loin est très joli...

    Y rejouerais-je ?
    Franchement ça m'étonnerait.




    Jeu 54
    Endonesia ( PS2 )

    L'effet "mais qu'est-ce que c'est que ce truc" est au maximum.

    Spoiler:
    J'ai tiré un 17... Oula... J'ai le choix entre Endonesia et EyeToyPlay 2... Il faut les départager sur un autre jet ! Pourvu que... Pourvu que.... Ah, nul besoin de faire durer le suspens, le nom est affiché en haut, je suis bien content !... Enfin, Endonesia c'est particulier quand même puisqu'il est entièrement en Japonais ! En effet je l'avais pris au Japon pour Kanedo à l'origine mais on ne s'est jamais revu.... Ça fait tellement longtemps qu'à l'époque, c'était un mec ! Ça doit la faire rire de se souvenir de ça aujourd'hui... J'avais failli supprimer ce type de jeu de cette liste de la même manière que je surprime toutes les « suites » dont je n'ai pas fini un précédent épisode mais bon, je me suis dit « pourquoi pas y jouer après tout » et me voilà.

    Le jeu est bizarre et a plus de texte que je n'aurais pensé, on a un enfant qui joue de la flute de pan dans un parc pour enfant. Il y'a un gentil chien non loin avec une direction artistique très différente, genre l'humain semble dessiné alors que le chien semble être en pâte à modeler, c'est très étrange. Au bout d'un moment, l'enfant cesse de jouer et le joueur peut le déplacer..... Pas grand chose à faire à partir de là, je tente de partir mais le jeu ne me le permet pas, le chien me dit juste « ouaf » et finalement je me rends compte qu'il faut intéragir avec la balancoir.

    Le héros en fait et là, le monde semble changer autour de lui, les immeubles qui faisaient figure de background semble tomber comme un décor en carton, les objets changent autour de lui et le gentil chien devient chien méchant... C'est un peu spooky en vrai, en gros, le garçon se trouve dans ce qui semble être un décor d'île déserte. Un lit apparaît alors, il se met à dormir... Durant son sommeil, ce qui semble être des personnages issus d'une tribu aborigène vient le voir et lui pique son drap l'empêchant ainsi de dormir. C'est ainsi que commence le jour « 0 » qui sera, je m'en rendrais compte après, un tutorial.

    L'idée du jeu est « simple », il faut parcourir l'environnement et tenter de trouver différentes émotions, la première que l'on trouve c'est le fait d'avoir faim. En ouvrant notre menu à émotion il est possible de la partager avec le méchant chien, ainsi, il se met à avoir faim et dévore des ronces qui nous barrait l'accès. C'est ainsi que semble se résoudre beaucoup de puzzle du jeu ! Lorsqu'un gros puzzle est résolu, une sorte de Dieu sort d'une statue (qui barre souvent le passage dans le tuto) et le but semble être de tous les collectionner.

    Bien sûr, l'intérêt principal est la bizarrerie de l'atmosphère ambiante, en partageant une expression de joie avec un poisson, il se met à bondir de joie hors de l'eau ce qui lui permet de se faire bouffer par un oiseau qui lui même se fera bouffer par un crocodile ce qui semble débloquer le Dieu de la chaîine alimentaire.... Enfin c'est un Dieu avec un design d'animaux qui se mangent les uns les autres donc je suppose que c'est l'idée.

    Malheureusement je finis par trouver comment passer le dernier obstacle du tuto en retrouvant mon drap et là, le jeu commence vraiment, on a un temps assez limité pour faire « ce qu'on peut » dans l'environnement, un peu façon Pikmin et vu que j'avais pas compris ça parce que je ne parle pas Japonais, je suis mort de fatigue... Oups... Il y'a aussi une jauge de faim qui semble un peu délicate à gérer au début mais en réalité il y'a pas mal de nourriture partout alors pour l'instant ça va.

    Le jeu semble intéressant, surtout cette idée de trouver des sentiments pour les transmettre à d'autres PNJs mais c'est décidément un jeu à faire lorsqu'on comprend quelque chose parce que là, y'a trop de PNJ étranges qui semble avoir des dialogues rigolos pour apprécier le jeu tel qu'il est actuellement... C'est dommage... Du coup je sens que le continuer serait du gachis.

    Idée que je retiens :
    Forcément ne pouvant pas réellement comprendre le jeu il est difficile de retracer les différentes idées mais j'aime bien le fait qu'on ait deux inventaires. Un inventaire « de l'esprit » avec triangle qui présente les différentes émotions que l'on possède et un inventaire « physique » avec carré qui présente les différents objets ramassé.

    Le fait d'avoir « deux grosses DA différentes qui jurent entre eux » est aussi quelque chose que je trouve cool.

    Y rejouerais-je ?
    Pas avant une fan traduction ou l'invocation de ma petite sœur qui sait lire le Japonais à mes cotés en tout cas... Mais oui, le jeu est intéressant.



    Jeu 55
    Eyetoy Camera 2 ( PS2 )

    Rho non...

    Spoiler:
    J'ai ENCORE tiré un 17... Nooooon je savais que j'aurais pas dû inclure ce jeu dans la liste... Bon bah c'est parti...  Du coup un party game avec la caméra qu'il faut que je déterre de mon tas de fil. Allez savoir pourquoi, contrairement à Otogi, le CD est immaculé... C'est un jeu PS2 après...

    Bon déjà le setting m'énerve, le jeu est fait pour que le joueur se trouve à un certain niveau de zoom ce qui m'oblige plus ou moins à me mettre à l'autre bout de la pièce. C'est un peu comme le Kinect en fait, c'est fait pour les gens qui ont un salon...

    Ensuite, le premier jeu que j'ai dû faire était catastrophique « JO des Bricolos » demandent au joueur de faire plusieurs actions sur plusieurs mini jeux en espérant qu'il ait bien comrpis ce qu'il se passe. Le premier mini jeu consiste à prendre une scie virtuelle pour couper du bois et même là je voyais pas bien pourquoi des fois il reconnaissait pas mon mouvement mais le pire étant le mini jeu de fuite juste après où il faut « boucher les fuites » alors que y'en a 3 en même temps et « pomper » pour enlever l'eau déjà présent et la pompe ne détecte absolument rien ! Il n'y a que quand je me suis mis à agiter les bras dans tous les sens comme un con qu'il a bien voulu considére rque toutes les fuites étaient bouché et que donc l'eau ne monte pas (trop) et que donc la pompe n'est pas utilisé que j'ai pu passer au troisième mini jeu de ce marathon consistant à prendre des briques pour faire un mur ce dont j'ai été absolument incapable de faire.

    Le soucis principal pour moi, c'est la présentation des mini jeux. Dans Mario Party ce sont des sortes de « récompenses » à la fin de chaque tour ce qui permet d'avoir des sessions de mini jeux assez rapides. (quitte à ce que le jeu principal sur plateau soit un peu trop long) Dans Wario Ware c'est encore pire, les mini jeux sont présenté les uns derrière les autres et ne font que quelques secondes chacune, je considère cette présentation comme assez géniale pour être honnête. Et puis il y'a les mini jeux qui sont censé être un peu plus développé comme ceux de Monkey Ball et là, pareil, on fait une partie de ce jeu avec, à la rigueur, plusieurs rounds et c'est suffisamment développé pour ne pas s'ennuyer.

    Ici, c'était dur de faire des jeux très développé avec une caméra qui détecte pas super bien ce que fait le joueur, du coup ils ont décidé de faire des jeux très simplistes ce qui est bien... Mais du coup, chaque « jeux » est en réalité une série d'épreuve qui peut bien faire 10 minutes au final ! Même un mini jeu que j'ai pas si mal apprécié comme « Agent Secret » semblait paraître franchement trop long au bout d'un moment ! Même les conditions d'échec semblent changer à chaque fois, le JO des bricolos te fait stopper si tu paumes la seconde épreuve mais j'ai pu passer la troisième sans poser une seule brique. Si on perd un seul match dans le Ping Pong, c'est la mort direct alors que le Kung Fu a une barre de vie assez généreuse qui ne se régénère pas... Contrairement à l'Agent Secret où on dirait qu'elle se régénère mais est pas utilisé à toutes les épreuves ? C'est super bizarre et franchement lourdingue, surtout quand tu échoues à genre la troisième épreuve et que tu dois donc tout te retaper...

    Heureusement j'ai clairement fait le pire jeu en premier, le Ping Pong était un peu mieux même si la détection des mains est toujours bizarre, j'ai aucune idée de pourquoi quand je sers, 50% je me mets la balle dans le filet (ce qui compte pour un point direct pour l'adversaire) alors que quand je renvoie la balle ça fait toujours des bons résultats... Au final, j'ai quand même perdu assez vite parce que des fois, il repère pas que je tape dans la balle... Kung Fu était un peu marrant, faut défoncer des petits bonhommes qui arrivent vers toi (comprendre, faire des moulinets voir danser dans tous le sens pour qu'il interprète ça comme un coup) mais des fois, y'a un canon qui débarque et il faut se baisser pour l'esquiver. C'est sympas, dommage que le dernier boss soit incompréhensible, je me suis littéralement mis en dehors de la caméra (ce qui avait marché pour un mini jeu d'esquive de lance d'ailleurs) mais allez savoir pourquoi ses attaques m'atteignent tout de même et j'ai donc aucune idée de quoi faire contre... Enfin, l'Agent Secret consiste juste à ne pas bouger lorsque les caméras de sécurité/spots de lumière/lasers arrivent sur le joueur alors que le reste des membres se doit de récupérer des objets ou d'activer des mécanismes. C'est plutôt sympas ce petit coté « seul mon bras droit peut bouger à présent », je pense que c'est de loin le truc le plus symaps même si encore une fois j'ai fini par me lasser très vite.

    Il y'a d'autres jeux, mais j'en peux plus... Honnêtement, oui bien sûr que j'étais pas dans le délire, que je suis pas la cible, que c'est fait pour être joué à plusieurs... Mais j'ai quand même l'impression de plus lutter contre la détection que 'autre chose...

    Idée que je retiens :
    Euh ben... Le fait d'avoir un menu quasi entièrement manipulable avec les mains est une bonne idée  vu comme on doit être loin de la télé. C'est un truc que j'ai vu d'abord sur Kinect en vrai mais faut reconnaître que eux l'avait fait avant. Tout leur design de menu est assez bon en réalité.

    Y rejouerais-je ?
    Pitié



    Jeu 56
    Fantasy Life ( 3DS )

    Mais pourquoi je couperais un arbre qui est là depuis 1000 ans ? C'est affreux !

    Spoiler:
    Fantasy Life c'est une période un peu particulière de ma vie : La période à Cholet où j'achetais globalement tout ce qui sortait sur 3DS/Wii U. Ca fait longtemps que j'avais décidé d'être très très méfiant avec les jeux Level 5 puisqu'ils ont souvent un univers absolument exceptionnel mais un gameplay à dormir debout et beaucoup beaucoup beaucoup de contenu sans grand intérêt. Ainsi Dark Chronicles, Dragon Quest VIII, Rogue Galaxy et autres Ni No Kuni m'ont tous bien déçu... Avec quelques exceptions comme les Laytons qui pourtant correspondent « un peu » à cette description (mais j'aime bien les puzzles de Super Picsou Géant alors ça va) et Yokai Watch que j'apprécie à petite dose.

    Mais voilà, Fantasy Life venait de sortir, ça en parlait un peu autour de moi : Je l'ai pris... Avant de me rendre compte que c'était sûrement pas mon genre de jeu alors j'y ai même pas touché. C'est malin, c'est depuis ce jeu que j'ai décidé de ne plus jamais me laisser tenter par le hype comme ça et que je n'achète plus rien de neuf sur un coup de tête !

    Bon, tentons un peu de jouer tout de même ? L'idée Fantasy Life est de jouer une « vie » au sein d'un royaume enchanté où, pour être honnête, tout va pour le mieux. On peut être palladin, chasseur, mercenaire mais aussi des métiers moins guerrier genre couturier, charpentier ou le métier que j'ai finalement choisi : Bucheron. Pourquoi bucheron ? Parce que... Je sais pas, je me demande ce qu'ils allaient faire pour rendre ça intéressant en fait et il était pas question de prendre un métier de combattant car je sais que les système de combat temps réel de Level 5 me frustrent toujours.

    Le jeu est assez différent de ce que je pensais, je pensais jouer à un Harvest Moon like, au final c'est beaucoup beaucoup plus dirigé que ça avec plein de personnage en rapport avec mon métier de bûcheron : Le grand bûcheron qui sait pas couper les arbres, l'ancien bon bûcheron qui veut plus bûcherer, la mignonne fille du bûcheron qui le remplace mais n'a pas trop de force bref, tout un petit drama de PNJs qui te dirons toujours quoi faire. Je pense sincèrement que ce n'est qu'à l'intro que le jeu est comme ça car par la suite, on semble avoir beaucoup de « quête » débloqués.

    N'empêche, quand ça te demande d'aller chercher un « bois ancien » pour faire une nouvelle garde robe et que pour ce faire on doit couper un arbre de plusieurs centaines d'année, ça m'a rendu un peu triste... En fait le monde est tellement gentil qu'on a l'impression de lui faire du mal, lorqsu'on m'a demandé de rapporter 10 morceaux de mouton dans une quête annexe, je n'aurais pas imaginé que j'allais en réalité assassiner plus d'une vingtaine de mouton parce qu'ils droppent pas toujours l'objet « viande de mouton », bon en vrai ils réapparaissent.... Mais tout de même !

    En vérité, le monde est très sympathique, les personnages mignons comme tout mais comme souvent avec Level 5, l'impression d'avoir un énorme contenu impossible à terminer est assez décourageante. Le monde a l'air super grand, il y'a des PNJs partout, il y'a des tonnes de métier à faire alors que je n'en ai commencé qu'un seul... Cependant, ces tâches sont également assez peu intéressante pour la plupart, les quêtes que j'ai accumulé me demandant généralement de rapporter X objets de tel type des fois en stipulant où les trouver, d'autres fois non... C'est un peu « fetch quest the game » comme jeu...

    Idée que je retiens :
    Un jeu comme ça, c'est difficile d'en dire grand chose même après deux heures. J'aime beaucoup le fait que même la tâche mondaine de couper du bois a des trucs pour la rendre plus intéressante. Par exemple, taper dans un rythme particulier et assez instinctif fait plus de dégâts à l'arme et terminer par un super coup donne un « Excellent » ce qui permet d'avoir plus d'objet de la part de cet arbre... Qui aurait cru que couper le bois était plus sympas que tuer des monstres dans ce jeu ?

    Y rejouerais-je ?
    Y'a peu de chance, c'est beaucoup trop time consuming...


    Dernière édition par Haganeren le Ven 9 Aoû - 20:45, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Ven 9 Aoû - 20:41

    Jeu 57
    Ninja Gaiden II ( Xbox 360 )

    L'épisode de la rédemption.

    Spoiler:
    Ce premier (bon j'avais un peu joué à Ninja Gaiden Sigma en vrai) contact avec Ninja Gaiden n'avait pas été fameux. J'avais trouvé le jeu assez frustrant et je ne comprenais pas toujours ce que je faisais... Du coup, en tombant sur Ninja Gaiden II, j'étais un peu partagé...

    Le jeu est impitoyable mais honnêtement beaucoup beaucoup plus cool à jouer que le 3. J'aimerais limite le lancer là, juste pour voir d'où vient cette différence. De mémoire lorsque je contrais dans le 3, j'avais l'impression que beaucoup d'attaque perçait ma garde ce qui me faisait plus ou moins toujours dasher pour esquiver. Dans le II, ce dash est beaucoup moins puissant mais le blocage semble d'avantage marcher... Mais pas trop longtemps attention ! Car sinon un ennemi peut chopper le héros et lui faire de sacrés gros dégâts ! En général les affrontement consiste à attaquer en bougeant énormément puis à bloquer lorsqu'on voit qu'un ennemi s’apprête à donner un coup ou si il ovus en a déjà porté un et vite après avoir bloqué une ou deux fois, contre attaquer ou dasher pour éviter la chopper. C'est très nerveux et ça marche plutôt pas mal.

    En vrai, je ne sais pas pourquoi le combat m'a laissé une tellement meilleurs impression dans ce Ninja Gaiden II par rapport au III, faudrait que j'étudie ça plus profondément genre en passant de l'un à l'autre. Un truc cependant est que la caméra est largement pire dans le 2, c'est sans doute dû aux environnements beaucoup plus resserré mais genre le deuxième combat du jeu j'avais des planches de bois devant la caméra qui cache l'action ; c'est pas sérieux...

    Pourtant ces environnements sont BEAUCOUP plus cool que dans le troisième opus qui se passait dans des rues et des bâtiments randoms. Dans cet épisode, on se trouve sur les grattes ciels d'une ville qui se trouvent avoir comme une sorte de seconde ville typiquement japonaise dessus. Ca mélange très bien le coté « ancien » et le coté « moderne » que Ninja Gaiden a comme thématique... Bon après c'est pas super bien expliqué comment ils ont fait pour faire couler une rivière depuis le haut d'un immeuble et où se jette son eau genre là, de ce que j'ai pu voir, on dirait que ça tombe dans la rue...

    Sinon niveau scénario euh, y'a une fille de la CIA avec une énorme poitrine et une tenue SM qui veut venir voir Ryu mais elle se fait capturer mais on la sauve d'ici la fin du chapitre... Heureusement, il était pas loin ! Et après avoir défoncé à peu près 200 personnes et pénétré dans l'immeuble du méchant qui était genre juste à coté, on finit par la sauver. Maintenant là je crois que le méchant veut juste aller dans le village de Ryu pour un artefact... Bon.... Ca a pas l'air fameux comme scénar. Par contre on trouve parfois un parchemin sur le cadavre de personnage déjà mort qui font genre « Ah, je n'arrive pas à maitriser "nom-de-technique-qu'on-vient-d'apprendre-via-tuto", je suis vraiment un mauvais ninja, mais je m'entrainerais dur et je deviendrais aussi fort que mon grand frère ! ».... Pourquoi ils ont fait ça ? C'est super triste ! Il est mort le mec ! Et j'en tue par dizaine des types comme lui ! Pire ! Je les démembre ! Et lorsqu'on leur coupe un bras les mecs ils continuent à attaquer !

    L'idée est même intéressante en vrai, lorsqu'un ennemi a un membre en moins, il est possible de les exécuter en un coup avec le bouton Y, façon God of War finalement. Sauf que dans God of War, les ennemis sont stun à ce moment alors que ici, non seulement ils continuent à attaquer mais en plus l'ennemi est encore plus dangereux ! Si il rampe au sol car il n'a plus de jambe, il essayera d'attaper le joueur pour se faire sauter avec lui ! Si il lui manque un bras, je le trouve beaucoup plus agressif ! Donc il FAUT les exécuter rapidement en vrai, ça donne de la pression d'avoir un ennemi blessé !

    Un petit mot sur la barre de vie d'ailleurs qui semble avoir trois parties, la partie bleu clair est la vie que l'on possède, la vie bleu foncé est la partie de vie que l'on a plus mais que l'on peut récupérer facilement lorsqu'on tue un ennemi, on va ainsi souvent ne plus avoir beaucoup de vie et vite la récupérer en même temps pour d'avantage de tension. Enfin, pour éviter de trop abuser, on a aussi une partie rouge qui augmente à chaque coup que l'on prend et qui représente la vie que l'on ne retrouve pas mis à part via des pick up bleus assez rares, des objets de soin, ou des statues de sauvegardes. Ca donne une dynamique que je trouve assez intéressante.

    Idée que je retiens :
    En vrai, les deux derniers paragraphes sont déjà des idées intéressantes en soi. Mais j'aime aussi beaucoup la manière dont il ont intégré l'attaque chargé que l'on a lorsqu'on reste appuyé sur Y... J'ai jamais trop compris l'intérêt des attaques chargé dans les BTA bien nerveux, surtout lui qui est encore PLUS nerveux mais là, je comprends ! En effet les mecs ont une la bonne idée de faire en sorte que lorsqu'on tue un ennemi, ce pick up vert sort de leur corps et qui en temps normal remet la vie bleu foncé permet également d'accélérer à fond le temps de charge et permet de délivrer cette attaque chargé quasi instantanément, y'a donc carrément moyen de la caser pendant le combat ! Enfin, j'y arrive pas souvent quand même...

    … Ah, et j'adore le fait qu'on puisse courir sur l'eau en tapant A avec un certain rythme, c'est très drôle !

    Y rejouerais-je ?
    Franchement il me donne envie ! Mais j'aimerais bien faire Ninja Gaiden Black d'abord...



    Jeu 58
    Dragon Quest Heroes II ( PS4 )

    Je voulais un screenshot de la map principale avec tous les monstres pas trop méchant mais je l'ai pas trouvé...

    Spoiler:
    C'est dingue à quel points les prix baissent vite, j'ai eu ce jeu pour 8€ ! Du coup je l'ai pris parce que je pensais que c'était comme Hyrule Warrior, un jeu avec plein de personnages des vieux Dragon Quest et une histoire prétexte pour pouvoir tous les jouer et que prendre le 1 signifierait avoir moins de perso... Je me suis déjà fait avoir pour Hyrule Warriors après tout.

    Et bien pas du tout ! Dragon Quest Heroes est, sur plein d'aspect, un véritable A-RPG ! Déjà les  héros ont une personnalité ( étrange pour la licence ) : un couple de cousin avec un héros qui ne sait pas parler à la royauté et une héroine qui le reprend tout le temps... Mouis... Ils sont rejoints par une guerrière peu habillée à la hache et tout ce petit monde essaye de prévenir la guerre entre les différents royaumes. Il y'a donc pleins de PNJs et surtout une véritable worldmap que l'on peut parcourir ! On peut voir tous ces monstres classiques de Dragon Quest se balader, certains pioncent même, d'autres semble danser en groupe, c'est vraiment cool ! D'ailleurs y'en a parfois BEAUCOUP affiché à l'écran et les graphismes sont vraiment pas mauvais, pourtant la PS4 ne bronche pas et il n'y a pas de ralentissement, c'est vraiment une excellente utilisation du système habituel de musou qui peut afficher plein d'unité ! D'ailleurs, c'est un peu un crève cœur d'attaquer tous ces malheureux monstres sur la carte puisque la plupart ne sont même pas agressif ! Ils sont si mignons !

    Le système de combat est, comme Hyrule Warriors ou Drakengard qui sont les seuls musou que j'ai fait-assez simple avec un mélange d'attaque simple et d'attaque forte pour terminer le combo. Vu qu'on dirige que le héros choisi au début, j'avais un peu peur que le moveset soit un peu « boarf » mais rapidement on a accés aux magies qui permettent d'ajouter des attaques supplémentaires à notre personnage. Mieux, la grande idée du jeu c'est celle des « médailles », en effet au bout d'un moment, lorsqu'un monstre perd il peut donner une « médaille » représentant ce monstre qui peut prendre une, deux ou trois cases dans le « porte médaille » en bas à gauche de l'écran. A partir de là il est possible d'invoquer le pouvoir de ce monstre ! Soit on le fait apparaître devant nous et il devient une unité alliée un peu faible, soit il apparaît pour faire une grosse attaque et ensuite disparaître, soit, carrément, on se transforme en lui et on se met à contrôler notre personnage ainsi avec des attaques super destructrices pendant un temps limité, c'est super amusant !

    Ah, et j'avais un peu peur de pas connaître beaucoup de personnages du jeu mais de ce que je vois c'est surtout du Dragon Quest IV et un peu de VI, VII et VIII... C'est à dire qu'il n'y a que le VII que je ne connais pas, du coup ça va. En gros ce sont des personnages qui sont arrivé dans ce monde par hasard et qui sont sur le chemin de la quête principale, on peut facilement changer pour pouvoir les manipuler.

    Avec tout ça j'ai pas spécialement parlé des « batailles » qui sont des gros combats géants à objectif mais il n'y a pour être honnête rien à dire... Limite ça semble trop simple comparé à Hyrule Warrior qui avait des forts à prendre, ici on se contente de tuer tous les invocateurs de monstre et de battre un boss et en général, on est bon.

    Idée que je retiens :
    Euuuuuuuuh... Ben ça là, le coup des monstres à invoquer c'est cool non ?

    Y rejouerais-je ?
    Très certainement, mais j'aimerais faire Dragon Quest VII avant pour savoir qui sont les deux derniers gus qui m'ont rejoint....



    Jeu 59
    A Plague Tale ( PS4 )

    Un voyage normal dans la France Profonde.

    Spoiler:
    Un jeu dont le positionnement me semble étrange... Ou courageux selon les points de vue. C'est un jeu qui semble avoir un budget relativement important vu son attention des détails pourtant ça met en scène une ado et son petit frère armés seulement d'une fronte qui tente de survivre dans un moyen âge fantasmé en proie à la Peste.... Ça se vend ça ? En tout cas, moi, ça m'intéresse !

    Du coup je me retrouve avec un jeu qui me rappelle pas mal Uncharted sur la forme mais qui remplace les phases de tirs par des phases de fuite assez scripté. L'histoire-car c'est censé être l'intérêt-raconte l'aventure d'une jeune fille de seigneur qui part au début chasser avec son père. Un prétexte de tutorial intéressant avant que le chien de chasse se fasse dévorer par « une chose ». Peu de temps après, les terres de ce petit seigneur sont attaqué par l'Inquisition qui serviront de premiers gros méchants humain car ils veulent chopper le petit frère et massacreront tout le monde pour arriver à leurs drôles de fin.

    En général, le jeu est plutôt axé « infiltration » avec un bon paquet de PNJ à distraire en balançant un caillou sur des trucs en métal ce qui permet de passer. Car oui, on est pas Nathan Drake, on ne tue pas à tout va ! Cependant il semblerait que par la suite la fronde soit capable de tuer un être humain mais ce n'est pas une chose évidente et l'héroine accuse plutôt mal le fait d'avoir tué un autre être humain... Une humanité que j'aurais bien aimé voir ailleurs.

    Un peu plus tard dans l'aventure on voit enfin « le mal » sous une forme gameplay : Une masse de rat qui peut engloutir nos héros en un tour de main si il n'y a pas de lumière à portée de main. Techniquement c'est super impressionnant de voir tous ces rats grouiller et tenter d'atteindre nos héros avant de faire un petit saut en arrière car ils ne peuvent s'approcher de la lumière ! C'est à ce stade que le jeu commence à être plus axé « fantastique » ce qui me plait, d'autant que les situations gameplay sont un poil plus intéressante... Un poil. Le gameplay semble généralement un prétexte pour le jeu d'exister, on veut surtout voir la suite de l'histoire mais au moins, il ne m'insupporte pas comme Uncharted avait pu le faire.

    Niveau écriture, le jeu a parfois la main un peu lourde après. Un bon gros « Alors c'est tout ce que tu me proposes Papa ? Suivre les hommes ? » alors que je pense que tout le monde aurait compris que cette enfant a le caractère bien trempée, tiens, elle bronche à peine lorsque l'Inquisition arrive pour défoncer tous les servants avec lesquels elle a partagé sa vie... Faut dire que bon, je veux bien que l'Inquisition ait tué des innocents m'enfin là, massacrer tout un village avec des personnalités dignes d'un méchant de Ken le Survivant, c'est un peu dommage pour un jeu que j'identifiais comme voulant être plutôt réaliste dans son setting. En effet j'aime par exemple beaucoup le soin apporté aux vêtements, on se croirait vraiment à la fin du Moyen Âge !


    Idée que je retiens :
    C'est dur à dire franchement, l'originalité du jeu vient plus de l'ensemble que de ses parties. L'idée principale est celle d'avoir une coopération entre deux personnages mais ça a été vu et revu avant. Même le coup de la masse grouillante que l'on éloigne avec la lumière a largement été fait dans d'autres circonstances genre Rayman Legends typiquement. Le coup de récupérer des matériaux durant toute l'aventure pour améliorer son arme dans le cadre d'un jeu très linéaire est... Plus rare peut être. C'est une mécanique plus présente dans des jeux open world j'ai l'impression.

    C'est ptêt ça que je dois retenir ?

    Y rejouerais-je ?
    Franchement ouais, je suis assez curieux de la suite. Et puis, il a pas l'air long...



    Jeu --
    Binary Domain ( Xbox 360 )

    Joker !

    Spoiler:
    Deux secondes dans le jeu et il me demande mon micro 360. Apparemment on peut discuter avec les alliés avec une vraie reconnaissance vocale ! J'ai très envie de tester ça mais ce fameux micro doit être chez mes parents, vu que j'y vais dans deux jours, autant attendre un peu avant !




    Jeu 60
    Little Nightmares ( PS4 )

    Torturons des figures de petits enfants pendant tout un jeu, bien sûr....

    Spoiler:
    Little Nightmares ça faisait parti de ces « jeux que je voyais de temps en temps chez les indies et qui semblait pas trop mal de loin », y'en a plusieurs mais celui là je l'ai acheté en boite histoire de soutenir le truc... Manque de pot quelques mois après sortait une version « Definitive » avec tous les DLCs... Bref... J'étais deg... Du coup j'avais encore moins envie d'y toucher.

    Mais bon, on est tombé dessus, il est temps de voir ce qu'est le jeu, je ne savais pas du tout après tout ! Quelques secondes seulement suffit à comprendre quel est son genre : Un Limbo-like, avec un personnage assez lent, des trucs physiqué à pousser, des machins à escalader, une ambiance glauque et tout plein de truc qu'il faudra plus fuir qu'autre chose. La seule différence notable étant que le jeu est en 3D donc il est possible d'explorer un peu la profondeur ce qui, l'air de rien, ajoute un monde de possibilité supplémentaire... Même si il m'est arrivé plusieurs fois de mal apprécier les distances et de tomber dans le vide comme un con... Oups...

    Le jeu est sympathique, chaque épisode semble avoir « son méchant », dans le premier c'était un espèce de gardien de nuit dans une prison pour enfant. Dans le second, c'est une sorte d'aveugle aux trèèès long bras, ce dernier étant particulièrement intéressant puisque beaucoup de séquence sauront profiter de son absence de vue et de son ouïe très fine genre balancer un objet qui fait du bruit pour l'attirer ailleurs comme... Ben comme A Plague Tale juste plus haut en fait... Mais là c'est un peu plus organique quand même.

    Le soucis de Little Nightmares pour moi est que même si il essaye très fort de donner des situations dégeulasses, on sent que ça marche pas plus que ça. C'est creepy, oui, mais Limbo était terriblement malsain (à part son dernier tiers dans les machines qui avait vraiment pas grand chose) avec son araignée qui semblait amplement plus dangereuse, ses autres enfants qui nous attaquent et je ne parle même pas de cet affreux ver parasite... D'ailleurs, Little Nightmares semble reprendre la formule du « J'explique rien et le joueur imaginera bien ce qu'il veut » qui... Marche sans plus pour moi car je ne trouve pas le héros si empathique que ça et ça manque un peu de personnage récurrent... Au final, je serais très intéressé par savoir ce qu'il se passe vraiment d'autant que certaines scènes gardent un petit effet mais j'ai l'impression que le jeu ne me le dira jamais vraiment... Et c'est un peu décourageant.

    Idée que je retiens :
    J'aime beaucoup la manière dont ils ont fait le tuto en donnant juste... Aucune touche, rien, en testouillant ici et là j'ai pu trouver quasi tous les contrôles mais pour la course que je n'avais pas réussi à trouver, le jeu a finit par me donner l'indication après deux essais loupé à un puzzle... C'est vraiment la meilleurs manière de faire dans des jeux aux touches aussi simples je trouve.

    Y rejouerais-je ?
    Je sais pas, d'autant que j'ai Inside à faire, la suite de Limbo qui serait plus inspiré.



    Jeu 61
    Prince of Persia ( Xbox 360 )

    Un reboot... Encore...

    Spoiler:
    Dernier jeu de cette première partie donc, Prince of Persia est un peu le dernier représentant de jeux de type « action/aventure » linéaire typique de la PS2 de la part d'Ubi Soft... Manque de pot c'est un reboot et moi les reboots ça m'énerve. En plus, autant j'avais dévoré les Sables du temps, autant le second épisode m'avait laissé un peu de froid avec beaucoup plus de combats et une ambiance plus sombre ce qui... Ne m'intéressait pas vraiment, j'ai encore la sauvegarde et j'ai failli mettre le trois que j'ai aussi dans la liste mais finalement non...

    De toute façon beaucoup de choses ont changé, le prince et la princesse font maintenant une équipe (comme le 1 en vrai) avec une princesse qui a plein de pouvoirs magiques notamment celui de ça sauver le Prince in extremis lorsqu'il tombe. Ca a beaucoup fait jaser ça, puisque ça signifie qu'on ne peut jamais vraiment perdre. Dans les faits, elle ramène le joueur a un endroit safe « avant » ce qui veut plus ou moins dire que le jeu a beaucoup de checkpoint mais c'est vrai que la présentation de la chose donne l'impression que rien ne peut nous arriver et je comprends que ça ait pu déranger.

    Personnellement ça va, sauf pour les combats. Les combats c'est VRAIMENT n'importe quoi. En gros on a plein de possibilité, les attaques à l'épée, les attaques « acrobatiques », les attaques au gants (oui le prince a une espèce de gant à griffe on sait pas trop pourquoi) et les attaques avec la princesse et le blocage. Et là, en gros, il est possible de faire des trucs sympas genre gant pour envoyer l'ennemi en l'air puis princesse pour juggle avec puis coup d'épée en l'air mais chaque coup fait avancer les personnages et si on arrive au bord d'une plateforme il y'aura une cinématique exprès pour repositionner les personnages coupant court au truc qu'on voulait faire... C'est très dérangeant, d'autant que de toute façon, on ne peut pas vraiment perdre les combats non plus puisque la princesse nous soigne juste après, des fois, le boss se régénéra un peu de vie « histoire de » mais pour moi c'est encore plus dérangeant que pour les phases de plateforme parce que j'ai beaucoup de mal à trouver le timing de blocage pour les ennemis c'est très difficile de différencier les moments où il va attaquer des moments où il ne va rien faire du coup je m'en prends une et du coup à chaque fois la princesse me soigne. Contre un boss que j'avais particulièrement foiré j'ai même voulu genre recommencer le combat histoire d'avoir l'impression d'avoir fait un beau truc... Mais je ne peux pas ! Le jeu tient absolument à me garder dans ma médiocrité même lorsque moi même je veux m'améliorer ! Les bords de niveaux m'empêche de faire des jolis combos, le manque de clarté des attaques ennemis m'empêche d'être tout de suite bon et le système lorsqu'on perd m'empêche d'apprécier une défaite... C'est vraiment triste

    Les combats sont des pertes de temps mais au moins, il y en a peu ! La plupart du temps, il faudra faire de l'acrobatie. J'aime BEAUCOUP la manière dont le monde de ce Prince of Persia est structuré : En gros il est « semi ouvert », avec des chemins acrobatiques qui permet d'arriver à divers endroits, les premiers endroits sont tous accessibles, les endroits un peu plus loin après sont tous fermé obligeant le joueur à acquérir un certain pouvoir supplémentaire. En gros c'est pas vraiment un Metroidvania, c'est plus des niveaux linéaires séparés par des routes sympathiques à parcourir. En plus, lorsqu'on finit un niveau, on chasse le mal et il redevient coloré, il faut alors rechercher un certain nombre de collectibles pour pouvoir débloquer ces fameux nouveaux pouvoirs... Et c'est une bonne réutilisation de niveau j'ai trouvé !

    Dommage que la maniabilité soit... Bizarre... J'ai parfois un peu l'impression que les animations sont très hachés, pas super fluides ce qui rend les actions pas aussi cool à produire qu'elles ne le pourrait... Et c'est marrant mais je me souviens pas que c'était comme ça dans les Sables du temps ! D'ailleurs on courrait sur les murs avec R1 à l'époque, c'était une action du joueur, ici il faut rester appuyé sur le bouton de saut-A-ce qui donne moins de sensation je trouve. Par contre le tuto est vraiment TROP intrusif, stopper d'un coup l'action en faisant « maintenant appuie sur A » est juste super agaçant, surtout quand on a déjà appuyé sur le bouton ! Ca ne permet pas d'apprendre le timing en plus je trouve... Et puis franchement, une fois qu'on connait le saut, a-t-on vraiment besoin d'apprendre genre « le saut après avoir glissé » ? C'est le même non ? Peut être pas niveau programmation mais niveau joueur c'est le même !

    Je pense que si j'avais joué au jeu à sa sortie, j'aurais été terriblement déçu par le gameplay... Aujourd'hui cependant, je ne peux m'empêcher d'avoir une certaine sympathie pour ce jeu « à l'ancienne » de la part de UbiSoft. Le prince a des lignes de drageurs, la fille ne se laisse pas marcher sur les pieds (et elle a raison, je vois même pas à quoi on sert vu qu'elle peut voler!), rien de nouveaux sous le ciel mais au moins, ils ont une personnalité colorée !

    Idée que je retiens :
    Je retiendrais certainement la manière dont le monde est segmenté ou la revisite des niveaux. Par contre, j'avais encore jamais vu un jeu d'acrobatie comme ça où l'un des move consiste à « ramper sur le plafond », c'est parfaitement illogique mais je trouve ça assez cool en vrai... Ah et puis la vase maléfique qu'on doit combattre essaye de tordre ses vertexs pour atteindre le joueur, c'est marrant.

    Y rejouerais-je ?
    Dans les faits, Tomb Raider m'a plus convaincu mais j'ai été agréablement surpris par le jeu en réalité. Ca me donne envie d'y revenir.




    Jeu 62
    Binary Domain ( Xbox 360 )

    On a le micro, t'entends ça Big Bô ?


    Spoiler:
    J'avais dit que Prince of Persia serait le dernier jeu de la partie parce que le but était qu'il ne reste que 100 jeux.... Cependant, j'en ai rajouté 15 autres depuis, des jeux de N64 ou de PS3 que j'avais pas inclus pour on ne sait quel raison... Du coup ça repousse d'autant plus cette fin de partie... Par contre, j'ai pu chopper le micro pour jouer à Binary Domain !

    Bon, comme on peut s'en douter, la détection de voix est CARREMENT pas parfaite du tout et dans la liste de mot ( que l'on peut voir dans la menu ) qu'on peut détecter.autant certains marchent bien, autant j'arrive vraiment vraiment vraiment pas à en sortir certains. A noter cet excellent menu qui liste toutes les commandes repéré par le micro et qui permet de s’entraîner à les dire... Dans les faits, ça a relativement peu d'incidence, l'idée est que l'on puisse donner des ordres à l'IA allié pendant qu'on joue et... Ca marche pas si mal quand ça marche. Genre dire « Désolé » quand on fait une bourde et voir le perso dire « bon c'est pas grave mais fait gaffe » lorsqu'on l'a blessé sans faire exprès ça donne une excellente dimension au jeu.... En fait le seul ordre qui me manque vraiment c'est « Rassemblement ». Impossible de faire passer ce mot là, A LA RIGUEUR « Rassemblez vous » fonctionne un peu mieux. C'est bête parce que le « Couvrez moi » marche bien lui, alors un autre ordre pour leur demander de revenir à toi est quand même pratique.

    Dans les faits, on peut y jouer sans micro et on prend alors une phrase parmis plusieurs disponibles... Mais on a alors pas le plaisir de dire « Je t'aime bien » à Big Bo pour qu'il comprenne « Connard ! » derrière parce que la reconnaissance marche pas bien... C'est triste non ? En vrai les compagnons ont une personnalité bien trempée qui fait un peu penser à ma mini partie de Gears of War 4 (C'est à dire qu'on a pas de sergent qui nous gueule dessus) mais en plus cosy parce que Big Bo, supposément, nous connaît déjà et nous sort des « ah ah comme dans le bon vieux temps hein ! ». A noter que malgré l'atmosphère très euh « années Gears of War », le jeu a des mécaniques de Dating Sim ! Les personnages ont une « jauge de confiance » et en dehors des performances sur le terrain, elle augmente lorsqu'ils nous posent des questions. Big Bo aime bien quand on veut aller à la Bastos, Charlie, lui, préfère lorsqu'on lui répond « A vos ordres » et pour les filles euh, je sais pas trop pour l'instant. A noter cette malheureuse Faye qui vient parfois me parler en mode « Arrête de m'appeller pour rien ! » je crois que le micro croit que je dit « Faye » alors que je dis rien du tout, c'est bizarre... Y'a moyen de baisser le « noise level » pour éviter les bruits parasites mais il fait genre il repère rien dans les options.

    Avec tout ça, j'ai pas parlé du TPS en lui même qui est... Ben franchement pas mal du tout en vrai. Certes, on a pas la diversité de Gears of War 4 mais... J'aime beaucoup la manière dont les ennemis se comportent qui oblige vraiment souvent le joueur à sortir de son trou pour aller au contact de l'ennemi, le simple fait d'avoir des ennemis (pas trop mauvais en plus) qui peuvent nous couvrir aidant à ce type de stratégie. Par contre, si les alliés sentent qu'ils ont fait tout le boulot, ils vous le feront bien comprendre...

    Les ennemis que l'on affronte sont des robots ce qui permet de les faire fonctionner même lorsqu'on leur tire dans les jambes ou les bras, c'est assez rigolo pour ça. D'ailleurs, les vagues ennemis sont plutôt bien faites puisque j'ai pas trop ressenti le manque évident de diversité des ennemis, y'a même une longue glissade sur un toboggan d'eau à un moment qui fait très arcade. De manière général je ne me suis étonnamment pas ennuyé dans ce jeu. En y reréfléchissant y'avait plein de situation différentes.

    Le scénario a ses intérêts aussi avec comme base « il existe parmis la population des gens qui sont des robots mais ne le savent pas ». Ca a déjà été vu mais je trouve toujours l'idée sympas.

    Idée que je retiens :
    Un truc un peu rigolo c'est que quand tu tires dans la tête d'un robot, il continue à tirer mais ne saura pas reconnaître ses ennemis donc il atttaquera ses alliés. C'est très rewardant à faire.
    J'aime bien ausis le système d'amélioration aussi ça ressemble un peu à la manière dont on charge l'inventarie dans Resident Evil 4 avec des objets d'amélioration qui prennent plus ou moins de places et qui ont des formes plus ou moins complexe que l'on doit rentrer dans un espace limité ce qui obligé à faire des choix.

    Y rejouerais-je ?
    J'étais vraiment vraiment vraiment pas motivé à la base mais là... Ouais ? Je me suis surpris à bien apprécier l'expérience.




    Jeu 63
    Popolocrois ( PSP )

    Un univers trop choupi et un gameplay même pas chiant. Incroyable.

    Spoiler:
    Ah, un J-RPG.... Et pas action celui là... Le soucis avec ce genre c'est qu'il est plutôt lent, alors moi avec mon concept de « on fait que 2/3 heures » ça rend CLAIREMENT pas justice aux jeux... Mais faut aussi reconnaître que j'ai pris Popolocrois a très peu cher principalement parce que c'était un jeu rare. Je sais pas où j'ai eu cette impression mais il me semblait que c'était un espèce de jeu « simulateur de vie » un peu comme Fantasy Life.... Mais en fait pas du tout c'est un J-RPG classique.

    L'univers est vraiment chouette et me fait penser un peu à ce que ferait un Level-5. D'ailleurs ça m'a fait peur parce que pendant la première heure je pigeais VRAIMENT pas comment le système de combat fonctionnait... Tout était automatisé ! Du coup je me disias que ça devait être un jeu Level-5 puisqu'ils ont la particularité d'avoir des univers très bons et des systèmes de combat qui à chaque fois me rebutte.... Mais non en fait, c'est fait par d'autres gens (on dirait que ce jeu Psp est une compilation d'ailleurs ? ) j'étais juste en mode « auto », en le désactivant le système de combat me fait beaucoup penser à The Legend of Heroes avec son quadrillage façon T-RPG sauf qu'on est super  mobile, on est genre capable d'utiliser ce coup spécial qui toucher tous les ennemis sur une ligne tout en s'éloignant d'eux et en se mettant pile bien pour tous les avoir... C'est un peu pêté... Le jeu est assez simple en vrai mais je le trouve vraiment sympas ! D'autant que je n'aurais pas voulu un jeu plus dur vu comme le nombre de combat est finalement assez élevé, le fait d'avoir quelque chose d'aussi simple et surtout rapide empêche le jeu d'être trop lourdingue avec ses combats aléatoires. Ouf.

    Niveau histoire, on a affaire à un tout petit garçon prince de Popolocrois qui a cru sa mère morte pendant des années après avoir sauvé le pays d'un terrible démon promis à revenir. Finalement son père, le roi, lui avoue qu'elle est en réalité endormi et qu'il a confié la tâche de la réveiller aux sorcières de la forêt. Il dit bien au jeune héros que ça ne sert à rien qu'il s'en mêle mais évidemment il s'en mêle et l'aventure commence ici. Un scénario très simple donc mais pas déplaisant pour autant d'autant qu'il est l'occasion de partir en voyage et rencontrer plus de gens rigolo... Un vrai J-RPG à l'ancienne quoi !

    L'univers a vraiment un charme assez unique et le jeu regorge de petites animations assez uniques genre les servantes qui nettoient le linge où les gens qui travaillent dans l'usine. C'est vraiment un jeu très beau avec un univers très charmant. Dommage que je ne trouve pas que les PNJs soient hyper intéressant et donc tous leur parler est en général un peu lourdingue... Du coup j'en saute souvent. J'aime cependant beaucoup le fait que le jeu veut vraiment qu'on se « débrouille », pour voir la suite des événements au lieu de nous le dire clairement après une cinématique. En général il faudra parler aux PNJs pour déterminer la suite des opérations ce qui est un peu rétro avec le recul mais marche plutôt bien.

    Après, on sent que ma PSP vielli un peu puisqu'elle met pas mal de temps avant de charger une nouvelle musique ou une nouvelle zone. C'est sans doute pas un truc qu'il y'a dans le jeu normal. En plus la 3D isométrique de l'ensemble n'aide pas trop avec ma croix pas toujours au top... Miraculeusement, on dirait que mon joystick fonctionne encore, j'étais sûr de l'avoir cassé... Pareil, pour Tactics Ogre, ma PSP semblait rebooter lorsque je tordais légèrement la console ce qui obligeait à être très précautionneux... Mais ici rien... La malédiction de Matsuno ?

    Bref, j'ai été surpris par le jeu, je pensais pas l'aimer autant !

    Idée que je retiens :
    Euuuuuh ben pas grand chose en vrai... J'aime bien le fait de pouvoir positionner son unité directement à une case tout en ayant l'attaque préparé comme j'ai dit avant, ça permet de gagner du temps mais pour le reste, c'est vraiment un jeu très simple avec comme grande originalité le fait d'être en 3D Isométrique.

    Ah si, y'a ce skill un peu rigolo où tu peux creuser un trou et ça fait un piège où l'ennemi peut tomber dedans. J'ai trouvé l'idée sympas.

    Y rejouerais-je ?
    Ma PSP est vraiment pas de toute première jeunesse mais... J'aimerais bien ouais. Il est sympas.


    Jeu 64
    Unlimited SaGa ( PS2 )

    L'écran d'exploration du jeu... Ouais, Kawazu reste bizarre.

    Spoiler:
    Unlimited SaGa... J'ai beau être fan de Kawazu, je n'avais jamais tenté ce jeu qui m'intriguait encore plus que The Last Remnant. Alors, le soucis de ce que je fais c'est que je me tape souvent tous les tutos un peu lourdingue... Et bien rassurons nous parce que là, les développeurs en ont rien à cirer et nous balance direct dans l'aventure sans que le joueur ait la moindre chance de piger ce qu'il se passe !

    Au début on doit choisir un perso (comme souvent dans un SaGa) puis après une très très courte intro puis j'ai choppé (plus ou moins par erreur) quasi tout de suite la première mission. En gros l'idée c'est de choisir une mission soit principale soit optionnelle, cela nous transporte dans un espèce de... Donjon ? Je ne sais pas comment le décrire autrement. Il est alors impossible de revenir à ce stade là, quelque chose dont je me suis rendu compte un peu trop tard...ça nous emmène à une autre ville (ou celle où on était déjà ) qui donne accès à d'autres missions potentielles. Dans une ville on peut forger des armes à l'aide de matériaux ou en acheter des nouvelles.

    Heureusement que j'ai déjà fait plusieurs SaGa avant celui là pour être honnête...Genre je connais le concept de Kawasu qui consiste à avoir un menu par arme avec les différentes capacités associé à elle. Je sais ce que sont les « LP » et que lorsqu'on a plus de HP, on perd des « LPs » qui marquent la véritable mort des personnages. Des concepts du genre qui doivent pas être évident à saisir pour des nouveaux.. Et encore, même là c'est différents ! Genre lorsque les Hps sont à 0, le personnage n'est même pas en état de mort, il se contente de perdre 1 ou plusieurs LP « en fonction », du nombre de dégat qu'il prend. Ça semble aléatoire des fois parce qu'il m'est arrivé de pas perdre de LP du tout, ça j'ai pas compris.

    Sans cette pré-connaissance j'aurais VRAIMENT rien pigé. Lorsque j'ai été laché dans ma première « mission » j'ai cru à un écran de préparation avant le jeu, du coup euh j'ai regardé les menus ici et là... Sans rien trouver.... J'ai même fait « Quit » en me disant « c'est bon, j'ai terminé de préparer mon équipe » avant de me retrouvé renvoyé à l'écran titre ! Au final, le jeu demande d'utiliser la croix pour naviguer dans les menus et le joystick gauche pour avancer son « pion » sur une « map », un truc que j'ai eu du mal à voir au début. A chaque pas, il y'a une probabilité de tomber sur un ennemi et-semble-t-il une possibilité pour que l'ennemi n'ait pas vu le joueur.  On dirait que l'exploration est complexifié par des obstacles qui se passent avec des skills. Genre j'ai vu que j'ai le skill Swimming lvl 1 donc j'imagine qu'il faut l'utiliser sur de l'eau si j'en vois ? D'ailleurs j'ai eu du mal à piger comment ouvrir les coffres level genre 17 que je croisais mais j'ai finalement vu mon skill lockpick level 1 dans mon inventaire... Bon faut croire que c'était pas suffisant après vu que l'option d'ouvrir le coffre n'est toujours pas apparu.

    En gros, une expérience normale de Unlimited SaGa consiste à rencontrer plein de monstre, dans défoncer la majorité qui arrivera malgré tout à vous faire quelques dégâts plus ou moins gros. Au bout d'un moment, vous vous baladerez avec 0HP parce que Kawazu déteste toujours autant les sorts de soin et tenterez de vous grouiller d'arriver à la fin de la mission avant de mourir de manque de LP. Y'a un système de combo aussi, genre si au lieu de valider l'attaque avec X on la valide avec O ça « retient » l'attaque pour l’enchaîner avec la suivante, si la prochaine est une attaque alliée, on peut continuer le combo... Mais j'ai pas bien compris l'avantage de faire ça, j'ai pas eu l'impression que ça faisait spécialement plus mal. D'ailleurs, le système qui consiste à choisir 5 attaques à l'avance pour ensuite choisir laquelle utiliser semble être plutôt cool sur le long terme.... Même si là bon ça servait pas tant que ça....

    On retombe sur le soucis de jouer à un J-RPG dans ces sessions, j'y joue pas assez pour me faire un vrai avis dessus. En général c'est parce que je n'ai pas accès aux événements vraiment intéressants de l'histoire, ici, c'est parce que le gameplay ne s'est pas suffisamment développé et je ne l'ai pas compris assez pour conclure quoique ce soit. Genre y'a un espèce de menu avec tous les skills organisé en pentagone ? A quoi ça sert ? Et puis à un moment j'ai pu gagner un skill que je pouvais choisir, comment je débloque ça ? Quand je finis des missions ? En tout cas j'ai déjà l'impression d'avoir fait des conneries en mettant le skill Sword Lvl 1 a un perso qui, en fait, se battait avec une dague... Errrrf.... Enfin je sais même pas à quoi ça sert ces « NomD'Arme Lvl1 » de toute façon... Et puis y'a des options qui sont toujours grisé aussi genre on peut chopper un ennemi on dirait, ou faire un contre avec l'épée, c'est bizarre...

    Idée que je retiens :
    Lorsqu'on attaque ça déclenche une roulette. Pas de panique cependant car on ne peut pas rater l'attaque (enfin si mais pas comme ça) toutes les cases sont vertes. Le truc assez cool c'est que cette roulette se fait customiser au fil du jeu, genre à force d'utiliser l'attaque de dague, on débloque un skill avec et au lieu de pouvoir la sélectionner quand on veut comme dans les anciens Saga, ça signifie que plusieurs cases de la roulette deviendra genre bleue. Si on arrête la roulette sur la case bleu, le perso fera le skill. ( d'ailleurs il n'y a pas de MP dans le jeu on dirait )

    J'en ai débloqué deux et déjà j'avais du bleu et du violet, je trouve çool comme idée, le coté « customisation de roulette ».

    Y rejouerais-je ?
    Sans doute mais... Je pense que Minstrel Song et SaGa Frontier 1 passe devant.








    Jeu 65
    Opoona  ( Wii )

    Apprenons à apprécier notre vie d'alien sans nos parents !

    Spoiler:
    Troisième J-RPGs d'affilé.... Opoona est un jeu étrange de la Wii qui est peu connu mais adoré par une mini comunauté qui l'a même comparé à Earthbound.... Et ça, ça m'intrigue ! Du coup j'ai eu le jeu mais démarrer la Wii après avoir reçu la Wii U a toujours été un exercice difficile... Du coup je n'y ai jamais touché. Pourtant, je l'aime bien moi Opoona avec sa tête de smiley, il m'est immédiatement apparu sympathique lui, sa sœur, son frère et ses parents sur le vaisseau. Pourtant même si il est très mignon, c'est un peu comme Kirby, il vient d'une race super balèze qui peut combattre le mal dans la galaxie ! Cependant, le budget du jeu étant ce qu'il est le vaisseau familial ne manque pas de se faire attaquer par une force inconnue avant d'atterrir sur leur planète de destination ce qui signifie de grave blessure aux parents laissant les enfants seuls pour faire leur vie.

    Car oui, moi je me disais « bon on va au moins voir nos parents », les autorités locales ne le souhaitent pas et même qu'il faut énormément d'argent pour pouvoir les soigner. Du coup, moi qui m'attendait à un J-RPG basé sur le voyage et mignon, je me retrouve avec une sorte de simulateur de vie, pas si loin de Fantasy Life testé juste plus haut en vrai... Mais en vachement moins libre. En fait, c'est un peu l'inverse de Popolocrois du coup... Bon...

    Donc oui, il faut travailler pour la planète qui nous accueille même si on dirait que l'on a 8 ans. On passe un permis pour être « Ranger » vu qu'on est une race super fort au combat et hop on est parti pour notre première mission « tuer 10 ennemis »... Ah.... Et puis la suivante « Trouvez 5 oeufs ». Alors celle là, elle m'aura bien fait chier parce que parcourir un environnement même super linéaire à la recherche de 4 œufs (le 5e on 'la avec un événement) sachant qu'on se fait attaquer tout le temps ça m'a bien gonflé..... Et puis enfin « battre le boss à la fin du chemin ».

    C'est... Pas fameux non ? Alors c'est peut être à cause de mes attentes mais je considère toujours que mon personnage est en choc psychologique après avoir perdu ses parents, le fait que je ne puisse pas les voir me paraît donc suspect et je suis surpris que la suite de l'histoire ne soit pas « chercher à savoir pourquoi je peux pas les voir », non, à la place, on tente d'être un gentil citoyen de la communauté locale et... Je peux pas m'empêcher de penser que c'est pas à ça que doit penser Opoona à ce moment... Mais même son frère semble à peine mentionner la chose, c'est bizarre tout de même ?

    Après, pour être franc, il y'a une attention aux détails assez incroyable, genre un moment y'a une école immense CHAQUE salle représentait sa spécialité superbement. La salle de musique a des assets graphiques qui lui est totalement unique, la salle de biologie aussi , la salle d’entraînement a des persos qui font des animations uniques (et plutôt complexes) pour similaire un vrai combat etc... Honnêtemnet c'est même « trop », la ville de base est beaucoup trop grande et surtout sa structure est vraiment pas clair avec ses ascenseurs et ses couloirs de partout. Ca manque d'une sorte de grande place principale qui permettrait de mieux comprendre où on est. D'ailleurs j'ai dû passer genre UNE HEURE à tourner en rond à un moment donné parce que j'arrivais pas à rejoindre un endroit que j'avais pourtant vu en début de jeu !

    Parce que oui, Opoona est un jeu.... Étrangement administratif. Faut un permis pour sortir, faut demander à quelq'uun pour avoir la mission. Faut lui rapporter une fois la mission faites faut voir une autre personne pour monter en douane, là j'ai ENCORE d'autres personnes pour avoir des permis spécifique à la région... Tout ça est beaucoup trop compliqué pour rien... Là comme ça, on dirait pas, mais j'ai passé plus de 6 heures sur le jeu c'est largement plus que tous les autres jeux, mais je voulais vraiment lui laisser sa chance... Et j'ai été un peu déçu...

    Après, dans la positif, le système de combat super simple est vraiment cool, genre on peut envoyer la balle qui nous sert d'arme sur un ennemi par le haut, par le bas, par la gauche ou la droite. Ca ressemble beaucoup à de l'ATB de Final Fantasy sauf que les ennemis peuvent attaquer pendant qu'on leur lance la balle et donc, on peut potentiellement les rater ! Pareil pour les ennemis d'ailleurs ce qui fait qu'on peut parfois les « intercepter » avec la balle ce qui peut potentiellement les tuer avant qu'ils nous atteignent. Le système de combat est assez dynamique et plutôt cool en vrai, dommage que le système de combat à base de combat aléatoire ne soit pas très adapté pour des missions de recherche.

    Là, actuellement j'ai pas bien compris ma mission, je vois pas bien ce que je peux y faire. En plus y'a un mec qui me dit « ouais t'inquiètes tu vas pouvoir avoir un permis de mineur » mais quand je demande à la dame qui donne à l'autre bout du monde, elle me dit rien de particulier à ce sujet... Qu'est-ce que je loupe ? En tout cas, il semblerait qu'on puisse changer de métier, on le voit au nombre incalculable de porte qu'on ne peut pas ouvrir... déjà que j'ai du mal à me repérer rien que là !

    Bref, Opoona est un jeu que je toruve « pas si curieux » au final surtout après avoir fait Fantasy Life qui lui ressemble vachement... Sauf que Fantasy Life tu choisis ton métier au début donc ça semble plus libre encore une fois. Au final ça me fait aussi terriblement penser à Xenoblade X et son environnement science fiction, un truc que j'apprécie ENORMEMENT dans Opoona et sans doute la raison pour laquelle j'ai tenu aussi longtemps.. Ah et quant à l'écriture « Earthbountienne » ben euh là j'ai rien vu en tout cas...

    Idée que je retiens :
    Sans doute le système de combat j'imagine ? J'ai l'impression que le jeu deviendra plus intéressant après mais.... Il est très très chronophage et commence lentement donc forcément j'ai pas grand chose.

    Y rejouerais-je ?
    C'est vraiment triste à dire mais vu comme il m'a déçu, je ne pense pas.





    Jeu 66
    Shin Megami Tensei IV  ( 3DS )

    Frappe en rythme pour pas mourir !
    La voilà la vrai Persona-ïsation de la série...

    Spoiler:
    Bon, normalement j'étais un peu  censé attendre de faire If et Nocturne avant de commencer le 4... Mais j'étais curieux donc je l'ai mis dans la liste et franchement... Ben il a l'air cool en vrai. Déjà y'a un coté social qui était clairement le truc qui pêchait dans les épisodes SNES. ( Nocturne résolvait ça en ne donnant aucun aspect social... Certes... ) ainsi on ne se retrouve pas tout seul contre le monde mais on fait parti d'un groupe de Samurai qui combat les démons à la place !

    D'ailleurs, le jeu commence lorsque le « bracelet magique » choisit le héros (à la place de son copain super deg que l'on va surement revoir par la suite assez énervé... ) en émettant une lumière et une écriture particulière.... En fait, ce bracelet est le COMP bien connu de la série, un ordinateur qui s'accrocher sur le bras (Le futur des années 90!) et qui permet d'invoquer les démons mais vu que le monde ne connaît pas les ordinateurs, c'est un bracelet magique pour eux ! Un moyen assez subtil pour s'intéresser au monde dans lequel on circule !

    Pour le reste j'ai... Hélas pas grand chose à dire alors que pourtant j'y ai joué bien 5 heures (ça devient une habitude... Mais bon c'est toujours un peu obligé dans un J-RPG...), le jeu repose plus sur des « missions » qu'il faut remplir en allant dans le Nanaku, le donjon principal du jeu.... Qui déconne pas du tout d'ailleurs, c'est hyper chaud pour un début ! Le système de combat est toujours celui du « Press Turn » en gros à la base on a autant d'action que l'on a de personnages mais on se met à les gagner si on exploite la faiblesse d'un adversaire ou si on fait un critique et on en perd si on se prend une résistance de l'ennemi ou si on le rate... Et vu que les ennemis ont la même chose, il suffit qu'ils aient l'initiative pour qu'ils puissent potentiellement défoncer l'équipe en un coup ! Pour cela, on peut heureusement frapper les adversaires avec son épée sur la map d'exploration pour avoir l'initiative durant le combat mais... Je rate régulièrement car le timing est pas si simple.

    La partie exploration de donjon est assez cool ceci dit avec l'utilisation de la croix pour regarder en bas / en haut ce qui permet de trouver certains passages. C'est plus ou moins la fin des nouveautés de l'épisode et c'est pas si mal pour le reste le jeu est resté le même avec ses sorts aux noms bizarres, son copain qui représente le Chaos et celui qui représente la Loi mais magnifié par un monde plus détaillé. Là, on a une équipe qui paraît aussi soudé que dans un J-RPG classique mais dès l'intro on nous forshadow une rupture grave, et quand on connait le rôle de ces personnages via les autres SMTs, on ne peut qu'être un peu mal à l'aise en se disant que tout cela va se finir inéluctablement comme une tragédie grec.

    Le jeu a beau être super chaud dans le sens où je me suis déjà fait tué assez facilement, on peut payer sa résurrection avec la monnaie interne de la 3DS, celle qu'on accumule en marchant avec... Ce qui est cool. En plus, si la phase de marchandage avec les démons est toujours présente, je les trouve globalement beaucoup plus sympas. D'autant que dans cet épisode si on convainc un démon de venir avec nous alors qu'il est trop fort pour notre niveau, il nous rend tout ce qu'on lui a donné ! Avant il se barrait juste avec le pognon... Finalement je n'ai pas l'impression qu'invoquer des démons mangent du Macca, la monnaie des démons ce qui a toujours été le cas jusque là dans la série principale.

    Idée que je retiens :
    J'aime beaucoup quand le jeu propose une « bataille contre une horde », on se retrouve contre plein de monstres qui attaquent plusieurs fois mais pourtant est considéré comme un seul « monstre » par le moteur de jeu tour par tour. Ainsi, au fur et à mesure qu'on tape dedans, la horde devient de plus en plus petite jusqu'à taper le dernier monstre.

    Sympas comme idée.

    Y rejouerais-je ?
    Bien sûr, non seulement c'est un Shin Megami Tensei donc c'était plus ou moins garanti mais en plus il est vraiment pas frustrant à prendre en main et je suis très cureiux de la suite..




    Jeu 67
    Dead or Alive 4  ( Xbox 360 )

    Alors attends laisse moi trouver les touches...


    Spoiler:
    Dead or Alive 4.... Bon bah... J'ai pris un perso et... J'ai fini le jeu... Boss de fin assez décevant d'ailleurs vu qu'on dirait un clone de Kasumi qui vole... Je prends un autre perso, Ayane tiens, elle est toujours autant à fond sur Hayate... Et Kasumi est toujours considérée comme traitresse, ça fait 4 épisodes là, y'a peut être moyen de se réconcilier ? En plus à la base elle a fuit le clan pour retrouver son frère présumé mort... Comme quoi je suis un peu. Ben il a beau être revenu elle est toujours pas acceptée c'est quand même super moche. Moi je serais elle je me changerais en héroine super blasé de ces isekai féminin dans un monde d'otome où la fille ne croit plus en rien et va juste chercher à s'éloginer de tout ces cons mais non, on dirait qu'à chaque épisode c'est pareil : Elle veut parler à Hayate, le Onii-chan qui la renverra chier genre pépère... Au delà de ça, j'ai pas trop trop compris le scénario, ils se battent contre une Kasumi clone à la fin mais ils avaient pas déjà fait le coup avant ? C'es tpas un peu unr redite en tout cas ? Et puis on pige pas d'où elle sort super bien en plus là où dans le 3 on comprenait que c'état le père d'un perso qui avait mal tourné, c'est vraiment pas super bien présenté je trouve surtout que lorsque tu finis un mode story la cinématique de fin montre... Une cinématique avec le perso qui a rien à voir avec le scénario ! Dans le 3 aussi m'enfin le 3 je pigeais ce qu'il se passait au moins....

    Au final Dead or Alive 4 je vois très peu de différence avec le 3... Pire même, y'a pas de niveau dans la neige ce qui certes fait moins tâche avec les costumes de filles à moitié à poil mais c'était LE truc technique qui m'avait impressionné sur Xbox... Ici bon, je suppose qu'ils voulaient surtout montrer les graphismes Hds vu que le jeu est sorti sur 360... Et c'est vrai que les décors sont jolis... Surtout les extérieurs Japonais d'ailleurs, en ville boarf... A part ce petit panneau défilant qui balance « Congratulation for the Xbox 360 Launch » un peu partout. C'est trop mignon, awwww.

    Vu que je voyais peu de différence, j'ai essayé de au moins piger ce que je faisais dans le jeu, j'ai passé un certain temps dans l’entraînement qui a une option « exercice » permettant au joueur de faire chacun des 100 coups des persos ce qui est idéal pour mieux piger la logique du jeu... Et aussi voir des animations pas toujours simple à voir dans un vrai combat. Au final, j'ai toujours pas l'impression d'avoir compris grand chose au jeu mais je vois que beaucoup de coup sont caché derrière d'autres attaques. Genre il est possible de rester appuyer sur arrière avec Ryu pour qu'il fasse une pose précise et après l'avoir faite on peut faire des trucs pour se téléporter. C'est assez rigolo mais je m'embrouille franchement les pinceaux.

    A noter que le jeu est plus dur de base avec des PNJS qui SAVENT conter et qui vont le faire systématiquement au milieu d'un truc qui me semblait être un combo mais qui ne devait pas en être un me plongeant ainsi dans une rage profonde.

    Idée que je retiens :
    L'option « Exercice » de l'entrainement m'a clairement aidé. Au final beaucoup de coups se répètent au sein d'un même perso, genre y'a cette animation de salto arrière pour Kasumi qui peut être fait « normalement » ( haut arrière + B je crois ? ) alors on retrouvera des fois des coups qui sont du genre Y Y avant Y haut arrière B et qui donc se finit par ce fameux salto arrière.
    Du coup c'est pas tant qu'il faut retenir 100 coups mais plutôt qu'il faut retenir que à la fin de certains combos (par exemple, ce Y Y avant Y ) il est possible de faire ce salto arrière pour étendre le combo... C'est un peu artificiel comme méthode je trouve, genre clairement ça semble être une exception pour que ce coup « marche » à la fin de certains combos et pas à la fin d'autres ce qui me paraît ultra arbitraire... Mais c'est intéressant de savoir que certains jeux marchent comme ça.

    Y rejouerais-je ?
    Ben vu que le 3 a un CD qui semble un peu rayé (comme tous mes jeux Xbox), le 4 est clairement plus plaisant à jouer de ce coté.. Du coup je le sortirais peut être à l'occasion.
    Par contre, j'avais à la base prévu de prendre Dead or Alive comme support pour un dossier jeu de combat 3D mais décidément, on dirait que ce type de jeu n'est pas pour moi...




    Jeu 68
    Steins;Gate Zero ( PS Vita )

    Okarin dépressif contre personnages hauts en couleur.

    Spoiler:
    Un jeu qui ne me tentait pas plus que ça pour être honnête. Je considère Steins;Gate comme étant très très bon (même si j'ai eu un mal de chien à m'y mettre) et je ne voyais pas l'intérêt d'un « second épisode ». Je l'ai acheté tout de même (j'ai même eu du mal à le trouver sur PS Vita là où la version PS4 était très commune) mais jamais démarré...... Et puis là, les dés l'ont choisi et ce qui devait arriver arriva : Je me suis fait emporté dans l'univers. Au point que j'ai mis en suspens cette petite expérience juste poru y jouer....

    Contrairement à ce que le nom peut faire penser, Steins ;Gate Zero n'est pas une préquelle mais bien la suite de Steins;Gate, j'ai même eu un peu de mal à comprendre de quoi ça parlait. Après tout la fin de ce dernier était « satisfaisante », là où ce dernier épisode semble reprendre sur une situation en état d'urgence... Ce n'est que plus tard que je compris qu'il s'agissait en réalité de la suite de l'une des « mauvaises fins » de Steins;Gate.... C'est pas con en vrai, ça permet d'avoir un héros complètement détruit par ce qu'il s'est passé et on ne peut s'empêcher d'avoir pitié pour lui... Mais de l'autre coté, on sait également qu'il y'a une « vraie fin » puisqu'on l'a eu dans l'autre jeu du coup le voir comme ça est assez frustrant.

    C'est dur de parler du jeu sans spoiler. Au moins, il a cet avantage de démarrer beaucoup plus vite que le premier (que j'ai quand même commencé trois fois avant d'accrocher) quitte à ce qu'on comprenne pas forcément où il veut en venir pendant un moment.. Le récit n'est plus que du point de vue de Okabe mais d'autres personnages ce qui signifie qu'on a pas toujours accès au téléphone, cette feature amusante permettant de recevoir des fois des SMS d'autres persos pendant une scène. ( Et qui est important pour choisir les différentes fins d'ailleurs... ) C'est peut être un peu dommage ? J'aurais bien aimé voir les messages et les téléphones des autres persos...

    Par contre la PS Vita est bourré de bugs graphiques, je me suis rendu compte un peu tard que y'avait un patch pour les corriger ce qui a corrompu toutes mes sauvegardes alors que j'avais déjà atteint deux fins... joie...

    Idée que je retiens :
    C'est un jeu textuel et l'idée d'avoir son portable toujours sur soi pour répondre à des messages alors que l'on fait autre chose vient de Steins;Gate, cet épisode ne rajoute rien de vraiment mieux...
    J'apprécie cependant les sauvegardes auto que le jeu fait dès qu'on peut répondre ou pas à un message et donc faire un choix, ça m'évite de le faire moi même c'est cool même si classique.

    Ah et maintenant que j'ai un peu plus avancé dans le jeu, je dois dire que c'est très rigolo que le flowchart des routes du jeu forment un zéro... Très marrant ça.

    Y rejouerais-je ?
    Franchement je suis bien à fond dedans donc c'est même plus une question.
    Je sais pas pourquoi j'accroche autant aux Visual Novel mais quand y'en a un où je suis bien dans l'univers, j'ai un mal de chien à le laisser de coté. Plus que n'importe quel autre jeu !


    Dernière édition par Haganeren le Lun 26 Aoû - 13:08, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Lun 26 Aoû - 13:08

    Jeu 69
    Mini Ninjas ( PS3 )

    Oui, je suis un ours.

    Spoiler:
    Mini Ninjas, c'est un petit jeu conseillé par Reven que j'ai eu à pas très cher et qui est plutôt sympathique. C'est de l'action / aventure un peu dirigiste à l'ancienne en gros avec ses niveaux où il faut trouver l'arrivé et ses collectibles cachés ce qui me plaît forcément beaucoup. On y joue un Ninja contre des animaux transformé en des espèces de soldat samurai méchant. Tout y est très très mignons et tuer les ennemis ne fait que les retransformer en animaux façon Sonic ce qui change très clairement du Ninja Gaiden II que j'avais fait plus tôt.

    Le truc cool, c'est que le jeu propose vraiment un grand nombre d'outils pour défoncer les ennemis, on peut les surprendre par derrière en s'infiltrant, leur balancer des kunais, les faire danser avec l'un des personnages, leur rouler dessus avec un autre, invoquer une tornade pour tous les balancer en l'air et le best : Se mettre dans un animal genre un ours pour les défoncer ! En vrai, le jeu encourage l'infiltration mais y'a tellement de choix rigolo pour tuer les ennemis qu'on voit pas bien pourquoi on s'ennuierait. Il paraît que Dishonored a le même problème, mais au moins lui, il a le dilemme moral d'avoir tué un être humain... Là pas du tout ! On leur rend service puisqu'on leur redonne leurs formes originelles en les tuant !

    En vrai le jeu a quand même des défauts, je le trouve un peu mou du genoux typiquement. Ca se voit surtout pour le saut bizarrement, pas tant pour les coups d'épée. Le saut est hyper poussif et je le trouve vraiment pas super agréable donnant vraiment l'impression de jouer juste à un « petit jeu un peu moyen » plutôt qu'à une perle cachée.

    Idée que je retiens :
    J'ai tellement aimé le fait de pouvoir posséder un animal que j'ai beaucoup de mal à lâcher le personnage principal (le seul à pouvoir faire des magies... Et accessoirement de très loin le perso avec le plus de possibilité) pour les autres que l'on débloque après ! J'aime particulièrement le fait qu'être un animal permet de « sentir » les différents collectibles du jeu qui sont assez chaud à trouver sans ça grâce à une grosse fumée au dessus du dit objet.

    Y rejouerais-je ?
    A l'occasion peut être... Mais y'a tellement de jeux à coté...




    Jeu 70
    Just Cause 3 ( Xbox One )

    Explosion, le jeu.

    Spoiler:
    Un autre jeu que j'ai reçu en même temps que ma Xbox One. C'est le fait de posséder ce genre de jeu sans y jouer alors que mon métier de designer en a bien besoin qui a motivé cette démarche à la base. On peut donc dire que c'est l'un des jeux qui m'a le plus fait prendre cette décision !

    C'est l'un des rares jeux que m'a conseillé Julien un très vieil ami à moi qui n'a jamais été très très jeu vidéo au delà des parties qu'on se faisait ensemble. La liberté d'action qui permettait le jeu avait dû l'intéressé et une vidéo de dunkey m'a même plutôt convaincu que ça devait être marrant.

    Pourtant, le premier contact fut vraiment dur.... Le jeu est bourré de bouton et de possibilités qui font que je m'embrouillais tout le temps ! Y'a le grappin, le bouton pour le rétracter à distance, le bouton pour enlever les fils de grappin qu'on a posé, le fait de tirer qui n'est pas le même bouton sur les véhicules que à pied, les grenades, les explosifs que l'on choisit que si on appuie sur Bas, le parachute, le truc pour planer.... Et moi au milieu, j'ai du mal à intégrer qu'on ne peut pas atterrir en planeur, j'envoie une grenade lorsque je veux utiliser le grappin et inversement, j'appuie souvent sur le grappin lorsque je veux faire pêter mes explosifs, je suis toujours peu capable de comprendre comment conduire à nouveau notre véhicule après s'être mis à la tourelle

    Dans le même genre je pensais que j'utiliserais le méga grappin qui peut faire accrocher deux choses l'un à l'autre à beaucoup plus de truc mais... Ben au final je m'en sers surtout contre les hélicoptères qu'on peut plus ou moins one shot comme ça, les gros objets destructribles eux, sont trop lourd pour que ça fasse grand effet ce qui m'a vraiment attristé... Et puis j'ai compris... En fait, on peut augmenter la force de beaucoup de chose en débloquant des abilités, on peut même enlever le planeur alors qu'on utilise le grappin (quelque chose que j'essaye toujours de faire intuitivement) bref, y'a pas mal de truc locké pour garantir qu'on ait de nouveaux trucs à faire par la suite... Mais du coup là maintenant, j'ai pas trop l'impression d'avoir accès au « grand jeu bac à sable où tu peux faire tout ce que tu veux » qu'on m'a promis...

    Après, je peux comprendre cette démarche parce que honnêtement, je ne pensais pas que Just Cause était une série de jeu aussi... Basique ? Dans ses objectifs ? Je veux dire, le but c'est d'aller à des endroits et là bas de détruire tous les trucs « ennemis » pour reprendre la place.... Que ce soit une ville, un centre militaire ou radio, on fait vraiment la même chose. Ca me fait du coup beaucoup penser à des jeux un peu vieux genre Desert Strike où fallait juste défoncer les bases ennemis... Sauf que là y'a plus d'outil quoi.

    Finalement je me suis fait à la maniabilité et tenter d'avoir toutes les bases et villes d'une région a un petit coté addictif sympas... Malheureusement je continue à vraiment être ennuyé par les challenges qui sont nécessaire pour débloquer des améliorations. Des challenges qu'il faut à chaque fois apprendre par cœur pour espérer faire le meilleur score et avoir le plus de point possible afin de les dépenser dans les menus. J'aime vraiment pas ça alors j'ai décidé de les laisser de coté.... Tant pis pour les améliorations ! D'autant que le jeu regorge de temps de chargement vraiment trop long à mon goût quand on doit respawn après être mort ou avoir eu un échec durant un challenge...

    Au bout d'un moment la lassitude se fait tout de même ressentir, d'autant que systématiquement si au début on est content on explose tout en tirant dessus, à la fin on recherche toujours genre « LE » générateur, « LE » panneau de propagande qui nous manque. Il est techniquement marqué sur la map mais on peut carrément pas assez zoomer dessus !

    Ah, j'ai pas parlé du scénario parce que déjà ça balance plein de perso que j'ai l'impression que je suis censé connaître et surtout parce que y'a pas grand chose, faut libérer l'île du joug du dictateur en tuant tout le monde.... Bizarrement les habitants m'aiment bien alors que je passe mon temps à tuer des soldats qui sont surement leurs fils conscrits... Et il peut m'arriver régulièrement de voler le véhicule d'un civil en le balançant sur la route ou dans l'eau garantissant plus ou moins sa mort. C'est un peu bizarre... Les missions principales sont un peu plus diversifiés je crois ? Mais je ne m'en souviens déjà plus trop, j'aimais bien suivre les tuyaux pour trouver une base secrète sous marine je crois ?

    Bref, je suis content d'avoir pu jouer à un jeu moderne et ne pas complètement en être repoussé, je peux peut être encore prétendre aimer ce qui sortira à l'avenir... Sans adorer ça pour autant.

    Idée que je retiens :
    J'aime bien le fait que plus on trouve les objets à détruire plus les objets restants apparaît distinctement sur la map. C'est sympas comme idée je trouve.

    Y rejouerais-je ?
    Pourquoi pas ? A petite dose il est sympas mais là je suis gavé.



    Jeu 71
    P.N 03 ( Gamecube )

    Ce jour où Mikami avait trop regardé Matrix.

    Spoiler:
    Ah aaaaah ! Un jeu typiquement dans ce que j'aime ça !
    P.N.03 c'est un TPS vraiment bizarre, en dehors de ce qu'on a l'habitude de voir. On y dirige une fille cyber qui euh... Ouais je vais pas commenter son design.

    La prise en main de P.N.03 est vraiment pas simple, le personnage ne peut attaquer et se déplacer en même temps par contre il vise tout seul ! Le jeu est donc très axé sur les manœuvre défensives car mourir dans le jeu est très facile.... Et ça donne au jeu un feeling vraiment unique ! J'y avais un peu joué il y'a des années mais là en le reprenant, je me suis fait totalement détruire alors que je tentais encore et encore le mode training !

    Le jeu n'est absolument pas intuitif. Le personnage se contrôle comme un tank ; Il faut shooter avec A ce qui est déjà inhabituel de nos jours. On saute avec B ce qui permet notamment d'esquiver des salves horizontales. L et R permet d'esquiver à droite ou à gauche ce qui permet d'esquiver plus ou moins tout le reste ( à noter les projectiles téléguidé qu'il faut vraiment esquiver au TOUT dernier moment ). Z permet de se retourner parce qu'ils savaient pas quoi faire de ce bouton (en vrai ça rappelle la même manœuvre dans Resident Evil Remake), Y permet de se baisser parce que c'est logique pour le bouton le plus en haut et ne parlons pas de X qui permet de changer de cible parce que pourquoi faire un jeu intuitif hein ?

    Pourtant... Y'a un certain panache au gameplay du jeu (qui, d'ailleurs, est la seule chose intéressante vu comme les environnements sont super froids, le monde dénué d'intérêt et l'histoire déjà oublié), très typiquement le genre de jeu sur lequel je vais insister pour finalement en déceler la substantielle moelle... Car oui, au bout d'un moment, tout s’emboîte ensemble. Tuer un ennemi rapporte des points et déclenche un combo, il faut alors tuer le prochain ennemi avant la fin du timer pour le garder en place. Ces derniers ont un comportement très spécifiques demandant des inputs précis preque comme un jeu de danse pour esquiver les coups et les détruire avant qu'ils ne deviennent trop dangereux.

    Cela fait accumuler des points qui servent à acheter d'autres armures ou pour améliorer celle qu'on a déjà. Chaque armure possède un certain nombre d'attaque spéciales se déclenchant avec la croix de la Gamecube avec des combinaisons genre « Haut Bas A » ou « Droite gauche Droite A » ce qui complexifie encore la chose certes mais les rends particulièrement joussive à sortir. Ces mouvements utilisent une jauge de spécial mais permettent de sortir de bien des situations que l'on connaît délicate... A la fin y'avait certains ennemis où j'utilisais toujours mon spécial car c'était plus simple pour moi, d'autant que le niveau peut redonner de la jauge de spécial via des collectibles occasionnellement. Cela rajoute un layer de stratégie bienvenue à un jeu que j'ai franchement beaucoup aimé ! Tiens, j'avais fini une mission super dure mais j'avais pas pigé qu'on sauvegardait manuellement dans le jeu du coup j'ai perdu toute ma progression y compris les améliorations que j'avais acheté.... Et bien c'est pas grave, j'ai tout refait et c'était même pas si mal !

    On est en plein territoire « Hidden Gem » là... Même si le jeu est clairement pas pour tout le monde. C'est un peu comme God Hand il paraît....... Mais j'ai toujours pas fait God Hand...

    Idée que je retiens :
    Franchement le coup des combinaisons de boutons pour déclencher des supers je trouve ça vraiment cool mais ce que je retiendrais le plus c'est la place qu'occupe le « Training Mode », ce sont des niveaux plus durs que les niveaux principaux (Oui... ) mais que l'on est pas obligé de visiter en entier, dont le layout change à chaque fois qu'on le lance (même si les salles sont les mêmes) et surtout, qui nous fait garder les points permettant d'acheter des trucs même si on y meurt !

    Du coup y aller permet de toute façon de gagner de l'argent même si on y perd.
    C'est un bon moyen pour les gens un peu nul comme moi de grinder tout en se réhabituant aux controles pour passer les missions de l'histoire principal... Et le layout random rajoute même une dose de fun que le jeu principal n'a pas vraiment. ( C'est pas comme si le layout des missions normales était cool de toute façon, tout comme le mode training, c'est l'intérieur des salles qui intéresse pas le layout général)

    Y rejouerais-je ?
    C'est certain.



    Jeu 72
    Time Crisis : Razing Storm ( PS3 )

    Errr, peut pas y jouer

    Spoiler:
    Ca se joue avec le Playstation Move que j'ai pris d'occase parce que c'est un rail shooter mais je savais pas qu'il fallait aussi acheter le Playstation Eye-la caméra-pour que ça marche... Du coup je l'ai commandé sur Amazon et maintenant j'attends...




    Jeu 73
    Rocket : Robot on Wheels ( N64 )

    Un platformer 3D à l'ancienne ?
    Directement dans mes veines !

    Spoiler:
    Bon bah que dire ? Si tout cet exercice est aussi fait pour me forcer à jouer à des jeux auquel je ne joue pas plus que ça d'habitude, là, on est clairement en terrain connu et conquis. Rocket : Robot on Wheels c'est un plateformer 3D « à la N64 » avec ses mondes qui ont des « étoiles » à récupérer (ici des tickets) et d'autres collectibles.

    …. Et j'adore ça.

    En fait la N64 a genre trois jeux comme ça, Harvest Body et Space Station Silicon Valley c'est les premiers jeux 3D des mecs de GTA, et lui c'est le premier jeu des mec de Sly et Infamous. C'est marrant non ? Que ces studios très tourné Sony ait commencé sur N64 ! Je voulais en faire un dossier des « Hidden Gems Plateformer », peut être un jour... Bref, celui là, j'ai eu beaucoup de mal à le trouver, je l'ai finalement choppé à 25 ou 35€ je sais plus, mais clairement, il fait parti des Hidden Gems de la machine, je l'aime vraiment beaucoup. L'idée de base du personnage est qu'il ait une espèce de « gravity gun » qui lui permet de prendre des trucs pour les amener autre part. Ca peut être des moutons que le scratch sur des arbres, ça peut être des ennemis qu'on balance sur le sol, ça peut être des bombes qui explose au moindre contact. C'est une mécanique pas forcément révolutionnaire mais qui marche bien... D'autant que ça permet aussi de s'accrocher à certaine surface magnétique pour que ce gravity gun devienne grappin ! Un exercice parfois un peu délicat avec la caméra du jeu qui euh... Ben ressemble à une caméra de N64, y'a pas de secret, y'a des fois où elle fera un peu n'importe quoi mais bon, on saura rapidement la dompter avec les boutons C.

    Les niveaux ont également tous un « véhicule » phare qu'il faut d'abord trouvé puis que l'on peut invoquer un peu partout dans le niveau au moyen de certaines plaques. C'est clairement le moteur qui permet de différencier les différents niveaux entre eux. Dauphin, Chariot de Mine, Tank à Peinture et j'en passe, leur maniabilité est souvent un peu « glissante » mais eu moins, elle est pas rigide... Et puis, le jeu n'est pas très dur, heureusement.

    Niveau collectibles, les haters de Donkey Kong 64 seront ravi de voir que les développeurs ont été plutôt sympas. Les 15 tickets à trouver sont franchement pas bien compliqué, le véhicule est toujours en évidence et chaque niveau a une « machine » qu'il faut compléter demandant genre 9 pièces à trouver dans tout le niveau et là pareil, c'est des collectibles très gros donc franchement ça va... En fait, y'a que les « trinkets », ces espèces de pièces avec une clé à molette dessus qui peuvent parfois poser problème. Y'en a clairement pas autant que des notes de musiques de Banjo, mais on en trouve ici et là et souvent je me suis retrouvé à galérer pour trouver la dernière pièce... Les mecs sont le plus souvent super sympas mais genre y'a toujours UNE pièce qu'ils mettent genre derrière toi lorsque tu rentres dans une pièce, un truc du genre, c'est vraiment dégueulasse.

    Sinon en vrai c'est un pur plaisir, j'y ai mis 4 heures sans voir le temps passé du tout.

    Idée que je retiens :
    Y'a plein de petites idées que je trouve sympas, genre le canon qui repeint les murs et qui permet de totalement changer la couleur d'un objet donné et qui est utilisé pour certains puzzles. Ou encore les bombes de couleurs qui n'explosent que lorsque la bonne couleur est réunie (oui y'a beaucoup de couleur dans ce jeu... Ce qui est un peu casse pied pour un daltonien)

    Le best cependant, c'est le système d'indice. En gros on a accès dans le menu à tous les « tickets/étoiles/lunes/pièce de puzzle » du niveau et pour chacun d'entre eux, on a un petit texte qui permet de comprendre (ou pas) ce qu'il faut faire pour l'obtenir. Ça ressemble beaucoup aux petites phrases pour avoir une étoile dans Mario 64 mais ici, on peut le consulter quand on veut ! Je trouve ça vraiment excellent !

    Y rejouerais-je ?
    Franchement ouais




    Jeu 74
    Kessen II ( PS2 )

    Vu comme ça on dirait Dynasty Warrior... Alors que pas du tout.

    Spoiler:
    Un OVNI de ma ludothèque, acheté il y'a très longtemps et « un peu joué » pour être honnête. Kessen II est une sorte de... Jeu de stratégie qui ne répond pas vraiment au genre du T-RPG ni du RTS traditionnel. On déplace des unités sur la carte et on les regarde bouger en influant sur leurs formations ou leurs trajectoires.

    Alors, c'est sans doute parce que c'est le début mais... J'ai souvent l'impression de gagner « sans avoir rien fait », le scénario place les personnages dans la bonne position pour attaquer et moi, je n'ai qu'à attaquer à un moment donné et ça devrait bien se passer. Dans le cas où ça ne se passerait pas bien, il suffit de prendre le controles direct de l'unité pour arranger tout ça. On contrôle alors le chef dans la bataille avec un gameplay un peu misérable et frapper un peu au pif à droite à gauche semble faire baisser les chiffres de nombre de l'adversaire plus rapidement que les notres.

    Dans les faits, je suis pas sûr que ce que l'on « voit » dans ces séquences est représentatif du jeu..Quand je frappe ça tape tout le monde, les alliés comme les ennemis et quoique je frappe, les nombres représentant mon armée et celle de l'adversaire semble bouger pareil. Après, y'a aussi les attaques spéciales utilisable une fois par map, des charges, un duel avec le capitaine adversaire qui a une chance de faire baisser le moral adversaire et de monter le notre en flèche mais surtout, ma dernière recrue envoie même carrément des grosses boules de feu ! Comment perdre avec ça ?

    Tant mieux en vrai, parce que le jeu est vraiment pas souple. Lorsque deux armées s'engage dans une bataille il semble impossible dans certains cas d'envoyer un autre poleton pour lui préter main forte en passant par les alliés, les deux unités ne peuvent pas se mélanger. Il faut forcément prendre les ennemis par un autre coté pour que ça fonctionne. Dans des maps plus resserré ça veut dire qeu 'jai tout simplement même pas pu utiliser certaines unités qui sont resté à l'arrière ou qui devait se taper un méga gros détour pour être potentiellement utile.... Bizarre.

    Mais pour l'instant en tout cas, cette absence de contrôle que j'ai (même si techniquement je peux foutre en l'air une mission si je veux) m'empêche de trouver le système de Kessen II vraiment bon... Même si il reste intéressant en soi.

    Niveau histoire, bien sûr avec Koai, c'est une redite de celle des Trois Royaumes que je continue à assez mal connaître... Je suis à peu près certain que dans cet épisode tout est un peu simplifié avec un Cao Cao super méchant qui a capturé la gentille Dao Chan alors que l'on dirige Liu Bei, le gentil seigneur de guerre qui veut simplement la retrouver en utilisant la vie de ses hommes.Du coup, j'imagine que c'est facile à suivre...

    Ah, et les voix françaises sont à hurler de rire aussi.

    Idée que je retiens :
    Avant ou après un combat, j'aime bien le petit conseil de guerre qu'il y a avec chaque ministre qui propose une idée influant directement sur la mission d'après. Quel unité sera posté pour attirer l'ennemi. Quel genre de piège doit on préparer pour l'ennemi. Ce genre de chose.

    Y rejouerais-je ?
    Euh pfff, ch'uis pas hyper convaincu là...








    Jeu 74
    Bravely Second ( 3DS )

    Oui je suis un monstre pomme, tu vas faire quoi ?

    Spoiler:
    Bravely Default, c'était une sacrée surprise lorsqu'il est sorti. Il s'est beaucoup plus vendu que ce que Square Enix pensait ouvrant la voie à une nouvelle gamme de J-RPG un peu rétro mais remis aux gouts du jour pour éviter leurs mécaniques les plus désagréables. Bravely Default avait ainsi un système où on peut passer son tour pour en avoir deux plus tard ou au contraire dépenser jusqu'à 4 tours d'un coup quitte à ne plus pouvoir jouer pendant les 3 qui suivent. C'est excellent ! On ajoute à ça des trucs super agréable comme la sauvegarde automatique ou encore le fait de pouvoir simplement éteindre les combats aléatoires (ou au contraire les doubler pour s'entrainer) et surtout un système de job inspiré de FFV mais avec beaucoup plus de possibilités et on obtient ce qui a été le premier J-RPG que j'ai réellement fini à 100% avec tous mes persos niveau 99, les jobs au max... Oui, j'ai accroché à ce point.

    Alors oui, la seconde partie de Bravely Default fait débat mais j'aime fondamentalement l'idée derrière même si j'aurais préféré une exécution différente. Du coup, Bravely Second, j'étais un peu chaud en fait, surtout avec la petite scène ajouté pour la version occidentale qui teasait le jeu et qui utilisait le gyroscope mais... Ben après avoir eu le jeu, j'étais pas si chaud pour le commencer en vrai. Faut dire que se retaper l'entrainement de tous les jobs j'étais pas chaud. En plus, il paraissait que le plot était devenu beaucoup moins expérimental et le compositeur du 1 qui était fabuleux n'est pas revenu pour le 2.

    Du coup, maintenant que je l'ai commencé ça vaut quoi ? Et bien... C'est Bravely Default.... Le plot est un peu tragique mais fondamentalement classique (même si le 1 avait un twist intéressant je suis pas sûr que le 2 en aura un), les systèmes sont excellents, les jobs aussi. Je suis arrivé jusqu'à la cinématique que j'avais déjà vu dans le 1, celle qui teasait le 2 et c'est marrant mais... La fille qui est présente dedans on dirait qu'elle a un peu changé de personnalité entre temps... Les évènements s'emboitent pas plus que ça, c'est comme si ils avaient fait cette scène avant de faire le scénario du 2... D'ailleurs ce dernier semble ne pas trop tenir debout, vous allez me faire croire que dans le monde de Bravely Default il y avait depuis le début un empire surpuissant qui pouvait one shoter tout le monde mais qui ne s'est pas manifesté ? Et puis pourquoi les persos qui viennent du 1 redémarre au level 1 ? Je veux dire, normalement on a AU MOINS une explication quoi. .

    Pas grand chose à dire sinon en vrai, le jeu est toujours aussi bon. Les nouveaux jobs ont plein d'idée cool comme un job qui change la « stance » du personnage permettant l'utilisation de certaines attaques ou encore un job de magie permettant de customiser le sort avec des effets supplémentaires en plein combat pour un peu plus de MP..... Pas de nouveau système donc ? Oh mais si, le système du Bravely Second ! En l'utilisant on euh arrête le temps ce qui permet de caser des actions genre pendant le tour de l'adversaire, ça utilise des points de « SP » qui se recharge lentement même si on peut acheter des potions pour s'en remettre...Avec du vrai argent.

    Ouais y'a une mécanique de mobile dans mon Bravely, là j'avoue que j'ai un peu fait la gueule...
    Mais sinon c'est sympas.

    Idée que je retiens :
    J'ai été très surpris de à quel point les développeurs avaient apporté un soin particulier au bestiaire. Pas d'affichages de stats suivi d'une bref description ici mais carrément une longue histoire permettant de mieux connaître le monstre. Plus on le rencontre, plus la description s'enrichit de détails supplémentaires comme les cadavres d'hommes en glace sous une sorcière des neiges ou alors le fait que les chevaliers chassent régulièrement le lapin carnivore... Et je ne parle bien sûr même pas des boss d'autant que c'est toujours triste de les voir mourir tant ils sont sympathiques. Avec ça l'artwork qui accompagne ces monstres sont de vrais artworks, pas le modèle 3D et ça, c'est beau.

    Edit : Ah ! J'avais oublié la grande feature que j'ai adoré ! Lorsqu'on défonce des ennemis en un tour on a le choix du "one more !" qui permet d'affronter encore d'autres ennemis avec un bonus sur l'XP acquise.... Ces combats que l'on identifie comme chiant deviennent un véritable challenge super cool ! Une excellente idée !

    Y rejouerais-je ?
    Y'a des chances mais je ne suis pas si pressé




    Jeu 76
    Sonic & All Star Racing Transformed ( Wii U )

    Le Smash Bros de Sega était un jeu de course depuis le début.

    Spoiler:
    En voilà un jeu auquel j'ai mis du temps avant de donner sa chance ! Lors de sa sortie, beaucoup de gens aimaient dire qu'il s'agissait d'un bien meilleurs Mario Kart que Mario Kart 8 ( qui, à l'époque, avait un peu déçu croyez le ou non )... Perso je ne suis même pas sûr que j'ai joué à un jeu de course à la Mario Kart qui n'est pas Mario Kart maintenant que j'y pense... Ah si Diddy Kong Racing ! Et bien justement, le gros truc du jeu c'est que comme Diddy's Kong Racing, le Kart peut se mettre à se transformer en flotteur (au lieu de couler comme dans Mario Kart 7/Cool ou carrément voler (au lieu de juste planer comme dans Mario Kart 7/8... ), la diversité des contrôles est vraiment cool et ça rajoute plein de surprises dans la course !

    En vrai, je comprends les mecs qui disaient que le jeu était mieux que Mario Kart 8.... Parce qu'il est tout simplement exceptionnel. Mieux, j'en sais rien, mais excellent ça c'est sûr ! Le gros coup de cœur ça a vraiment été les niveaux, c'est exceptionnel pour moi de faire la course d'un niveau Panzer Dragoon ou Skies of Arcadia. Même After Burner j'étais bizarrement content de le voir, d'autant que je sais pas si je suis biaisé mais je trouve souvent ces niveaux vraiment exceptionnel en plus ! Sans doute parce qu'ils finissent par mettre en avant la feature de vol ce qui les fait ressembler vraiment au jeu d'origine.. Du coup c'est une démarche qui rappelle beaucoup Smash Bros en vrai et je trouve ça vraiment excellent.

    En plus, les niveaux évoluent ! Genre le niveau de Skies of Arcadia, le premier tour tu te ballades sur le port puis ça se met à attaquer ! Alors dans le deuxième tour y'a un tremblement de terre et une partie du niveau devient beaucoup moins praticable obligeant à prendre un chemin un peu plus long et au troisième tour, tout s'est carrément explosé et il faut parcourir le circuit en volant ! Y'a plein d'exemple où le circuit diffère d'un tour à l'autre ce que je trouve vraiment super malin !

    Idée que je retiens :
    Y'en a déjà plein, surtout le coup des niveaux évolutifs. (Même si je crois que ça vient de Hydro Thunder à la base... Mais j'y ai pas joué) Le petit détail qui tue pour moi c'est que genre, j'ai choisi Knuckles comme personnage car il me semblait équilibré et au fur et à mesure que je le prends je monte de niveau avec.

    En général j'aime pas cette mécanique car monter de niveau signifie que j'aurais moins envie de jouer les autres.... Mais là en fait, les niveaux débloquent des « mods » qui permettent genre d'enlever un peu de boost à ton perso et d'augmenter son accélération, ou d'augmenter sa vitesse et baisser sa maniabilité. C'est cool parce que ça permet de prendre un perso « juste parce qu'on l'aime bien » et le modifier après de manière à ce qu'il ressemble plus à notre type de jeu.

    Y rejouerais-je ?
    J'ai toujours du mal à me mettre à jouer aux jeux de course mais lui est vraiment fantastique en tout cas ! J'espère y rejouer !


    ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
    STOP ! Petit break !



    Nous atteignons les 76 jeux et je pensais à la base faire une pause lorsque la masse de jeu restant atteindrait 100 car ça signifierait que je n'ai plus à faire de règle de trois pour choisir le jeu, mon dé 100 suffirait ! Alors, que dire de cette petite expérience ? C'est... Intéressant pour sûr ! Ca a vraiment bien commencé en plus avec des jeux très diversifié, passer de Sleeping Dogs à Harvest Body en passant par Kya : The Dark Lineage est plutôt fun ! Par la suite, des problèmes se sont accumulé notamment avec mes jeux Xbox dont la majorité ne fonctionne pas et la perte d'un Visual Novel sur PS Vita... C'est moche...

    Vers le milieu, j'avais l’impression que mes dés tenait absolument à ce que je joue à la Xbox. Certes, un quart des jeux de la liste était dessus mais ici on a 27/61, près de la moitié ! Lorsque je regarde les croix que j'ai fait, je vois que la liste de le jeu PS2 et surtout PS3 est à peine entamé en comparaison ! J'avais aussi l'impression d'avoir beaucoup de trop de shooters mais ils n'occupent qu'à peine un quart de ce que j'ai joué de façon curieuse. Faut dire que vers la fin, je suis tombé sur beaucoup de J-RPG ce qui n'était pas simple à essayer. Par deux fois, mes dés ont doné l'exact même résultat ce qui a résulté sur une semi bonne surprise pour Gears of War et un véritable calvaire pour Eye Toy Camera 2.

    Du coup à la fin ça rend ça :


    Les jeux auquel j'ai besoin "d'un truc" pour y rejouer.
    Turok 2 ( carte mémoire )
    Tokyo Twilight Ghost Hunters (le jeu...)
    The Last Remnant (une version potable )
    Blinx 2 ( une Xbox qui marche )
    Ninja Gaiden 3 ( trouver Ninja Gaiden Black et faire le 2 )
    Genma Onimusha ( une Xbox qui marche )
    Otogi (idem)
    Endonesia ( une trad )
    Ninja Gaiden II ( trouver Ninja Gaiden Black )
    Shin Megami Tensei IV ( Finir If et Nocturne )
    Time Crisis : Razing Storm ( Un Playstation Eye )


    Les jeux auquel je rejouerais pour sûr
    Forbidden Siren
    Kya : The Dark Lineage
    The Last Story
    Guilty Gear 2 : Overture
    The Evil Within
    Chrome Hounds
    Panzer Dragoon Orta
    428 : Shibuya Scramble
    Corpse Party : Blood Drive
    Enemy Zero
    Tomb Raider Trilogy
    Doom
    A Plague Tale
    Steins ;Gate 0
    Rocket : Robot on Wheels
    Bravely Second
    PN03


    Les jeux auquel je rejouerais "peut être"
    Harvest Body
    Sunset Overdrive
    Megaman X8 ( Les Zeros me motivent d'avantage )
    Sturmwind
    Gears of War 4
    Demon Gaze
    Resident Evil : Revelations
    Sonic 2006
    Tactics Ogre
    Majin and the Forsaken Kingdom
    Battlechasers : Nightwar
    Graffiti Kingdom
    Dragon's Dogma Dark Arisen
    Pandora's Tower
    Dragon Quest Heroes II
    Binary Domain
    Prince of Persia
    Popolocrois 
    Unlimited Saga
    Dead or Alive 4
    Just Cause 3
    Radiant Historietta
    Sonic & All Star Racing Transformed



    Les jeux auquel je ne pense pas rejouer.
    Darksiders II
    Sleeping Dogs
    Akiba's Strip
    Chibi Robot Zip Lash
    Hey Pikmin
    Dead or Alive 3
    L.A. Noire
    Castlevania : Lords of Shadow
    Bulletstorm
    Dewy's Adventure
    Sonic Unleashed
    Resident Evil 6
    Fantasy Life
    Mini Ninjas
    Little Nightmares


    Les jeux auquel je ne rejouerais pas.
    Hybrid Heaven
    Legend of LEgacy
    Dark Sector
    Viva Pinata
    Quantum Break
    Pariah
    Bionic Commando
    Opoona
    Kessen II
    EyeToy Play 2


    Ce qui fait pas mal.... Lorsque j'ai commencé la chose, je n'avais mis que 140 jeux avant de vite en retrouver plein que j'avais zappé pour atteindre le noble chiffre de 176. Je suis heureux de voir que la majorité des jeux que j'ai acheté en laissant de coté reste des "bons" jeux en soi... Mais du coup, il en reste 100...


    Il a fallu faire l'équilibriste avec des cartouches de N64 là...



    Nouvelle liste !

    Et vu que je rachète des jeux voici les nouveaux numéros :

    16 : Lady Layton
    17 : Ridge Racer Type 4
    29 : Assassin's Creed Unity
    36 : Prey
    38 : Devil may Cry
    45 : Megaman 11
    51 : Ace Combat 2
    60 : Alone in the Dark : A new Nightmare

    Va quand même falloir que je me calme niveau achat de jeu random... En plus j'ai arrêté le truc une semaine pour finir Astral Chain... Et King Kong pour des raisons d'entretien d'embauche que je vous passe, je l'ai fait tout de suite après l'avoir reçu.


    Dernière édition par Haganeren le Sam 14 Sep - 1:09, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Sam 14 Sep - 1:04

    Jeu 77
    The Bouncer ( PS2 )

    C'est aussi générique que ça en a l'air.

    Spoiler:
    Jeu acheté pour..... Ah 14€ quand même ! Ca fait cher pour un jeu que j'ai pris juste parce que y'avait marqué Squaresoft dessus... C'est peut être l'un des plus mauvais jeux que j'ai testé durant ces sessions... Pas Hybrid Heaven mauvais mais pas mal tout de même...

    Le jeu montre une bande de loubard dont le métier semble être euh... videurs de bars ? En tout cas ça empêche pas une petite fille (que je pensais être la sœur du héros mais en fait non) de visiter les trois compères qui serviront de héros du jeu.... Juste avant de se faire capturer par des forces d'élites spéciales. Le jeu est un beat-em all et il faudra se débarasser de hordes d'ennemi pour faire avancer le scénario et démarrer la prochaine cinématique... Dans les faits cela signifie souvent avoir très peu de temps de gameplay pour pas mal de temps de euh « scénario » ? On pourrait penser qu'avec autant de temps de cinématique on saura précisément ce qu'est le monde dans lequel on vit et de loin ça paraît assez proche d'un Einhander mais vu qu'on dirige des gens qui vivent dedans c'est un peu plus dur de combler les trous. Allez savoir pourquoi, malgré le fait que les mecs avait un contrôle total de leurs arènes, la caméra est quand même aux fraises en étant bourré d'angle mort.... Triste...

    Tout cela n'aurait aucune ou peu d'importance si le système de combat était bien... Et il ne l'est pas. Il est ultra mou, les 4 boutons sont des moves différents, le boutons du bas touche en bas, le bouton du haut touche en haut et il est impossible de combiner ces boutons pour former des combos un peu cool. En plus, la garde ennemi couvre les trois positions ce qui fait qu'on ne se servira du coup de pied sur X que sur genre des chiens ou des robots que les attaques hautes ne peuvent atteindre. Ah y'a aussi une attaque rond généralement sauté et plus originale en fonction du personnage choisi. Car oui, on peut choisir son personnage avant chaque séquence de gameplay et cela permet d'introduire ce qui semble être de loin la pire idée du jeu.

    En gros, les personnages ont la possibilité d'améliorer leurs stats et d'acheter des moves supplémentaires en payant avec des points d'XP... Déjà ça j'ai toujours trouvé que c'était une idée assez bof dans un BTA pour les stats. J'aime l'idée que je bats un ennemi parce que je suis meilleurs au jeu et non pas parce que j'ai augmenté de niveau... Pour les moves à acheter ça a au moins l'intérêt de ne pas assommer avec trop de possibilités en début de jeu... Bon par contre faut que le jeu paraisse pas en avoir « trop peu » au début comme là sinon ça fait vraiment radin.

    Mais ça encore pourquoi pas, la VRAIE mauvaise idée c'est que l'on ne récolte les points d'XP sur les ennemis que si on leur porte le coup fatal. Et ça c'est parfaitement insupportable parce que ça fait que tes alliés sont globalement tes pires ennemis, toujours à te voler ton XP... Ce ne serait pas un problème si du coup l'allié gardait cette XP pour lui personnellement mais non ! Même pas ! Du coup lorsqu'on joue un personnage les autres ne peuvent pas évoluer ! Cela signifie que si, comme moi, on s'amuse à jouer les différents persos (globalement identiques d'ailleurs), et bien on se retrouve comme un con en milieu de jeu (oui il semble très court...) parce que les personnages ne sont pas assez level uppé ! C'est vraiment débile ça ! Et oui, pendant les phases de gameplay, on ne fait que tenter de chopper toutes l'XP disponible, c'est plus ou moins la seule profondeur du jeu après... Mais c'est pas une profondeur super agréable.

    Que dire ? L'histoire n'a pas l'air très brillante mais les graphismes sont honnêtement très bons pour de la PS2 des années 2000. Ca me rappelle un peu le backlash de The Order qui était magnifique pour un jeu PS4 sorti aussi tôt mais avec un gameplay très critiqué. Tiens, The Bouncer a aussi une traduction française qui ne dit pas toujours la même chose que la version anglaise (vu que y'a les voix anglaises).... C'est très bizarre pour moi, d'autant que des fois la version anglaise semble mieux et d'autres fois c'est plutôt la version française... Bizarre.

    Idée que je retiens :
    Le seul truc un peu rigolo bien que très dur à faire c'est le fait qu'on peut balancer les ennemis sur d'autres ennemis ce qui déclenche une réaction en chaine qui peut être assez drôle. D'ailleurs les ennemis peuvent faire pareil avec la team du joueur... Voilà c'est tout.

    Y rejouerais-je ?
    Techniquement en 40 minutes ch'uis à la moitié du jeu donc y'a une partie de moi qui me dit « Bon allez fait un effort ». Une autre partie de moi, plus convaincante, baille à cette idée.





    Jeu 78
    Star Fox Assault ( Gamecube )

    L'épisode TPS oublié.

    Spoiler:
    Le seul Star Fox que je n'ai pas vraiment fait... Je suis en général très sympas avec la série. J'ai apprécié Star Fox Adventure malgré son statut de Zelda-like un peu mou. J'ai aimé Star Fox Commands et ses multiples fins malgré les contrôles au stylet. J'ai même aimé Star Fox Zero sur Wii U qui s'en est pris plein la gueule à la sortie à cause de certaines missions un peu nulles et une qualité globalement inférieur au toujours fantastique Lylat Wars.

    Pourtant j'avais souvenir que Star Fox Assault était globalement assez bof, assez mou du genoux et la promesse de phases à pied ne m'enchantais guère après Star Wars Rogue Squadron III à l'époque... Du coup j'avais même pas fini la première mission à l'époque ! Aujourd'hui je suis beaucoup plus tolérant avec mes jeux et Raflagan m'a dit qu'il le trouvait pas si mal... Bon alors retentons le coup ?

    Déjà, rien à faire, mon ancien moi n'était pas fou, je continue à trouver les phases dans le ciel de Star Fox Assault super molles avec une absence de feedback notamment avec la grosse boule que je trouve abusée. Le son, la rapidité du tir de base, les feedback de la bombe même, ça fait « sous StarFox » et ça m'ennuie toujours... Mais pas autant qu'avant, c'est clairement supportable.

    Ensuite vient les phases à pied et là euh... Ben on voit que c'est un vieux TPS quoi. Fox se conduit comme un tank, on tire avec A et le truc pour changer d'arme est particulièrement peu pratique avec un stick C qu'il faut bouger dans différentes directions pour amener « l'arme suivante » ou « l'arme précédente »... J'aurais largement préféré un menu de sélection d'arme à la Perfect Dark parce que là, lorsqu'on veut chopper en urgence le blaster de base c'est assez énervant... D'ailleurs ouais le jeu aime bien balancer des ennemis qui ne peuvent être vaincu qu'avec le tir chargé du blaster de base, perso je trouve que c'est un peu artificiel comme manière d'obliger le joueur à changer d'arme, d'autant que les autres armes ont des munitions limité donc c'était pas trop la peine de faire ça à mon avis.

    Le jeu a d'autres quirks bizarres, genre on ne peut pas tirer avec le fusil sniper sans le scope ce qui est un peu nul et j'arrive pas à envoyer la grenade « moins loin » genre la trajectoire par défaut va beaucoup trop loin je trouve... Et l'utilité des bombes de proximité dans un jeu où les grosses cibles pour laquelle ça pourrait être utile ne sont pas en mouvement me semble aussi un peu obscur... Ptêt plus tard... En vrai, le jeu a une option pour jouer en mode « twin shooter » on se déplace avec le stick et on vise avec le stick C... Et au début c'est un pur bonheur ! Malheureusement le jeu n'a pas été prévu comme ça et ça se voit puisque lorsqu'on va dans le Landmaster (le tank) ça fait super bizarre parce que le stife est ultra lent et on se coince du coup très souvent là où dans le monde de contrôle « tank » normal, on peut facilement genre reculer tout en tirant et en tournant.... Et le jeu n'a pas eu l'intelligence de permettre aux contrôles d'être changé depuis le menu Pause, non, faut tout quitter pour ça !

    Bref, l'expérience est pas terrible mais pourtant il y'a des trucs que j'apprécie dans le jeu ! Déjà, il est dans la continuité de l'univers des anciens Star Fox et semble enrichir cet univers ce qui est très agréable, le scénario est ainsi plutôt prenant. Et puis surtout, les missions sont vraiment bien designé que ce soit les boss qui sont tous plutôt sympas ou cette mission qui consiste à sécuriser l'intérieur d'une base spatiale tout en devant sortir en airwing de temps en temps pour détruire des renforts ennemis qui viennent de l'extérieur et ça c'est super grisant !

    Dommage que le gameplay soit toujours un peu « bof » quoi...

    Idée que je retiens :
    Ben ça là, le fait de pouvoir être à pied ou monter en vaisseau dans la même mission avec le fait de surveiller à la fois l'intérieur (où on est à pied) et l'extérieur( où on est en vaisseau ). C'était vraiment super !

    Y rejouerais-je ?
    Ca reste un StarFox et ce genre de jeu est finalement très rare donc oui je pense.





    Jeu 79
    Shadow of Memories ( PS2 )

    La ville a un sacré coté « début PS2 » quand même...

    Spoiler:
    Bon bah déjà, le jeu ne marche pas au format YUV... Mais si, ce format avec 5 fils dont 3 vidéos et 2 audios qu'on pouvait acheter pour améliorer la qualité d'image sur certains appareils ! Je l'ai mis sur ma PS2 pour pouvoir jouer de façon correct sur ma télé HD et m'éviter de revenir sur ma télé cathodique à chaque fois... Et bien allez savoir pourquoi, le jeu est pas du tout compatible avec ce mode là, c'est le seul que je connaisse dans ce cas là !
    Du coup j'ai dû déplacer la PS2 avec mon vieux cable RGB sur ma télé cathodique et... Ouais c'est quand même vachement plus beau sur télé cathodique même hors YUV y'a pas photo... Sinon que vaut le jeu ?

    Et bien je savais pas trop ce que c'était et maintenant ça me semble clair : C'est un pur jeu d'aventure avec des objets à récupérer / utiliser et des PNJs à qui parler. Le setup est connu mais toujours sympas à voir : Le héros s'est fait tuer dans la rue mais ce qui semble être un démon lui donne une machine à remonter dans le temps qu'il pourra utiliser dans la mort pour pouvoir changer son destin.

    J'ai pas joué si longtemps que ça à celui là mais j'ai apprécié pouvoir revenir dans le passé un peu plus loin que je le pensais, j'espère en avoir d'autres dans ce genre. Pour l'instant, les interactions se limitent beaucoup à « trouver où est la prochaine cinématique » mais le jeu a un inventaire et m'a même demandé d'utiliser un objet à un moment donné et à en utiliser sur des PNJs, je pense qu'il a le potentiel de bien se complexifier du coup !

    Tout le jeu se déroule dans une seule ville médiévale où je me paumais assez rapidement au début mais maintenant, je m'y retrouve comme un as, les endroits pas encore accessible sont barré par... Des chiens qui euh, t'empêchent de passer... Bon... En tout cas, le scénario est intriguant et on voit au fur et à mesure qu'on change le passé que tout se complexifie bref, un jeu assez sympathique.

    Idée que je retiens :
    Euuuh alors là c'est dur... Le jeu n'avait pas spécialement de truc « à lui », j'aime l'idée d'une sorte de « monde ouvert » mais à travers les époques comme ça mais c'est pas vraiment une idée « à lui », ça me rappelé Hype : The Time Quest ça d'ailleurs.

    Non vraiment, là je sèche un peu... A priori y'a des situations un peu à la con plus tard mais... Là j'y suis pas.

    Y rejouerais-je ?
    Il est sympathique donc pourquoi pas.





    Jeu 80
    Eternal Darkness ( Gamecube )

    Derceto v3

    Spoiler:
    Eternal Darkness fait parti de ces jeux d'horreur ancienne génération qui profitait de l'essort donné par Resident Evil et Silent Hill... Sauf qu'il est sur Gamecube, commandité par Nintendo même. Et vu que c'était un peu « l'un des rares » Survival Horror de la machine, ça a donné un effet « Tales of Symphonia » où il est devenu particulièrement culte et limite plus connu que des séries comme Project Zero ou des jeux comme Haunting Ground... En tout cas de mon expérience... Ou alors c'est juste que je traînais trop dans des forums Nintendo...

    Le soucis avec cette popularité c'est qu'on m'a spoilé pas mal des idées vraiment cool que le jeu a fait, notamment avec cette célèbre « jauge de santé mentale » qui, lorsqu'elle baisse, donne des effets plus ou moins flippants dans le monde... Bon moi là dans mes parties j'ai eu des petits insectes sur l'écran et la caméra qui joue avec son FOV... Mais y'a des trucs bien plus rigolo par la suite-je le sais-saurf que, moi, je ne les dirais pas. (Faut dire que je les ai pas vu)

    Eternal Darkness c'est une histoire s'inspirant de l'univers de Chtulhu et se déroulant à travers les âges. Une idée franchement cool notamment dans l'exécution. On incarne une fille qui découvre la mort de son grand père affreusement mutilé après avoir été appelé par la police ( qui lui montre ça direct sur le tapis ce qui en fait officiellement le pire officier de police du monde ). Elle refuse de quitter l'île où se déroule l'action tant qu'elle n'aura pas la réponse sur ce qu'il s'est produit alors, elle reste pour enquêter notamment sur les drôles de recherche de son grand père.

    Du coup, le manoir sert de hub, le but sera alors de trouver la prochaine page du livre des « ténèbres éternelles », celle ci racontera l'histoire d'un personnage qui s'est confronté à des forces maléfiques à travers le temps. Un romain, un chevalier de Charlemagne, un Perse amoureux et plus encore sont parmi les personnages que l'on peut contrôler. Une fois leur « chapitre » effectué, on retournera voir l'héroine dans son manoir qui tentera de trouver la démarche à suivre pour débloquer la suite.

    En vrai, c'est clairement le manoir qui est le plus flippant avec même un petit jumpscare de derrière les fagots et des bruits super dérangeant ici et là. Lors des chapitres « dans le passé » il sera le plus souvent question de débarouler dans un donjon et de défoncer les morts vivants en résolvant des puzzles assez simple... Rien de très effrayant donc d'autant qu'il est souvent un peu dommage que l'on soit systématiquement enfermé. Certes, ça donne peut être un petit coté claustrophobique mais j'ai plutôt l'impression que c'était pour économiser du temps de développement... Lovecraft, il parlait tout autant d'extérieurs désolés et affreux que de vieux temples déments.

    Peu de chose à dire même après y avoir passé 3 heures où le jeu venait tout juste de m'expliquer le système de création de sort qui semble.... Plutôt limité en vrai. Il est pas possible d'utiliser un sort si on a pas l'élément principal, les deux éléments secondaires, les trois stèles qui identifient ces éléments et surtout la recette qui permet de conclure sur l'effet de l'élément. Genre le premier sort permet de réparer les objets (une bonne idée ça, que les sorts ne soit pas que centré sur le combat), j'ai créé le sort avant et ça m'a donné un « sort inconnu », même quand je l'ai testé sur mon objet cassé (car je me doutais que ce serait ça l'utilité), ça n'a eu aucun effet. Je ne suis pas sûr qu'on peut être super créatif avec ça en vrai.

    Sinon, le jeu a une très bonne atmosphère, j'ai beau dire que tous les chapitres du passé se ressemblent parce que se déroulant dans un temple, y'a toujours un petit truc pour les distinguer que j'aime beaucoup... Même si au final, ça reste le manoir que je préfère, un reste de mon fanboyisme d'Alone in the Dark peut être...

    Idée que je retiens :
    Le système de combat est assez simple mais il est marrant, en gros en appuyant sur R, on lock l'un des ennemis et l'un de ses membres se mettra à clignoter, il est alors possible d'attaquer les bras, la tête ou le torse en fonction de la direction emprunté. Ces attaques ne formeront aucun combo cependant et sont moins rapide que l'attaque de base mais beaucoup plus efficace. Attention car les armes peuvent aussi percuter les murs ce qui est beaucoup plus problématique qu'il n'y paraît ! Au final, c'est ultra basique mais suffisamment bien fait pour ne pas paraître trop « raz des paquerettes ».

    Y rejouerais-je ?
    J'aimerais beaucoup oui !





    Jeu --
    Otogi ( Xbox )

    Passe à travers les murs ! Et fait attention au temps !

    Spoiler:
    Enfin... Après avoir recreusé le CD je peux enfin toucher à ce fameux Otogi ce jeu de Beat-em all de From Software sorti sur Xbox ce qui garantit que moins de gens s'y essaye que si il était sortit sur PS2... Une vraie aura de mystère entourait le jeu pour moi. S'agissait il d'une suite logique après les King's Field ? Verrons nous les prémices d'un Demon's Soul ? Absolument pas ! Et c'est pas moins intéressant !

    Non c'est plutôt l'inverse au final... Dans Otogi, on est dans des petites missions avec un personnage qui peut tellement enchaîner les ennemis et les ataquer en l'air qu'il peut rester en l'air indéfiniment ! Attendez, y'a même une attaque qui permet de remonter en l'air ! Donc techniquement si on tombe dans un trou, on peut remonter en spammant cette attaque ! (Ce que j'ai fait...) C'est super drôle ! Y'a même eu ce moment assez absurde où j'ai touché la skybox en l'air tellement j'ai monté pour tenter de vaincre certains ennemis.... Dans le même genre les arènes fermés comportent un nombre de mur destructibles assez impressionnant, je m'y attendais pas du tout ! Le palais là, dans la mission 2,on le défonce de fond en comble ! On peut envoyer jarter un ennemi avec son attaque puissante pour qu'il détruise les murs au passage ! C'est ultra jouissif ! Les ennemis ont en général une IA assez faiblarde ce qui permet de juste se concentrer sur le fait de les flinguer...

    Du coup, les missions sont relativement courte et relativement simple aussi ( enfin, au début en tout cas ! ) avec des objectifs tournant généralement autour de la destruction d'objet / d'ennemis. J'ai peu apprécié la mission où un prêtre balance « Get Out » littéralement toutes les 10 secondes mais en dehors de ça, le jeu est plutôt plaisant... Mais il faut faire attention, car si le jeu regagne sa vie au fur et à mesure, il perd de sa magie petit à petit et lorsque la magie atteint son minimum... C'est la mort !

    L'atmosphère est assez prenante avec un monde oriental un peu dévasté (une signature chez le développeur faut croire), en proie aux démons qui l'habittent et qu'il faut « purifier ». La bande son n'est pas exactement « agréable » mais reprends beaucoup de son dissonant et au final, participe plus que jamais à l'ambiance général !

    Sinon c'est tout, voilà, c'est un jeu très simple Otogi en fait... Faut juste éviter de faire l'attaque triangle en l'air au dessus du vide sinon on fait une attaque où on s'écrase ce qui nous amène à notre perte... Un truc que j'ai souvent fait car si on fait R + Triangle là ça fait une attaque qui nous fait monter à la place.... En tout cas, j'apprécie beaucoup l'absence totale de tuto, à l'ancienne... Même si on peut regarder les touches dans les options avant les missions, heureusement.

    Idée que je retiens :
    L'idée d'avoir des missions où les MPs sert de timer est honnêtement déjà très étonnante... Pareil pour l'idée de pouvoir rester en l'air indéfiniment simplement en attaquant... C'est fou ça.

    Y rejouerais-je ?
    Ça fait beaucoup de jeu de suite où je dis ça mais... Oui, absolument !





    Jeu --
    Genma Onimusha ( Xbox )

    C'est pas un jeu facile à retranscrire en image en vrai... Mais ce screenshot à la composition typique d'un Reisdent Evil devrait faire l'affaire.

    Spoiler:
    Deuxième jeu que j'ai recreusé sur ma Xbox (et le dernier parce que à 5€ le recreusage, Blinx 2 ne les vaut surement pas ), Genma Onimusha m'a un peu surpris parce que je le pensais beaucoup plus réaliste et tourné vers l'infiltration malgré sa réputation de « Resident Evil chez les Samurais ». En fait, je pense que je confondais avec Tenchu parce que là ouais rien à voir.

    Le jeu s'ouvre sur une bataille entre deux personnages que je ne reconnais pas... L'un d'entre eux meurt, bon, je crois que ça montre le célèbre Nobunaga qui gagne durant cette fameuse période. Pendant ce temps, notre héros (qui est politiquement contre Nobunaga je crois ? ) reçoit le message d'une princesse qui déclare que le château où elle est enfermée est de plus en plus bizarre. Que les servants disparaissent, qu'elle entend des bruits, bref, faut venir la sauver ! C'est un plot étonnamment basique pour un jeu qui paraît si complexe de loin. En vrai même du peu que j'ai joué je sens que le plot ne demande qu'à s'épaissir.

    Et puis faut dire qu'elle avait bien raison d'être aussi inquiète la Princesse parce que tout le jeu a une atmosphère que je trouve vraiment réussi. On sent vraiment que « quelque chose ne va pas ». J'y crois un peu à ce château pris par les démons, peut être même encore plus que celui pris par les zombies sur Playstation. Ce mélange de caméra fixe à la Resident Evil, d'atmosphère sonore lourde, de PNJs déprimés et de gameplay assez lourd est parfait pour me mettre dans le bain !

    Par contre, je ne pensais vraiment pas que le jeu serait aussi action, il y'a vraiment des démons PARTOUT et ils réapparaissent (en moins nombreux) lorsqu'on revient en plus ! Du coup on a l'attaque normal, la possibilité de donner un coup de pied avec bas + attaque, la protection, le fait de pouvoir achever un ennemi au sol même si on est vulnérable aux autres à ce moment, le fait de pouvoir charger ses coups pour destabiliser les adversaires, la possibilité d'activer la magie avec triangle et même des attaques un peu bizarre qui m'ont tué certains démons en un coup mais que je n'ai pas compris comment faire car je n'ai plus le livret... Ca fait pas mal de truc pour un système de combat finalement assez complexe et plutôt stratégique ! Je trouvais cependant le jeu étonnamment difficile surtout pour un début, les gros ennemis arrivaient et franchement ils font SUPER mal et vu qu'ils sont nombreux je voyais pas du tout comment faire ! D'autant qu'avec les caméras fixes on a parfois des positions où on voit même pas ce qu'on tape !

    En vrai, j'avais raté que les « gemmes vertes » que je ramassais durant l'aventure permettait en réalité de booster le joueur et pour que ça marche il faut appuyer sur le bouton blanc de la manette Xbox dont j'avais, pour être honnête, parfaitement oublié l'existence... Ca m'apprendra à lire les tutos trop vite ! Lorsqu'on appuie sur « blanc » et qu'on a des gemmes vertes disponibles donc, notre personnage devient momentanément invincible ce qui, faut bien le dire, rend le jeu bien plus simple.. Ch'uis quand même allé jusqu'à au delà du premier boss sans ça du coup...

    Sinon, le château que l'on visite est surprenamment linéaire pour le moment (ça s'ouvrira sans doute après), beaucoup de porte sont bloqué par des « gemmes » qui ne s'ouvre que si on a la magie correspondante genre la gemme de foudre s'ouvre si on est équipé de la magie de foudre. La double gemme de feu ne s'ouvre que si on est équipe de la magie de feu au niveau 2. Car oui, il y'a un système d'expérience dans ce jeu en combattant les ennemis qui permet d'augmenter les magies mais aussi certains objets comme les herbes ou les flèches afin de les rendre plus puissante... Intéressant... Et faut avouer qu'on ne manque jamais vraiment d'ennemi.

    J'ai aussi pas mal aimé le coup des coffres qui ne s'ouvrent que si on répond à une question du lore... Mais dans un language inventé. On a ainsi plusieurs parchemin qui présente des mots de vocabulaire en anglais et dans ce language inventé et c'est à nous d'en trouver suffisamment pour pouvoir déchiffrer ces coffres spéciaux. C'est une idée assez amusante ! J'ai aussi beaucoup aimer sauver la vie d'un malheureux samourai qui lui aussi voulait porter secours à la princesse... Ca rajoute un peu de vie !

    Idée que je retiens :
    J'aime beaucoup la manière dont les ennemis relachent des objets dans ce jeu. Ils se présentent sous la forme de « gemmes » qui flottent dans les airs. On a genre une gemme qui régénère de la vie, une gemme qui régénère du mana, une gemme qui donne de l'expérience (sinon on en a pas) et on ne peut les ramasser que lorsqu'on appuie sur A ce qui permet de les « aspirer »... Le soucis c'est que lorsqu'on fait ça, on est très vulnérable aux attaques ennemis il faut donc parfois arrêter de vouloir tuer des trucs pour prendre le temps d'aspirer l'expérience ou al vie supplémentaire.

    Le meilleurs de l'idée cependant c'est pour les gemmes vertes, celles-là même qui rendent invincible le perso. Ben elles permettent aussi de level-upper les ennemis ! Chaque ennemis a ainsi une forme « supérieur » qu'ils atteignent en aspirant une gemme verte... Si ça arrive on peut empêcher ça en bourrant le bouton d'aspiration pour chopper la gemme au lieu de l'ennemi (et aussi les autres gemmes potentielles) mais parfois, il vaut peut être mieux foncer sur l'ennemi qui aspirer pour le défoncer parce qu'il est très vulnérable à ce moment ! Même si il se level-up, il n'aura plus assez de vie pour faire beaucoup de dégats !

    Des fois, il faut renoncer aux gemmes parce qu'on est couvert de coup et que ce serait prendre un risque trop important... Bref, c'est un super système qui permet tout plein de situation très différentes. Bien joué !

    Y rejouerais-je ?
    J'aimerais vraiment, j'ai beaucoup aimé ce que j'ai fait.




    Jeu --
    Time Crisis :Razing Storm ( PS3 )

    Parce que des fois, on veut juste shooter des trucs.

    Spoiler:
    Ah, Time Crisis ! Un rail-shooter arcade que j'ai plus souvent joué en salle que derrière ma console..... D'ailleurs, je n'ai joué à Time Crisis qu'en salle d'arcade, je me souviens l'avoir beaucoup vu en Angleterre, pendant un moment je croisais surtout le 2 (m'en souviens quasi plus), une fois le 3 (il commence sur une plage !) et puis beaucoup de fois le 4 avec sa masse de petits insectes. J'ai beau aimer la série en soi, elle restera toujours en dessous de House of the Dead à mon goût qui m'a toujours d'avantage plût dans son atmosphère gothique (bon à part le 4) et ce malgré son excellente idée de mettre le personnage à couvert en appuyant sur une gachette.

    Du coup, Rising Storm, c'est Time Crisis 4, le rail shooter pirate Dreadstorm Pirate et le nouveau jeu Rising Storm dans un seul CD, j'étais très content !... Mais j'avais pas de Playstation Move pour pouvoir y jouer... Du coup j'en ai acheté un ! Mais j'ai pas joué au jeu pour autant..... Là je tombe dessus, je prends mon Playstation Move et le jeu me dit « veuillez brancher la caméra »... Mince... J'avais une caméra ? Je fouille chez moi : Pas de caméra. Alors je la commande par Internet... Et là, juste alors que je la reçois, je me penche par terre où se trouve un énorme tas de manette et de fil-là où j'ai cherché la caméra-... Et je la vois... Pile à ce moment... J'avais bien une caméra et j'en ai acheté une seconde pour rien ! Aaaaaaargh !

    Bon sinon, y'a trois jeux mais j'ai décidé de faire le nouveau pour voir ce qu'ils avaient à proposer..... Et bien c'est des militaires qui vont taper la tête à un méchant en Amérique du Sud... Mouais.... Des militaires quoi... J'ai des alliés techniquement mais ils ont pas l'air de servir à grand chose à part chanter mes louanges à chaque fois que je détruits des ennemis. Le truc le plus cool, ça reste le nombre impressionnant de partie destructible dans le jeu, dès qu'on tire sur un ennemi, une partie des shoots vont généralement derrière et une partie du mur se décolle alors... Et c'est pour chaque ennemi, chaque piliers semble pouvoir être dépecé mais jamais jusqu'au point de faire tomber une structure par contre.

    Il y'a deux types de rail shooter, ceux qui indique les ennemis qui vont tirer avec un marqueur rouge même si il y'a plus d'un ennemi à l'écran ( méthode Virtua Cop ) et ceux qui ont des ennemis qui vont au corps à corps et qu'il faut arrêter avant ( méthode House of the Dead ) et clairement Time Crisis est du camp Virtua Cop puisqu'il a de nombreux ennemis armés d'armes à feu. Ca fait bizarre cependant parce que cet épisode veut nous montrer beaucoup d'ennemi en même temps mais « vu que c'est le premier niveau » ils veulent pas tuer le joueur pour autant, du coup y'a plein d'ennemi qui rentre en... Tirant en l'air... Je me sens un peu mal à tous les flinguer. Un autre truc un peu dommage c'est que pour se mettre à couvert faut bien sûr appuyer sur un simple bouton au lieu de la grosse pédale de la machine et avant ça déplaçait vraiment la caméra « derrière un truc » dans le décor... Du coup y'avait un vrai coté « on est obligé de se planquer dans le LD ». Ici, dans le nouvel opus, tu te ballades toujours avec un bouclier donc... Ca lève juste le bouclier... Note que ça permet d'être moins statique mais tout de même, c'est un truc sympas du jeu en moins.

    En vrai j'ai pas grand chose à dire, le jeu est agréable et séparé en petit segment au lieu de long niveau. Les boss sont impressionnants, ça pête de partout et même si l'ambiance « militaire » est pas ma tasse de thé, c'est sympas... Par contre euh, les crédits sont illimités. Ca c'est toujours un truc qui me souffle dans les conversions arcades. Je me demande pourquoi ils ne filent pas des crédits limités par défaut avec la possibilité au joueur de les augmenter manuellement. Ca permet au moins de se donner un défi et de faire durer un peu le jeu. Parce que là been la mort n'a aucune importance pour moi là du coup.

    C'est d'autant plus bizarre que j'ai comparé avec Deadstorm Pirates et lui il a que 3 crédits... Ben l'air de rien, tu fais vachement gaffe ! Et tu essayes de t'améliorer ! Et à chaque fois que tu meurs en mode arcade, tu as un crédit en plus ce qui te permet « de toute façon » d'aller plus loin. (avec le mode « ranked » en ligne qui restera à 3 crédits), c'est beaucoup plus intéressant !

    Je vais être honnête en disant que j'ai largement préféré ce jeu là en terme d'atmosphère et même de rythme (c'est des ennemis qui vont au corps à corps, j'ai toujours préféré cette méthode « House of the Dead » )... Le seul soucis c'est que dans la borne d'arcade originel il y'avait une grosse barre de bateau qu'il fallait tourner à des moments clé pour des séquences de QTEs.. Et ben sur PS4 forcément pas de barre, alors à la place faut faire un mouvement de rond avec son Playstation Move et c'est SUPER dur ouah. La séance de train de la mine je vois même pas comment je pourrais la faire !... Mais bon peut être qu'il s'agit juste d'une question d'habitude...

    Idée que je retiens :
    Dans Razing Storm, je retiendrais que des fois les ennemis ont un réticule jaune au lieu de rouge... Ca veut dire qu'ils vont tirer sur un allié et j'ai trouvé ça un peu rigolo comme synergie.

    Y rejouerais-je ?
    J'ai plus envie de jouer à Deadstorm Pirate du coup ! Razing Storm est bien fait mais il m'ennuie...





    Jeu 81
    Bioshock Infinite ( PS3 )

    Problème d'univers.

    Spoiler:
    Bioshock a été une vraie surprise pour moi à l'époque 360 / PS3... En effet en ce temps, je crois que je supportais encore moins les FPS qu'aujourd'hui ! Mais lui.. Ben je l'ai bien aimé... Enfin... En fait j'ai surtout aimé le scénario et l'univers tout en étant pas forcément méga fan du gameplay.... Lorsque Bioshock Infinite est sorti, j'ai tenté de me grouiller de faire le 2... Qui était chiant... C'était sans doute pas une bonne idée... Et puis Bioshock Infinite a été assez critiqué, sur sa linéarité, sur le scénario qui serait « pas si bon » même si l'héroine, Elizabeth, semblait être un personnage très populaire. Le temps que je finisse le 2, je n'avais plus vraiment envie de jouer à Infinite... Ce qui m'a permis de l'acheter pour 15€ bien plus tard surtout après que Zero qui dit très rarement du bien de jeux occidentaux ait dit qu'il était « pas trop mal ».

    Et c'est ainsi que je le commence à présent et... Ben je m'étais promis de « au moins aller jusqu'à la rencontre avec Elizabeth » et ça m'a bien pris 5 heures... Encore... Faut dire que dans Bioshock je suis particulièrement minutieux dans l'exploration en espérant ne jamais rien louper car c'est un jeu bourré de détail que j'aime voir... Ici c'est encore mieux puisqu'on a carrément de nombreux PNJs vivants et qui ne sont pas fous ! Une première dans la série ! Et le jeu est bourré de dialogue entre eux que j'aime écouter (même si je préfère toujours quand on pouvait leur parler à l'ancienne en appuyant sur X c'est beaucoup plus rapide.... Mais bon je vais pas me plaindre, y'a des PNJs avec lequel on peut parler!) et bien sûr, d'audiolog à découvrir pour en apprendre plus sur le monde de Colombia.

    Cette fois-ci, on a une ville encore très ancré dans le racisme (au point de la caricature... Mais bon en même temps c'est le but) et la religion au point que tout le monde est prêt à se sacrifier pour « Le prophète » qui semble étrangement nous connaître. Pour être honnête, le monde a beau être détaillé j'ai du mal à le trouver « si » cohérent... Je veux dire, c'est super cool l'idée d'avoir plein de mini îles flottantes qui se rencontrent à certains horaires mais... Ce serait pas plus logique de juste faire « une »grosse île volante ? Façon Gravity Gaze ? Ce n'est que des détails bien sûr, le plus dérangeant étant sans doute notre propre personnage que cela ne semble pas spécialement déranger de défoncer des policiers à la chaine alors qu'avant, il jouait le citoyen bien sage... Je vais pas dire que c'est un défaut, j'ai l'impression que le passif du héros est un point clé du scénario.

    M'enfin moi du coup, ça me crève un peu le cœur, certes le jeu veut un peu penser notre conscience en nous montrant à quel point cette civilisation est affreuse et rasciste... Mais ça reste des êtres humains que j'écoutais parler donc débarquer en les défonçant (bon on défonce que les autorités, pas les citoyens normaux sauf quand un homme sort un flingue) ça me fait toujours un peu de peine... Et c'est encore pire quand, comme moi, on aime bien explorer, j'avais pas forcément envie de voler le brave type qui m'a dit de rentrer chez lui parce qu'il est de mon bord. J'avais pas non plus forcément envie de tuer tout le monde à l'intérieur de cette maison facultative mais... J'adore explorer, alors forcément que je vais là bas et que je continue à déclencher des scènes tragiques !

    Le pire, je crois que c'est le pouvoir qui permet de contrôler un autre être humain... Alors bon, c'est pratique en vrai parce que ça permet d'avoir un personnage ennemi qui tire sur les autres ennemis... Mais juste après avoir fait ça, il se donne la mort, soit par un coup de flingue, soit en se frappant la tête avec sa matraque... Ouille....

    D'ailleurs parlant de ça, si Bioshock 1 pouvait s'en sortir avec cette histoire de « vendre à des civils des pouvoirs magiques pouvant flamber un autre être humain peinard » parce que beeen la civilisation était déjà perdu et en décadence. Ici je trouve ça beaucoup plus bizarre et difficile à justifier... On pourrait se dire que je chercher trop la petite bête mais Bioshock c'est censé être un peu ça aussi, des environnements bourré de détail que le joueur doit explorer et comprendre alors forcément quand ça colle pas, ça se remarque plus que quand quelque chose colle pas dans euh Otogi.

    Par contre, j'ai adoré tout le build-up jusqu'à la rencontre d'Elizabeth, je ne dirais rien mais je ne m'attendais pas à ça du tout ! Y'avait un peu d'humour « typique Bioshock » mais cette fois inédit à cet épisode qui valait vraiment le détour ! Finalement, j'ai pu passer un peu de temps avec l’héroïne qu'on trouve évidemment très sympathique et j'en suis déjà à tenter d'avoir toutes les phases de dialogues possibles avec elle... Déjà que je le fais avec les PNJs random alors elle forcément... Mais c'est sympas d'avoir de la compagnie dans ce jeu, ça me plaît.

    En tout cas, le monde reste exceptionnellement cool, ça me rappelle un peu Deponia maintenant que j'y pense... Et effectivement j'aime bien l'idée d'un jeu d'aventure dans cet univers au lieu d'un FPS... Mais on ne peut pas tout avoir. En vrai, j'ai aussi acheté Prey récemment qui est plus le panchant « System Shock » de la licence, je suis curieux de voir la différence avec ce que je viens de jouer.

    Niveau gameplay j'ai pas eu l'impression de nouveaux changements par rapport à Bioshock... Peut être même moins mais j'ai l'impression que c'est juste que le jeu est plus long, que j'ai mis beaucoup de temps à arriver là où j'en suis te qu'il n'a pas tout dévoilé. Par contre, je me retrouve avec mon bon vieux défaut du « je pige pas d'où je me fais tirer », je sais pas pourquoi ça m'arrive pas dans Doom mais là y'a des fois des machines qui nous DEFONCENT avec des machine guns, le temps que je me dise « hein ? Je perds de la vie là non ? Mais attends où ça ? Ah merde je peux pas finir l'autre en face. Bon tant pis je recule », ben y'a les ¾ de ma vie qui sont bien parti !


    Idée que je retiens :
    J'aime bien le pouvoir des corbeaux qui empêche les ennemis de bouger... Vite fait...  Le coup des rails est pas mal aussi, le fait de pouvoir s'accrocher et de se laisser porter ( Les ouvriers se déplacent vraiment avec un truc aussi dangereux ? ). Couplé avec le pouvoir qui permet de sauter sur un mec en sortie de rail pour le one shoter, c'est plutôt smooth comme truc.

    Y rejouerais-je ?
    Ouais je suis chaud là.





    Jeu 82
    King Kong ( PS2 )

    J'aurais préféré une image du King Kong vu d'un humain mais... Les images que je trouvais étaient nulles.

    Spoiler:
    Dieu sait comme je ne joue pas souvent à des jeux tiré de films... D'ailleurs, de manière générale, je ne joue quasiment jamais aux jeux tiré d'autres licences ( genre même Mickey ou Donald ) à la notable exception de Star Wars... Mais voilà, m'intéressant pour des raisons personnelles à Wild, le futur jeu de Michel Ancel en exclusivité chez Sony, je me suis mis, comme souvent, à rechercher dans les travaux passé de l'auteur quelque chose un peu en rapport... Et j'ai trouvé King Kong. C'est marrant parce que... A sa sortie les journaux en parlaient vraiment beaucoup et le jeu a beaucoup été vendu mais... Aujourd'hui tout le monde ne parle que de Beyond Good & Evil alors que justement, à l'époque, c'était un four... C'est fou(r) non ?

    En vrai le jeu a une vraie personnalité ce qui est... Étonnant de la part d'un jeu tiré de film. Pendant la majeur partie du jeu, on est en vue FPS accompagné d'alliés qui s'aventurent dans « l'île du crâne » à la recherche de prises de vue pour un film... Et vu que le jeu veut imiter le film, il n'a pas de HUD du tout pour être plus immersif... Du coup on a le « maintenant-traditionnel-mais-à-l'époque-ça-se-faisait-pas-encore-si-souvent » coup de l'écran rouge qui redevient normal. L'IA est soumise aux mêmes règles pour les alliés qui s'accroupiront en te hurlant qu'ils sont blessé pour bien signifier qu'il faut les protéger pendant un petit temps.

    J'ai pas vu le film, du coup j'ai été surpris de voir que sur l'île de King Kong, en fait, y'a tout plein de créature ( notamment des dinosaures... ) ce qui est très pratique pour faire un jeu vidéo. Certains sont trop balèzes donc vaut mieux leur donner à manger pour traverser (un puzzle qui peut être obligatoire avec genre les araignées tueuses mais qui peut être utilisé pour de simples rencontres ennemis normales histoire de se donner un avantage ce qui est... Assez fluide). Le jeu a relativement peu d'éléments au final, il repose beaucoup sur le fait de retrouver des troncs d'arbre en forme de levier pour pouvoir ouvrir une porte et avancer ( Ah c'est pratique d'avoir des indigènes sur l'île! ) ou à cramer des ronces pour pouvoir passer... On joue beaucoup avec le feu dans ce jeu.

    D'autres séquences sont plus cinématographiques, mettant le joueur dans des positions où il ne peut pas faire grand chose (genre dans l'eau) avant de montrer la scène. Il y'a aussi beaucoup de scènes de poursuites ou même des créatures que l'on aperçoit de temps à autre sur les cotés... C'est assez impressionnant pour de la PS2.

    Du coup ça me fait un peu penser à un proto-Uncharted, le gameplay reste quand même principalement du shoot ( même si beaucoup plus original car les munitions limité oblige le plus souvent à prendre des lances ou des os pour les lancer sur les ennemis ) tout en étant très très scripté et cinématographié. Les choses tournent beaucoup autour des IAs alliés et leur parler dans le jeu vous permet même d'obtenir leurs armes, sympas les mecs ! Beaucoup des situations présentes sont également uniques, je ne pense pas que le jeu soit très long du coup. Hélas, vu que c'est du proto-Uncharted, c'est aussi un jeu que je trouve assez « fatiguant » sur le long terme, toujours à tuer des trucs, toujours à devoir avancer sans objectif réel et avec finalement assez peu de temps mort.... A part peut être...

    Oui, c'est connu en vrai mais au bout de deux heures de jeu on peut jouer le gorille en vue 3e personne ! Alors j'ai fait que la première séquence du genre mais le changement était bienvenue ! C'est marrant de tabasser les monstres qui nous donnent tant de mal en tant qu'humain avec le singe en quelques coup de patte... Par contre, vu qu'il y'avait une volonté de le rendre « lourd » et « imposant » il est pas très agréable à contrôler... Et puis faut sauter avec carré, le bouton de gauche... Qui saute avec ça ? Le pire c'est la charge qui se fait (quand il veut bien) avec carré => croix.... C'est super bizarre.

    Idée que je retiens :
    Honnêtment y'a plein d'idée cool dans le jeu, le gameplay de l'appât est super bien exécuté mais ce que j'aime le plus c'est les idées qu'ils ont eu pour pallier à leur absence de HUD. Genre pour connaître son nombre de munition, il faut appuyer sur rond et le personnage dira genre « Plus que 2 paquets de munition ! ». Pour viser, pas de réticule mais la main du personnage se placera à la place du réticule comme nous même on ferait en essayant de viser ! Super !

    Y rejouerais-je ?
    Honnêtement il est sympas donc y'a des chances.




    Jeu 83
    Inside ( PS4 )

    Queuleuleu maléfique.

    Spoiler:
    Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas fait Inside dès sa sortie. J'avais adoré Limbo et Inside semblait être au moins aussi bon ! Finalement, je l'ai pris en physique avec Limbo aussi car moi j'aime bien les jeux en physique. Et ça démarre de manière.... Plus direct que LIMBO avec le personnage qui sort d'un endroit et euh, ben comme LIMBO on continue à droite. La patte graphique à base de euh.. D'absence de texture ? Ben ça marche plutôt pas mal en vrai et donne une bonne ambiance.

    La vraie question, c'était que vu que Little Nightmares m'avait pas convaincu plus que ça, est-ce que ce Inside allait pas un peu m'ennuyer aussi ? Ben franchement pas du tout ! Les situations sont très rapides et introduise souvent de nouveaux éléments parfois assez glauque comme ce que faisait déjà LIMBO en son temps.

    Bien sûr, difficile d'en parler sans spoiler, y'a toute une histoire de « contrôle d'autrui » ou « où il faut imiter les autres » que j'ai trouvé vraiment excellente... Et puis surtout, alors que notre petit bonhomme fuit les adultes qui veulent mettre la main sur lui pour des raisons inconnus, on fera régulièrement la connaissance des chiens qui sont... Affreux. Ils vont SUPER vite genre vraiment ça me surprend à chaque fois du coup faut vraiment rapidement trouver comment éviter de se faire égorger ( littéralement, ils vont à la gorge les molosses ) ce qui donne un stress certains.

    C'est amusant comme ces jeux semblent au final assez hérité des anciens cinématiques plateformers genre Another World... Mais en corrigeant leurs « quirks » de maniabilité qui agaçaient tout le monde. Le personnage saute ainsi instantanément mais y'a pourtant bien un certain feeling de « script » qui marche plutôt bien. Les puzzles sont en général assez bien dosé aussi. Bref, je m'amuse bien !

    Idée que je retiens :
    Hum, y'a l'idée de contrôle que je trouve vraiment cool (oui je fais exprès de ne pas mettre de détail) mais si je devais trouver autre chose, je dirais que j'aime bien le fait que les caisses qu'on ait à bouger ne bloque pas notre horizontal, en gros on prend une caisse depuis son coté pour la pousser en avant, c'est peut être moins logique mais beaucoup plus plaisant. C'est drôlement bien pensé ça en vrai.

    Y rejouerais-je ?
    En 2 heures j'en suis déjà à la moitié du jeu alors j'espère !




    Jeu 84
    Anarchy Reigns ( PS3 )

    J'ai eu un mal de chien à trouver des images de « gameplay » pour ce jeu.. Faut dire que ça envoie pas du lourd là comme ça.

    Spoiler:
    J'ai beau adorer Platinum Game au point de me précipiter sur Astral Chain qui vient de sortir, il y'a des jeux d'eux que je sens pas plus que ça de loin... Anarchy Reigns devant être le pire... Pourtant quand je l'ai trouvé à 5€... Bon... Ben je l'ai pris quoi... Le problème c'est que maintenant faut que j'y joue.

    Pourquoi tant de haine ? Et bien parce que j'ai entendu dire que Anarchy Reigns était surtout fait pour être joué en ligne et que fatalement ça m'intéressait pas plus que ça.... Mais là, bon, j'ai fait tourner le Quick Match pendant 6 heures et il faut se rendre à l'évidence : Plus personne ne joue à ce jeu.

    En solo, le jeu se présente comme une sorte de.... Open World avec de très petits mondes où on va de missoins en missions ? C'est assez cheap en vrai. On a cette arène même pas si grande que ça avec des ennemis qui arrivent sans cesse et « au bout d'un moment » dépendant, je pense, du nombre de KO, on débloque des missions supplémentaires y compris des obligatoires pour continuer le scénario... Mais ça en fait je l'ai un peu pigé sur le tas, moi au début je pensais que rien ne se débloquait parce que je refusais de faire le tuto... Mais du coup non. C'est bizarre de taper des mecs mutants dans la rue « juste parce qu'on attend qu'un truc se passe » en vrai, c'est même plutôt désagréable.

    Les textes de présentation des ennemis dévoilent que les ennemis de base ne « peuvent plus être considéré comme humain »... Ben ch'ais pas, ils sont ensemble donc ils ont une structure sociale, ils parlent, ils respectent leurs boss... Non non, on tue des êtres humains Platinum Game, essayez pas de m'avoir ! Après je n'ai aucune idée de comment un tel monde peut fonctionner vu que dès qu'on fait un pas dehors y'a une infinité de type qui n'ont qu'une idée en tête : Nous massacrer. Du coup le plus gros du temps je l'ai passé sur la première map (pas allé plus loin) à taper des ennemis.

    Au moins est-ce que le gameplay est bien ? Ben... Ca va.... Quelque part le jeu est un peu hypnotisant, on défonce des ennemis avec les attaques faibles et fortes sans trop faire gaffe comment on utilise l'un ou l'autre (bon l'un puis l'autre est toujours mieux), ça recharge la jauge de l'arme (ici ma tronçoneuse) que je peux ainsi utiliser en coup faible ou fort. Des fois je choppe des mecs histoire de les tuer en un coup et d'autres fois, pour les gros ennemis, ce bouton est utilisé pour les exécutions. A noter aussi qu'utiliser deux boutons particuliers en même temps permet de faire une attaque quasi invincible qui frappe tout le monde autour de soi comme une sorte de Shoryuken dans tous les sens.. Cela coute de la vie cependant. Des fois c'est assez utile car certains gros ennemis enlève genre la moitié de la vie du joueur en un coup mais ça reste une attaque que « techniquement » il ne faudrait jamais faire. Je pense que l'inspiration est Final Fight mais je n'ai vraiment jamais aimé cette mécanique.

    Sinon, la quête principale permet de jouer différents personnages, y'a même semble-t-il deux campagnes pour un scénario qui n'a pas l'air super intéressant... On dirait que c'est le même univers que celui de Madworld sur Wii mais ce dernier avait tout le coté « télévision absurde » + une DA vraiment unique pour que ça ait un petit charme sans compter les nombreuses possibilités d'utilisation de décor, ici ça paraît quand même pas mal vide même si finalement, les coups et les sensations restent présente. Les missions demandent généralement de battre un certain nombre d'ennemi dans un temps donné avec un nombre limité de vie dans une certaine partie de map... Rien de bien excitant. Ah si ! Un moment y'a une mission d'escorte ! Et même que c'est clairement là que je suis le plus mort... Des fois le jeu prend pas de gant comme ça, notamment sur l'overworld où tu te rertouves des fois avec beaucoup trop de « gros » ennemi, je sais pas bien quoi faire contre ça moi...

    Bref, vous l'aurez compris c'est un jeu plutôt ennuyeux car le système de combat est très générique. Ca a l'avantage de permettre de jouer plein de personnages ceci dit mais du coup ptêt qu'en faire un musou aurait été mieux ? Je sais pas...

    Idée que je retiens :
    Y'a un petit truc marrant sur l'overworld. En fait des fois, de manière aléatoire, y'a un « event », c'est celui du camion fou. En gros on va avoir un gros camion sans doute détourné par des bandits qui débarque sur la map, quelque fois loin du joueur et un petit message le prévient que cette entité existe... Et à partir de là, ce gros machin risque de débarquer et foutre un sacré bazar sur la carte ce qui est assez rigolo. C'est un peu comme les éclairs dans Zelda Breath of the Wild, ça arrive souvent alors que tu fais autre chose et il faut un peu jouer avec... En moins bien exécuté quand même... Mais j'aime beaucoup l'idée !

    Y rejouerais-je ?
    Ça m'étonnerait.



    Jeu 85
    Dishonored ( PS4 )

    Parce qu'au final, nous, tout ce qu'on veut c'est fait du bateau avec Samuel.

    Spoiler:
    Il faisait parti de ces jeux PS4 que j'avais pris il y'a pas si longtemps et que j'avais un peu hate de tester en vrai. Dishonored ce serait une version moderne de Thief et on en dit généralement beaucoup de bien donc je voulais voir ça.

    Et la vache, je me suis refait une Turok. Je voulais finir au moins une mission ( à part l'intro... Qui était assez chiante d'ailleurs) du jeu et ça m'a pris genre toute l'aprem c'était LOOOOOOONG bon sang. Faut dire que les missions donnent accès à tout un quartier en fait du coup y'a plein de truc optionel à faire et moi forcément j'ai voulu tout faire. J'aime aussi beaucoup écouter les discussions entre les ennemis bref, j'étais dans mon élément.

    Par contre, dès le début on nous présente beaucoup de possibilité pour défoncer nos ennemis tout en nous précisant avant qu'il faut pas le faire et que moins on le fait plus notre fin est bonne... Alors bon moi de base j'essaye de tuer personne dans mes jeux mais vu que dans Dishonored le gameplay de combat est moins chiant que dans Thief... Ben on a quand même drôlement l'impresison de rater une partie du jeu. Quand on ramasse 10 carreaux enflammés, qu'on voit des pouvoirs qui invoquent des vagues de rats ou qu'on a des mines qui réduit les ennemis en miette et qu'on se dit « euh ben oui mais ça me sert à rien ça non ? » ça fait un peu bizarre... Je me souviens m'être fait la réflexion dans Deus Ex et même Metal Gear Solid mais jamais à ce point bizarrement.

    Enfin, y'a quand même des trucs cools à faire même en infiltration genre on peut se TP sur une petite distance et surtout, mon favoris, on peut se changer en animal (je préfère le rat parce que en chien je sais aps trop ce que le chien va me faire lorsque je sors de son corps) et faire son chemin dans de tous petits passages ou même juste pour se faufiler derrière les gardes pour se matérialiser derrière eux et les étouffer par derrière (mais pas trop fort pour juste les évanouir... Je suis pas sûr que ça marche comme ça en vrai... En plus ils ronflent après, c'est bizarre non ? Ca ronfle pas un mec évanouit si ? )

    Après, c'est un jeu où j eme fais souvent repérer (car je suis une bille en infiltration) et dans ces cas, faut reconnaître que l'avoir sur PC est infiniment mieux vu qu'il y'a le plus souvent des raccourcis claviers pour recharger de sa sauvegarde plus vite... Là c'était souvent assez fatiguant.

    Bref, un super jeu ! J'ai finalement réussi à finir cette première mission en début de soirée et j'ai pas tué un seul g-... Attendez... Comme ça « Hostiles Killed : 1 » ?  Ah non ! J'ai tué personne ! C'est pas juste ! Ah non ! J'ai échoué ! AAAAAAAAAH

    Idée que je retiens :
    Un objet qui semble designé pour moi, on a un espèce de « coeur » qui commente le niveau dans lequel on est. Genre y'a une voix dans notre tête qui dit ce qu'est le quartier, comment c'était mieux avant, comment c'était tout pourri maintenant. Le mieux c'est que ça marche même avec les personnages importants ! Tu peux connaitres tous leurs petits secrets un peu honteux.. Même si certains semblent pas forcément logique... Enfin là ça me dit que ma maid va mourir demain donc.... Enfin... Elle va vraiment mourir ? Hum...

    Y rejouerais-je ?
    Ben de base j'étais motivé mais... Une aprem sur une mission c'est chaud quand même...



    Jeu 86
    Chameleon Twist ( N64 )

    Bon... On va essayer de pas être mauvaise langue.

    Spoiler:
    Chameleon Twist ou « Oh tiens un autre jeu de plateforme 3D sur N64 », d'ailleurs le second opus est sans doute le dernier qui me manque pour avoir tous les jeux de plateforme 3D-hors licences-de la console ! Si il est bien je me le prendrais sans doute.

    Du coup il est bien ?
    Bof...
    En gros tout repose sur la langue du personnage que l'on peut contrôler librement lorsqu'elle sort de sa bouche sur un repère 2D. Le but étant souvent de chopper le plus d'ennemis ou de chercher un objet interactible quelconque. Si le joueur touche un ennemi il pourra l'avaler et le recracher sur d'autres ennemis. Quelque chose qui rappelle un peu Yoshi mais le gimmick permettant de diriger la langue fait que tout est beaucoup beaucoup plus lent, surtout pour le joueur. Le personnage a aussi la possibilité de se percher sur sa langue pour que euh... Et bien si on appuie sur bas au début et qu'on relache la langue au bon moment on peut faire un saut sur place plus haut que la moyenne... Honnêtement je pense qu'un saut salto aurait été plus approprié parce que là c'est juste super awkward. Si on accroche notre langue a un pivot soit on appuie sur A + une direction pour pivoter à partir de lui soit on appuie sur rien et on se déplace vers le pivot comme si notre langue était un grappin. Je m'embrouille systématiquement les pinceaux à cette manœuvre, j'aurai préféré qu'une fois notre langue attaché on ait un poil plus de temps pour réagir et donner la bonne direction.. Voir qu'on reste attaché et qu'on appuie genre sur B une seconde fois pour aller vers le poteau, ça aurait été plus simple pour moi.. (mais peut être que ça aurait déséquilibré le jeu ? )

    Les niveaux sont plutôt du genre « linéaire » il y'a assez peu d'exploration à faire comparé à un Mario 64... Pourtant... Allez savoir pourquoi... Faut toujours que je rate des collectibles pourtant je fais gaffe ! Et puis les niveaux sont longs ça donne pas forcément envie d'y revenir... J'ai l'impression que y'a que 5/6 stages mais... C'est faux bien sûr hein ? En plus, la caméra est franchement pas terrible, généralement elle se cache dans un coin de la salle pour donner une vue vaguement isométrique mais c'est souvent insuffisant pour bien piger où on vise avec notre langue. Du coup, on peut appuyer sur L pour avoir une « caméra libre » au comportement un peu étrange mais qui parfois donnera un bien meilleurs point de vue... Et des fois un bien pire, j'ai beaucoup jonglé entre les deux du coup ce qui me semble étonnant de la part d'un jeu qui n'a pas la prétention d'être exploration.

    Si niveau gameplay le jeu ne m'a pas convaincu, les graphismes montrent bien qu'il s'agit d'un vieux jeu de la machine avec sa 3D ultra primaire et son personnage dont l'animation semble avoir un moins bon framerate que le reste du jeu (sans doute une bonne idée puisque le jeu, du coup, a un framerate décent). Je suis quand même un peu circonspect devant les ennemis en 2D qui n'ont que 4 faces : l'avant, l'arrière et les deux côtés. Dans des niveaux comme Ant World ça rend la direction des ennemis fourmis assez confuses, il y'avait vraiment pas possibilité d'au moins avoir les diagonales ? Genre 8 poses ? En plus j'ai l'impression qu'ils ont mal programmé leurs 4 poses, enfin y'a clairement quelque chose qui va pas.

    Idée que je retiens :
    Euh ben, à part la langue il a pas beaucoup d'idée en vrai...
    .. J'aimais bien le concept de « suite inninterrompu d'ennemi » entre un point A et un point B dans le niveau des fourmis. (Je parle que de lui mais pour être honnête je me souviens plus vraiment du premier niveau )

    Y rejouerais-je ?
    Non je pense pas ou alors j'ai VRAIMENT fini tous les autres plateformers 3D de la machine. Même Earthworm Jim 3D je le trouve plus marrant au final.... Bizarrement il a une plutôt bonne réputation, j'imagine que les gens ont grandis avec.


    Dernière édition par Haganeren le Mar 8 Oct - 2:52, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Mar 8 Oct - 2:38

    Jeu 87
    El Shaddai ( PS3 )

    Là pour le coup, niveau screenshot qui pête la classe.. J'avais l'embarras du choix...

    Spoiler:
    Un de ces jeux que j'avais en réalité pas mal commencé... Genre une heure dessus quoi. Je me souvenais d'un jeu très beau et puis... C'est tout.... Et ben franchement ce n'est pas étonnant : Quelle claque !

    El Shaddai n'est pas beau via son sens du réalisme, son éclairage incroyable ou ses textures détaillées. Il est beau pour son sens artistique absolument exceptionnel. On se ballade dans des mondes abstraits superbes dans un jeu tantôt plateforme du pauvre, tantôt beat-em all à peu près aussi pauvre.

    L'histoire est tout aussi abstraite pour bien coller à l'ambiance divine du jeu. On incarne Enoch un envoyé de Dieu qui se doit d'aller retrouver les anges déchus pour les ramener aux paradis. Ses derniers avaient pour tâcher de guetter l'humanité mais se sont tellement pris d'affection pour elle qu'ils se sont unis à eux ce qui a formé des Nephilims, des créatures que l'on présentent comme abominables et qui hait leurs propres existences mais qui sont en réalité super choupi... Y'a même un niveau où ils jouent au ballon ou au cerceau... C'est un peu étrange de faire de ces créatures les mascottes du jeu mais... Pourquoi pas...

    En tout cas, les anges ne seront pas pardonné, on est même accompagné par un mec qui nous guidera tout le long : Lucifer.... Ouais... C'est l'archangel le plus respecté après tout.... Du coup vu qu'on sait qu'il va inévitablement nous trahir il est un peu marrant à observer. Il se sert toujours d'un téléphone pour rassurer « quelqu'un » qu'on s'en sort bien et permet de sauvegarder. Il nous dit que certaines inventions humaines sont pas trop mal genre le parapluie, et arrête le temps lors des cinématiques d'introduction des ennemis pour nous préciser ce qu'on doit faire. Des fois, on jurerait qu'il parle au joueur lui même... Bref, il est certainement le personnage le plus intéressant du jeu en étant aussi surréaliste.

    Malheureusement, malgré ces qualités, El Shaddai est un peu... Ennuyeux. Le combat n'a qu'un bouton et n'a pas vraiment de subtilité autre que « si tu appuie sur garde pile au bon moment tu peux contrer l'adversaire et bien le destabiliser ». C'est vraiment le seul truc du jeu, si on réussit, on gagne, si on réussit pas on perd mais pas de panique on peut recommencer plein de fois le jeu n'est vraiment pas super punitif. Le jeu a trois armes, deux d'entre elles pouvant faire des choses que les autres ne peuvent pas, comme faire un dash aérien avec l'arme longue distance ou briser des trucs particulier si on a l'arme lourde. Je trouve ça un peu bizarre parce qu'on a qu'une seule arme à la main et on ne peut en changer qu'en les volant aux ennemis que l'on affronte, du coup des fois j'ai pas trop envie de changer « au cas où y'a quelque chose plus loin » ,c'est un peu bête.

    Passé un certain temps, l'ennui s'installe vraiment et le combat qui déjà était pas fi fou devient corvée. Au début je pensais que c'était dû au fait que le décor (superbe d'ailleurs) du chapitre 2 était un peu trop recyclé... Mais non, même le plus diversifié chapitre 3 m'a fait cet effet donc... C'est juste que je me suis habitué à la beauté du jeu comme on s'habitue au relief lorsqu'on va voir un film 3D et qu'elle finit par ne plus cacher le fait que le jeu en lui même n'ait pas un très grand intérêt.

    C'est dommage.

    Idée que je retiens :
    Au fur et à mesure qu'on tape, notre arme se pervertit et il faut régulièrement la purifier au moyen d'une animation assez longue nous mettant sans défense. En général il vaut mieux donc la faire après avoir envoyé valser un ennemi... Ou alors en lui volant son arme ce qui permet d'avoir automatiquement une arme « propre » tout en restant safe.

    Intéressant.

    Y rejouerais-je ?
    Ch'ais pas, boarf.




    Jeu 88
    Splinter Cell ( Xbox )

    Yes ! j'ai pas foiré l'input et l'ennemi s'est pas retourné soudainement au dernier moment non plus !

    Spoiler:
    Splinter Cell c'est un peu mon gros manque en matière de classique de l'infiltration, du coup j'étais assez curieux de voir à quoi ça ressemblait. Ma première impression fut... Pas glorieuse... Franchement c'est dingue à quel point le personnage est statique et rigide, d'ailleurs la première partie de la mission d'entrainement m'a furieusement fait penser à Tomb Raider... Et encore je crois que je préfère les controles de Tomb Raider... Ouais non... Faut que j'y rejoue avant de dire ça.

    Le jeu a beaucoup de mécaniques et beaucoup de bouton que je ne trouve pas toujours ça intuitif, genre s'agripper à une rambarde au sol ne se fait pas en se mettant près du trou et en appuyant sur B mais plutôt simplement en se laissant tomber alors qu'il se rattrape tout seul. Remonter à partir de là ne se fait pas avec A mais avec une inclinaison vers le haut (que j'ai des fois fait sans le faire exprès d'ailleurs) pareil avec une inclinaison vers le bas pour la lâcher. Ce n'est qu'un exemple, je crois que le plus chiant c'est l' « inventaire rapide » où on doit rester appuyé sur le bouton noir de la manette Xbox tout en utilisant la croix pour sélectionner ce qu'on veut... Ou alors ce bouton blanc qui permet de se plaquer aux murs et que j'oublie toujours de ré-appuyer dessus pour me décoller du mur dans l'urgence... On peut mettre ça sous le compte de l'âge du jeu m'enfin clairement j'ai du mal.

    La première mission a été très longue aussi, peut être pas AUSSI longue que Dishonored m'enfin y'a de l'idée. Je suis aussi très surpris de l'extrême linéarité du jeu, même Metal Gear Solid me semblait plus libre en comparaison ! Je me suis bien fait engueulé par mon chef pour être aterrit dans la rue alors que « soi disant j'ai pas le droit »... JE sais pas ce que ça peut lui foutre tant que je me fais pas repérer mais j'imagine que c'était un moyen pour les devs de faire des « trous sans fond » dans un milieu moderne. Je trouve aussi le jeu vraiment super dur en vrai... Enfin... Ca dépend c'est comme tout.. Genre y'a eu ce moment où j'ai été bloqué au même endroit pendant 40 minutes sans piger comment passer sans me faire repérer. A la fin j'ai pêté un cable j'ai massacré tout le monde avec une facilité déconcertante... Tellement que j'étais sûr que y'avait genre 6 gardes dans la zone alors qu'en réalité, il n'y en avait que 4, c'est juste que les 6 se ballade beaucoup.

    Bon, j'ai rechargé ma partie parce que j'aime bien comprendre et en réalité, mon problème, c'est que je faisais trop de bruit... Ca c'est un soucis parce que le bruit marche bizarrement dans ce jeu, genre des fois on m'entend lorsque je saute et on ne m'entend pas lorsque j'aterrit. Dans le cas précédent cependant c'est tout simplement parce que je rampais trop vite (et pourtant j'étais pas à fond sur le stick... ), quelque chose que j'aurais vraiment voulu voir feedbacké genre avec une lunette à ultra son, ou une jauge d'onde sonore que l'on produit bref, clairement le « son » lui même n'est pas suffisant pour que je comprenne facilement quand je fais trop de bruit. Un petit « Je l'entends ! » de la part des ennemis avant qu'ils nous tirent dessus n'aurait pas été de trop d'ailleurs... Après c'est sans doute une question d'habitude, genre je me faisais toujours avoir par les caméras de surveillance jusqu'à ce que je remarque leur « bruit » caractéristiques. Depuis ça va.

    Mais en attendant de m'habituer, j'ai un peu de mal à apprécier le jeu, je m'emmêle dans les touches, le personnage n'est pas agréable à manipuler (il a le wall jump le plus MOU de l'histoire du jeu vidéo sérieux), les gardes me repèrent toujours parce que j'ai le malheur d'appuyer « un peu trop » sur le stick ce qui a l'air de générer un capharnaüm épouvantable de leur point de vue et j'ai un énorme mal à suivre le scénario qui semble dès la première mission assez peu clair... Heureusement qu'on a des résumés à la fin de la mission pour mieux comprendre « ce qu'il s'est passé » mais ça rend les missions fatalement moins cool que ce que je viens de faire sur Dishonored. En fait, il me manque une vraie carte dans ce jeu pour mieux me repérer, là où ils ont une espèce de carte dans certains documents mais j'arrive pas du tout à me repérer dessus !

    Idée que je retiens :
    Y'a l'air d'y avoir eu plein d'idée sympas dans ce jeu mais j'ai l'impression qu'elles ont toutes étaient réutilisé par la suite... Ou emprunté à Thief. Genre le coup de détruire les ampoules pour plonger un couloir dans le noir c'est sympas mais Sam Fisher est incapable de tirer droit du coup c'est un sacré risque de faire ça ! Pareil, le coup d'unlock les portes c'est rigolo même si souvent repris par la suite mais dans un environnement linéaire c'est un peu moins plaisant que si je devais choisir entre faire ça ou prendre un autre chemin dans d'autres jeux. LE truc qui défonce c'est le coup du grand écart mais... Ben c'est bizarre j'ai jamais pu trouver un endroit où le faire de manière "utile" pendant une mission, ptêt que je l'ai raté ?

    Au final, la mécanique que j'avais peut être pas encore vu c'est celle qui consiste à « entrouvrir » la porte. C'est clairement moins intéressant que regarder dans un trou de serrure mais ça permet de vérifier si la voie est libre dans certaines configurations.

    Y rejouerais-je ?
    J'ai envie d'un peu plus essayer en vrai. J'ai l'impression d'être passé à côté du jeu.
    Les jeux d'infiltration de toute façon j'aime toujours mais... Je suis si nul...




    Jeu 89
    Half Life ( PS2 )

    Half Life est étonnamment moche à montrer en un screenshot... Alors autant prendre un moment scripté un peu cool !

    Spoiler:
    Half-Life... Voilà un jeu culte auquel je n'ai jamais touché et pour être honnête j'en en entendais pas forcément du bien. Les échos me racontaient l'histoire d'un jeu certes révolutionnaire en son temps mais terriblement daté aujourd'hui... En plus j'y joue sur PS2. Qu'est-ce que ça change ? Et bien le jeu est plus moche ( mais ça je m'en fiche ), je suis obligé de me taper les (certes hilarantes) voix françaises car la version PS2 n'a qu'un langage à l'intérieur et il y'a beaucoup de temps de chargement entre les zones, ça rend la séquence d'ouverture dans le train beaucoup moins impressionnante du coup...

    Pour le reste, je ne sais pas trop ce qui est dû au jeu originel et ce qui est dû à la version PS2 mais le saut est euh un peu bizarre, on dirait qu'il est limite buggé. La physique des caisses semble être une bonne idée mais j'arrive pas bien à jouer avec... Sauf à ce moment où je les ai jeté à l'eau et que j'ai pu traverser grâce à ça. Ce sentiment d'accomplissement était merveilleux !

    En vrai, je m'attendais à pire venant d'Half Life, il est possible que ce soit la dernière moitié du jeu qui soit chiante mais le début est remplis de moment plus ou moins scripté amusant à voir et le tout coule bien même si lorsqu'on rate la suite du chemin ça peut être assez dur de le retrouver. Sur PS2 Gordon se tourne ultra rapidement en fonction de la pression du joystick sans doute pour imiter la souris mais ça ne me rend pas les ennemis plus facile à toucher ! Je suis un peu déçu par les bestioles qui sont censé te sauter dessus et te bouffer, la plupart du temps ils te font juste une charge qui enlève 10 de vie ce que je trouve un peu abusé, ça les rends un peu cheapos.

    A noter aussi que le jeu ne sauvegarde absolument pas tout seul alors que dans les FPS « de ce genre » j'ai un peu l'habitude que ce soit le cas, oubliant que Half Life les précéde tous. Bref, à ma première mort, j'ai dû tout me retaper yeaaah... J'aime cependant bien l'intro avec tout ces scientifiques qui ont la même voix et qui balancent des « JE SUIS TRES OCCUPÉ » j'aurais sans doute préféré que certains sortent du lot comme dans un Kiseki pour qu'on ressente un minimum quelque chose lorsque la catastrophe arrive mais j'imagine que j'en demande trop. D'ailleurs même une fois arrivé il y'a un flegme général de la part des PNJs qui a vraiment vieilli. Y'en a un qui m'a fait « J'espère que le laboratoire alpha réglera tout ça ! » alors que son pote venait de se faire bouffer y'a deux minutes ! Et que dire des gardes qui semblent limite content de la situation ( "Mon entrainement va pouvoir me servir !".. Ou de ce scientifique qui ne veut pas sortir de son bureau parce qu'il « s'inquiète de l'opinion public »...

    En vrai c'est une bonne idée de pouvoir demander aux PNJs de nous accompagner et les gardes sont d'ailleurs étonnamment utile dommage que « des fois » ils refusent de continuer d'avancer parce que les designers en ont décidé ainsi. Ah aussi, le feeling lorsqu'on porte un coup de pied de biche est super naze ou c'est moi ? (ou la version PS2)

    Idée que je retiens :
    Half-Life est un jeu très recopié, le coup des moments scriptés où on ne peut intervenir typiquement mais si je devais citer un truc c'est le fait que les distributeur de vie ait un espèce de liquide de vie et qu'on le voit descendre lorsqu'on s'alimente.. Je trouve ça assez cool.

    Ah si, et j'ai adoré que durant la scène où tout se casse on passe 5 secondes dans un environnement alien totalement en décalage avec ce qu'on connait où on est libre d'aller où on veut avant de revenir dans notre environnement. Super idée ça !

    Y rejouerais-je ?
    Si je le continue c'est clairement sur PC... Mais ça m'étonnerait qu'il soit sur GoG..



    Jeu 90
    Sorcery ( PS3 )

    J'ai pas réussi à trouver un screenshot cool de combat (pas cherché longtemps non plus...)
    Mais bon en voyant ça, on a un peu envie de balancer ce gros rocher de manière physiqué, quelle opportunité raté ! Même Sonic 2006 l'a fait !

    Spoiler:
    Quand j'ai acheté mon PS Move, je me suis dit que c'était un peu bête de le prendre JUSTE pour Time Crisis... J'ai alors pris ce Sorcery a pas cher un peu au pif... Mais en pensant qu'il s'agissait d'un autre jeu. ( avec un gros livre... En y repensant c'est con puisque j'achetais pas de gros livre... Mais il était vraiment pas cher je crois!) Je sais vraiment pas trop ce qu'il y'a dedans mais je me doute qu'il s'agit d'un jeu démontrant la puissance du Playstation Move.

    Bon, le premier contact a pas été évident : La première zone un peu tuto rame comme c'est pas permis ET le jeu demande à la base un autre accessoire pour déplacer le joueur, un peu comme le nunchuk que l'on peut-heureusement-remplacer par une manette... Du coup je tiens une manette PS3 dans ma main gauche et le PS Move de ma main droite... Pas super pratique. Le jeu essaye de faire passer notre PS Move pour une baguette magique, pour cela, il décide que lancer des sorts ne se fait pas avec un réticule de visée comme tous les Rail Shooter mais en faisant un mouvement de poignée... Du coup ce n'est ABSOLUMENT pas précis, en essayant de faire l'exact même mouvement de poignée (que je dois mal faire hein, je dis pas), mes tirs partent par défaut ne semblent jamais prendre la même trajectoire !

    Alors, c'est pas SI dramatique parce que les développeurs ont bien vu le problème et ont fait en sorte que dès qu'un objet intéractible soit « plus facile à viser » (comprendre que les tirs semblent « automatiquement » aller vers lui si on vise « globalement » dans sa direction. La seule exception étant les ennemis en hauteur où il faut faire un peu plus d'effort et certaines cibles pour ouvrir des portes... Et c'est là qu'on revoit que ben décidément non, ça marche pas, c'est dommage mais ça marche pas ! Du coup le prémice entier du jeu s'effondre si on est pas en mode assisté et ça been c'est un peu idiot. Du coup beeen lorsqu'on rencontre des ennemis, il vaut mieux agiter très très rapidement la manette pour tenter de placer le plus de sort possible augmentant le nombre de chance qu'il y'en ait qui les atteigne que viser de manière rigoureuse rendant le jeu bizarrement moins subtil qu'un House of the Dead puisqu'on a même pas le choix de viser les ennemis : Le jeu le fait pour nous ! Un point particulièrement bas de l'expérience a été le premier mini-boss que... J'ai défoncé simplement en courant en rond et en agitant la manette... Tout de même... Y'aurait pu y avoir plus de subtilité... Tiens, genre à un moment y'a un ennemi qui glace une chèvre juste après que l'on ait appris qu'en tirant dans un brasier notre projectile s'enflamme... J'aurais pensé qu'une interaction un peu sympas aurait consisté à dégivrer la chèvre, quitte à ce que ça rapporte rien. Mais non, ils n'y ont pas pensé, le jeu est vraiment basique.

    D'autant que le jeu présente au début plein de truc genre la télékinésie, un sort pour réparer, un sort pour manipuler les objets mais ils sont uniquement contextuel. Ca me rappelle un peu Okami qui avait effectivement des trucs contextuels (remettre des étoiles dans le ciel, colorier un objet cassé pour le réparer ) sauf que pendant les combats on avait quand même aussi beaucoup d'option genre créer une bombe ou cutter les ennemis, fair un flux d'eau... Ici, rien de tout cela si ce n'est ce sort de terre bizarrement sous utilisé parce que trop lent et limité en nombre de coup qu'on peut lancer en plus... A part pour briser des boucliers plus rapidement j'ai pas trop vu l'intérêt. ( Certes il peut toucher plusieurs ennemis en même temps... mais bon... Le plus souvent ces ennemis régénèrent leurs vies car c'est ce qui arrive si on ne les touche pas d'affilé ). A noter aussi un système d'alchimie à la toute fin de ma session qui m'a permis d'apprendre une espèce de super attaque... Donc peut être que ça s'arrange.

    Du coup, le gameplay sans être totalement affreux restait pas forcément grandiose mais les dialogues restaient sympathique. Le héros est un ado apprenti d'un très grand sorcier qui après 3 semaines décide qu'il sait tout et qu'il va tout faire en prenant la baguette magique de son maître. Ça fait doucement marrer le chat qui parle qui vit également là, surtout quand le héros renverse la potion du maître. Catastrophe ! Les voilà parti sur l'île d'à coté pour y trouver l'un des ingrédients nécessaires à reproduire la potion histoire de ne pas se faire rouspéter. Contrairement au film de Disney cependant, si on excepte cette mini bourde, le héros s'en sort étonnamment bien avec son sort au final et le chat qui se moque de lui finit plutôt par être le personnage inquiet du groupe. Ca donne un coté un peu désagréable à ce héros à qui tout réussit un peu trop facilement mais de l'autre coté les dialogues sont pas trop mal, le chat est cool et le scénario s'ouvre même sur totalement autre chose passé le premier niveau ce qui a été une plutôt bonne surprise.

    Au final, je pensais avoir un jeu avec de bonnes idées de gameplay et des personnages randoms ( surtout vu la jaquette supra moche ), j'ai eu des idées de gameplay un peu raté et des (un) personnage un peu attachant et limite une petite envie de voir la suite. Ptêt que c'est pas si mal comme ça.

    Idée que je retiens :
    Hum, le système d'alchimie dont je parlais plus tôt est un peu sympas en vrai. En gros on ramasse (ou achète) des ingrédients en jouant au jeu et lorsque le moment est venu, on peut analyser les effets que ferait trois de ces éléments ensembles. ( Genre une potion qui augmente la vie, une potion qui augmente les dégats etc ) Il faut ensuite une fiole vide (et qui n'a jamais été utilisé ) pour y préparer la potion de son choix avec un mini jeu façon cooking mama genre « verser l'ingrédient 1 », « soupoudré l'ingrédient 2 ». Une fois prête, on peut boire la potion et on aura plus besoin de la refaire puisque son effet est permanent.

    C'est bien plus original qu'un simple skill tree.

    Y rejouerais-je ?
    Quand je l'ai commencé j'étais genre sûr que non.
    Mais là... J'ai un peu envie... A voir...




    Jeu 91
    Nightshade ( PS2 )

    Un screenshot assez dur à piger qui veut juste dire "on peut faire des trucs super cool"

    Spoiler:
    Un jeu pris un peu au pif parce qu'il coutait pas cher et qu'il ressemblait à un jeu d'action japonais à la Devil May Cry... Et ça en était un ! On incarne une espèce de ninja fana de one liner ce qui la ferait presque passer pour une Bayonetta du pauvre d'ailleurs, le premier niveau se passe sur un espèce d'avion ce qui m'a rapellé le second épisode de la série de Platinuum Game.. Hélas, le premier contact avec Nightshare a été beaucoup plus difficile : J'avais l'impression de systématiquement rater mes coups ! De ne pas viser là où il le fallait ! Bref, j'ai dû faire le mode tuto...

    J'ai donc appris que les coups de pied sont à reservé seulement aux ennemis qui se protègent qu'on peut virtuellement wall jumper à l'infini sur les murs, qu'on peut rester appuyer sur le bouton d'attaque au sabre pour faire une attaque qui consomme de la jauge, qu'on a en plus différentes magies utilisables avec R2, que tuer un ennemi en l'air reset le double saut et le dash et que donc on peut recommencer à les faire, qu'on peut balancer des shurikens pour arrêter un ennemi et qu'on a même une méga attaque shuriken si on appuie sur le bouton juste après un double saut,   que le lock avec R1 est genre indispensable et que malheureusement, la caméra est inversé par rapport à ce que je voudrais et qu'on peut pas changer ça ! Pfiou ! Ca en fait des choses !

    En vrai, Nightshade a beaucoup d'originalité : Les ennemis arrivent par vague et lorsqu'on détruit l'un d'entre eux il restera figé pour un certain temps, battre un autre ennemi de cette vague avant la fin de ce temps fait redémarrer le timer, si tous les ennemis de la vague sont battu, une cinématique apparaît et tous les ennemis meurent en même temps, classe ! Même si j'appelle souvent ces moments « les combos du cul » parce que beeen, les développeurs ont pas fait exprès mais vu qu'on finit souvent ses combos près d'un mur et que la caméra se déplace de manière à voir le plus d'ennemi possible exploser, on voit souvent juste les fesses de l'héroine. C'est bête non ?

    Le vrai nom de cette mécanique reste le « Tate » et ça donne vraiment son originalité au jeu. On essaye sans cesse de faire le plus gros Tate possible en virevoltant d'un ennemi à l'autre en essayant de tous les massacrer très vite. En plus, plus il y'a d'ennemi dans le combo, plus les coups du héros font mal ce qui est une mécanique extrêmement importante contre les boss que j'ai eu bien du mal à piger au début. Le fait de devoir sans cesse aller d'un ennemi à l'autre est très exultant et j'ai poussé de nombreux cris de joie devant mes meilleurs Tate.... Et tout autant de cris de douleurs lorsque je l'ai drop comme un con...

    C'est marrant, là comme ça je comparerais bien le jeu à P.N.03 alors qu'en terme de système de combat ce dernier était très défensif là où Nightshade est l'exact inverse : Super offensif. Cependant dans les deux cas il s'agit de BTAs relativement inconnus mettant en scène des héroines dans une histoire peu mémorable avec des graphismes très bofs et une diversité relativement nulle. Mieux ! Les deux sont dotés d'une maniabilité assez dure à prendre en main qui, après quelques heures d’entraînements se mettent à « marcher » alors que l'on comprend enfin où en voulait en venir les développeurs ! C'est très satisfaisant ! Bon, tout n'est pas parfait bien sûr notamment l'affreuse caméra qui a tendance à ne pas du tout regarder là où on veut notamment lors des boss ce qui m'a valu plusieurs morts que je qualifierais d'injuste. En effet l'idée de ces ennemis est généralement d'utiliser les petits mobs qu'il invoque pour augmenter son combo et ainsi lui faire très mal, malheureusement si je lock l'un de ces ennemis je ne peux pas voir le boss préparer sa grosse attaque ! C'est très gonflant ! Heureusement que l'une des magies permet l'invincibiltié...

    D'ailleurs niveau scénario j'avais l'impression d'avoir raté un train à de nombreuses reprises... Et c'est normal car Nightshade est la suite de Shinobi, la version 3D sur PS2 ! J'ignorais d'ailleurs totalement l'existence de ce titre... Mais le vrai nom de Nightshade est Kunoichi qui est le nom japonais d'une femme ninja... Ouais, c'est plus logique que Nightshade quoi...

    Idée que je retiens :
    Y'a pas grand chose de plus mémorable que le système de « Tate », les autres mouvements sont pas aussi bien intégré... Mention négative spéciale à l'attaque en jauge qui demande de rester appuyer sur carré... Rester appuyer sur un bouton dans un jeu d'action rapide comme ça c'est la MORT.

    Y rejouerais-je ?
    J'étais chaud jusqu'à ce que le niveau 4 beaucoup plus dur refroidisse mes ardeurs. J'aimerais bien tester le Shinobi PS2 par contre du coup !


    Jeu 92
    Ratchet & Clank 2 ( PS2 )

    J'aurais pu filer un screenshot de Ratchet qui tire sur des trucs, c'est ce qu'on fait la plupart du temps après tout.
    Mais franchement, ce petit passage sur une petite planète est pas genre super classe ?

    Spoiler:
    Euh... Oui... Ratchet & Clank 2... Alors bon j'ai déjà fait le 1 pour être honnête et même l'épisode PSP et... ben j'aime bien les Ratchet & Clank. C'est un TPS assez tourné plateforme donc ça me plait et l'idée d'avoir des tonnes d'armes différentes et délirantes me sied bien... Par contre beeeen, forcément je connais déjà bien le jeu.

    Apparemment, le jeu me dit que j'ai déjà 4 heures dessus... Mouais... Enfin ya encore des tutos pour me dire comment me suspendre donc à mon avis j'ai laissé la console allumé à rien faire. Le niveau était sympas, fallait utiliser un robot pour passer la sécurité qui ne laisse entrer que le personnel... Voilà... Je me souviens plus du tout du scénar par contre.

    Vu que l'intérêt, c'est de me faire découvrir de nouvelles choses j'ai pas poursuivi l'expérience beaucoup plus longtemps. J'ai beaucoup aimé la partie où on se ballade sur une mini planète par contre ! Comme quoi ce gimmick était présent bien avant Mario Galaxy ! Et là j'ai l'impression que y'aura une course au prochain niveau. Ca a l'air plus diversifié que le premier du coup c'est cool.

    Idée que je retiens :
    Ch'ais pu si ça y était avant mais le fait qu'on puisse level up chacune de nos armes séparément et que ça modifie leur nom ainsi que leurs effets et même leur apparence c'est quand même assez satisfaisant !

    Y rejouerais-je ?
    Hum, c'est dur à dire... C'est des jeux que j'aime bien mais... J'oublie systématiquement leur existence. J'ai pas l'impression qu'ils m'apportent quelque chose au delà du bon temps car j'ai jamais accroché plus que ça à l'univers... Peut être pas donc ?





    Jeu 93
    Captain Rainbow ( Wii )

    Un jeu qui restera plus fantasmé que jouer jusqu'à sa traduction.

    Spoiler:
    Un jeu que je n'ai PAS tiré au hasard du coup car ma sœur était de passage et c'était l'occasion de commencer ce jeu bien connu pour n'avoir jamais été traduit par chez nous... Du coup, qu'est-ce que Captain Rainbow ? Et bien c'est un (autre) jeu des anciens de Love-De-Lic (eux mêmes anciens de Square qui ont bossé sur du Chrono Trigger / Secret of Mana / FFVI ) bien connus pour leurs jeux d'aventures / RPGs un peu « spéciaux » avec un petit coté « social » et une atmosphère humoristique. J'ai été extrêmement heureux d'apprendre la localisation de Moon récemment qui avait été leur premier jeu en tant que Love De Lic.

    Du coup, Captain Rainbow, ça ressemble vraiment à « l'image » que je me fais de leurs jeux. C'est une histoire où on incarne un super héros qui a perdu en popularité et tente de la regagner en allant dans une île mystérieuse qui exhausse les souhaits. On retrouve des personnages un peu délirant et on apprend à la fin de l'intro (là où j'ai arrêté) qu'il faudra résoudre leurs problèmes.

    Bien sûr, le format dans lequel je joue n'a jamais été bon pour les jeux de RPGs ou d'aventures puisque leurs évènements mémoraux se situent généralement largement après les 2-3 heures qu'on y a placé mais tout de même, c'était assez pour voir un petit système jour / nuit pas piqué des hannetons et à la base de bien des puzzles ainsi que tout un tas de personnages assez rigolo avec des tics de langages plus ou moins prononcés.

    Idée que je retiens :
    La map est extrêmement pratique car elle permet de voir où se trouve chacun des personnages de l'île à un temps donné, vu qu'ils se déplacent en fonction de leurs emplois du temps. Ca encore pourquoi pas, mais ce que j'avais pas vu ailleurs c'est qu'on peut prendre les icônes des personnages pour les mettre sur le coté et ainsi voir la carte en dessous ! Ces icônes ayant alors encore un trait qui pointe vers la localisation du personnage tout en permettant au joueur de voir mieux. C'est une mini intéraction que je trouve très sympas !

    Y rejouerais-je ?
    Oui, bien sûr. Quand la fan trad sortira mais... Sortira-t-elle ?






    Jeu 94
    Eternal Sonata ( Xbox 360 )

    L'air de rien y'avait plein de J-RPG au début de la 360.

    Spoiler:
    Le fameux « J-RPG de Chopin »... Qui, bizarrement, ne m'a jamais attiré plus que ça. L'intro est même un peu barbante avec son grand manque de contexte. Genre ça commence avec une voix d'homme qui dit qu'une petite fille est morte et que ce n'est pas juste puis ça enchaine sue une fille (la même j'imagine?) qui dit qu'elle est prête à se sacrifier pour celui qu'elle aime avant de sauter dans le ravin pour poursuivre par une scène avec sa même fille très jeune où la mère dit que l'être humain est vraiment trop nul pour terminer sur le chevet d'un garçon au bord de la mort avec le docteur qui dit qu'il rêve et la mère ( la même que tout à l'heure ) qui est inquiète pour lui.

    C'était une tendance des J-RPG de l'ère PS3 / 360 d'avoir des intros un peu abscon que l'on est censé comprendre « plus tard » mais ça m'a toujours un peu agacé. Heureusement, le reste du jeu est bien plus positif avec une histoire plus claire. Donc oui, il y a bien qu'une petite fille qui a des pouvoirs magiques ce qui est synonyme de maladie mortelle dans l'univers du jeu sans doute afin de faire un parallèle avec Chopin lui même. On pourrait un peu regretter que pour un sujet aussi original que la vie de Chopin, le jeu se passe dans un monde d'héroic fantasy mais j'ai bien aimé le petit dialogue entre la fille et Chopin (car c'est bien lui) sur la manière de reconnaître le rêve de la réalité donc allez, on va dire que je pardonne.

    Le système de combat permet l'utilisation de skill autant de fois que l'on souhaite mais le tout ne semble pas super profond. En gros l'idée est d'attaquer « normalement » jusqu'à la quasi fin du tour puis déclencher un skill pour gratter un maximum de temps afin de faire le plus de dégâts. Le choix du skill dépend de si le joueur est dans la lumière ou dans l'ombre ce qui est assez drôle comme concept. Dans la lumière du coup, j'ai souvent un skill lié au soin et dans l'ombre, un skill lié à l'ombre, le but sera de changer d'emplacement dans l'arêne pour avoir ce que l'on souhaite. A partir de là j'aurais adoré avoir des arènes qui font bouger les ombres au fur et à mesure du tour ou alors des ennemis vulnérables que dans l'ombre ou que dans la lumière avec des skills pour changer l'éclairage de l'arène mais malheureusement, d'après Raflagan qui l'a finit, le jeu n'en reste que là... Dommage.

    Pour être honnête j'ai un peu l'impression que j'ai des J-RPGs plus intéressants à faire mais il faut reconnaître qu'Eternal Sonata est vraiment joli, merci les caméras fixes ! Quel dommage que les Tales of ne sont plus comme ça...

    Idée que je retiens :
    A la base je voulais mettre le coup des « ténèbres / lumières » d'autant qu'il est possible d'avoir son skill de ténèbre simplement en marchant sur l'ombre d'un allié ou d'un monstre mais à la place je vais essayer de parler d'un truc plus obscur : Les niveaux d'équipe. En gros le jeu, dans l'idée de ne pas trop submerger le joueur de nouveaux concepts a des « niveaux d'équipe », au niveau 1, le temps alloué au tour d'un personnage se suspend lorsqu'on s'arrête, au niveau 3, il continuera tout le long du tour ce qui rend le jeu plus dur MAIS on peut-par exemple-faire des contre attaques.

    En gros à des instants clé du scénario, le jeu débloque un « niveau d'équipe » qui donne plus de possibilités au joueur mais aussi plus de contraintes à prendre en compte. Je trouve cette idée vraiment sympas.

    Y rejouerais-je ?
    Je pense pas, il a l'air trop long et les retours que j'ai sont pas très positifs sur l'intérêt du jeu sur le long terme.







    Jeu 95
    SplatterHouse ( Xbox 360 )

    Donc d'un coté, on a du sang partout, des images érotiques edgy, des viscères et des monstres dégueulasses.
    Mais de l'autre, ils ont une cheminée monstre trop choupinette qu'on croirait sortir de Casper !

    Spoiler:
    Splatterhouse, le jeu où on doit sauver sa copine en traversant un manoir remplit de monstres explosant dans de grandes giclées de sang avec son personnage devenu super musclé à cause d'un masque ressemblant à celui de Jason. J'ai testé et finit le second épisode le temps d'un soir, alors que je m'étais mis en tête de tester tous les jeux Console Virtuelle qui sortait pour les présenter sur Nintendo Master le plus souvent sans jamais y avoir joué avant. Je ne m'attendais clairement pas à apprécier un jeu qui avait surtout marché pour son côté « choc » tel un Mortal Kombat du pauvre... Et je déteste Mortal Kombat

    … Ben pourtant, surprise, j'en ai gardé un super souvenir ! Certes, c'était TRÈS con avec un gameplay consistant à taper soit en bas, en haut et en sautant dans les 2 directions et des phases de plateforme ultra rigide et autant j'ai jamais été hyper fan du coté « ouah y'a du sang partout regardez ! » autant là je trouvais que cette manière un peu naïve et infantile d'approcher l'horreur rendait le jeu un peu sympathique. Y'avait même cette phase au fond des enfers où il faut récupérer l'âme de la fille-qu'on doit sauver parce qu'à l'époque on sauvait les filles-où la musique devient subitement douce le temps d'un boss contrôle la prison crystal avant que l'on retourne dans l'enfer dégeulasse auquel le jeu nous a habitué. C'est ça que j'aimais bien dans Splattehouse, cette simplicité qui me poussait à toujours me demander ce qu'il y a après avec certaines séquences carrément mémorables quitte à avoir un gameplay d'une profondeur abyssale.

    Reste que cet équilibre était précaire, le 1 m'a nettement moins amusé typiquement (malgré ce qui est sans doute la séquence la plus mémorable de toute la série) et je n'ai même pas pris le temps de tester le 3 (alors qu'il avait l'air pas trop mal en vrai... Mais dans celui là est pas dans un axe strictement 2D du coup j'aime moins)... Bref, le remake 360 s'annonçait juste comme un sacré gros navet... Et franchement il en est un à bien des égards, dès le début le jeu rame à balle, j'ai eu le sang qui buggait sur certaines cinématiques et les temps de chargement, notamment lorsqu'on meurt, sont ultra long. L'introduction est hyper fouillis parce que le jeu veut montrer directement le personnage avec tous ses pouvoirs dès le début et beaucoup d'entre eux consistent à faire un slow motion qui devient vite parfaitement insupportable.

    Lorsqu'on commence vraiment le jeu c'est pas beaucoup mieux : Les coups ne semblent pas vraiment avoir de feedback jusqu'à ce que l'ennemi meurt sans doute pour pouvoir mettre en avant les nombreuses scènes d'exécutions gores. Le jeu reprend bien sûr l'original sur son concept de base à savoir que si Castlevania est une lettre d'amour aux vieux films d'horreur un peu nanardesque, Splatterhouse est son équivalent pour les films de série Z avec une dose de sang dans tous les sens si forte que ça m'a même paru désagréable au début car ça splash la caméra et on voit pas bien ce qu'on y fait. Ils ont même rajouté des photos pornos de la l'inévitable fille qui se fait enlever... Non, non, vraiment, elle est à poil pas censurée et ses photos déchirés en plusieurs bouts sont les collectibles du jeu... C'est d'un goût... Je suis même super surpris que ce soit pas LE truc qui soit marqué par PEGI en arrière de boite mais ces derniers ont préféré mentionner la violence et le language grossier... Bon.

    Bref, le premier contact était assez difficile et j'avais très peur que ce remake moderne perde énormément cet équilibre précaire qui m'avait séduit dans le 2... Et il le fait un peu on va pas se mentir, surtout la musique que j'aime vraiment vraiment pas. Mais tout n'est pas négatif, par exemple on a des petits dialogues sympas entre le masque qui possède le nerd pour qu'il devienne la montagne de muscle que l'on connaît ( dans le 2 c'était pas un nerd mais un Léonardo Di Caprio-like mais j'imagine que pour ce reboot ils voulaient représenter l'audience ). Le système de combat est un peu con mais toujours mieux que l'originale et même une mécanique de santé plutôt cool ! En gros l'idée c'est que la barre de vie du joueur est très courte mais qu'il peut la régénérer entièrement à tout moment en utilisant une jauge de pouvoir du masque. Cette jauge se remplissant avec le pouvoir des ennemis, on fait ainsi souvent une petite boucle de gameplay sympathique où il faut tuer les ennemis pour avoir du soin mais les ennemis nous touchent donc on a besoin de soin. Ca rappelle étonnamment Doom 4 en vrai, avec cette mécanique où on doit achever les ennemis pour gagner de la vie... Sauf que c'est bien avant ce jeu !

    Bref, clairement c'est un BTA cheap, avec ses coups faibles, les coups forts qui ont le curieux et agaçant effet de faire un slow motion à chaque fois et le grab qui est plus dur à caser mais rapporte plein de sang pour remplir la jauge de masque. Il n'est cependant pas toujours super équilibré avec certains trucs qui s'améliorent au fur et à mesure qu'on débloque des pouvoirs ( plus de diversité de coups, des boutons qui soudainement semblent servir à quelque chose, on comprend mieux comment se déclenchent tous ces slow mo ) et d'autres qui empirent ( la barre de vie qui s'allonge ou même la super forme du masque semble tout déséquilibrer et on peut caser le grab en plein combo rendant le truc... Beaucoup trop facile en fait. ). Il a même un grand nombre d'environnements qui se répètent et le manque de budget fait que forcément, on a pas des setpiece ultra cool comme dans un Bayonetta.

    … Pourtant, j'ai une affection assez bizarre qui s'est développé pour ce jeu que je m'explique encore moins que pour Splatterhouse 2 (qui, au moins, avait une bonne OST). J'apprécie les échanges pas si mal écrit entre le masque et la personnalité du mec d'origine, j'apprécie aussi l'air de rien les efforts de développeurs pour donner de la diversité aux niveaux avec des phases en 2D, des évitements d'obstacles, des mini puzzles (genre empaler un ennemi à un endroit précis), des moments de respiration où on peut entendre des logs à la Bioshock parce que le combat est un peu plus impliqué que dans le jeu originel (surtout que j'ai pas pris le mode normal), on débloque même les trois jeux originaux, faisant de ce reboot une compilation des jeux cachée ! J'ai pas pu voir si le 2 était bien émulé mais on peut pas dire qu'ils ont pas fait d'effort !

    Au final entre Anarchy Reigns et Splatterhouse, je préfère ce dernier... Après bon, c'est juste parce que j'ai une petite affection pour ce concept de BTA très linéaire où j'attends pas grand chose ce qui me permet d'être surpris assez facilement. Là jusqu'au niveau 3 ça a pas trop mal marché. Et puis des fois, tout cela est ponctué par un petit rire sur à quel point le jeu peut être stupide ou mal fini mais ça s'arrête là..

    Idée que je retiens :
    Ben en fait c'est surtout l'idée de la santé que je retiens mais tiens, un truc tout bête que j'ai pas vu ailleurs c'est la possibilité de chopper deux ennemis en même temps si il y'a deux ennemis à proximité pour une animation spécial. Tout bête mais assez marrant !

    Y rejouerais-je ?
    J'ai un peu envie... Surtout qu'il a pas l'air long






    Jeu 96
    Kameo ( Xbox 360 )

    Vitrine technologique du début de la génération HD.
    Il s'est passé bien des choses par la suite durant cette génération...

    Spoiler:
    Ce qui est cool avec Kameo, ce dernier jeu de Rare « à l'ancienne », c'est que j'ai pas besoin de faire l'intro : Une partie est déjà en cours ! Bon ça a le défaut que j'ai dû un peu tout réapprendre d'un coup ce qui n'a pas été super facile car le jeu a plein de transformation pour l'héroine chacune avec ses spécificités propres qui, d'ailleurs, ne sont pas forcément très intuitives. Quand j'y ai joué la première fois je l'ai vraiment pris pour un jeu très différent de ce que faisait Rare avant sur N64... Pensez vous ! On a même pas de « vrai » bouton de saut, on a juste un espèce de « leaping » bizarre à la place .

    Mais le temps a passé et je retrouve beaucoup de chose qui me rappelle la période N64. Ainsi, la majorité des « quêtes » du jeu consistera à utiliser les capacités de l'une des transformations sachant qu'il faut l'avoir débloqué avant. Je n'ai bien sûr pas joué super longtemps mais le jeu paraissait suffisamment linéaire pour ne pas nécessiter des transformations trop loin dans le jeu... Enfin je crois qu'on a accès à toute la zone mais il y'a « un objectif en cours » qui fait qu'on est jamais perdu.

    Le jeu donne un peu l'impression d'avoir pris à cœur les critiques de Donkey Kong 64. Il ne fallait SURTOUT PAS faire un collectathon jusqu'à un point absurde... Je veux dire... La limite de 100 pièces est atteinte si rapidement que je soupire à chaque fois que je trouve un moyen de pêter un coffre qui en contient. J'ai aussi parfois ce sentiment désagréable que autant dans un Banjo Kazooie on va à un endroit et on comprend instinctivement ce qu'il faut faire, c'est beaucoup moins le cas dans Kameo. Du coup on a des PNJs pas méga intéressant voir carrément des tutos pour remplir ce rôle. Je suppose que tout cela prédate Nuts & Bolt où parler à un PNJ était obligatoire pour déclencher les missions au lieu de les avoir directement dans l'overworld...

    M'enfin tout de même, y'a un moment absolument infect qui consiste à aller sous terre avec la transformation plante pour dégager des euh, sortes de... bouclier piquants ? Qui sont le seul moyen de défoncer des tanks. Non, la transformation en gros dragon qui crache du feu ne fait rien mais les petits casques à pics ça par contre, ça les défonce. Si encore c'était juste pas clair, mais en plus c'est carrément chiant ! On aurait pu imaginer que le premier tank est immobile le temps qu'on prenne le coup et que le second commence à bouger mais non ! Ils bougent et le casque à pic explose après un moment en dehors de son endroit de spawn. J'ai honnêtement ragé si fort que ça m'a rappelé le pire de Yooka Laylee... Peut être que ce n'est pas si éloigné finalement. Il y'a un petit coté « gauche » dans le jeu qui gangrène un peu toute la production.

    Tout cela paraît bien négatif, pourtant, faut reconnaître que dans un monde de jeu 360 tous aussi gris, Kameo est encore relativement joli. On ressent encore le coté « début 360 » avec des endroits qui râme bien mais globalement le jeu reste sympathique.

    Idée que je retiens :
    J'aime bien la transformation en tas de cailloux où l'attaque consiste à balancer l'une des parties de son corps... Encore plus lorsqu'il y'a d'autres bouts de rorches et qu'ils se mettent à nous suivre ! Un perso très original.

    Y rejouerais-je ?
    Pfff, ch'ais pas, il me dit pas plus que ça.







    Jeu 97
    CT Special Force ( Playstation )

    Comme quoi faire un run & gun c'est pas si facile...

    Spoiler:
    Franchement... Un petit Metal Slug like sur Playstation, qu'est-ce qu'il pourrait mal se passer ? Bon c'est sûr qu'il allait pas être aussi beau que son illustre prédécesseur, je comprends. D'autant que j'ai vu après que c'est en réalité un portage d'un jeu GBA. Bon.... M'enfin tout de même. L'animation du saut est à peine visible, lorsqu'on tire en l'air on tire pas "exactement" en l'air mais avec un angle tout pourri. On ne peut pas balancer des grenades tout en sautant ce qui est absurde, le lance flamme ne peut pas tirer en l'air (et est introduit au niveau où il y'a des mecs qui tirent en bas ) et je crois que c'est le seul jeu que je connais qui fout des ennemis à coté de tonneaux explosifs à un pixel près pour qu'ils ne se fassent pas toucher par l'explosion. Balèze les mecs ! D'ailleurs, pourqoi ces tonneaux mettent 3 coups pour exploser comme les ennemis ? Je sais bien que dans Metal Slug c'était plus mais y'en avait pas autant dans Metal Slug. Y'a beaucoup d'objets qui mettent trop de temps à être battu de toute manière comme des forts et surtout ces foutus portes dans le monde 2 qui sont insupportables tellement c'est long !

    Non, en vrai, y'a beaucoup de trucs qui m'ont énervé, les phases de parachute j'ai mis un peu de temps avant de piger ce qu'il fallait faire ce qui m'a valu un joli Game Over. La phase de Sniper où on voit pas où sont les ennemis et qui m'a valu aussi un Game Over parce que tant qu'on les tue pas ils continuent à t'attaquer.. A un moment le dernier ennemi est même pas apparu jusqu'à la toute dernière seconde rendant le truc impossible, j'étais deg ! Mais j'étais encore plus blasé de voir une séquence de shootem up verticale super bâclé avec des ennemis super nombreux qui ont trop de vie avec des tirs super dur à éviter "mais c'est pas grave parce que tous les 5 mètres y'a un truc de soin qui te remet ta vie"... En plus y'a la fameuse mécanique de Xevious où on attaque les ennemis au sol avec un autre bouton que j'ai... Jamais aimé... Même quand c'est bien fait... Alors ici forcément...

    A noter que si le jeu fait facilement penser à Metal Slug, le Level Design me fait plus penser à un Turrican avec son coté tortueux et labyrinthe. On sent que le jeu est occidental. C'est pas forcément une mauvaise chose, y'a même des fois où ça donne des trucs pas mal comme le niveau 2 du monde 2 où on voit la sortie juste à coté de soi et qu'on ne peut y accéder obligeant de faire tout le tour, ça donne une bonne impression de cohérence. De l'autre coté ça permet parfois de cheeser le jeu, genre dans le premier monde, vu qu'on voit plus loin sur Playstation que sur GBA, on peut voir des ennemis qu'on est censé affronté plus tard par en dessous pour les pilonner sans qu'ils puissent riposter... L'IA est pas fameuse en vrai, Metal Slug faisait bien mieux... Et Contra s'en foutait vu que ses ennemis de base meurent en un coup...

    Idée que je retiens :
    En vrai le Level Design est assez plat, le seul truc que je retiens, c'est les ennemis qui surgissent de la neige. C'est le seul truc qui a su me surprendre, me faire réagir, me faire sourire.... Pas grand chose donc...

    Je pourrais aussi citer le fait que le grappin est un moyen original d'implémenter un système "clé / porte" en gros il faut d'abord trouver un grappin puis "l'endroit où il faut l'utiliser". Maintenant je trouve ça sympas mais la première fois que j'ai vu ça j'étais déçu, car je pensais qu'on aurait un vrai grappin qu'on peut utiliser où on veut... Du coup bof... Pas si bien que ça...

    Y rejouerais-je ?
    Nan, c'est une trop grosse déception.
    Il parait que le 2 (sorti que sur GBA cette fois) est beaucoup mieux... Mais j'ai même pas envie de voir.






    Jeu 98
    Star Wars : Rogue Squadron ( Nintendo 64 )

    J'attends toujours le 4.... Toujours...

    Spoiler:
    Ah ! Rogue Squadron ! J'avais adoré Rogue Leader sur Gamecube et il s'agit sûrement de la seule vraie exception à ma règle « je ne joue jamais à des jeux à licence ». Je suis encore bien attristé de la mort de Factor 5 à cause de ça et ce n'est pas les efforts de EA qui va me donner envie de rejouer à un jeu spatial de Star Wars... M'enfin même dans le cas de Rogue Squadron, le soucis quand on commence par le 2, c'est que le 1 va forcément paraître plus archaïque en comparaison. Du coup je n'y ai jamais vraiment touché au delà de la mission d’entraînement.

    .. Pourtant c'est impressionnant comme le jeu avait déjà « tout » ce qui consistura le jeu que j'ai aimé sur Gamecube.... A part le framerate, certes, c'est de la N64. Le jeu, en tout cas, est assez impressionnant graphiquement et a même de nombreux dialogues ce qui est fou sur cartouche ! Factor 5 était vraiment des magiciens !

    J'ai pu retrouver avec plaisir les joies des moments où on poursuit un ennemi en lui tirant dessus sans qu'un seul tir ne semble le toucher, des missions de protection avec des bombardiers qui les défoncent ou des Walkers dont le câble de remorquage semble être devenu le moyen de contre attaque privilégié là où dans les films ça ressemblait plus à une improvisation soudaine... Parlant de câble c'est SUPER dur de l'utiliser d'autant qu'il faut faire TROIS tours autour de la machine, la version Gamecube a largement simplifié ça ! Heureusement j'ai fini par changer la vue caméra qui, certes, faisait que je ne voyais plus ma cible mais me permettait de mieux comprendre où j'allais. Ouf.

    Pas grand chose à dire sinon, j'adore ces jeux.

    Idée que je retiens :
    Un truc assez propre à la série c'est le système de médaille qui montre les exigences de la prochaine à chaque fin de mission. L'air de rien c'es tça qui m'a motivé à avoir bien des médailles de platine sur Gamecube ! Savoir où on a pêché et pouvoir immédiatement recommencer pour pouvoir changer de stratégie afin de pallier au problème était assez addictif et encore aujourd'hui j'arrive pas à me souvenir d'un jeu avec une interface aussi cool que celle là... Mais je suis à peu près sûr que ça existe.

    Y rejouerais-je ?
    Ouaip !





    Jeu 99
    Dante's Inferno ( PS3 )

    Le God of War des chrétiens.

    Spoiler:
    Dante's Inferno ne me motivait vraiment pas... En jouant au jeu, je compris assez rapidement que c'était un God of War-like... Franchement, même le scénario est un peu pareil, avec un homme qui revient chez lui après une croisade pour voir sa promise tuée alors il décide de la suivre jusqu'aux enfers. En vrai il est aussi énervé que Kratos sauf qu'on comprend pas bien pourquoi, il est même pas chauve !

    Nan en vrai, c'est vrai que dans God of War, Kratos était vraiment présenté comme un "Dieu de la Guerre" qui ne fait qu'accumuler de l'expérience jusqu'à être inarrêtable. Là le premier boss de Dante's Inferno, c'est la Mort elle même que l'on défonce donc jusqu'à ce qu'elle nous supplie "non, pitié !".  Ne parlons même pas de la « motivation », où ils en font des tonnes avec la fille à délivrer, seins à l'air qui se fait toucher de partout par le méchant en mode « ah ah, j'ai eu ta fille, et je vais bien en profiter ! ». A ce stade, j'ai pas pu m'empêcher de trouver le jeu un peu juvénile... Mais bref Du coup, c'est après avoir battu la mort et piqué sa faux qu'il décide de continuer à commettre des péché en défiant tout le système des enfers et en défonçant tout sur son passage. Là aussi le parallèle avec Kratos est clair : Plus il s'entête, plus il se damne... Et il s'entêtera toujours... Mais encore une fois, la thématique est un peu moins clair que dans God of War, faut dire que ça dit s'inspirer de la Divine Comédie avec, durant les temps de chargement, des lignes un peu edgy venant du bouquin... Sauf que par pur hasard, le bouquin moi, je l'ai à la maison et j'avais même commencé à le lire ! Et c'est pas du tout la même chose car Dante y est d'ailleurs plus prospice de pleurer dans les jupes de son "maître" envers qui il est en adoration constante que de combattre qui que ce soit ! Du coup c'est l'occasion de vérifier qu'ils ont pris plein de ligne sorti de leur contexte "juste pour faire genre". Genre "Ronges-toi toi même avec ta rage !" qui semble adressé à Dante comme ça est en réalité adressé à un loup... Voilà... En vrai c'est un peu gentillet en terme de personnage et d'aventure la Divine comédie pour ce que j'en ai lu et même les descriptions qui y sont faites ne sont rien à coté de ce que le jeu en fait derrière.

    C'est un peu le gros avantage du jeu : La DA. Ca a beau être un peu con con ( y'a au moins deux portes vagins dans le cercle de luxure... Pas une, deux ! ), j'avoue rester curieux sur la manière dont ils vont interpréter les différents cercles de l'enfer. Genre le bateau de Sharon devient un méga navire et Sharon est une tête qui parle à sa proue. Même la luxure est représenté par une "tempête" qui emporte tout ceux qui en sont coupable ce qui, en y réfléchissant, est pas trop mal trouvé. Et c'est sans compter sur les superbes séquences de dessin animé qui ponctue le récit, infiniment plus classe que les flash back du God of War PS2.  Y'a des trucs repris du livre sympas aussi, genre on a un "maître" dont le pourquoi de la présence n'est pas clair (pour être honnête c'est pas clair dans le bouquin non plus) et qui nous explique le lore de l'endroit. On a droit alors à un Dante qui balance des "mais qui sont tous ces gens ?" comme dans le livre et ça je trouve ça assez cool.

    Niveau système de combat c'est God of War de prime à bord jusqu'à ce qu'on débloque les méga croix en projectiles qui euh... Ben défoncent tout. En vrai je me suis mis en difficile pour mieux cerner le système de combat, j'en ai un peu bavé mais il m'est apparu clair que bloquer est plus safe qu'esquiver (vu qu'on peut esquiver dans une attaque), que le counter est au final assez simple à produire et les projectiles sont infiniment plus safe que les attaques au corps à corps tout en faisant tout de même très mal contrairement à un Devil May Cry... Ca semble pas toujours très bien équilibré, sans compter que le launcher est insupportablement lent. Un détail mais un truc qui me fait rager comme c'est pas permis c'est quand un ennemi au sol parvient à te toucher alors que tu es en l'air et que ça te TP au sol pour que tu puisses prendre le coup. faites une animation de hit en l'air au pire mais me téléportez pas comme ça, c'est affreux !

    Idée que je retiens :
    Des fois tu croises des âmes damnés que tu peux sois « punir » soit « purifier » parce que va savoir pourquoi, tu as un pouvoir de purification quand même. Le truc drôle c'est que ces âmes sont souvent prises de tragédies grecques et autres grands classiques. Du coup, ça teste un peu notre connaissance de la culture, on peut s'amuser à jouer au juge, je sais que j'ai tendance à juger sévèrement les meurtriers alors que bon, la fameuse reine qui faisait des orgies, ça va, c'est tranquille. Vu que la faux s'améliorent en « punissant » et que les projectiles et la magie s'améliorent en « pardonnant », il est bon de faire un peu des deux. Ca aussi c'est une idée sympas en soi.

    Y rejouerais-je ?
    Ch'ais pas... Je pense souvent que je rejouerais à mes BTAs mais je le fais rarement...


    Dernière édition par Haganeren le Dim 19 Jan - 17:40, édité 4 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Dim 19 Jan - 16:19

    Jeu 100
    Enchanted Arms ( Xbox 360 )

    Je ne pensais pas que des acteurs digitaux pouvaient jouer aussi mal...

    Spoiler:
    Je me souviens d'Enchanted Arms, c'était le premier J-RPG sorti sur Xbox 360 et le jeu se ventait de ces nouveaux visuels en 3D... Et honnêtement j'imagine qu'on peut comprendre pourquoi même si c'est très daté, les premiers jeux HD ont toujours un coté « vide » que je trouve assez affreux et la HD permet de bien saisir à quel point le visage des personnages peut être assez perturbant... En vrai, je le sentais vraiment pas ce jeu... Mais c'est souvent le cas au début donc je me suis fait violence comme toujours.

    On est accueilli par un trio de héros avec des synergies assez bizarres. Le héros est une tête brûlée nul en étude qui surjouera le fait d'être nul (mais parfois étonnamment perspicace quand ça arrange le scénario) avec une voix japonaise que j'ai trouvé insupportable (et c'est rare, notez que l'anglaise joue aussi très mal mais au moins elle ne me casse pas les oreilles), un premier de la classe qui, je ne sais pas pourquoi, est très très très populaire avec les filles et un autre mec très musclé parlant de manière féminine et faisant toujours des avances à la limite de la prédation au premier de la classe... Mais si, c'est notre caricature de gay favorite ! Rien ne fait sens dans le setting de départ. Je peux croire que le héros soit rejeté (encore que bon, dans les faits y'a pas mal de filles qui aiment bien les « bad boys ») mais si son bras à le pouvoir d'annuler les enchantements des autres, pourquoi DIABLE n'a-t-il pas plus d'attention ? Touma dans To Aru Majutsu no Index avait aussi un pouvoir similaire (et beaucoup plus puissant) mais il le cachait ! Et si le héros d'Enchanted Arms se fait autant défoncer pourquoi le simple fait d'avoir comme ami le mec le plus populaire de l'école n'annule pas son statut de pestiféré ? On a l'impression que les auteurs voulaient juste reprendre la figure du « héros rejeté » sans vraiment réussir à rendre ça logique. Dans le même genre les personnages ont souvent un « quirk » et des « gags » que, d'habitude, j'apprécie mais qui là sont tellement sur joué que j'avais juste envie qu'ils arrêtent. Au moins c'est original comme relation, d'habitude le héros rencontre juste une fille qui... Ah, bah en fait ça arrive juste après... Bon... ( Une fille SUPER désagréable d'ailleurs, je connais le principe de « au début ils s'entendent pas et à la fin ils tombent amoureux » et pareil, j'adore ça mais là elle est juste incroyablement antipathiques... Comme tout le monde en fait !

    Vu qu'il s'agit d'un jeu de From Software je m'attendais à un jeu très cheapos et ça se voit notamment dans les musiques qui sont vraiment ultra génériques et très peu nombreuses mais pour le reste... Franchement ça va encore. Certes c'est pas du Final Fantasy mais il y'a des cinématiques assez bien foutu et des graphismes qui, oui, ont plus vielli pour moi qu'un jeu fin PS2 mais étaient franchement pas mal pour un jeu de début de gen. Je m'attendais à un jeu assez libre où le but aurait été de construire des golems pour faire plein de petites missions annexes mais non, c'est un J-RPG linéaire très classiques avec aussi beaucoup beaucoup beaucoup trop de tutorial... C'est à un point absolument ridicule, au début ils t'expliqueront en détail le système de combat rapellant que A est pour valider mais ça encore, pourquoi pas... Par contre, lorsqu'une scène se déclenche alors que tu arrives devant une échelle et que le héros fait « hum, une voie sans issue » « Regarde mieux, il y'a une échelle, pour utiliser une échelle appuie sur A puis monter et descend en incluant le stick verticalement » je me suis demandé si il étaient vraiment sérieux. Ils avaient enseigné comment ouvrir un coffre avec A juste avant ! Et après chacun d'entre eux, on a un petit « tu veux que je répète ces informations ? » ce qui avait le don de m'énerver au plus haut point.

    Le nerf de la guerre devrait être le gameplay et c'est sans doute le meilleurs aspect, pourtant, rien de révolutionaire. C'est un nouveau type de système de combat sur une sorte de damier avec des skills qui ont des zones d'effet différentes, le but étant à chaque tour de placer ses personanges de manière à atteindre tous les ennemis. On a dès le début des zones d'effets assez cool genre « une ligne horizontal à trois cases du perso » ou « une croix à deux cases du perso » du coup ça reste relativement sympas. LE système de combat reste assez basique avec une jauge de combo qui permet de faire des attaques combinés (comprendre : il faut que tout le monde attaque le même ennemi pour plus de dégat) une fois remplis... C'est idiot, car généralement le temps qu'elle soit remplis, soit les ennemis sont morts, soit les héros sont morts.... Du coup on en profite pas des masses. La principale différence avec les autres système de combat du genre je dirais c'est que tout le monde se marche dessus, impossible de placer 2 personnages sur la même cases et sur un damier de 4x3 où chaque personnages ne peuvent se déplacer que de façon limité, il n'est pas rare que certains personnages ne puissent juste pas atteindre les ennemis situé sur un autre damier de 4x3 opposé car aucun skill ne les atteint. D'ailleurs, quand un ennemi meurt, son cadavre occupe une case pendant 3 tours ce qui fait que même les ennemis peuvent avoir du mal à se déplacer. ( Le corps des joueurs restent aussi sur place ce qui est... Pratique pour ressusciter mais attention il n'y a que trois tours pour le faire sinon le personnage disparaît du combat)

    Même le système d'exploration a ses petits trucs genre tout le monde regagnent toute sa vie et ses EP (équivalent des MPs) entre chaque combat. Par contre, si une autre jauge (celle des Vps) tombent à zéro, les personnages commencent tous les combats avec une santé ultra minimum obligeant tout de même à se reposer à certains endroits... C'est un système intéressant. D'ailleurs, il est impossible d'attaquer « normalement » les ennemis, tout doit passer par les skills et du coup, s'arrêter permet de regagner des EPs vu que ça devient des denrées obligatoires. Le gros du jeu est de te vendre le fait que tu puisses créer tes propres « golems » avec de la magie (appelé « Enchantement) dans les faits, on peut refaire un monstre que l'on a combattu pour qu'il joue avec nous cependant il y'avait toujours suffisamment de « vrais humains » dans mon équipe pour que je ne trouve pas cette option très utile. J'ai eu trois golem et mon dernier, le soldat, me convainc suffisamment pour que je ne cherche pas trop à en créer un autre. C'est un dilemme que je trovue dans beaucoup de jeux proposant ça en vrai, même dans Dragon Quest V qui est le premier que je connais à mettre cette feature en avant.  

    Bref, le gameplay a ses petits trucs intéressants mais les personnages m'insupportent beaucoup trop. Le scénario, lui, n'a pas l'air pire ou mieux qu'un J-RPG très classique dans le fond... Mais cette intro a été beaucoup trop longue et j'ai l'impression d'avoir bouffé une journée que je ne porurais jamais re-récupérer à jouer à ce truc.. Aaaaaah !

    Idée que je retiens :
    J'aime bien les petits noms de PNJs sans importance genre « Guard who is never late » ou « Teacher who is liked by female students ». Ca rajoute un petit quelque chose à l'univers.

    Y rejouerais-je ?
    Jamais. Les Royaumes perdus ont intérêt à moins me gonfler.




    Jeu 101
    Iggy's Racing Ball ( Nintendo 64 )

    D’habitude j'essaye d'éviter les screenshots d'émulateur parce que ça rend le jeu plus dégueulasse (noter la différence entre le background flou et le foreground net )
    Cependant, faut reconnaitre que là, on voit bien le coté "2.5D" du jeu couplé au fait que l'on voit les tracks des autres joueurs dans le fond.
    Manque juste le grappin et on avait le screenshot parfait !

    Spoiler:
    Iggy est l'un de ces innombrables jeux B tiers de la Nintendo 64. Je sais plus trop pourquoi j'ai acheté spécialement celui-là mais il faut reconnaître que j'achète tout et n'importe quoi sur cette console. Du coup, c'est un jeu de course en 2.5D donc avec un déplacement en 2D dans un environnement 3D ce qui permet par exemple de tourner autour d'une tour ou d'explorer un environnement en profondeur malgré tout. Sauf que vu que c'est une course, il faut caser les 3 autres joueurs dans des tracks qui sont identiques mais décalés dans l'espace. Des fois, ces personnages finiront par se croiser et pouvoir directement intéragir l'un avec l'autre notamment avec des objets à la Mario Kart. Projectile, trucs à laisser par terre ou invincibilité... Mais aussi avec le grappin qui dégage son adversaire vers l'arrière avec un mouvement assez satisfaisant.

    Ce grappin, c'est l'une des grandes façon de se déplacer car il permet de passer facilement d'un étage à l'autre. Un autre mouvement c'est le boost qui se déclenche avec un bouton si on a de la jauge pour ajouter un petit coté stratégique... Tout ça paraît très bien et pour être honnête... C'est pas si mal... Mais y'a un coté aléatoire qui me caresse dans le mauvais sens du poil, genre des plateformes qui s'en votn sans que tu puisse sle deviner avant, les montées de tours où tout se joue à chaque étage sur « trouver le prochain endroit pour grimper à l'étage supérieur » et il est assez dur à l'avance de savoir si cet endroit sera à gauche ou à droite.  Bref, ça plus les objets Mario Kart + 4 joueurs donnent un tout assez brouillon un peu dommageable.

    Avec ça, la direction artistique est...Franchement affreuse... Et le jeu demande une carte mémoire pour être sauvegardé et malgré le fait que j'en ai racheté, toujours aucun moyen d'en avoir une qui marche !

    Idée que je retiens :
    J'aime beaucoup la physique du jeu où un boost avec un coup de grappin bien placé peut vraiment permettre de « hacker le système » et faire prendre de gros raccourci vraiment grisant.

    Y rejouerais-je ?
    Peu de chance, même en jouant avec ma sœur on s'en est vite lassé au final.








    Jeu 102
    Mystic Quest ( Game Boy )

    Qui voudrait taper ce pauvre boss ?

    Spoiler:
    Mystic Quest, aka le premier Seiken Densetsu que j'ai reçu à un Noël avec une boite en carton dessiné pour imiter la boite japonaise ! Mais je n'avais jamais démarré le jeu au final. Oh bien sûr, j'avais une partie sur émulateur il y a longtemps mais je ne l'ai jamais terminé... Pire, j'ai même pas fini le remake Sword of Mana sur GBA ! J'avais un peu peur de recommencer ce jeu, il est vieux, ma GBA n'a pas de rétro éclairage ( sauf ma GBA Micro mais elle ne supporte pas les jeux Game Boy ) et Secret of Mana aka Seiken 2 m'avait un peu déçu au final.

    Et bien toutes ces craintes pour rien parce que le jeu est globalement vraiment sympas ! J'avais gardé de bon souvenirs du début, très simple, où on se bat en tant qu'esclave dans une arène. Ici la mise en scène est ultra minimaliste. Tu rentres dans l'arène, ça dit « BATS TOI » et là y'a un monstre avec un sprite qui donne l'impression qu'il veut plus se protéger que quoique ce soit d'autre qui débarque et qu'il faut tuer. Très efficace ! Pour le reste, le jeu est bien sûr très old school puisque sorti en 1999 presque 6 mois avant A Link to the Past. Du coup, on a un jeu qui paraît assez libre comme un Zelda 1 de prime abord alors qu'il a en réalité pas mal d’événements scriptés plutôt sympathique. Cet équilibre un peu particulier, j'ai l'impression qu'il n'y a que des jeux de l'époque pour vraiment l'avoir... Sans compter le charme de ces vielles traductions françaises.

    J'ai pas tant de chose à dire sinon... Ah si, les musiques sont très bien !

    Idée que je retiens :
    Euh... Et bien c'est assez dur pour un jeu aussi compliqué. J'imagine que la mécanique la plus « remarquable », c'est cette jauge qui augmente tout le temps en bas de l'écran tant qu'on attaque pas et si elle est remplis au max ça permet de faire une attaque spéciale par arme... Assez original et plus vraiment revu depuis (sauf si on considère le système semi tour par tour de Secret of Mana où il faut attendre 100% de sa jauge avant de donner un coup si on ne veut pas le rater)

    Y rejouerais-je ?
    J'aimerais bien finir Seiken 1 ouais ! Au moins jusqu'à entendre Search of the Divine Sword in game. Je l'avais entendu dans le remake GBA mais sur GB ça doit vraiment être sympas !








    Jeu 103
    Master Burner Climax ( PC )

    Frôlant les bullets à 400 kilomètres heures sur des reprises rocks de Touhou super énervé : Master Burner c'est l'évidence !

    Spoiler:
    Acheté directement au comiket, on m'a offert Master Burner Climax comme un cadeau... Et comme son nom l'indique, c'est une reprise du jeu de Sega After Burner Climax mais avec Marisa à la place de l'avion de Top Gun... Du coup on reprend vraiment cette impression de vitesse qui a fait le succès de la licence originale, dans des décors 3D adorablement moche comme le sont le plus souvent les jeux du comiket en 3D. Comme souvent, le manque de moyen se ressent par tous les pores du jeu, même le design, en vrai, est pas fameux : Il est impossible d'esquiver toutes les bullets parce qu'on va trop vite et qu'il y en a trop alors du coup la vie augmente toute seule ce qui fait qu'on roule sur tout le jeu jusqu'à ce qu'on arrive à Utsuho qui peut enlever plus de la moitié de la vie en un coup et là, beeen j'ai pas réussi à la passer. C'est soudainement beaucoup trop dur !

    Mais cela n'a que peu d'importance, les sensations sont présentes, les transitions entre les stages se font sans temps de chargement comme dans le titre de Sega et les boss semblent reprendre au début le cheminement de Touhou 6 avant de dériver sur des personnages plus imprévisible (mais néanmoins populaire), le jeu est en Japonais donc je ne sais pas quel prétexte l'auteur a utilisé mais globalement, le jeu est vraiment super drôle avec même le moyen d'accélérer à fond les ballons pour augmenter le score que procure chaque ennemis mais aussi augmenter les dégâts pris lorsqu'on est touché ! Dommage que je n'ai pas trouvé l'OST sur Youtube, elle est très énervé avec des remixs rochs très exagéré qui me rend le jeu très drôle.

    Idée que je retiens :
    L'idée d'un Bullet Hell en 3D est une idée que je caresse depuis longtemps. Je pense que c'est quelque chose de très dur à accomplir mais pas impossible. Ce jeu est sans doute un bel exemple d'essais en la matière avec quelques patterns plutôt bien trouvé comme le tube de projectile d'Utsuho et d'autres plus bordélique comme.... La majorité des niveaux. Du coup, c'est cette idée générale que je retens du jeu, pour le reste, la majorité des trucs cools sont en réalité repris d'After Burner donc il n'y a pas grand chose à prendre.

    Y rejouerais-je ?
    Rho bah oui, je vais quand même finir par y arriver à ce boss non ?






    Jeu 104
    Alpha Protocol ( PC )

    Vous avez deux secondes pour choisir une attitude, top chrono !

    Spoiler:
    Alpha Protocol c'est un jeu dont j'ai finalement pas mal entendu parlé comme étant une « gemme cachée » de la génération PS3 / 360.... Et effectivement « de base », je n'y aurais jamais porté attention tant les thématiques me disent rien de loin... Genre une sorte de Tom Clancy en mode RPG quoi.

    La vérité c'est que... Ouais... En vrai c'est ça ce qui fait que le premier contact a pas été simple. Pas mal de nom, d'organisations à retenir d'un coup mais... Ben à la fin, j'ai quand même compris le scénario alors que j'ai pigé que très difficilement ce que je faisais dans Splinter Cell donc je me dis que les scénaristes sont quand même pas mauvais. La grosse feature du jeu, c'est le fait de pouvoir répondre « comme on veut » à un personnage, un peu façon Mass Effect... Ou The Walking Dead... C'était un peu à la mode quand j'y repense ? Pourtant, dans Alpha Protocol, ça semble étrangement frais vu le temps limité que l'on a pour répondre et le fait qu'on ait généralement le choix entre trois attitude bien distinct « professionnel », « suave » et « agressif ». Certains personnages aiment bien une attitude plutôt qu'une autre, y'a plein de petits détails de dialogues. Je ne sais pas encore si le scénario peut tant être chamboulé que ça mais on peut en tout cas sauter de grosses parties du scénar si on explore pas bien !

    Du coup... Ca a quand même un effet un peu négatif sur moi ces discussions où il faut répondre « ce qu'il faut », j'aime bien épuiser les dialogues d'habitude mais là, je cherche souvent à vite l'écourter pour ne pas tenter le diable et perdre de précieux point d'amitié. Dans les faits le jeu précise que se faire détester d'une personne apporte aussi des avantages durant les missions mais... Ben j'aime pas jouer comme ça... Du coup ça me rajoute surtout pas mal de pression. Cela étant dit, vu qu'on change tout le temps d'attitude, j'ai trouvé ça cool qu'ils précisent sur notre dossier qu'on a été sélectionné dans notre organisation d'agent secret « parce qu'on était manipulateur », dans le fond tout ce que dit notre personnage est un mensonge pour manipuler la personne en face et bien se faire voir... Comme le joueur lui même finalement !

    Alors du coup ces missions consistent en quoi ? Et bien principalement à infiltrer des endroits et à appuyer sur X lorsqu'on a atteint l'objectif pour au choix : prendre des documents, couper le courant, ajouter un traqueur, j'en passe et des meilleurs. J'ai toujours été nul en infiltration  heureusement pour moi Alpha Protocol est honnêtement très simple, en commençant avec la bonne classe et avec les skills d'infiltration genre « si on te voit tu deviens invisible pendant 4 secondes » ce qui est plus ou moins un équivalent d'une auto-smartbomb, même moi j'arrive à m'en sortir sans trop de mal... Après vu que je reste nul, je reprends souvent de mon checkpoint quand même pour être sûr de ne pas tuer qui que ce soit... Parce que j'aime bien tuer personne moi, dans les jeux... Même si ça m'arrange pas toujours pusque y'avait un objectif où il fallait dégommer tous les gardes de la salle et y aller constamment au coup de poing c'était pas simple.

    Au final à la fin et malgré mes réticences, je commençais à bien accrocher au jeu et à ses personnages. Une sorte de Metal Gear Solid en plus réaliste, plus de choix mais moins rigolo dans son délire.

    Idée que je retiens :
    Et bien euh, l'idée de la discussion là. En vrai j'ai l'impression que je suis un peu ignorant sur ce coup là, je pense que c'est repompé sur Mass Effect en vrai mais vu que j'ai pas joué à ce jeu, je peux pas connaître les différences d'implémentation.

    Y rejouerais-je ?
    Peut être bien tiens. En plus civet et Rafla en sont bien fan !










    Jeu 105
    XBlaze Code Embryo ( PS3 )

    Une action dans un lycée, des termes spécifiques à l'oeuvre pour parler de trucs fantastiques, un garçon un peu benêt au milieu de plein de filles.. Oui, j'ai déjà vu des œuvres similaires...

    Spoiler:
    XBlaze, c'est un Visual Novel affilié à la licence Blazblue mais dans un setting totalement différent... Du coup, je l'ai plus ou moins pris « parce que c'était Blazblue » mais j'ai été rapidement refroids. Tout dans le jeu faisait un peu « Fate du pauvre ». On retrouve aussi pas mal ce type d'histoire un peu éculé du pauvre étudiant « banal mais gentil » qui se trouve entraîné malgré lui dans un combat entre plusieurs organisations avec des pouvoirs magiques, devant combattre avec une fille avec lequel, bien sûr, beaucoup de quiproquo auront lieu. Au début il tente de résister devant l'appel de l'aventure mais au final, contraint par des raisons personnelles, il finit par accepter et ne plus du tout questionner le fait que tout le monde autour de lui ait des pouvoirs magiques. Ne parlons même pas de la situation où il se fait rapidement entouré par des filles et qu'il a un pôte qui lui dit qu'il a trop de chance et « ne me dis pas que tu aimes l'autre coté » et que notre héros naïf répond « quel autre coté » ? Rho allez...

    Après je crache dans la soupe mais je lis des mangas bien pire. Déjà ça se lance bien plus vite qu'un VN de Ryukichi puisqu'en à peine 20 minutes on est déjà dans le vif du sujet. Ensuite been dans les faits   hj on a une espèce de mash-up de plein de truc populaire. Es, l'héroine, est typique de ces personnages féminin « robot » qui vont se mettre à dire des trucs à voix haute du genre « Élimination de la cible commencé » et qui, évidemment, n'a aucune pudeur, ne sait pas vivre en société et va certainement apprendre à avoir des sentiments d'ici la fin de l'aventure. C'est pas super inspiré et je ne recommande le truc à personne mais c'est pas non plus honteux en soi. Une sorte de Shakugan no Shana like avec une fille robot à la place. Au final, les moments où je m'ennuie le plus c'est quand plein de personnages d'autres organisations débarquent pour tenter de complexifier un récit qui en réalité est assez basique.

    J'oubliais toutes les petites références à Blazblue, genre les mecs recherchent « l'Azure », il y'a un type avec des cheveux blancs nommé « The Grim Reaper » en rumeur, les méchants ont un « Drive » et le héros aurait un « Grimoire ». C'est un univers parallèle et certains personnages de Xblaze finiront par faire parti intégrante de l'univers de Blazblue dans le dernier volet. J'ai toujours trouvé qu'ils n'avaient rien à faire ici et n'était même pas super inspiré dans leur Drive du coup, peut être que j'en veux un peu trop à ce Visual Novel...

    Ah, et la copine d'enfance « un peu bête », façon Mayuri de Steins;Gate était déjà un cliché que j'aimais pas plus que ça... Mais là elle m'inquiète carrément ! On dirait qu'il y a rien dans sa tête ! Limite ça fait un peu creepy des fois... mais je pense pas que ce soit intentionnel...

    Idée que je retiens :
    C'est un VN donc forcément c'est chaud, il y'a une mécanique un pue bizarre où on peut lire les news sur son téléphone et si on a lu une news on est au courant et donc des fois durant le scénario, le héros pourra dire un dialogue genre « ah oui j'ai lu ça sur mon téléphone » cependant ça n'a pas eu l'air de changer le moindre déroulement pour le moment.

    Y rejouerais-je ?
    Franchement ça m'étonnerait. J'ai beaucoup d'autres jeux à faire et autant je lis des mangas peut être encore plus cliché que ce Xblaze, autant je ne les termine pas non plus...







    Jeu 106
    Zombi U ( Wii U )

    Tentative désespéré de faire du jeu de zombie en leur donnant un petit costume marrant.
    Bien essayé UbiSoft, bien essayé...

    Spoiler:
    La Wii U est une console que j'ai vraiment apprécié et le meme qui consiste à dire qu'elle n'avait rien, ou que ce n'était pas une très bonne console m'attriste toujours un peu. Faut dire que les premiers jeux ne m'ont pas spécialement intéressé non plus... New Super Mario Bros U... Zombi U.... Tiens, Zombi U serait un jeu étonnamment bon en réalité, du coup quand je l'ai trouvé à peu cher, je l'ai pris.

    Au final et bien.... Y'a pas tant de chose à dire, c'est un jeu avec beaucoup d'idée sympas, notamment la gestion de l'inventaire qui se fait en temps réel alors que l'on regarde la mablette et que l'écran de télé montre notre personnage. Mieux, il est possible de contrôler sa caméra pour s'assurer que rien ne vient nous déranger ! Cela donne une bonne tension à la chose.

    Pour le reste, le système de combat est le même que dans Morrowind.... on clique sur le bouton et on le relache pour relacher le coup... Et je le déteste cordialement. C'est juste pas méga intéressant les zombies, pour éviter que le joueur puisse se farcir une trop grande quantité d'adversaire, sont de gros sacs à PV. Autant dire que quand les zombis à casque ont été introduit, j'étais pas super content du challenge supplémentaire. De manière générale, j'ai été incroyablement nul au jeu, mourrant une bonne quinzaine de fois alors que tout ce que je voulais faire, c'était finir la première « vraie » mission au Buckigam Palace. Un avantage des jeux UbiSoft est qu'ils se situent souvent dans un endroit connu ce qui est toujours sympas à visiter... Ici, il n'y avait pas tant de chose à voir.

    Au delà du gameplay qui marche relativement, il faut reconnaître que le monde paraît vraiment générique. Aucune originalité dans ce truc de zombie, on croirait un jeu de plateau ! Pas de design bizarre comme dans The Last of Us, pas de personnages et de puzzle remarquables comme dans Resident Evil et bien sûr, pas de coté social comme dans The Walking Dead. Zombi U a des personanges qui parlent principalemnet par la radio et qui sont pas bien intéressant. Le principal vous soufflera systématiquement qu'il faut être préparer à tout et sous entendra que chacune des morts est dû à un manque de préparation... Non non mec, quand je meurs souvent j'ai plein de munition dans le sac ou alors je pouvais pas en supporter plus, mais c'est juste que je suis mauvais !

    La caméra semble souvent être « trop près » de l'action pour moi, un effet qui est sans doute fait exprès pour augmenter l'anxiété mais du coup je me perds parfois un peu dans le décor ce qui est ennuyeux quand on court pour échapper à des zombies. C'est dommage parce qu'en vérité, c'est quand on fuit que le sysètme marche le mieux, ce moment où on se rend compte que les ennemis sont trop nombreux pour nous, que notre inventaire est vide et que l'on n'aura pas le temps de fouiller le sac qui a des armes supplémentaires. C'est là qu'on peut se cloisonner dans une pièce pour prendre le temps de se préparer à l'assaut au moyen de planche typiquement... Dommage que cette situation ne soit arrivé qu'une fois. La plupart du temps, soit les ennemis sont suffisamment peu nombreux pour ne pas qu'on se sente à gâcher des ressources, soit les ennemis arrivent de deux portes et donc c'est globalement mort.

    Le fait d'avoir un personnage générique, bien sûr, nuit grandement à mon  immersion, avec toujours l'impression de jouer à un jeu de plateau plutôt qu'à une véritable histoire même si les nombreux documents que je trouve tende à me faire croire le conttraire. Bref, y'a des idées mais en soi, je n'ai pas passé un si bon moment que ça. Au bout de la cinquième mort au même endroit et repasser 6 minutes en vrai temps à le rejoindre, j'avais plutôt hate d'arreter ce que je me suis refusé à faire tant que je n'avais pas fini cette mission... J'aurais peut être dû, il est 5 heures du mat... Un truc rigolo est que quand on meurt, ton « ancien toi » devient un zombie comme les autres. C'est quelque chose que j'apprécie même si c'est assez limité : il ne retient que la dernière mort. Au final, ça fait un peu comme quand on essaye de récupérer ses âmes dans Dark Souls... Sauf que c'est du loot à la place. Et si au début j'étais un peu triste de la mort de ma première héroine, après, je m'en fichais pas mal.


    Idée que je retiens :
    Déjà mentionné donc je ne le préciserais pas mais l'idée de se servir du deuxième écran pour ranger son inventaire tout en surveillant sur le premier si les zombies sont là est vraiment bien. Des fois, l'écran télé me faisait presque peur car je voyais du coin de l'oeil une forme humaine bouger... Avant de me rendre compte que c'était simplement mon propre personnage. On sait que l'être humain est alerté plus facilement par les choses qu'il détecte du coin de l'oeil, du coup ça fait un bon concept pour un jeu d'horreur.

    Y rejouerais-je ?
    Une grande partie de pourquoi je voulais absolument finir la première « vraie » mission est que j'étais à peu près sûr que je n'y jouerais plus jamais de ma vie. Le monde est trop générique franchement...





    Jeu 107
    Megaman 11 ( PS4 )

    La série Megaman semble enfin avancé.
    Mais moi, je reste sur la touche.

    Spoiler:
    Pour être honnête, je n'ai jamais été très « Megaman ». Le jeu m'apparaissait souvent comme trop dur pour être vraiment amusant là où, curieusement, je n'ai jamais trop eu ce problème avec Castlevania. (les vieux) D'ailleurs si j'ai fini tous les Megaman fut un temps, je l'ai fait en savestatant comme un sale ce qui fait que je n'en ai plus gros souvenirs.... J'ai été en tout cas assez attristé par le retour en 8 bits de Megaman 9 vu comme le 8 était mon favoris jusque là (oui oui, même si il est lent) et les graphismes du 11 ne m'inspirait pas grand chose...

    … Mais bon là, il était pas cher, alors je l'ai pris.

    Quelle taulée je me suis pris. La vache.

    Je me considère pas comme un « si » mauvais joueur pourtant mais là, clairement, entre la première phase de niveau avec des pièges quand même assez sale + le mini boss + la deuxième partie + le boss, impossible de percer le moindre de stages que j'ai pu penser... Car oui, on peut toujours choisir.

    Ca m'a totalement déprimé jusqu'à ce que je me rende compte qu'à force de mourir en boucle, j'avais amassé une petite fortune que je pouvais notamment utiliser très facilement dans le shop pour m'offrir moults vies supplémentaires et autres tanks d'énergies permettant de se soigner quand on le souhaite... Mais ce serait de la triche, non ?... Ben au bout d'un moment, j'ai fini par craqué et j'ai pu plier en quelques instants les difficultés que je ne parvenais pas à surmonter jusque là, procurant chez moi un sentiment assez désagréable de défaite....

    Je n'ai plus trop envie de jouer au jeu du coup...

    Idée que je retiens :
    J'avais un peu de mal à utiliser le double gear alors que c'est la grosse feature du jeu. Je m'en servais pour certains passages où il semble avoir été prévu pour mais pas de manière plus... Créative si l'on peut dire. J'aime cependant pas mal que le Double Gear puisse agir sur les pouvoirs des armes que l'on obtient, comme une sorte de povuoir caché sur eux... Un peu comme les supers attaques d'armes secondaires dans Castlevania en fait...

    … En même temps, c'est dur de trouver des idées dans une série qui essaye à tout prix à ressembler aux vieux épisodes de sa série... Et en plus, je trouve que ça complexifie peut être un peu trop pour rien le gameplay de la série donc au final... Boarf..

    Y rejouerais-je ?
    Il m'a un peu dégoûté pour être honnête...




    Jeu 108
    Another World ( PC )

    J'aurais pu montrer le premier screen du jeu comme d'hab.
    Mais non, la majorité du jeu c'est surtout des écrans comme ça... Et ça reste sympas.

    Spoiler:
    Cela devait finir par arriver, le jeu est si court que je l'ai fini « simplement en voulant le tester quelques heures ». Ca fait très longtemps que j'avais triomphé des premiers niveaux de Another World mais je ne m'étais jamais penché sur le jeu en tant que tel et n'avait jamais utilisé le CD d'installation qui était vendu avec un bouquin sur Eric Chahi.. Une super idée ça en vrai, de faire un bouquin sur un auteur tout en distribuant un remake de son œuvre.

    Et un bon remake en plus ! Avec la possibilité de jouer avec des graphismes améliorés.... Ou les originaux ! On se trouve donc devant un monument du cinematic plateformer, avec un gameplay très « die and retry » bien plus que Prince of Persia ou Heart of Darkness en tout cas... Notre personnage sur son plan 2D a une très jolie animation (encore que je trouve celle du Prince mieux mais il réagit moins vite pour compenser..) dans tout ce qu'il entreprend et les cinématiques semblent nombreuses et toujours assez impressionnantes.

    C'est vraiment la mise en scène qui fait la force d'Another World. Lorsqu'on se fait poursuivre par une bête et qu'on court très vite pour lui échapper, les animations sont particulièrement fantastiques avec même un écran où on voit la bête « presque » rattraper le joueur mais se rater et se viander au sol avant de reprendre la course. Le moment où l'eau remplit une grotte entière est aussi particulièrement balèze... Même si j'ai l'impression que plus ou avance dans le jeu, plus la mise en scène devient un peu plus brouillonne, un pue plus facile... Il faut dire que le jeu est issu d'un grand rush d'une poignée de mois qui a été une improvisation constante... Donc forcément quand on arrive à la fin, ça sort un peu de nulle part.

    J'aime bien le fait qu'on ait un gros copain, c'est assez typique de la France ça, Rayman a son Globox, Tintin a son Haddock, Asterix a son Obélix... Franco-belge, bon. Mais c'est pourtant lui le plus grand fil rouge du jeu parce que pour le reste hélas, il n'y a pas eu que des bons moments. Si j'ai apprécié ce moment où le jeu devient étonnamment ouvert avec plusieurs endroits à visiter en même temps-alors qu'en fait il y'a un ordre précis-d'autres sont assez énervants car la solution paraît franchement difficile à trouver... Genre à un moment les grenades d'un garde (pardon, quatres de ces grenades), font exploser un mur situé sur un autre écran... Comment deviner ça ? Les grenades faisaient pas ça dans tous les autres écrans du jeu !

    Aussi, le jeu a beaucoup de combat au pistolet laser et certains sont impossibles à gagner tant que l'on a pas fait « quelque chose » alors que certains...Sont juste très dur. Et ça c'est pas forcément évident à piger ce qui renforce la frustration. Hélas, j'ai regardé la solution deux ou trois fois.... Car il a su vraiment me faire perdre patience... Mais sinon en vrai c'était sympas !

    Idée que je retiens :
    La bonne idée niveau gameplay, ça reste quand même ce laser qui a différentes propriétés en fonction de la durée de l'appui du joueur. Une pression c'est un tir, une moyenne pression c'est un bouclier qui arrête les autres tirs et une grande pression c'est un méga laser de la mort et le jeu saura exploiter chacune de ces fonctions !

    L'autre vraie bonne idée c'est les graphismes vectoriels..A l'époque ça permettait de faire des animations sans que ça coute trop cher à stocké et donc, d'en faire plein... Et aujourd'hui ça donne surtout un incroyable cachet au jeu !

    Y rejouerais-je ?
    Bah non... Je l'ai fini..





    Jeu 109
    Blast Corps ( N64 )

    « Hey les gars, votre console là, avec les 64 bits... Et si on faisait un jeu et genre on détruisait tout ? »
    « Allez vendu ! Vous avez 6 mois ! »

    Spoiler:
    Un autre jeu un peu B-Tiers de la N64, le genre de jeu qui pourrait vraiment être un jeu indé aujourd'hui. Blast Cop repose sur un principe simple : On dirige un véhicule et il faut tout détruire ! Alors, après la première mission j'avoue avoir été assez circonspect sur ce qu'allait pouvoir proposer le jeu pour apporter un peu de challenge et je n'ai pas eu à chercher bien longtemps...

    En fait, les missions où il faut tout détruire consiste à escorter un certain camion qui ne peut aller que tout droit ce qui implique détruire les batiments sur son passage pour ne pas qu'il se les prenne. J'imagine que ça peut devenir plus dur avec le timing mais l'un des véhicules ne peut que détruire les immeubles que par en haut l'obligeant à prendre de la hauteur mais un autre, bien plus compliqué à prendre en main oblige à taper les batiments avec son derrière et donc à déraper de façon assez délicate pour taper la cible au bon endroit.. C'est super chaud !

    Il y'a aussi un mecha qui vole et qui écrase les bâtiments mais ce dernier sera surtout utile pour l'exploration, en effet la plupart des niveaux ont beaucoup de choses cachés ici et là voir plusieurs véhicules... Et c'est là que je suis un peu plus ennuyé. Moi le coup du collectathon, j'aime bien, j'ai toujours aimé cette idée de recherche et d'exploration dans les niveaux. Sauf que là, ici, c'est assez déséquilibré. En gros on va tout casser pendant les marrantes 30 premières secondes et on passera 15 minutes à retrouver ce qui nous manque dans une map quasi vide puisqu'on a tout détruit ! C'est là qu'on trouvera que nos véhicules sont peut être un peu lent ou que les passages sont sans doute pas assez clair... Bref, c'est là que le jeu s'est mis à me lasser.

    Dans le fond, j'aurais sans doute dû me tenir aux objectifs de base qui durent assez peu de temps avec des mini challenges pas toujours simples mais relativement marrant. C'est vraiment un jeu basique, qui me rappelle les jeux inconnus que pourrait trouver un Vinesauce, un truc qui ne pouvait exister en cartouche que durant cette période de temps et en cela, c'est amusant d'y jouer.

    Pour le reste, je m'en lasse peut être un peu vite.

    Idée que je retiens :
    Hum... Dur à dire... Peut être la worldmap représentant le globe terreste où on débloque plusieurs niveaux en même temps dont certains rejoignent des niveaux déjà débloqué ? A la fin ça forme comme un grand réseau ce qui rend bien.

    Y rejouerais-je ?
    Je sais pas, je crois que y'a d'autres jeux occidentaux open world un peu rigolo du genre que j'ai préféré à faire avant sur N64, genre Body Harvest ou cet excellent Space Station Silicon Valley.





    Jeu 110
    Prey ( PS4 )

    J'aurais aimé trouver une image montrant les possibilités de gameplay mais j'ai pas trouvé.. Alors voici une image vaguement Bioshockesque à la place.. Le jeu méritait mieux.

    Spoiler:
    Un jeu qui m'intéressait depuis que l'on m'ait dit qu'il s'agissait d'une suite spirituelle à System Shock ! Et effectivement, après une excellente intro (non, vraiment), le jeu semble devenir de plus en plus comme System Shock 2 avec tout un tas de compétence comme le hacking, la réparation obligeant le joueur à se spécialiser pour passer certains obstacles de Level Design facilement mais pas d'autres. L'idée est toujours que le joueur puisse passer certains obstacles de plusieurs manières différentes ce qui rend, bien sûr, le jeu assez complexe à appréhender. Mon inventaire est déjà plein et je ne sais pas trop ce qu'il vaut mieux que je jette ou non.. C'est assez angoissant !

    C'est pas un jeu que je peux démarrer à la légère, ça demande un véritable investissement sans quoi je risque d'être bien perdu si je le reprends plus tard ce pourquoi j'ai décidé de l'arrêter finalement relativement tôt.. Les bases du jeu restent posé, on est dans l'espace dans un vaisseau qui a été envahis par des créatures qui ont tué la plupart de l'équipage. On pourra alors retrouver des notes de leurs vies de tous les jours ici et là ainsi qu'enquêter sur ce qui a fait que de telles créatures se sont retrouvé dans le vaisseau pour commencer !

    Le jeu a même quelques instants un peu plus cinématiques façon Half Life et franchement beeen ça a l'air d'être excellent quoi. Je pense pas qu'il aura des passages aussi culte que dans les deux System Shock tout simplement parce que SHODAN est un méchant extrêmement charismatique là où Prey ne semble pas en avoir vraiment... Mais je me trompe peut être ! Cela étant dit, en terme d'univers et de gameplay on est exactement dans ce que j'apprécie.

    Idée que je retiens :
    J'ai pas assez joué au jeu pour apprécier des « nouvelles » idées même si j'aime toujours les compétences qui permettent d'aborder le jeu de façon très différentes. ( genre le hacking permet de s'éviter de chercher des codes) .. Mais à ce stade c'est un classique !

    Du coup j’aime bien les ennemis qui se changent en des props « normaux » et aussi beaucoup la gestion des vitres qui pètent. On fait en effet un gros trou pile là où on a frappé et si on tape à un autre endroit ça agrandit le trou à cet endroit... J'ai trouvé ça trop cool ! Le coup d'aller sur des ordinateurs avec leur interface à elles est cool aussi, mais Narcosis l'a fait avant~.... Bon ok on a pompé l'idée sur...  Doom 3 de mémoire ? Mais là, on a carrément tout un tas de mail à regarder et même une liste de l'équipage avec la possibilité de poser un marqueur de quête pour retrouver son corps qui possède sans doute des choses intéressantes.

    Y rejouerais-je ?
    Oh, oui ! Mais quand j'y jouerais ce sera pour le finir. Il me demande vraiment envie en tout cas !





    Jeu 111
    Revolver 360 ( PC )

    Voyage hypnotique dans un rouleau de sopalin.

    Spoiler:
    Ramené du Japon par ma chère petite sœur car je voulais essayer des shoot em ups qui tentaient d'être des bullet hell tout en exploitant la troisième dimension. En cela, Revolver 360 a un concept assez intéressant ! Il est possible de tourner le terrain de jeu comme si c'était un rouleau de sopalin ce qui veut que genre une ligne verticale de bullet s’aplatira. Pareil pour les ennemis, c'est un peu comme si l'axe 2D était différent alors que le jeu, lui, est bien en 3D. Ca fait un peu penser à Fez où les profondeurs s'écrasent lorsqu'on passe d'une face à une autre ou même à Super Paper Mario où un truc à différentes profondeurs paraitra être au même endroit lorsqu'on repasse en mode 2D.

    Alors on a quelques patterns qui sont pas toujours très lisible à cause de ça puisqu'on a parfois l'impression de pouvoir passer derrière des trucs alors que.. Ben non, y'a pas de « derrière » c'est tout le pincipe, on est toujours sur un plan 2D. Au final, le jeu serait sans doute dur à appréhener si on avait pas le laser qui, lui, brise les bullets et plus on attrape de bullet avec un seul laser, plus ça fait de point ! Le but sera donc souvent de rassembler toutes les bullets sur la même horizontale en faisant tourner le terrain de jeu pour tout avoir d'un coup... Et ça marche bien ! Revolver 360 est un jeu au gameplay vraiment bien pensé !

    Par contre, niveau présentation c'est un peu particulier. Y'a pas vraiment de niveau mais une suite de vague avec des décors assez abstrait et des vagues qui semblent tiré au hasard jusqu'à ce qu'on arrive à un boss... Toujours le même d'ailleurs.. Et une fois battu.. Ben c'est fini ! Alors ça c'est le mode « court » mais le mode « long », lui, est infini tant que l'on ne meurt pas et finalement assez prenant ! La feature de rotater le world n'est pas qu'une feature dans le vent et c'est vraiment quelque chose qui donne un pouvoir supplémentaire très agréable à prendre en main et à maîtriser dans l'improvisation. Et donc ça passe pas trop mal avec cette idée de vagues aléatoires... On ne voit alors plus le temps passer, on ramasse des bonus pour rester en vie un peu plus longtemps, juste pour le plaisir... Je ne peux m'empêcher de penser que le contenu est un poil court et effectivement il semblerait que je n'ai en physique que la version 1.00 du jeu là où on peut retrouver sur Steam ou GoG la version « Re:Actor » qui semble avoir bien plus de contenu... Mais bon, ce n'est pas tant ça que je lui reproche.

    Non, le truc principal c'est que malgré son coté hypnotique qui n'est pas sans me rappeler Rez, je le trouve un peu impersonnel avec ses vagues aléatoires. Forcément, il n'y a pas de moment vraiment « mémorables » à part les patterns du boss et bien sûr, l'atmosphère ne semble rien vouloir dire de particulier.. Et l'air de rien, c'est quand même ça qui fait que j'ai adoré Mecha Ritz ou Zeroranger ces dernières années... Du coup je trouve ça quand même un poil dommage.

    Idée que je retiens :
    J'aime bien cette idée d'arme qui tire à travers les bullets mais qu'on peut pas avoir tout le temps car elle doit être rechargé. Bien sûr, certaines bullets toutes bleues ne peuvent être détruite pour ne pas que ce soit trop facile. En plus, vu que c'est un laser très fin, c'est pas si simple de se débarasser de « toutes » les bullets contrairement à l'épée de Radiant Silvergun.

    C'est une bonne idée.

    Y rejouerais-je ?
    Ce serait quand même dommage de ne pas me replonger dedans de temps en temps mais... Ben je me demande si il ne faudrait pas que je prenne la version supérieur en fait.. C'est con parce que c'est un jeu physique qui vient directement du Japon quand même mais bon... Comme quoi il n'y a pas que les AAA qui deviennent obsolète avec le temps...






    Jeu 112
    Turok( N64 )

    Le jeu qui a définit le brouillard de la N64.

    Spoiler:
    Turok 2 a été le premier jeu que j'ai pu faire lors de cette grande quête. J'avais noté, amusé, ses maps à exploration façon Doom qui trahissait son époque ainsi que le fait que sa première mission soit incroyablement longue. J'ai donc était plus prudent pour celui là et j'ai même enfin réussi à trouver une carte mémoire de N64 qui marche ! Au bout de la cinquième ! Bon... Le soucis c'est que quand on a fait le 2, le 1 paraît bien sûr beaucoup moins bien et son atmosphère tribal ressemble déjà beaucoup plus à ce que je pensais être Turok.

    On a donc des espèces de jivaros et des dinosaures à tuer dans une map au Level Design bien moins inspiré que son successeur. En effet, il faudra y trouver un grand nombre de clé mais c'est difficile de s'y retrouver tant on se fait téléporter dans tous les sens. Utiliser trop la téléportation empêche de bien se repérer et du coup, l'environnement semble discontinu ce qui est bien dommage. Le jeu est aussi beaucoup plus moche, avec un énorme brouilalrd de guerre et des couloirs pas souvent super intéressant.

    Le jeu reste relativement sympas mais assez chapos et au final, Doom (ou Quake) est vachement plus marrant quand même. On sent qu'ils ont voulu bosser les animations de mort des ennemis (c'était la mode à l'époque) et j'aime toujours un peu les FPS décomplexé mais là, faut reconnaître que le jeu a pas vielli en bien... En plus, le système de contrôle est pas du tout comme ce qu'on pourrait s'attendre ! Avec un joystick qui sert à regarder plutôt que se déplacer, super bizarre ! Mais on s'habitue en vrai... C'est pas le pire.

    Idée que je retiens :
    J'aime bien la manière de débloquer les niveaux : Il y'a un certain nombres de clé dans tout le niveau et il faut genre trouver toutes les clés du niveau 2 ou du niveau 3 pour pouvoir débloquer ces derniers. Là j'ai raté une clé du niveau 2 du coup j'ai accès qu'au 3 mais en vrai on peut le faire un peu dans l'ordre qu'on veut je trouve ça marrant.

    Y rejouerais-je ?
    Euh beeen, ch'ais pas... Peut être ? Enfin quand même niveau FPS du genre j'ai l'impression qu'il y a mieux... L'absence de cohérence dans les niveaux me dérangent vraiment.







    Jeu 113
    Billy Hatcher and the Giant Egg ( Gamecube )

    Se ballader avec l'oeuf est étonnamment naturel et toujours parfaitement unique dans le monde du jeu vidéo.. Pourquoi est-ce que je n'aime pas d'avantage ce jeu ?

    Spoiler:
    J'avais vu une vidéo qui parlait de la courbe d'apprentissage de Sega. Ce ne sont pas des jeux toujours très intuitifs. Il y'a des « coups à prendre » pour véritablement l'apprécier contrairement à Nintendo qui essaye à tout prix d'avoir un gameplay « immédiatement compréhensible ». Voir un nouveau jouer à un Sonic 2D est édifiant, on ne comprend pas pourquoi il a autant de mal à passer ce qui nous semble si naturel..... En oubliant qu'il fut un temps où c'était nous qui étions à sa place.

    Il y'a un « déclic » à avoir dans ces jeux, et j'ai toujours eu l'impression de ne pas l'avoir dans Billy Hatcher... Ce pourquoi je l'ai mis ici malgré le fait d'y avoir plus joué que je ne l'aurais cru. Billy est bizarre, il se contrôle normalement de base mais il ne peut attaquer sans un œuf. Faire rouler un œuf permet de débloquer plusieurs mouvements comme le fait de foncer sur les ennemis pour les écraser ou encore le fait de sauter et faire un rebond avec l'oeuf pour sauter plus haut (qui a eu cette drôle d'idée?). En plus, il est possible de faire « éclore » l'oeuf en appuyer sur R si ce dernier a absorbé suffisamment de fruits, à l'intérieur il y aura parfois l'objectif du niveau, d'autres fois un pet qui pourra aider en balançant une attaque spécial si on appuie sur X voir une vie supplémentaire.  

    C'est vraiment un gros concept à la con et du coup, autant j'avoue avoir mieux pris en main le personnage cette fois là. (Sauf pour lorsqu'on roule dans les pentes, là c'est MEGA dur de contrôler le perso et c'est souvent là que Sega fout des collectibles rares en plus ) Autant je le trouve toujours un peu bizarre, moins intuitif mais je l'aime bien, tout de même. C'est un plateformer 3D et il a un concept vraiment différent des autres.

    Y'a une relation un peu bizarre entre les œufs et le joueur qui essayera de vite voir ce qu'il y a à l'intérieur mais qui pourtant veut toujours en avoir un pour attaquer les ennemis. Ça donne parfois l'impression de rater la manière optimale de jouer... Enfin, là au moins j'ai compris qu'on pouvait deviner ce qu'il y avait dans l'oeuf en fonction de sa couleur et ça c'est plutôt bien parce que ça permet de ne pas perdre son temps à ouvrir des œufs que l'on sait être inutile. ( Genre on ne peut avoir qu'un pet à la fois donc ça vaut pas forcément le coup d'en avoir un autre)

    Idée que je retiens :
    Un truc un peu rigolo de l'oeuf c'est qu'on peut le balancer sur les ennemis, rester appuyé sur le bouton puis le relacher « un peu quand on veut » pour qu'il nous revienne dessus. Pendant ce temps on peut se déplacer un peu où on veut. Il est possible de rater l'oeuf boomerang au retour cependant donc méfiance ! Mais en soi, c'est un mouvement qui permet de faire plusieurs choses à la fois (attaquer tout en ramassant des trucs par exemple) ou d'attaquer plusieurs ennemis à des endroits différents en manipulant là où ira l'oeuf. C'est pas forcément hyper challengé dans le jeu mais je trouve ça intéressant comme mécanique.

    Y rejouerais-je ?
    Je pense oui, en plus c'est par l'inventeur de Sonic alors...






    Jeu 114
    Shadow of the Damned ( PS4 )

    Dans le fond, on a là un très bon FPS avec un univers assez original.
    … Mais là, son atmosphère macho constante me gonfle à balle.

    Spoiler:
    Un jeu que je confonds toujours avec Killer Is Dead. Je sais que j'ai pris l'un d'entre eux à 5€ neuf dans un supermarché un peu perdu et ça m'a marqué... Je sais plus où j'ai eu l'autre... Je m'attendais en tout cas à une sorte de BTA / TPS un peu fauché et un peu nullos mais... Ben il se joue étonnamment bien ! Y'a vraiment rien à dire niveau gameplay qui en plus d'avoir de bonnes sensations, a des petites idées vraiment sympas !

    En fait, la grosse feature, c'est les ténèbres qui peuvent envelopper le joueur et où il doit s'échapper avant qu'une jauge diminue sans quoi il perd de la vie. Les ennemis sont également totalement invincible dans ces endroits. Le joueur devra donc trouver une source de lumière (au début une cible mais après les objets se diversifient) pour pouvoir respirer et aussi éliminer les démons. (Démons qui auront d'ailleurs de la lumière sur eux qu'il faut désintégrer avec un « light shot »)

    C'est bourré de situation de Level Design intéressantes, le jeu n'a pas beaucoup d'arme mais est suffisamment satisfaisant pour que ça ne se voit pas trop avec des features de style « si je te tires sur les jambes tu as plus de jambe donc tu tombe, si je te tire dans le bras, tu ne peux plus attaquer normalement ».. Et en fait oui, je l'avais oublié, mais c'est quand même Mikami, le mec de RE4 et Vanquish qui était derrière le jeu donc tout ceci explique cela.

    … M'enfin voilà, le personnage principal m'est très antipathique et le ton du jeu très macho m'agace... Le jeu commence sur un démon prêt à se faire tuer qui fait « Ah, si tu me tues, y'en aura un autre après moi et ils défonceront ce que tua s de plus précieux dans ta vie ». Le héros n'a pas l'air de réagir jusqu'à ce que le démon précise « Elle va bien Paula ? ». Et LA il se souvient d'elle. Alors, c'est vrai que Paula ne fait pas grand chose pour le moment à part crier à l'aide et le héros déclarera plus tard l'avoir trouvé dans une décharge m'enfin, voir le héros se taper la discut peinard en mode « Concours de bite » avec le méchant pendant qu'elle crie, c'est quand même un « poil » pas respectueux... ET quand je dis « Concours de bite », le jeu n'est même pas subtil avec ça ! Le méchant dit que les balles du héros n'ont pas assez de pénétration, qu'il va bien s'amuser avec l’héroïne... Plusieurs fois... Le pire c'est qu'il était prêt à la libérer à condition que le héros reconnaisse qu'il s'est attaqué à un trop gros morceau... Mais ben non, il a sa petite fierté, donc il dit rien et le personnage fonction va mourir... Il a beau me faire croire qu'il tenait à elle après coup, je n'y crois pas et je trouve vraiment le ton du jeu assez malsain... Le fait qu'on retrouve Paula en sous vêtement pour tromper le joueur dans les niveaux d'après même si je suis à peu près sûr que c'est un démon n'aide pas à rendre ces personnages sympathiques.

    C'est bizarre parce que... Ben j'ai avoué avoir relativement apprécié Splatterhouse pourtant à peu près aussi sexiste avec ses images de nudité réelle à débloquer... Mais bon voilà, c'est un peu comme les femmes chez Kojima, ce qu'il en fait est toujours bien moins gênant lorsqu'on ne les voit pas directement et Splatterhouse montrait surtout des dialogues entre un nerd qui se change en monstre et le masque qui veut le voir se changer en monstre, c'est bien plus ludique ! A noter qu'il y a des dialogues similaires pas si mal dans Shadow of the Damned entre le héros et le démon qui se change en son flingue, dialogues souvent ponctué par une blague de cul au cas où on aurait oublié l'atmosphère du jeu... Ah bah on sait jamais...

    C'est quand même bête parce que niveau gameplay c'était bien et niveau atmosphère, le jeu a ses folies avec ses chèvres lumineuses et ses têtes de bébés sur les portes... Quand j'ai quitté le jeu, y'avait un livre qui racontait l'histoire d'un clochard qui n'en avait jamais assez de manger jusqu'à ce qu'il se mange lui même... Je ne sais pas trop trop où ça veut en venir..

    Idée que je retiens :
    L'idée de ces ténèbres qui s’agrandissent, rétrécissent pour pouvoir mettre la tête du joueur sous l'eau est vraiment excellente ! Et on voit vraiment qu'ils ont pu trouver des tonnes de situations en partant de ce simple concept. Ca a dû être bien moins cher à créer que les situations toutes uniques de RE4 tout en étant limite plus fun !

    Pourtant, la vraie idée « un peu étonnante » que je retiens, c'est la manière dont les QTEs sont utilisés. Ca peut être un finisher comme bien des jeux mais si on se met à viser dans une direction et qu'un ennemi s'apprête à nous attaquer dans un angle de caméra que l'on ne VOIT PAS. Alors une commande apparaît, il faut vite appuyer dessus et BAM on interromps l'ennemi ! C'est excellent car ça répond à ce vieux problème autrement que par « si un ennemi est derrière le joueur il attaque pas car ce serait injuste ».Super idée !

    Y rejouerais-je ?
    C'est vraiment un jeu sur lequel je suis très partagé du coup j'ai l'impression que j'ai mieux à faire... Genre The Evil Within qui m'a largement convaincu, toujours de Mikami.
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Sam 25 Avr - 19:07

    Jeu 115
    Lair ( PS3 )

    « T'inquiètes Roger, je te dis que la reconnaissance de mouvement est à la mode ! »

    Spoiler:
    Lair c'est le dernier jeu de Factor 5, je suis toujours vraiment étonné de la manière dont ce studio a sombré du jour au lendemain alors qu'il semblait avoir produit des productions qui avaient toujours plus ou moins réussi auparavant... Notamment Rogue Squadron et Turrican dont je suis assez friand. Faut reconnaître que Lair me donnait pas spécialement envie de base avec ses faux airs de W-RPG générique (sur la boite hein, le jeu rien à voir) Il s'est tapé une réputation infâme à cause de ses contrôles en Sixaxis c'est à dire qu'on contrôle notre personnage non pas avec le joystick mais en inclinant la manette ! Ouaip ! C'est aussi précis que ce qu'on pourrait imaginer..

    Ce qui m'a marqué c'est à quel point Lair EST un Star Wars Rogue Squadron en vrai. Genre la seule différence c'est que tu peux faire atterrir ton vaisseau pour dégommer des unités en bas (avec une maniabilité qui ferait passer Drakengard pour un chef d'oeuvre) En vrai, pour aller avec ces contrôles euuh originaux. Sauf que pour aller avec les contrôles les missions sont beaucoup plus faciles que pour son illustre prédécesseur ce qui est.. Pas trop mal ? Je veux dire, au moins ça repose un peu quoi... On a même un peu ce rush pour chopper une médaille un peu plus forte qui m'avait tant attiré dans Rogue Squadron.

    Alors, en vrai, ils ont sorti un patch qui permet au jeu d'être joué avec des « contrôles analogiques »... Un incroyablement mauvais terme qui veut dire en réalité « tu joues avec le joystick ». On pourrait croire que ça corrigerait tous les problèmes du jeu mais malheureusement, le mal était déjà fait et même ainsi tout paraît excessivement mou puisque ça n'a pas été prévu à la base pour ce type de contrôle... Enfin ça reste mieux quand même. Il y'a aussi beaucoup de truc rajouté genre si on en croise un ennemi « des fois » on a un combat un peu genre pierre papier ciseau où on se protège ou attaque à des instants clés (bon, moi je bourre le feu dès le début puis je fais les griffes et ça marche à peu près tout le temps ). C'est un peu bizarre parce qu'on ne sait pas trop ce qui déclenche ça. Des fois aussi on vole genre juste en haut d'un ennemi et on a l'occasion de le finir avec une QTE car oui, jouer à ce jeu nous rappelle que les QTEs, sur le moment, c'était à la mode. Y'a d'autres trucs plus bizarres que j'ai pas compris et également la possibilité de se focus sur un ennemi pour lui foncer dessus et l'avoir plus ou moins en un coup... Je trouve ça un peu trop puissant en vrai...

    Toutes ces idées n'ont servi à me rendre plus confus le système de combat en réalité, je n'ai pas l'impression d'avoir gagné en possibilité par rapport à avant mais plutôt d'être parfois contraint à faire certains trucs pas super intéressants comme appuyer sur certains boutons au bon moment au lieu de « simplement jouer ». D'ailleurs dans le même genre, je trouve que le jeu a un peu trop de cinématique te racontant ce qu'il se passe sur le champ de bataille. On a une mission d'escorte assez tôt dans le jeu très similaire aux convoyeurs d'un Star Wars Rogue Squadron sauf que à chaque fois que tu perds un convoi dans Lair, y'a une cinématique qui te le montre alors que dans Rogue Squadron ben tu entendais juste quelqu'un te le dire, c'est quand même vachement mieux !

    Et c'est dommage ! Parce que derrière, le mission design est vraiment sympas et engageante ! Genre y'a un combat limite de boss avec une structure faites de tête dont certains balancent des lasers et faut aller à l'intérieur pour défoncer certains point faible après avoir détruit des trucs à l'extérieur...C'est très cool ! Une autre consiste à surveiller une bataille entre deux armées sur un pont en se chargeant d'ennemi que notre armée à pied ne pourrait jamais vraiment combattre.. Pareil, c'est cool !


    Idée que je retiens :
    J'ai balancé plusieurs idées plus haut et si je n'en ai pas gardé pour là... C'est parce que je considère qu'aucune d'entre elles apportent vraiment quelque chose... Mettre des takedown dans un jeu de dogfight, c'est juste chiant au bout de très peu de temps typiquement et la bonne idée qui consiste à pouvoir atterrit et combattre des ennemis à pied... Ben je la retiens de d'autres jeux bien avant !

    Du coup je vois vraiment pas ce que je peux mettre là... A part la leçon que faire un jeu juste pour mettre en avant des contrôles dont on avait pas forcément besoin, ben c'est pas forcément une bonne idée. Je crois que ça n'a bien tourné que pour la VR au final... Même si on peut dire que toutes ces expérimentations en détection de mouvement ont servi la VR au final.

    Y rejouerais-je ?
    Et au final ça fait que je m'amuse quand même un peu dans le jeu, j'aime le genre, j'aime ce qu'on y fait alors même si il faut s'habituer un peu aux contrôles... Ben c'est pas si mal ? Du coup je le reprendrais peut être !





    Jeu 116
    The Gransteam Saga ( PSX )

    Un RPG aux persos qui n'ont pas de face... Genre littéralement...

    Spoiler:
    Dernier jeu de Tomodachi Miyazaki sorti en Occident, un personnage pour lequel j'ai fini par me passionner, scénariste de Ys I & II, fondateur de Quintet avec son pôte programmeur où il a pu faire des jeux fantastiques comme Act Raiser (que je n'ai pourtant jamais fini) et surtout la trilogie des Gaias qui sont pour moi dans mon top des jeux de la SNES alors que.. Ben y'a de la concurrence quand même... Ce qui me passionne chez lui, c'est ses thématiques très spiritualiste à base de monde ou de civilisations passés qui meurt et renaît.. J'en suis même à jouer à Planet Laika en Japonais avec un membre de ma famille qui connaît le Japonais juste car il a été fait par ce mec.
    … Par contre Grandsteam Saga bizarrement... Je l'ai toujours pas fait.

    Faut dire qu'il commence pas très bien, avec ses personnages qui n'ont pas de texture pour montrer un visage (sauf le héros en combat bizarrement), c'est le début de la Playstation, à peu près dans les mêmes temps que King's Field mais tout de même... Ca a très mal vielli... Le jeu a pas la 3D la plus dégueulasse de la machine mais déjà le point de vue est tellement haut placé qu'on se demande un peu à quoi ça servait de faire le jeu en 3D. C'est assez troublant en vrai parce que quand on joue à un jeu 2D en vue de dessus, en vrai il est pas « complètement » en vue de dessus, on triche sur les perspectives et les personnages sont généralement en vue de trois quart... Mais là non non, c'est VRAIMENT en vue de dessus du coup c'est un peu tout pourri. Comme si ça ne suffisait pas, les personnages ont pas de face dans ce jeu... Non vraiment, ils ont pas de visage, même pas des yeux comme dans FFVII du coup ça rend le tout assez cheapos. Pourtant, il y a l'air d'avoir du budget vu le nombre de scène animés que le jeu nous balance !

    En plus de ça, le gameplay est super bizarre. C'est pas un A-RPG un peu basique mais néanmoins assez jouissif comme ce que Quintet faisait dès Soul Blazer. Toucher un ennemi déclenche une sorte d'arêne de combat où le joueur et l'ennemi sont dans une sorte de duel. On se déplace comme si on était toujours locké sur l'adversaire avec des pas de cotés, un dash avant et des coups qui sont quand même particulièrement lents et rigides... Ah bah ça, y'a pas de quoi concurrencer un Ocarina of Time pour sûr... Et c'est vrai qu'on comprend pas pourquoi on peut juste ne pas attaquer les ennemis avec un coup d'épée comme avant même si ben faut reconnaître qu'avec le temps on s'habitue aux combats et puis on les trouve pas si nul. Ce ballet entre son personnage et l'adversaire permet de faire des petites feintes, on peut se protéger des coups avec son bouclier et enchaîner quelques uns des siens, il y'a de la magie aussi, certains ennemis vont sauter au dessus du joueur, un autre va se téléporter entre chaque barre de vie pour pouvoir faire de la magie de plus loin, au final c'est un peu stratégique et même si c'est jamais jouissif, ben on finit par pas trouver ça si nul que ça passé la première surprise... Tant qu'on reste sur l'arme de l'épée en tout cas, parce que la hache non là c'est VRAIMENT trop lent c'est abusé.

    Bref, le gameplay, ce n'est pas ce qui me gêne le plus... Non, en général, Grandsteam Saga est mentionné comme le « quatrième épisode perdu de la trilogie de Gaia », pourtant, je ne trouve pour l'instant aucune thématique vraiment cool. L'action se passe dans des îles flottantes ce qui est cool en soi et il faut aller dans le continent du vent, de l'eau, de la terre, et du feu avec une élue ( qui attendra toujours sagement qu'on finisse le donjon ) pour pouvoir renouveler le sort qui permet au monde de flotter.. J'ose imaginer qu'il y'a un twist à ce qui m'apparaît comme un simple « faut sauver les cristaux » parce que là beeen, c'est quand même pas fameux... Enfin c'est pas non plus immonde et les personnages sont sympathiques même si classique avec son héros au cheveux rouge, la fille sage et la fille un peu sauvageonne. ( Un trio qu'on retrouve vraiment souvent dans les J-RPG « classiques » de l'époque... ) Faudra aussi saluer le fait que, pour une fois, je joue à une VRAI version du jeu que j'ai vraiment acheté sur Playstation et que donc je joue en français... Une traduction fatalement minable avec des voix françaises à moitié aux fraises. J'aime beaucoup ce petit dialogue où je m'interroge pourquoi mon mentor est allé dans un donjon tout seul pour aucune raison et qu'il y est peut être mort (même si je sais pas en vrai) :

    "Pourquoi Velos est il allé seul au temple du vent ?"
    "Et bien, il savait que son destin et celui de l'île étaient connecté...
    Prenons un exemple : Voit cette fleur, elle va finir par fâner.
    Mais elle continuera à vivre.
    ... Valos a suivi son destin, c'est grâce à cela que tu as pu accomplir cette tâche incroyable"


    Comme on peut s'en douter, je suis ainsi complètement convaincu par cette logique... En vrai j'espère que la traduction de merde ne va pas trop me faire passer à coté des subtilités du scénario... Si y'en a... Mais Hardcore Gaming 101 a l'air de sous entendre que oui donc faut que je continue.

    Idée que je retiens :
    Une petite idée originale des combats est qu'il y'a deux barres de vie, les HP et les LP, lorsque tous les HP tombent à 0 à cause de coups reçu, le personnage s'effondre, le rendant du coup invulnérable le temps qu'il se relève, il perd ainsi un LP et revient à tous ses HP. C'est comme un système de barre de vie multiples mais le fait que le joueur soit à terre permet de repartir sur de bonnes bases.

    Les ennemis ont le même système et ça leur permet d'incorporer une petite subtilité amusante comme le magicien qui se téléporte en laissant derrière lui son manteau lorsqu'il perd un LP. Ou encore un boss qui changera de stratégie. Je trouve que pour des combats un peu méthodiques et « chiant », c'était pas une mauvaise idée d'incorporer cette subtilité... Et j'ai jamais vu ça ailleurs.

    Y rejouerais-je ?
    Forcément que j'y rejouerais, c'est Tomodachi Miyazaki ! Ch'uis obligé.





    Jeu 117
    Splinter Cell Essentials ( PSP )

    Spoiler:
    Bon en vrai, là, je met mon Joker... Ma PSP ne supporte plus les jeux en 3D, le personnage ne reconnaît pas la direction avant / gauche ou avant / droite à cause de ce stick que j'ai toujours critiqué, dès la première heure ! En plus, elle est constamment en train de lire de la musique et a beaucoup beaucoup de mal à le faire... Ce qui me fait un peu peur puisque j'entends plus les bruits de son lecteur UMD que le jeu lui même !
    Donc bah, tant pis pour lui ! Ma PSP est fatiguée et ce jeu tout en 3D, c'est trop pour elle !






    Jeu 118
    Donkey Konga 2 ( Gamecube )

    Et dire que j'ai acheté deux double bongos pour ce jeu...

    Spoiler:
    Un jeu que j'ai depuis très longtemps car je me disais que, quand même, prendre des Bongos juste pour (le par ailleurs excellent) Donkey Kong Jungle Beat c'est un peu léger... J'ai même pris un deuxième pack bango en mode « ah ah, on va s'enjailler comme des fous sur ce petit jeu de rythme »... Ce n'est jamais arrivé.

    Et en même temps been comment m'en vouloir ? La sélection de musique va généralement vers de la pop que je ne connais pas, avec peut être seulement des morceaux de classique ou latino genre Cacuraccha pour m'éveiller. Pire, ça m'amuse pas plus que ça de jouer d'un faux instrument quand on sait en faire un vrai. En plus j'ai mal aux mains à fort de claquer dedans (oui Donkey Konga fait en sorte que claquer dans ses mains soient une note... Dans les faits on peut faire n'importe quel bruit mais je suis plus en rythme en claquant des mains). Bref, je m'amuse pas plus que ça et je pense que j'aurais mieux fait de prendre la version Japonaise de Donkey Konga, ça aurait été bien plus rigolo !

    En tout cas, là, tout seul, je préfère un rythme heaven c'est certain...

    Idée que je retiens :
    Ben euh, y'a vraiment pas grand chose dans cet épisode de plus.. J'aime bien comme Donkey Kong dance lorqu'on a pas raté une note pendant suffisamment de temps.. Mais en vrai c'est classique comme truc...

    Y rejouerais-je ?
    Errrr je pense vraiment pas...





    Jeu 119
    Bug ! ( Saturn )

    Un petit pas pour Sega
    Un pas de fourmis dans le plateformer 3D.

    Spoiler:
    Bugs est un jeu sur Saturn que je trouve... Intéressant. On sent que ça vient d'un temps où on ne savait pas trop quoi faire de la 3D. Du coup, Bugs se contrôle comme un jeu de plateforme 2D de droite à gauche mais peut aussi aller en profondeur. Attention c'est pas pour autant des « vrais » contrôles en 3D, il n'y a que 4 directions et on ne peut aller que sur cette ligne droite lorsqu'on est lancé dans cet axe. A partir de là on peut comprendre que certains se soient senti floué par ce que le jeu proposait ! Pourtant, ce n'est pas vraiment de la 2.5D et cela rend Bug assez unique et on sent que les développeurs ont essayé de faire plein de diversité avec le peu qu'ils avaient ce qui donne des niveaux un peu rigolo... Même si ultimement, tout se ressemble un peu même alors que chaque lieu est unique.

    Le plus fou c'est que le jeu propose de son axe supplémentaire pour donner plusieurs fois le choix du chemin au joueur. Mais pas comme genre Sonic où tout est interconnecté, non y'a une bifurcation et ça donne sur des parties de niveaux totalement différente ! Donc quand je meurs, en général, je prends l'autre partie du niveau et j'ai rarement besoin de tout me retaper.. C'est plutôt généreux... Mais si le jeu sait souvent être vraiment cruel avec ses trois misérables crédits pour faire tout le jeu... Je suis arrivé au deuxième niveau du monde deux avant de mourir et y'a même pas de sauvegarde ! Ca m'a pris deux heures pour arriver là ! Au moins un système de mot de passe non ? J'aime globalement bien comment les secrets sont cachés dans les niveaux, ils sont assez agréable à trouver mais je remarque qu'il me faut généralement une vie pour réussir à les atteindre... Pour qu'ils me donnent une vie en retour. Le truc le plus nul ça doit être les cristaux qui ne donne même pas une vie supplémentaire quand tu en as 100... C'est nul ça. Non à la place si tu as 100 dans les 3 niveaux d'un monde tu as droit à un niveau bonus que tu peux échouer et... JE sais pas trop ce que tu peux y gagner... Un crédit j'espère parce que bon...

    Bon, le gameplay a des choses intéressantes m'enfin quand même, le fait de pas avoir de air control « sauf si bug atterrit sur un ennemi pour rebondir » ça m'a souvent bien ennuyé... Pire c'est VRAIMENT dommage que quand on saute et qu'on arrive en bout de chemin il soit impossible de changer d'axe en plein saut, ça donnerait lieu à des petits passages assez sympas... Mais bon tant pis. Ce qui me rend fou c'est que le livret parle du fait que le héros a une attaque de crachat lorqu'on appuie sur A mais... Je l'ai JAMAIS vu, et ils en parlent comme si c'était ton arme principal. Et apparemment faut un bonus pour ça mais jusqu'au monde 2-2 je l'ai toujours pas vu ! C'est fou quand même...

    Nan le vrai truc qui dérange c'est la direction artistique de manière générale. Mon dieu que c'est laid. Faut vraiment avoir grandis avec pour trouver ça bien je pense. Bug c'est un espèce de Gex du pauvre qui essaye aussi d'imiter le monde du cinéma (déjà que Gex est pas exactement la plus excitante des mascottes) avec une voix nasillarde un peu insupportable, des effets sonores de clown et une musique entêtante qui tambourine encore dans mon crâne alors que j'écris ces lignes... Le monde n'est pas super bien expliqué, genre la méchante araignée a capturé les amis de Bug qui fait un film ? Du coup ? Ou c'est le scénario du film ? C'est bizarre... De toute façon personne ne semble vraiment attachant... Franchement Bubsy était mieux... SI si je l'ai dit ! Mais faut reconnaître une chose à Bug, c'est qu'il fait une course contre Sonic... Le vrai... Avec son sprite de Sonic 3... Ca c'était une surprise !

    Idée que je retiens :
    La manière dont le jeu organise sa 3D est quand même assez unique et la chose qui se retient le plus dans le jeu.... Un petit détail mais j'aime bien comme les chiffres de score s'envole lorsqu'on détruit un ennemi, vu que y'a un système de combo (inutile vu qu'osef des scores), ça m'a donné envie de voir les autres chiffres et de tenter de faire des combos, c'est un petit motivateur sympas. Aussi, à un moment où j'en ai fait plein j'ai vu mon perso devenir invincible, je pensais vraiment que c'était le résultat de mon combo et je trouvais que c'était une super idée !... Mais en fait non, y'avait juste un power-up qui trainait au milieu des ennemis que j'avais pas vu...

    Y rejouerais-je ?
    Possible, je viens de voir des cheat codes pour pouvoir passer des niveaux, ça compensera le manque de sauvegarde... Parce que oui, pas question de recommencer, et puis quoi encore ?







    Jeu 120
    Tonic Trouble ( N64 )

    Ne lui lancez pas de tomate !

    Spoiler:
    Un jeu que j'avais sur PC en vrai mais il est resté dans un coin de ma tête en mode « ouais faut que j'y joue » pendant toutes ces années jusqu'à ce que je ne sache plus où est passé le jeu. Tonic Trouble est souvent cité comme une sorte de béta de Rayman 2 alors qu'il s'agit en réalité d'un tout autre moteur.. Vachement moins bien paraît il d'ailleurs. Pourtant on reconnaît vraiment la DA sur genre certaines textures ( genre l'eau avec des petits tourbillons ou des murs avec des fils comme si on avait cousu dessus), les instruments ( même si c'est frustrant parce que j'ai toujours l'impression que ça va partir en mode « mélodie Rayman 2 » alors que ben.. Non) et surtout les voix, Ed a clairement les samples de voix de Rayman... Ou le contraire !

    Le truc qui choque c'est que tu démarres direct sur une pente, limite sans explication. C'est vrai que sur PC j'avais une scène d'introduction vachement mieux qui expliquait bien plus en détail le scénario ! Sur N64 cependant, tout est globalement moins joli mais ce qui me gêne le plus c'est les animations très vivantes genre de mort des ennemis qui semblent tourner à 10 fps à peine... Ca c'est quand même un peu triste. Ca me fait dire que quand même.. Je pourrais y jouer sur PC à la place quoi. Mais bon, j'aime bien mon stick de N64 et le personnage y est très maniable ! Genre vraiment je suis étonné vu les angles de caméra souvent franchement trop éloigné d'à quel point je ne me casse pas la figure ! C'est un pur miracle !

    Du coup dans Tonic Trouble on dirige un petit extraterreste qui a jeté une canette d'un produit non identifié sur Terre ce qui a transformé tout ce que ça a touché. L'eau devient coloré, les moutons se gonflent, les légumes deviennent armés de couteau et veulent faire la peau à quiconque les approchent et un viking looser devient surpuissant et tente de conquérir le monde ! Le héros va essayer de réparer les dégats en récoltant la canette du big boss mais pour l'attendre, il faudra déjà fabriquer tout un tas d'invention en récoltant des pièces détachés dans divers niveaux... Ouais la corrélation « but final / péripétie » est pas super clair...

    Du coup l'overworld m'est apparu assez confus de base, y'a des panneaux avec des « ? » partout et la plupart des endroits sont bloqué car je n'ai pas encore le bon outil. Pas question de faire du sequence breaking ici ! Puis je me suis rendu compte qu'on pouvait LIRE les panneaux avec un gros « ? » alors que moi beeen je pensais que y'avait un « ? » parce qu'on savait pas encore ce qu'il y avait dedans.. Bref.. Non le truc le plus embêtant en fait c'est que les salles qui contiennent les épreuves de Level Design paraissent très petites, plutôt confinés et reliées entre elles par des portes téléporteurs ce qui empêche d'avoir l'impression de visiter un « vrai lieu »... Et ça c'est vraiment dommage ! On sent aussi que bon, c'est vraiment les débuts pour UbiSoft et que les situations sont un poil moins intéressantes que dans Rayman 2 mais pas immondes pour autant ! Nan on s'amuse plutôt bien au jeu et y'a une bonne diversité je trouve. Bon sa seule vraie faute c'est qu'ils avaient pas pensé à faire un lock ( Zelda était pas sorti ? ) et euh.. Ca se voit... on ne peut bien viser qu'en se mettant en mode première personne du coup...

    Idée que je retiens :
    Ca va être un peu triste mais... J'avais JAMAIS vu un jeu vidéo balancer un placement de produit aussi mis en avant que Tonic Trouble. Genre le distributeur qui permet de donner un bonbon qui rend Ed temporairement super musclé et super puissant y'a la marque « Crunch » dessus... J'ai trouvé ça dingue ! Y'a ptêt que Death Standing qui est à ce niveau...

    Y rejouerais-je ?
    Je l'aime beaucoup mais je me tâte sur si je le fais sur PC à la place...





    Jeu 121
    Glover ( N64 )

    Pendant qu'on manipulait Mario, eux ils jouaient aux échecs 5D avec un nombre de mouvement fou pour un simple main...

    Spoiler:
    Glover est un jeu que tout le monde connaît sur N64... Et je ne m'explique pas très bien pourquoi... C'est peut être juste mon entourage mais littéralement tout le monde semble connaître ce personnage de gant qui se ballade en plaisantant sur le fait qu'il ressemble à la Créa Main de Smash Bros (alors que pas du tout, c'est du racisme anti-main).. Notez que plus rares sont ceux qui y ont vraiment joué mais même là j'ai plusieurs personnes qui me disent l'avoir eu, enfant... Je suis à peu près sûr qu'ils ne sont pas allé très loin.

    Le pire c'est que c'est même pas que c'est « dur » c'est juste... Pas toujours compréhensible et assez gonflant. Ce jeu, j'avais pas envie de l'abandonner mais j'avais toujours ce sentiment que quelque chose n'avait pas encore cliqué en moi, quelque chose qui me ferait vraiment aimer le jeu. Faut dire que voilà, il est super original, tu es une main qui se ballade sur ses doigts, tu peux faire une attaque rodéo façon Mario sauf que toi tu te change en poing et tu descend vers le bas, tu peux double sauter, t'accrocher mais surtout tu as une balle. Une balle avec laquelle on peut dribbler qu'on peut lancer, qu'on peut taper et même qu'on peut transformer en boule de bowling, en bille (?) et en un machin qui se casse...

    Et c'es l à que ça commence les problèmes, la boule de bowling on voit bien quand ça pourrait être utile mais le machin qui se casse là, à part qu'il se casse et qu'on perd une vie il sert à quoi ? En plus les puzzles ont parfois aucun sens, je suis resté pendant trois plombes sous l'eau devant un courant qui me repoussait avec en son centre un bouton... Moi naturellement je me dis "Si je suis plus lourd je pourrais lutter contre le courant et appuyer sur le bouton"... Mais en fait non, fallait prendre la billle pour aller plus rapidement dans le courant et appuyer sur le bouton au passage... Pour être honnête j'avais essayé ça mais c'était tellement awkward que j'aurais jamais songé que c'était bien la bonne solution ! Oh il n'y a pas que ça... Genre je suis mort plusieurs fois devant un clown qui fermait et ouvrait les dents alors que je cherchais sincèrement à les lui briser mais... Je lançais juste pas assez fort. C'est arrivé aussi au premier boss où il m'a été impossible de comprendre qu'il fallait envoyer cette boule de bowling pour lui faire du mal non pas lorsqu'il vient de finir une attaque et paraît donc vulnérable mais quand il est en idle d'attaque continu... C'est à peu près aussi con que si un boss de Dark Souls ne pouvait se faire toucher que quand il tend le bouclier !

    Et c'est sans compter les nombreuses mécaniques pas super bien expliqué et ce malgré le long tutoriel... Genre cette planche de bois qui veut pas tomber parce que, en fait, fallait pas seulement lui balancer la balle mais aussi suffisamment haut pour que ça tombe... Les ennemis aussi, certains sont invincibles, d'autres non et pire, certains donnent le collectible du jeu que je souhaite, évidemment, collectionner. Du coup je sais jamais si je dois éviter un ennemi ou forcément le frapper pour avoir tous les collectibles. Tout cela est franchement insupportable et je n'arrivais pas à finir ne serait-ce qu'un niveau à force que mes tests se soldent systématiquement par des échecs.

    … Et puis ben... J'ai pris une soluce sur mon téléphone et dès que j'avais un problème je faisais tourner la vidéo et... Ben c'est tout, là ça marche, lorsqu'on sait ce qu'il faut faire le jeu est assez amusant en vrai. Les possibilités sont nombreuses (même si je trouve toujours les transfos de balles assez sous exploité pour le déplacement ).. Bref, à la fin, j'étais plus calme, plus détendu... Mais j'avais une soluce... Comme quoi des fois, faut pas chercher à jouer aux plus forts !

    Idée que je retiens :
    J'aime BEAUCOUP le fait que tu puisses reprendre de n'importe quel checkpoint que tu as débloqué du niveau sans la moindre conséquence, rendant la recherche des derniers collectibles bien plus agréable. ( voir certains backtracking ) C'est vraiment une excellente feature que je n'avais jamais vu !

    Y rejouerais-je ?
    Pourquoi pas ? C'est un plateformer 3D après tout... Nan en vrai il est pas si immonde mais la première impression est très très très mauvaise.






    Jeu 122
    Steambot Chronicles ( PS2 )

    Le jeu où je met les phases de mecha parce que la modélisation des persos est trop moche.

    Spoiler:
    Retour au J-RPG ! Steambot Chronicle a toujours été considéré comme une Hidden Gem du J-RPG sur PS2 et on me l'a toujours chaudement recommandé malgré son budget un poil riquiqui comparé aux canons du genre qui se traduit principalement par des graphismes pas au top.

    Bon, vu que ça ne m'arrête pas je l'ai pris à sa sortie en neuf à même pas trop cher en plus et... Je ne l'ai jamais touché. Des années après je me rends enfin compte de ce que c'est et... Ben ouais, je comprends l'engouement en fait : l'univers décrit un monde en pleine révolution industrielle avec un petit coté steampunk. Non seulement l'industrie de l'automobile est en plein essor mais aussi celui des Trotmobiles, sortes de petits mechas à deux pattes qui est capable de marcher, de sauter et aussi d'attaquer au besoin. Le gros du gameplay se concentrera donc sur son maniement ce qui fait du jeu un A-RPG. Bien sûr, comme tous jeux de mecha, on peut customiser sa Trotmobile, il faut la réparer, lui donner de l'essence, trouver de nouvelles pièces etc. Pour être honnête la partie action est pas flamboyante mais elle fait le taf.

    Là où Steambot Chronicles brille, c'est vraiment pour le détail de son univers. C'est pas rien que la première utilisation de Trotmobile que l'on voit après être sorti de la zone de départ, c'est une utilisation agricole avec un personnage qui l'utilise pour arroser des plantes. On a vraiment envie de croire à l'univers qui nous est présenté et il me fait penser à un Trails in the Sky... En plus naÏf peut être, les premiers méchants sont un espèce de groupe de voleur à grosse lunettes super naîfs qui arrivent quand même à prendre une ville... Je suis pas sûr qu'on saura qui sont leurs parents à eux... Par contre il est aussi BEAUCOUP plus libre que Trails in the Sky avec un très nombre d'activité possible à faire avec des combats d'arène de Trotmobile, du billard et surtout la star du jeu : Un mini-jeu de rythme car les connaissances du héros font tous parti d'un petit groupe à succès. Ainsi le joueur aura la possibilité de jouer plusieurs instruments et... Ben je trouve ça super bien fait en vrai. Genre si on joue de la trompette, le jeu demande de jouer avec le joystick pour simuler le coté analogique du souffle. Si on fait du piano, le jeu nous demandera de faire comme deux partitions deux mains en même temps entre la croix directionnelle et les boutons... C'est hyper pointu ! J'en suis pas encore au stade où je fais des concerts mais vu que « Niveau musical » fait partie des stats du perso, y'a des chances que ce soit important.

    Tu peux bosser aussi et j'ai l'impression que y'a aussi moyen de gagner de l'argent en faisant du commerce, genre en allant voir tel ferme pour qu'on leur achète tel produit afin d'ensuite les acheminer jusqu'à la ville où on les revend pour plus cher. En plus, le jeu a plusieurs fins augmentant l'impression d'avoir un monde ouvert (même si pour l'instant, la trame scénaristique restait assez linéaire en ce qui me concerne... C'est juste que tua la poursuis un peu quand tu veux )

    Dommage donc d'être techniquement un poil à la ramasse avec ces chargements fréquents lorsqu'on passe d'une zone à l'autre voir la modélisation des personnages qui ne met pas DU TOUT en avant le chara design pourtant pas trop mal qu'il y'a de base... Franchement, un petit cel shading à la Level 5 aurait VRAIMENT fait du bien. Et puis surtout, dommage que je sois mort après avoir oublié de sauvegarder pendant une bonne heure, oui ! Ca m'a rendu très triste !

    Idée que je retiens :
    Tous les PNJs du jeu sont présent dans un livre de photo. En gros à chaque fois que l'on parle à un PNJ nouveau, il est ajouté sur une photo qui représente son environnement. Genre y'a une photo de l'environnement de l'usine à tapis et dès que je parle à un ouvrier il est rajouté sur la photo.. Et avec une petite description de sa personnalité en plus... Et c'est super cool ! Ca rend l'univers incroyablement vivant !  Le pire c'est que cette idée est aussi présente sur la carte genre de base on a une carte et chaque bâtiment a une description très vague genre « Des trotmobiles semblent sortir régulièrement du bâtiment » et c'est quand on rentre à l'intérieur qu'il update la description pour dire « Garage – Un grand bâtiment pour réparer les Trotmobiles » ou un truc du genre.

    C'est excellent ! On a l'impression que chaque petit morceau d'exploration nous apporte quelque chose !

    Y rejouerais-je ?
    Hum... Ch'uis partagé parce que... Des J-RPG j'en ai plein à faire et le fait que celui là soit ouvert me défrise un peu.... Mais il ne fait qu'une trentaine d'heure du coup euh... Possiblement ?





    Jeu 123
    Shinobi ( PS2 )

    Nightshade 0... Avec une écharpe !

    Spoiler:
    En fait... Ben moi je l'ai bien aimé quand même Nightshade sur PS2. On sent qu'il avait des choses maladroite mais je le trouvais agréable et... Ouais je l'aimais bien. Je trouvais qu'il avait quelque chose et j'étais curieux de voir ce qu'était son prédécesseur : Shinobi.

    Bon, le scénario c'est que toi tu as tué ton ancien maitre comme le veut la tradition et que tu es devenu le chef de ton clan de Ninja. Manque pot, un méchant arrive et il arrive à détruire totalement le village hors champs, mais voilà, le héros ne montre pas ses sentiments, il se contente d'aller « affronter son destin »... Et il m'est très antipathique ce héros finalement... Déjà avec une tradition aussi absurde que « l'élève doit tuer le maitre », j'ai spontanément dit « Bien fait ! » lorsqu'on m'explique une minute après que tout le village a été changé en zombie controllé par le vilain méchant. Ils n'attirent VRAIMENT pas la sympathie et je ne parle pas de l'héroine.

    Mais du coup niveau gameplay ? Beeen c'est Nightshade en moins bien... Forcément... Le « Tate » est encore là mais contrairement à Nightshade défoncer un ennemi en l'air ne donne pas un double saut supplémentaire et ça rend le tout bien plus pateau. Par contre je trouve l'attaque double saut + shuriken qui arrose tout le monde incroyablement plus utile qu'avant vu que les ennemis commencent à bien se protéger dès le stage 3 !

    La caméra est toujours abject lors des boss et par contre, le fait que les trous sans fond te tue en un coupo est quand même assez ordurier. On sent bien que ça peut devenir un problème. Le LD est par ailleurs assez minable, on dirait limite un donjon de Shin Megami Tensei des fois par contre, l'écharpe du héros est super classe !

    Idée que je retiens :
    Bon en vrai c'est encore le « Tate » c'est à dire que le joueur doit tuer tous les ennemis d'une vague rapidement les uns après les autres sachant que à chaque ennemi tué son prochain coup est plus puissant et si il y parvient, il y'a une cinématique qui montre tous ces ennemis mourir en même temps... Mais je l'ai déjà mentionné dans Nightshade.  Du coup, je vais dire que j'apprécie beaucoup  cette super attaque de shuriken. Ca utilise un grand nombre d'un coup mais ça stun tous les ennemis qui peuvent être assez enragé. Y'a vraiment une gestion de ressource que je trouve plus poussé que dans Nightshade... Mais c'est peut être juste qu'il devient plus dur plus vite.

    Y rejouerais-je ?
    Ben ouais ! C'est une série vraiment sympas au final !



    Jeu 124
    Anima : Gate of Memories ( PS4 )

    Du potentiel... Mais pas plus....

    Spoiler:
    Et bien... Je sais pas trop quoi faire de celui là en vrai... Le premier contact avec Anima est très très mauvais. Le jeu est moche, il se manie pas super bien et la manière dont il organise ses boutons semble totalement rnadom genre y'a une boule d'énergie sur Rond et un autre projectile plus puissant sur L2... En plus les deux protagonistes, une fille amorphe et un démon un peu plaisantin n'ont pas la meilleurs synergie. Le démon va dire un truc provocateur et la fille va faire « Shut up ! »... Y'avait peut être moyen de mieux écrire ces échanges ? Parce que c'est ça qui aurait dû me faire entrer vraiment dans le jeu alors que là ben bof... Je demande pas à ce que la fille balance des one-liners façon Bayonetta mais juste qu'elle soit plus.. Intéressante ? Genre même dans le Splatterhouse qui a une relation un peu similaire entre le masque et son ancien nerd de propriétaire, ce dernier savait répliquer quelque chose tout en restant, globalement, en position de faiblesse...

    Bref, après un premier boss INCROYABLEMENT CRISPANT qui m'a fait balancer ma manette ce que même Megaman 11 n'avait pas réussi à produire. On finit l'intro et on rentre dans la tour qui sera manifestement le gros du jeu et.... Ben en vrai je la trouve assez cool sur le papier. Y'a un petit coté « Symphony of the NIght » a parcourir cet endroit gothique à la recherche d'un artefact sachant qu'il est un peu complexe à traverser et même un poil interconnecté. Je m'amuse bien dans cette exploration ! En plus, les différentes zones semblent représenter le monde intérieur d'un certain nombre de personnages dérangés qui ont été attiré dans la tour... Ce qui fait qu'on a à chaque fois une petite histoire pas vraiment connecté avec le reste du (très confus) scénario mais qui n'en est que plus cool.. En tout cas la première est cool... Après le reste beeen j'étais devant le boss, au bout de 15 minutes à lui taper dessus il balacne sa phase la plus dur qui consiste à faire spawner des ennemis INSUPORTABLE qui te stunlock avec des boules de feu et... J'avais pas trop envie de tout me retaper alors j'ai arrêté là...

    Bon sur ce cas j'avais manifestement pas le niveau m'enfin quand même, j'ai l'impression que le jeu ne maitrise pas trop sa difficulté et c'est de loin son pire problème. Les combats ne font jamais plaisir, soit ils sont oubliable, soit ils sont crispant et on combat quand même pas mal dans le jeu. C'est vraiment le pire truc parce que pour le reste... Ben on sent que y'aurait pu y avoir un potentiel pour en faire une petite Hidden Gem des familles. D'ailleurs je lis à l'instant que en fait, Anima c'est un jeu de rôle de rôle papier à la base ! Un peu comme si je jouais à une adaptation vidéoludique de Donjon & Dragon... Ca explique le lore un poil trop étendu... Mais attendez, si c'est fait par des studios occidentaux, pourquoi j'ai l'impression que mon jeu est mal traduit avec ses dialogues ultra rigides ? Hein ?

    Idée que je retiens :
    A un moment dans le jeu, il y a des tableaux dont il faut remettre le titre. La manière de le faire consiste à bien comprendre l'endroit où nous sommes et l'histoire de la personne qui l'habite... En gros, de vraiment lire les morceaux de souvenirs attaché à l'endroit pour pouvoir placer le bon titre sur ces peintures... J'ai trouvé ça assez cool !


    Y rejouerais-je ?
    Et ben je sais pas... Parce que l'exploration et la structure me plaisent mais pas le gameplay en lui même... Mais vu que les personnages vont en gagnant des skills, il va peut être s'améliorer ? Je ne sais pas...





    ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
    STOP ! Nouveau break !

    On a pas mal écumé le tout je trouve ! D'autant que j'ai pu tester pas mal des jeux Xbox qui ne fonctionnait pas donc ça c'est cool ! Et puis vu que j'ai un travail, je peux faire ça un peu moins souvent mais tout de même, j'avance ! J'ai eu l'impression d'avoir eu plus de diversité cette fois du coup mais peut être moins de jeux d'un genre dont je joue jamais type Open World... Du coup, c'est plus dur d'écumer et de dire « ouais celui là j'y jouerais jamais j'abandonne ». A cause de ça, la liste de jeux que je considère « peut être » jouer s'agrandit de façon inquiétante...


    Les jeux auquel j'ai besoin "d'un truc" pour y rejouer.
    Half Life ( la version PC )
    Captain Rainbow ( la trad ! )
    Revolver 360 ( la version supérieur ? )
    Splinter Cell Essentials ( Une PSP ? Soyons sérieux je n'y rejouerais jamais )

    Les jeux auquel je rejouerais pour sûr
    Eternal Darkness
    Otogi
    Genma Onimusha
    Bioshock Infinite
    Inside
    Star Wars : Rogue Squadron
    Mystic Quest
    Master Burner Climax
    Prey
    The Gransteam Saga

    Les jeux auquel je rejouerais "peut être"
    Star Fox Assault
    Shadow of Memories
    Time Crisis :Razing Storm
    King Kong
    Dishonored
    Sorcery
    Nightshade
    SplatterHouse
    Ratchet & Clank 2
    Alpha Protocol
    Turok
    Billy Hatcher and the Giant Egg
    Lair
    Bug
    Tonic Trouble
    Glover
    Steambot Chronicles
    Shinobi
    Anima : Gate of Memories

    Les jeux auquel je ne pense pas rejouer.
    The Bouncer
    El Shaddai
    Chameleon Twist
    Splinter Cell
    Kameo
    Dante's Inferno
    Zombi U
    Megaman 11
    Blast Corps
    Shadow of the Damned

    Les jeux auquel je ne rejouerais pas.
    Anarchy Reigns
    Eternal Sonata
    CT Special Force
    Enchanted Arms
    Iggy's Racing Ball
    XBlaze Code Embryo
    Another World (bah oui je l'ai fini)
    Donkey Konga 2

    Du coup... Il me reste tout cela ! En vrai il m'en reste encore pas mal mais j'ai l'impression de m'attaquer au dernier tiers !


    J'ai un peu la flemme de changer de liste du coup je garde la même avec plein de croix et quand j'ai un jeu en plus je le rajoute à une ligne existante où j'ai déjà fait le jeu et je le rajoute là. Donc ouais, entre temps j'ai eu Killer 7, Ninja Gaiden Black et Daemon x Machina.... Si si, j'arrive au bout !


    +
    60 : Alone in the Dark
    3 : Doom Eternal
    63 : Final Fantasy X-2
    76 : OwlBoy
    90 : Demon X Machina
    74 : Red Dead Revolver
    5 : Aqua Aqua Wetrix 2
    7 : Ecco The Dolphin Defenders of future
    95 : Super Monkey Ball 2
    23 : Red Steel 2
    26 : Cursed Mountain
    98 : Baldur's Gate
    34 : Indivisible
    16 : Ecco Night Beyond
    97 : The Guided Fate Paradox
    88 : 13 Sentinels


    Dernière édition par Haganeren le Ven 9 Oct - 3:24, édité 1 fois
    Haganeren
    Haganeren

    Messages : 385
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Haganeren Ven 9 Oct - 3:18

    Jeu 125
    11-11 Memories Retold ( PS4 )

    Nan mais faut pas s'inquiéter, cette guerre mondiale sera surement très courte.....
    En vrai cette image rend pas justice à la beauté du jeu je trouve.

    Spoiler:
    Mince, je suis sûr d'avoir déjà écrit quelque chose dessus mais j'ai perdu le texte entre temps... Du coup je vais devoir en parler de mémoire... Déjà c'est un jeu auquel je tenais à jouer puisque je connais certains des développeurs et puis.. Ben c’est un jeu sur la première guerre mondiale et depuis que j’ai lu cette BD traumatisante de Tardi, elle m’a toujours plus mis mal à l’aise que la seconde guerre mondiale.

    Du coup, voir ce jeune photographe se faire embobiner pour être amené dans les tranchées, ça a un côté “tragique” terrible. On a plusieurs personnages ceci dit et le jeu les feront se croiser à divers moments… Je me souviens plus si il y’a de vrais choix mais le plus fun vient sans doute dans le fait d’explorer son environnement avec ce shader de type “peinture” qui… Marche beaucoup mieux que sur les trailers Youtube, c’est assez impressionnant !

    Ce dont je me souviens le plus c’est qu’il y avait au final un peu de diversité genre ce moment où on dirige plus ou moins un bateau, où on doit photographier des trucs mais que la manière dont le contenu annexe est géré est très frustrant… En gros, il y’a des morceaux de papier à récupérer mais ils sont partagé en plein de petits bouts et c’est très frustrant car il m’en manque régulièrement qu’un seul pour pouvoir le voir ! D’ailleurs la plupart d’entre eux sont de vrais documents historique donc c’est d’autant plus cool de les avoir ! Je trouve qu’il y en a trop de manière générale, qu’ils sont trop planqué et qu’en plus le jeu ne prévient pas lorsqu’on va au trigger pour avancer l’histoire ce qui peut être vraiment frustrant lorsqu’on avait pas fini de tout chercher dans la zone… Dommage pour ça quoi...


    Idée que je retiens :
    Hum...Là c'est compliqué car ça fait longtemps... Du coup on peut au moins tester si c'est une idée que j'ai VRAIMENT retenu ! Bon y'a le shader de peinture du coup mais là ce qui me revient, c'est cet espèce de mini jeu où tu dois écouter à travers les murs pour espionner les conversations ennemies... Et même les entendre chanter. C'est un mini jeu sympas car narratif et en même temps avec un peu de doigté.. C'est cool !

    Y rejouerais-je ?
    Je sais pas, le jeu d’aventure sur PS4 c’est pas super enthousiasmant mais j’ai bien aimé ce que j’ai fait.





    Jeu 126
    Evil Twins ( PS2 )

    A force... Je commence à les repérer les plateformers français...
    A chaque fois ils ont une magnifiques DA, le gameplay est de qualité variables et ça semble être un pur projet de passion qui n'est pas rentré dans ses frais... Sauf Rayman

    Spoiler:
    Evil Twins est un jeu que je voyais souvent dans les bacs... Et semblait assez similaire à Psychonauts dans l'idée... Un jeu de plateforme 3D avec un scénario se basant sur des enfants et un aspect psychologique. En vrai le scénario est vraiment intriguant, après que le héros ait envoyé chié tous ses copains orphelin parce que son anniversaire tombe le jour de la mort de ses parents, il renvoit également bouler son ami imaginaire.. Va savoir pourquoi, cela semble faire surgir des tentacules démoniaques qui capturent tout ce beau monde.

    On ne sait pas trop ce qui leur arrive lorsqu'on commence à contrôler notre personnage, on sait juste qu'on est soudainement dans un monde bizarre qui aurait été conquis par « le maître » d'après un éléphant sur une balançoire. Cela n'arrange rien que ce monde ait reçu dans la tronche une vague déferlante qui le défigure à jamais. Bref, le but est de  récupérer un objet séparé en 4 morceaux par le Maitre pour pouvoir aller dans sa tour et retrouver notre ami imaginaire. Le jeu donne son scénario au fur et à mesure et il y a un mélange franchement cool … Honnêtement, du point de vue scénario pur, je le trouve même plus intéressant que Psychonauts !

    … Scénario pur hein... Parce que bon niveau dialogues, faut reconnaître que le héros est une sacrée tête à claque... Pas au point de me faire arrêter de jouer heureusement, non pour ça il y a le gameplay qui est incroyablement frustrant.. Dès que j'ai pris la manette, dès que j'ai déplacé la caméra j'ai fait « Aie ». Le perso se déplace très vite, le jeu n'est vraiment pas fluide, l'animation est pas très lisible et surtout on a cet input lag très difficile à maîtriser... Les sauts sont donc un calvaire et j'ai passé un temps beaucoup trop long à tomber encore et encore en suivant une racine pour obtenir un pansement. Pour ne rien arranger, la caméra au raz du sol m'a empêché de voir beaucoup trop de trou pour le peu de temps que j'ai joué... c'est vraiment dommage... Parce que le jeu je l'aime bien en vrai, j'aime bien ce qu'il essaye de faire...


    Idée que je retiens :
    Comme souvent avec ces jeux de plateforme 3D j'ai du mal à trouver un truc vraiment unique... Au final, je pense que c'est le fait que quand on se transforme en notre super forme (ouais on a ça, j'ai pas mentionné parce que boarf), on peut faire un dash aérien après un saut... et on peut en faire autant que l'on veut d'affilée si on le fait en rythme... C'est original ça... Un 3C qui demande de taper en rythme sinon on rate l'input...

    Y rejouerais-je ?
    Bah.. Là c'est dur en vrai car apparemment la version Dreamcast a moins d'input lag mais à quel point ? En plus pour compenser elle est beaucoup plus moche avec des textures ultra blurred (ce qui est super bizarre car la Dreamcast avait plus de mémoire pour les textures que la PS2... )...
    En vrai c'est la version PC qui serait la mieux... Mais alors est-ce qu'elle tourne...
    En fonction de mes trouvailles je choisirais peut être de jouer à une autre version...




    Jeu 127
    Lightning Returns : Final Fantasy XIII ( PS3 )

    Le Majora's Mask des Final Fantasy.

    J'en ai fait un dossier complet !
    https://lostforum.forumgaming.fr/t92-square-enix-la-trilogie-final-fantasy-xiii#750




    Jeu 128
    Etrian Odyssey Untold ( 3DS )

    Allez... Cette fois je vais aimer cette série !

    Spoiler:
    Théoriquement j'aime beaucoup le Dungeon-RPG... Shin Megami Tensei, Ultima, tout ces jeux partagent un petit coté « Dungeon Crawler » qui me maintient et m'empêche de trop m'ennuyer... Jamais j'aurais pu faire ces dossiers si je n'aimais pas un peu ce concept d'exploration de donjon... Du coup, Etrian Odyssey ça devrait être mon dada non ?

    Beeeen c'est compliqué... Etrian Odyssey était plutôt dur et j'avais eu le malheur de ne pas faire une très bonne team ce qui signifie que j'en ai bavé à MORT pour défoncer les loups de la première strate... Et à chaque mort fallait tout se retaper ! Même après on me disait que je pouvais pas passer à la seconde strate mais continuer avec la première... Et puis j'ai perdu ma sauvegarde de mon R4.... Et je n'y ai plus jamais retouché.

    Quand j'ai vu Untold, je me suis dit qu'après tout, je pourrais peut être retenter le coup avec le vrai jeu (maintenant que j'ai des sous...) et je l'ai pris à sa sortie pour euh ne pas y jouer.... Finalement, je l'ai tenté et ouais, le jeu est beaucoup plus guidé qu'avant avec l'obligation de faire une map entière de la première strate avant de continuer par exemple... Bon c'est déjà comme ça que je jouais donc c'est pas trop grave.

    Rapidement les personnages pété qui m'ont accompagné durant cette première mission (qui a duré son temps tout de même ) partirent et bizarrement on dirait que je ne peux pas vraiment prendre d'autres personnages dans mon équipe pour le moment... Bon... Y'a aussi un nouveau donjon qui s'est débloqué et ouais y'a plus de scénario... Mais ch'ais pas.... L'ambiance est cool mais du coup l'histoire empêche un peu de l'apprécier, le jeu est bien moins dur mais le setting m'attire pas plus que ça pour autant... En soi j'ai pas l'impression d'avoir arrêté à un bon endroit, à un endroit où je me dis que j'ai bien vu le jeu mais je ne suis toujours pas vraiment convaincu...

    Ironiquement, j'ai eu l'impression de plus m'amuser sur Demon Gaze qui est pourtant moins pire.. Mais je pense que c'est parce que j'ai à refaire en partie ce qu ej'ai déjà fait. J'ai HORREUR de ça dans les jeux vidéo, du coup, ça me bloque dans Etrian Odyssey...

    Idée que je retiens :
    Ce que j'avais retenu d'Etrian Odyssey de base à part cette idée géniale de faire sa propre map sur l'écran du bas c'est le fait d'avoir à certains étages un F.O.E, un ennemi beaucoup plus fort que le reste de l'étage qui est le seul dont les mouvements sont montré sur l'écran du bas (et la vue 3D). Le reste des combats est aléatoire du coup ça rajoute une tension vraiment cool.

    Y rejouerais-je ?
    Je sais honnêtement pas....





    Jeu 129
    Lost Dimension ( PS Vita )

    Ma tête lorsque je joue au jeu.

    Spoiler:
    Je me souviens que du temps où la PS Vita était en vie, j'en voyais plein pour me soutenir que « non non, la PS Vita c'est vraiment un système qui a beaucoup plus de titre qui n'y parait » comparé à genre la Wii U... Mais déjà à l'époque j'étais pas d'accord. J'ai pris la PS Vita sans regret pour Ys : Memories of Celceta qu j 'ai dévoré. J'étais très heureux de continuer les Danganronpas dessus ( vu que les versions PSP sont jamais sorti ) et c'est la seule machine qui m'a fait poursuivre Steins;Gate....

    M'enfin faut pas raconter d'histoire, y'avait quand même pas grand chose... J'ai aucune idée de comment j'ai acheté Lost Dimensions mais j'ose imaginer que c'était qu'il était pas cher et que j'avais franchement pas grand chose sur cette machine.... J'étais persuadé de n'y avoir jamais joué d'ailleurs ! Mais en fait euh... Ah bah si j'avais une partie d'une heure dont je ne me souviens absolument pas.

    Alors de ce que je vois je suis dans une tour bizarre, le méchant nous a enfermé là et il faut continuer à grimper. Le méchant aurait une relation particulière avec le héros « moi » puisqu'il me déteste tout particulièrement.. Bon je me souviens pas de tout ça mais vu qu'on peut parler aux alliés ça m'a permis de m'en souvenir. Bizarrement tous ces lycéens / lycéennes semblent parfaitement capable de se battre dans cette tour peuplé de machine derrière un système de T-RPG.

    Le monde n'est pas fait de case ici mais en gros on déplace le personnage sur une distance limité pour attaquer ses adversaires... C'est un peu comme Valkyria Chronicles en vrai... mais en vachement moins intéressant quand même. Y'a pas de classes là où j'en suis et la seule subtilité c'est que si tu tires sur un ennemi alors qu'un allié est pas loin il viendra tirer en même temps que toi même si c'est pas son tour ! Du coup beeen je déplace tous mes personnages en gros tas c'est encore ce qu'il y'a de plus sûr...

    Il y a une mécanique qui fait que tous les étages on a un traître à trouver, tu peux lire les pensées de « X » nombre de personne pour le déterminer sans compter le fait de voir des trucs contradictoires dans ce qu'ils disent mais vu qu'on peut juste reprendre de sa save au pire je pige pas trop l'idée.

    En vrai, j'ai pas vraiment donné sa chance au jeu... Peut être et sans doute qu'il devient mieux après... Mais je ne l'aime pas. Je trouve ses personnages ennuyeux, le système de combat trop abusable et le jeu globalement trop fauché... Bref... Tant pis...

    Idée que je retiens :
    C'est rigolo de devoir trouver un traître qui semble à moitié déterminé au hasard, j'imagine que ça rajoute de la replay value... mais du coup ça empêche les personnages d'avoir une personnalité très définie je trouve.

    Y rejouerais-je ?
    Non







    Jeu 130
    Ridge Racer Type 4 ( PSX )

    Un RPG aux persos qui n'ont pas de face... Genre littéralement...

    Spoiler:
    J'ai jamais été très jeu de course.. Surtout réaliste ! Ca finit toujours par m'ennuyer... Pourtant, il y a pas mal de jeu de course que j'apprécie, les Mario Karts, les F Zero, ce genre de choses.. Du coup quand j'ai vu ce Ridge Racer Type 4 dont on m'a dit que du bien je me suis dit « ouais pourquoi pas ».

    Après le soucis c'est que j'ai pas forcément grand chose à dire... C'est un jeu de bagnole quoi, y'a un petit scénario sympas qui réagit en fonction de si tu as été premier, deuxième ou une place encore plus basse avec ton mécanicien qui t'engueule ou non en fonction... C'est assez sympas et j'ai tout fini en... Même pas une heure... Y'a 8 circuits dans ce jeu en tout et je suis à peu près sûr que certaines sont copié avec une heure du jour modifié... Ch'ais pas c'est chaud quand même non ?

    Après y'a un coté arcade que j'aime bien avec ces joueurs qui se laissent dépasser au début et plus du tout faire à la fin... Et puis le jeu est très beau pour de la PSX ce qui est toujours important pour moi dans un jeu de course... Quitte à ne pas balancer des bananes ou me balader dans des décors étranges, autant être là pour la balade avec des graphismes magnifiques... Bon hélas, malgré sa réputation de folie en terme d'OST, c'est pas trop mon truc.

    Idée que je retiens :
    Du coup ouais, l'histoire qui s'adapte à ton score genre j'étais super mauvais au début et le mec me dit en gros qu'il attend rien de moi.. Et puis au fur et à mesure que je me qualifie quand même (le jeu est ultra généreux, on peut tenter chaque courses 3 fois!... Mario Kart 64 est plus dur...) je deviens son grand espoir et tout !
    C'est vraiment sympas comme idée je trouve.

    Y rejouerais-je ?
    Ben non je l'ai fini ?
    Mais j'ai pas trouvé ça si pire, ptêt que je pourrais prendre d'autres jeux de course à l'occasion ?




    Jeu 131
    Breath of Fire : Dragon Quarter ( PS2 )

    Un mouton noir qui n'est pas un second épisode ? Impossible...

    Spoiler:
    Le mal aimé des Breath of Fire et pour cause... Même moi qui en a fait aucun (sauf un peu le premier...) je vois bien qu'il a rien à voir avec les autres... Et c'est ce qui m'attirait un peu.. Ca et le fait que je l'ai trouvé à 20 balles ce qui, pour un RPG PS2, est assez exceptionnel... Mais en vrai je me souviens qu'un type nommé Ragink me l'avait toujours recommandé.

    En vrai on se retrouve devant un jeu qui se veut limite expérimental avec même l'option, à n'importe quel moment, de stopper le jeu pour recommencer en gardant ses skills... Alors bah moi forcément j'ai horreur de recommencer mes jeux donc ça va forcément m'énerver mais faut reconnaître que ça participe au coté très « hardcore » de l'atmosphère. On est un jeune garçon dans un monde souterrain qui tente de survivre au jour le jour en tant que « hunter ». Le monde semble étroit, personne n'a vu le ciel, en vrai je lui trouve des petits airs de Shin Megami Tensei : Nocturne à ce jeu ce qui n'est pas pour me déplaire !

    Même niveau combat on ressent ce coté un peu « survie » qui suinte du jeu avec la possibilité de donner des bait aux ennemis pour pouvoir passer sans se faire attaquer. Le système de combat paraît être un mélange T RPG et RPG traditionnel puisqu'on peut déplacer ses personnages tant que ça dépasse pas notre nombre de points d'action... Et vu qu'on attaque avec ces mêmes points d'action, il vaut mieux bouger le minimum vital ! D'autant que les attaques les plus balèzes en consomme bien davantage que les attaques simples ! Il y a même un système de combo assez cool si on enchaîne plusieurs attaques ensemble !

    D'ailleurs mêmes les propriétés de ces attaques sont intéressants ! Genre il y en a une qui empoisonne une autre qui attaque plusieurs ennemis, y'a la fille qui fait un cercle de feu à un endroit de la map ce qui marche super bien en tandem avec l'attaque coup de pied qui projette un ennemi au loin là où on le souhaite... Bref, plein de subtilités !  Et je ne parle même pas du quatrième personnage que je n'ai pas encore compris !

    Alors entre son atmosphère claustrophobique et son gameplay qui défonce ça devrait être le sans faute non ? Beeeen y'a toujours la menace du reset qui rode et... Les sauvegardes c'est compliqué, on a besoin d'un jeton pour le faire et ils sont ULTRA rare... Et encore, dans la version US que je possède on peut faire une « soft save » pour reprendre d'où on veut (la sauvegarde disparaît lorsqu'on la charge pour éviter d'en abuser cependant ) mais la verison euro n'avait même pas ça ! Comment est-ce qu'on était supposé faire ? En tout cas j'ai parti une bonne partie de mon run à juste me dire « putain il me faut un jeton ou je perds toute ma progression aaaaah » ce qui est pas exactement reposant...

    Mais à part ça c'est un jeu très intriguant.

    Idée que je retiens :
    Alors, on m'a dit dans une soirée que en fait il y avait un compteur qui augmentait au fur et à mesure que l'on faisait des actions pour nous sortir du pétrin (nous transformer pour devenir balèze, courir... ) et que si ça atteint 100%... On est forcé de recommencer... Je trouve cette idée assez dingue.

    Y rejouerais-je ?
    Je pense ouais.. Mais en même temps je suis pas « si » pressé.





    Jeu 132
    SOS : The Final Escape ( PS2 )

    Que le monde s'écroule autour de nous !

    Spoiler:
    Ca fait un moment que la série des Disaster Report m'intéresse. Série B Tiers japonaise par excellence, ce serait un jeu de survie lors de grandes catastrophe naturelles où on doit un peu survivre avec d’autres survivants. La jaquette est méga nulle mais le jeu est attrayant. En fait, niveau gameplay, c’est pas si éloigné d’un Survival horror… Sauf que y’a pas d’horror et qu’on se bat contre personne. On se contentera donc de chercher des objets et de les utiliser au bon moment pour progresser. Y’a même un petit système de crafting sympas comme tout !

    Après, j’ai été un peu déçu de la rigidité de l’ensemble, le personnage peut parfois être un peu laborieux à déplacer et la traduction anglaise assez hasardeuse n’aide pas forcément à rendre le tout intéressant… La fille qui nous accompagne, notamment, semble vraiment pas être une flèche à rester au milieu de son bus au milieu du vide sans rien faire…. M’enfin, tout cela peut bien être supporté juste pour le plaisir de voir des tremblements de terre faire des trucs de fou dans l’environnement. Ca me rappelle fatalement Disaster : Day of Crisis sur Wii mais.. En plus terre à terre.. Plus réaliste.

    Je remarque que même alors que la moitié de la ville est détruite et que tout est désert, les Japonais demandent l’autorisation aux commerçant déjà parti de passer par leur magasin pour survivre… Quelle politesse ! En vrai le plus gros soucis pour moi là c’est les moments où je sais pas trop où aller et où il se passe donc rien pendant des bons quarts d’heure… Mais bon… on finit par trouver.

    Idée que je retiens :
    Le fait que les catastrophes se passent en temps réel est vraiment impressionnant. Surtout pour un jeu qui semble pas avoir un gros budget !
    Dans la plupart des jeux, quand genre un pont tombe c’est une cinématique pour nous montrer la situation… Là il faut se préparer, on a une touche pour rester accrocher au sol et faut avoir la présence d’esprit de se dire “ouais non là ça craint” à plusieurs reprises

    Bon au pire, le checkpoint est pas loin...

    Y rejouerais-je ?
    J’en attendais peut être trop ? J’ai l’impression quand même que le rythme est pas afameux mais j’ai quand même envie de voir la suite… Ca s’arrange peut être ?




    Jeu 133
    Root Letter ( PS4 )

    Ah bah je l'ai prêté du coup je peux pas y jouer





    Jeu 134
    Jet Force Gemini ( Nintendo 64 )


    Un TPS d'avant le fait d'avoir un double stick...
    Qu'est-ce qu'il pourrait mal se passer ?

    Spoiler:
    Rareware sur Nintendo 64 c'était quand même pas rien... Bon... Même si je dis ça Blast Cop m'a pas convaincu plus que ça et je suis pas un grand fan de Goldeneye / Perfect Dark mais tout de même, au moins, je vois l'attrait... Jet Force Gemini qui est leur seul jeu de shoot à la première personne m'a laissé, par contre,  un souvenir assez mauvais.

    Et il m'a fallu assez peu de temps pour comprendre pourquoi... Déjà j'ai eu du mal à piger la structure avec le hub et les niveaux qui se ressemblent tellement que je pensais que c'était la même chose mais surtout, le gameplay nécessite un temps d'accoutumance plutôt élevé. C'est difficile à expliquer mais en gros on se déplace et lorsqu'on appuie sur Z ça fait strifer le personnage « mais pas trop parce qu'il se retourne des fois » ?? et si on fait Z et R en même temps alors là on déplace le viseur avec une sensibilité beaucoup trop élevé pour prendre des cibles en particulier... Si le réflexe peut être donc d'appuyer sur ces boutons pour tirer plus précisément, dans les faits, j'ai trouvé qu'il ne fallait pas hésiter à tirer tout en courant en comptant sur un malentendu pour avoir la plupart des ennemis proche du joueur il semble y avoir un auto aim quelque part là dedans car ça marche beaucoup trop souvent !

    Bref, j'ai beaucoup pesté sur le gameplay et je trouve même que l'idée de mettre tout un tas de truc hors d'atteinte sous prétexte qu'on va sans doute revenir avec de nouvelles habiletés plus tard est plutôt désagréable... Oui ils faisaient ça dans Banjo Kazooie, mais c'était pas genre de la vie ou des trucs qui pourrait aider lorsqu'on est mauvais ! Le pire cependant ça reste le framerate qui vient clairement empêcher de viser correctement à bien des reprises, j'en avais un souvenir atroce et puis... Non je pense que Banjo Tooie est pire quand même... Enfin ça dépend des niveaux.

    A la fin tout de même... Ben je le trouvais pas « si » pire... J'ai beaucoup lu sur Internet que le gros défaut c'est les mecs qu'on doti tous sauver au sein du niveau pour avancer plus loin dans le jeu et effectivement c'est vraiment nul qu'on ne puisse manifestement pas en avoir certains tant qu'on a pas débloqué certaines capacités... Mais pour l'instant j'y suis pas.

    Bref, y'a un temps d'adaptation et après ça roule.

    Idée que je retiens :
    Et bien euh.... Les boutons sont un peu unique mais je dirais pas que je retiendrais ça... Non là je vois pas... En plus même le second personnage qu'on débloque a des armes ultra similaire au premier.. Nan je retiens pas vraiment quelque chose en particulier, c'est un jeu assez ambitieux pour son temps voilà tout.

    Y rejouerais-je ?
    Au final il me fait un effet similaire aux plateformers 3D un peu dégueu de la N64 du coup.. Peut être ?










    Jeu 135
    Les Royaumes Perdus ( Gamecube )


    Le passé de From Software est remplis de jeux.. Innatendus.

    Spoiler:
    Bon, on va pas se mentir, depuis le début de ce marathon, les J-RPGs c'est pas vraiment ce qui a pu briller... Legend of Legacy, Akiba's Strip, Tactics Ogre, Demon Gaze, Fantasy Life, Opoona, Enchanted Arms même The Grandsteam Saga ou Steambot Chronicles quelque part... Le format est juste pas super pour les J-RPG puisque dans le meilleurs des cas, je vais surtout voir un « potentiel » plus qu'autre chose... Mais même sur un, disons, Dragon's Dogma qui m'a bien plût, j'ai pas pris la manette et me suis immédiatement exclamé « ouah c'est cool ! »... C'est plutôt en jouant un moment, je vois l'univers, les mécanismes, l'histoire, l'ambiance, des features cools ici et là et je me dis à la fin « ouais, franchement c'est sympas ».

    Du coup j'avais assez peu d'espoir pour ce « Les Royaumes Perdus », un titre qui m'avait été conseillé sur Gamecube du temps d'Artcore Kirbies et qui est curieusement connu par pas mal de monde... Entre temps, j'ai appris qu'il avait été fait par From Software... M'enfin vu Enchanted Arms plus tôt ça veut rien dire... Je ne savais qu'une chose sur le jeu : Ca se basait sur des cartes.

    Du coup, quand j'ai vu que le titre était en réalité un jeu d'action où on utilise nos cartes pour invoquer en direct nos créatures soit pour faire une unique grosse attaque, soit pour devenir une unité indépendante (à l'IA misérable) soit pour faire une petite attaque qui sort de notre héroïne... Ben immédiatement j'ai trouvé le concept vachement cool ! En plus le scénar est typique From Software avec ce brouillard qui semble détruire tout le royaume en semant la destruction partout où il passe... Du coup on visite le plus souvent des endroits complètement mort à part quelques soldats envoyés ayant échoué à leur mission.

    Donc ouais le gameplay est sympas mais j'ai un gros problème avec la lisibilité de fçaon générale... Genre le fait qu'il y ait des dégâts élémentaires de type « eau bat le feu, feu, bats les plantes, plante bats la terre, terre bats le feu » est assez important et il n'y a aucune icône sur nos cartes pour nous aider à distinguer genre le bois et les plantes... Et ça ça m'ennuie car je suis daltonien. C'est un système qui permet notamment d'économiser les cartes parce que chaque utilisation les fait disparaître à jamais. Avec ça on comprend pas toujours quand on perd la carte ou non, on comprend pas toujours comment bien faire attaquer ses créatures, on sait plus à quelle créature correspond les cartes (il manquerait un nom) etc etc.

    Du coup les niveaux sont remplis de cartes à récupérer mais il faut avouer que c'est assez stressant et on se sent toujours un peu sur le fil ce qui est pas désagréable en soi ! Au final, entre le gameplay reste vraiment sympas et l'atmosphère un peu sombre.. .Ca me donne envie d'y retourner


    Idée que je retiens :
    Utiliser un deck pour faire des attaques précises organisé sur les 4 boutons de la manette est plutôt cool.

    Y rejouerais-je ?
    Et bien pourquoi pas !





    Jeu 136
    Watch Dogs 2 ( PS4 )


    Mais... J'ai juste appuyé sur L2 + Triangle...

    Spoiler:
    Reçu lors d'un examen à UbiSoft, je n'avais jamais ouvert cet exemplaire de Watch Dogs 2... Parce que c'était pas trop mon truc... Mais bon, c'est l'intérêt de jouer aux dés : Tester ce que je ne teste jamais alors j'ai lancé ce jeu qui s'annonçait plutôt bien avec son histoire de villes connectés appartenant à des grandes entreprises qui donc contrôle l'humanité entière et sur lequel on doit, en tant que hacker de la mort, s'interposer. J'avais entendu dire que le premier était très serious business alors le second est bien plus détendu en comparaison... Peut être trop ?

    En tout cas, j'ai un peu de mal avec toutes les possibilités de mon personnage... La première chose est que je n'arrive pas à m'empêcher d'appuyer sur L2, le bouton pour sortir l'arme à feu et que ça me joue quand même deux trois tours... Qu'est-ce qu'il fout avec une arme de toute façon ce con ? Je croyais qu'il était hacker ! Après une mission d'introduction on se retrouve ainsi dans l'open world qui euh, m'enseigne la vie dure. Genre « You're under arrest » me dit une flic, bon bah je fais rien.. Et là y'a un chien qui m'attaque ça me pousse vers elle, elle tire et je meurs... Vu que je joue un perso noir j'imagine que c'est réaliste ? D'ailleurs je me rends compte qu'avec tous les jeux auquel j'ai joué de ma vie, c'est le deuxième jeu après Walking Dead où je joue un personnage noir qui n'est pas dans un set de personnage ou un skin... C'est fou non ?

    En tout cas je trouve qu'il y a une vraie scission entre ce qu'on fait dans le gameplay et ce qu'on fait dans le scénario... Pour des amis du bien, c'est tellement facile de semer le chaos dans le monde... Le jeu semble toujours nous dire « ouais regarde t'appuies sur X et tu lui voles du pognon », « ouais regarde, tu appuies sur X et tu hack le trafic » maiiis je voulais pas faire de mal aux gens moi, je croyais que j'étais gentil ? Tout part vite en live en tout cas, genre y'a un truc que je peux hacker alors j'y vais et VLAN la route qui explose sur une bagnole. Mince... Alors la police débarque... Ils tirent (????), y'a trois morts, le trou dans la chaussée est balèze, d'autres bagnoles se prennent dedans. Je surveille le comportement d'un PNJ car je suis pas sûr qu'il se souvient de sa voiture... Bon là ça va ils ont jamais compris que c'était moi mais des fois ils le comprennent par l'opération du saint esprit, notamment dans les missions et là je comprends vraiment pas !

    Du coup quand on se fait repérer, il faut fuir la police et notamment son foutu hélicopter et là, je sèche... Surtout que beaucoup de mission sont « généré » dans le monde et donc si on les rate une fois, impossible de recommencer c'est incroyablement frustrant je comprends vraiment pas comment on fait ! Bref, j'y arrive pas, je suis frustré, j'ai pas envie de tirer sur des gens avec mon arme car je trouve que ça correspond pas à l'idée de hack. Le pire c'est que scénaristiquement, après la première mission assez sérieuses ça se dilate pas mal parce qu'on veut juste faire des petits coups de pubs... Sauf que quand on les fait, vu que je joue mal, il y a souvent des morts quoi.. Enfin ch'ais pas... Y'a vraiment une dissonance que je trouve importante entre les valeurs de l'histoire et celles du jeu.. Du coup je préfère limite Just Cause 3 qui en a rien à foutre.

    Idée que je retiens :
    Il y a beaucoup de trucs rigolos en pouvoir de hack, créer des explosions à la volée est sans doute le plus fun même si je me défonce moi même une fois sur deux... Au final celui que je me souviens pas avoir vu ailleurs, c'est celui qui consiste à hacker un véhicule pour le déplacer à distance comme une voiture télécommandé. Attention hein, pas déplacer le véhicule à distance avec une caméra à la troisième personne sur lui, non, garder la caméra sur notre perso et pouvoir contrôler un sujet à la « deuxième personne » par rapport à lui.

    Ca s'est fun.

    Y rejouerais-je ?
    Boarf, ça m'étonnerait...






    Jeu 137
    Cursed Mountain ( Wii )


    Le Project Zero de l'Himalaya.

    Spoiler:
    Cursed Mountain continue cette tradition de la Gamecube à avoir étonnamment pas mal de jeu d'horreur alors que beeen on dirait pas vu le public. C'est en réalité une particularité de la Wii d'avoir un certain nombre de jeu pas super connu et pourtant assez intéressant façon PS2 mais.. En encore plus paumé car c'est la Wii...

    Cursed Mountain est l'un des plus célèbres. Il y'a Sproing Interactive derrière (ah ah) et c'est l'un des rares projets qui ressortent de leur ludothèque. Je ne comptais pas me le prendre mais peut être le tester en ISO... Et puis bon, en passant dans un Micromania je l'ai vu à 5€.... Si on demande si gentiment forcément... Je prends...

    Du coup qu'est-ce que Cursed Mountain ? Ben déjà les premiers environnements (à part la mini intro) ne se passent curieusement pas en pleine nature mais dans une ville déserte ou une lamaserie... Aussi déserte. En réalité, j'ai vraiment eu l'impression de me retrouver devant un clone de Project Zero mais dans une atmosphère tibétaine au lieu de shintoïste et... Ben ça marche pas trop mal.

    Certes, le jeu est vraiment pas effrayant et a juste la particularité de faire un grand bruit à chaque cinématiques comme pour une tentative non avouée de Jumpscare... ( D'aillerus y'a trop de cinématiques, ça gâche beaucoup de surprises ) Mais malgré ça ben... Moi j'aime bien ces jeux là, ça permet de se balader dans des environnements qu'on a pas l'habitude de voir. J'aime bien les mouvements de Wiimotte qu'on a à faire pour achever les ennemis aussi, façon No More Heroes.

    Dans les faits on passe tout notre temps à combattre des fantômes ce qui est pas fameux, le scénario est à base de « on cherche notre petit frère champion d'escalade » mais le lore derrière les créatures et les Dieux semble assez solide... Je crois même qu'il se base sur un truc vrai ! En tout cas, c'est pas un jeu SUPER intéressant mais il a son charme je trouve.

    Idée que je retiens :
    Y'a deux trois petits trucs, j'aime bien la manière dont le vent est géré dans la déco. Au lieu d'être un vent continue ça oscille clairement entre « vent normal » et « bourrasque » ça rajoute pas mal de vie je trouve. Aussi j'aime bien les petites phrases que balance le personnage quand on le laisse sans rien faire.

    Mais le vrai truc, c'est que quand on passe à un endroit censé être flippant, la caméra tilt sur le côté et je trouve que ça donne tout de suite une impression bizarre sur l'ensemble de l'environnement... Ca marche bien et ça coute pas cher !

    Y rejouerais-je ?
    Ca dépend, j'ai toujours en projet le fait de faire un dossier sur les jeux vidéos à travers le monde et celui là est Autrichien parlant d'une culture que l'on a pas l'habitude de voir.
    Si je m'y met, Cursed Mountain fera surement parti de ces jeux ! En plus, il a pas l'air long.




    Jeu 138
    Battalion Wars ( Gamecube )


    Changement de genre pour une très vielle série !

    Spoiler:
    Battalion Wars c’est étrangement l’un des jeux qui me hypait le plus de faire dans cette série depuis le tout début… Alors que je suis pas un grand fan d’Advance Wars pourtant ! Mais je sais pas, je me demandais vraiment quel genre de jeu c’était…

    Et ben au final, c’est plus ou moins un TPS un peu malhabile mais qui marche tout de même pas trop mal. Le gros truc c’est que le jeu essaye de garder une dimension tactique avec différentes unités qu’on peut emporter avec nous un peu façon Pikmin… Mais j’ai trouvé ça très brouillon. Ces unités quand je leur demande de garder un poste pour intercepter les ennemis, je sais pas trop si ils le font ? Et puis vu que c’est des échanges de coups de feu j’ai du mal à voir si les ennemis sont effectivement vaincu ou non simplement avec ce petit radar.

    En plus, l’histoire présente des généraux Américains un peu trop motivé pour faire de la guerre à mon goût… D’ailleurs, à un moment mon personnage est mort et j’en ai contrôllé immédiatement un nouveau dans mon groupe façon jeu de foot… Et ben le fait que les généraux continuaient à me parler comme si de rien n’était je trouvais ça assez tragique… En fait c’est VACHEMENT plus hardcore que Call of Duty quand on y réfléchit… Ouais j’ai tenté Call of Duty relativement récemment… Bref, je terminerais avec le fait qu’on se bat contre des Russes… Bien sûr qu’on se bat contre des russes…

    Idée que je retiens :
    Euuuuuuuh… Ben euh… J’aime bien le système où on peut facilement choisir son type d’unité à commander voir carrément chaque soldat individuellement, c’est pas mal foutu ça.

    Y rejouerais-je ?
    Au final je sais pas, je me suis pas plus amusé que ça...
    Mais j'ai aussi l'impression de pas lui avoir laissé sa chance.





    Jeu 139
    Red Steel 2 ( Wii )


    Tout le monde s'en fout de ce jeu... Tout le monde utilise les mêmes screenshots d'ailleurs... Moi aussi !
    Alors que franchement... Il mérite pas ça !.

    Spoiler:
    Je ne sais plus pourquoi mais… Le premier Red Steel EST un jeu que j’ai fait à la sortie de la Wii... Je crois qu’on me l’avait filé et autant je me souviens pas de grand chose ( que les explosions étaient superbes, qu’on pouvait tout casser au niveau de casino et qu’on a un final en duel au sabre ), autant je me souviens avoir pas trouvé ça immonde surtout durant une période où je jouais vraiment vraiment pas aux jeux de shoot.

    Du coup Red Steel 2 m’a toujours un peu fait de l’oeil mais… J’ai jamais eu de pote pour me le prêter… Alors je l’ai acheté plutôt récemment durant cet octobre 2020 en même temps que Cursed Mountain pour la modique somme de 5€… Oui faut que j’arrête d’acheter des jeux… Mais là tout de même 5€… En tout cas le jeu semble avoir un univers totalement différent du premier ce qui semble bizarrement être une sorte de tradition chez Ubi Soft… Tiens bah, c’était pareil avec Watch Dogs 2, ch’uis à peu près sûr que y’a aucun lien avec le 1 !

    Donc là, on est dans un univers qui mélange Mad Max avec des écoles de Samurais afin de justifier le coté “flingue + sabre” du jeu… Un mélange toujours très drôle, je me souviens encore de Samurai Zan sur PSX que je dois toujours essayer. Le jeu commence en tout cas plutôt bien puisque le pointeur de la Wii marche plutôt pas si mal pour les FPS puisqu’il fait office de souris assez précise. Rapidement cependant, les choses se compliquent lorsqu’on obtient le sabre puisqu’il faut à la fois faire des grands coups (et le jeu insiste bien pour que ce soit de grands coups, ils veulent pas des petits mouvements de poignées, ils ont foutu un Wii Motion Plus dans leurs jeux juste pour ça si ça se trouve ! ) et reprendre le pointeur une fois que c’est fait…. Et souvent après un grand coup, j’ai un peu de mal à retrouver le pointeur, et quand je le retrouve, il est souvent sur une extrémité de l’écran ce qui signifie que l’écran tourne… Bref… C’est malheureusement un peu la loose. Heureusement, on regagne toute son énergie à la fin de chaque altercations... Ce qui permet de pas avoir le système où on regagne de la vie en se cachant sans pour autant avoir le classique système à base de trousse de secours.

    Après je dis pas, on s’habitue quand même et le jeu fait tout pour rendre ses combats drôlement agréable avec tout un tas de technique à balancer sur ses ennemis. Globalement je dirais que ça reste le point le mieux maitrisé même si au début, on peut rester sur sa faim…

    Ben oui, ils ont revu toute la structure du jeu et maintenant il faut rester dans la même zone pour faire différentes missions avant d’avoir le droit d’avancer dans l’histoire… C’est un peu bizarre et un poil lassant tout de même… D’autant que je suis du genre complétionniste donc dès que je vois des caisses / appareil à détruire, je me les farcis d’autant qu’ils rapportent plein de pognons !... Et ils se reconstituent à chaque fois qu’on quitte et qu’on revient dans une zone ! Ca rapporte tellement d’argent qu’à un moment y’avait toute une zone bonus pour récolter le contenu d’un coffre fort… Ben je crois que j’ai autant gagné à atteindre le coffre fort que ce qu’il y avait à l’intérieur !

    C’est sympas, mais le plus gros défaut restera les beaucoup trop nombreux temps de chargement entre les différentes parties d’une même zone… Ca devient vite vraiment gonflant et même si c’est camouflé derrière des animations de porte qui s’ouvre, on est vraiment pas dupe ! L’histoire a pas grand intérêt aussi.

    Idée que je retiens :
    J’aime bien la manière dont l’exploration est mené, y’a souvent des cibles ici et là à trouver avec le flingue là où le sabre sert au final davantage lors des combats…

    Mais le vrai truc drôle que je retiens, c’est lors d’une suite de QTE pour une grosse cinématique. C’était assez marrant parce qu’après une suite de combinaison de bouton, on se retrouve devant l’ennemi qui va nous tirer dessus et là s’affiche sur l’écran une wiimotte avec un “?????” à coté. Le héros ne sait pas quoi faire et cette QTE impossible à réaliser montre bien ce moment de flottement !

    Heureusement, le méchant n’avait plus de balle, et la QTE se retire pour une autre, cette fois ci claire.

    Y rejouerais-je ?
    Ben… Franchement pourquoi pas ?




    Jeu 140
    The Guided Fate Paradox ( PS3 )


    Nippon Ichi sans folie.

    Spoiler:
    On va pas se mentir… Pour lui j’étais vraiment VRAIMENT pas chaud… J’avais même oublié l’existence du jeu avant de ranger ma commode et tomber dessus en me demandant pourquoi je ne l’avais pas mis. En réalité je connais le jeu qu’il y avait avant celui là : ZHP Unlosing Ranger  vs Darkdeath Evilman que j’ai d’ailleurs beaucoup aimé ! Et celui là, c’est le même concept ! A savoir un D-RPG créé à partir du moteur de Disgaea ( donc oui c’est de Nippon Ichi ) où les ennemis avancent uniquement lorsque le personnage avance. Y’a même un système ultra similaire où on choppe et on jette les objets où un truc pour modifier le corps du héros pour le rendre plus fort…..

    … Seulement voilà, comme on le devine à la jaquette, les personnages sont… Mornes… C’est pas spécialement “fan service” en fait c’est juste que le héros est un lycéen normal entrainé dans un autre monde pour être Dieu ( enfin, ça consiste à faire des tâches pour les autres ). Il a une très jolie fille comme partenaire ce qui permettra toute sorte de petits dialogues plus ou moins cringy… Parce que ben oui, autant j’aime beaucoup les scénarios de Disgaea, autant celui là… Il me parait bien plus fade. On retrouve malgré tout l’esprit dans les tâches que “Dieu” doit faire genre aider à l’émancipation de Cendrillon ou aider un zombie ce qui ressemble aux délires habituel de la saga… Mais sans affection pour les héros, c’est dur.

    En vrai c’est dommage car niveau gameplay c’est comme ZHP avec plus de possibilité vu qu’on a un partenaire… Bon… Beaucoup trop facile même pour un début à mon gout mais y’a moyen de s’amuser… Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ce jeu est sorti sur PS3 au lieu de la PSP tellement le coup du petit D RPG qu’on prend comme ça irait nikel avec une console portable… D’autant que le jeu a eu une suite ! Ouais ! Mêmemm moi je savais pas !

    Pour le reste, c’est dommage qu’il y ait autant de coupure scénaristique PILE quand je m’en fous un peu des persos… Sans rire ils auraient pu AU MOINS faire les étages r

    Idée que je retiens :
    J’aime décidément beaucoup l’idée qu’on peut globalement tout “porter”, les ennemis (même les boss !), des éléments du décors, vous pouvez porter votre partenaire ou c’est elle qui vous portera… Bien sûr le plus drôle c’esst de jeter après ce qui permet d’avoir un peu de temps pour soit.

    Y rejouerais-je ?
    Ch’ais pas, pfff, franchement j’ai mieux non ?

    Contenu sponsorisé

    Haganeren et ses 204 jeux pas commencés Empty Re: Haganeren et ses 204 jeux pas commencés

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Jan - 16:30